Elevations

Dsm

27/03/2020

Boyd Production

Après un premier album très technique tant dans la pratique des instruments que dans les arrangements, DSM revient avec un deuxième album, Elevations qui repousse un peu les barrières de l'extrême dans sa recette interne. On avait laissé le groupe avec un style très technique, une production très sèche qui collait assez bien au style, on les retrouve plus lourds, plus gras mais aussi plus facile d'accès, enfin dans une certaine mesure.
En effet, ce deuxième album regorge de riffs à l'apparence Death rentre dedans à l'image d'"Anatar" qui met un bon uppercut dès le début de l'album. Le groupe met également en avant quelques parties plus Deathcore à l'image de "Fanal" et c'est surtout par le chant de Max que ce style transpire sur le Metal multi-facettes de DSM. Ainsi la chanson titre pourra faire ressurgir des sonorités Black Metal bienvenues ou "L'Absence", véritable pièce maîtresse de cet album, ira sur des terrains plus mélancoliques, l'appui du violoncelle de Claire Moret transcende véritablement ce titre, de même que la chorale d'enfants et cette fin de titre qui voit Maxime répéter inlassablement la même phrase pour clore ce morceau, voilà un exemple de travail d'arrangement plus que soigné.
Pour cet album, le groupe a fait appel à Jeff Grimal pour illustrer son univers qui tourne ici autour des astres, et bien lui en a pris, le résultat et d'une cohérence parfaite. Il s'est également adressé à Nicolas Gardel pour sa production, celui-là même qui avait fait le son du premier opus, ce qui valide que les productions sont réellement un choix du groupe tant leurs deux albums présentent une personnalité bien marquée et bien différente. On pourra regretter toutefois, le manque de présence de la batterie dans le résultat final, cela accentuerait le dynamisme et mettrait encore plus en valeur les différentes ambiances présentes sur cet album.
Le chant en français est également un choix fort avec des textes très imagés, des phrases courtes, des mots qui s'enchainent comme pour bien marquer la nervosité qui habitent ces titres, n'hésitant pas à utiliser la répétition comme pour bien imprimer ces images dans l'esprit de l'auditeur. Alors, effectivement, il va falloir un long temps avant de pouvoir digérer cet album très consistent même si plus facile d'accès au premier abord, mais c'est aussi la qualité des albums qui durent dans le temps, des titres comme "Vagues" (et ses superbes lignes de basse) ou "Le Sang De L'Astre" ne se révèleront pas si facilement et à une période où tout doit aller très vite, DSM vous propose de prendre votre temps et de vous reconnecter avec l'art de la Musique !
Avec Elevations, DSM gagne en violence sur la forme de sa musique, les nombreux riffs Death Metal, écoutez donc "Infini" ou "Le Sang De L'Astre", renvoient cette impression de rouleau compresseur, un palier a été franchi par le groupe dans l'intensité de sa musique et également dans sa noirceur, là où le premier album pouvait avoir un petit côté gentillet, ce deuxième album frappe fort dans la part la plus sombre de votre âme !

Tracklist :

  1. Anatar
  2. Alpha
  3. Fanal
  4. Vagues
  5. L'absence
  6. Le Sang De L'Astre
  7. Heisendinger
  8. Elevation

Facebook | Bandcamp


par Simony le 13/10/2020 à 12:00
82 %    424

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
LeMoustre

Clair que c'est pas leur point fort, les pochettes, la dernière étant particulièrement moche. A part celle du premier album, et à la limite Anomaly, par son côté épuré, beaucoup de mauvais choix, c'est vrai.Par contre la musi(...)

25/10/2021, 10:58

LeMoustre

Excellent disque, en effet

25/10/2021, 10:55

Humungus

"Imago" une pochette à sauver ?!?!Tous les goûts sont dans la nature, mais là tout de même... Le vieux "papillon-visage" digne d'apparaître sur une chemise all print vendu en foire du premier mai... ... ...Sincèrement, (...)

25/10/2021, 08:45

RBD

Colin Richardson est plus âgé. Sa première production Metal était si je ne me trompe l'EP de Napalm Death "Mentally Murdered" en 1989, et il avait déjà presque dix ans de carrière dans le Rock. La lassitude doit venir facilem(...)

24/10/2021, 23:46

Arioch91

Même pour la thune, Jeff Loomis ne devrait pas rester dans un groupe pareil, bordel !Avoir sorti des albums aussi classe du temps de Nevermore pour finir en second couteau chez Arch Enemy, putain la loose.C'est devenu un exécutant. Quel gâchis.

24/10/2021, 18:45

totoro

Super producteur effectivement, malheureusement passé de mode. C'est dommage. Un peu comme Colin Richardson, des mecs qui ont façonné le son d'une scène et qui tombent dans un oubli un peu ingrat. Même si les productions des deux ne vieillissent pas, je(...)

24/10/2021, 13:30

totoro

C'est assez vrai. "Room 7" avec lequel j'ai découvert le groupe est peut-être mon disque préféré de SUP, mais sa pochette est douloureusement ignoble. Quelques unes sont néanmoins à sauver, "Hegemony", "Angelus&quo(...)

24/10/2021, 13:26

totoro

C'est vrai que Loomis dans Arch Enemy, c'est un putain de gâchis... C'est doublement con car je suis persuadé que s'il participait à la composition, le groupe en sortirait grandi. Mais bon, c'est le truc de Mike Amott qui préfère resservi(...)

24/10/2021, 13:18

RBD

Fredrik Nordstöm est surtout connu pour avoir produit toute la scène mélodique suédoise en ordre de marche mais aussi collaboré avec de gros groupes de styles plus ou moins voisins comme Dimmu, Opeth, Old Man's Child, Septic Flesh, Powerwolf, Architects... m&(...)

24/10/2021, 13:17

totoro

Quel sacré bon disque !!! Je suis tombé dessus par hasard, je ne savais pas que le groupe existait encore. Je suis passé directement de "The Stench Of The Swelling" avec Arno Strobl à celui-ci et me suis pris une énorme claque. L'électro Sy(...)

24/10/2021, 13:10

Simony

@Humungus / @Bones vous avez mis le doigt sur ce qui m'a freiné à succomber à ce groupe pendant de très nombreuses années. A chaque fois que j'entendais un titre, je me disais "Allez cet album, c'est l'occasion de découvrir" (...)

24/10/2021, 11:01

Bones

@ Humungus : Mais complètement ! à l'époque de la sortie d'Anomaly, je faisais du fanzinat dans un projet mort-né. J'ai reçu un exemplaire promo du digi : hallucination devant la nullité absolue de la pochette. Clairement il y a(...)

23/10/2021, 23:35

Humungus

Tracasses RBD !Moi vivant, ils ne tomberont pas dans l'oubli !Pour tout ce que tu viens d'évoquer...PS : Seul bémol à SUPURATION et SUP : La quasi totalité de leurs pochettes !

23/10/2021, 21:39

RBD

Merci car je connaissais très mal les débuts de Supuration (à part que S. Buriez leur avait donné un coup de main). C'est l'un des premiers groupes de Death que j'ai vu, c'était l'un des plus originaux avec son univers particulier. S&apo(...)

23/10/2021, 20:50

Medrawt

En concert avec Konvent le 19 avril à Paris. Ca va être un bon moyen de découvrir le groupe. j'aime plutôt bien les 3 titres proposés en écoute.

23/10/2021, 18:36

Baltringue

@seb : des sous

23/10/2021, 14:20

Bones

Pour moi, dès que Johan Liiva s'est barré, c'était déjà une affaire terminée ce groupe.

23/10/2021, 14:08

Kairos

original le clip quant même... le groupe qui joue seul dans un hangar, du jamais vu!

23/10/2021, 11:55

Seb

putain mais qu'est ce que Jeff Loomis fait dans ce groupe ...

22/10/2021, 19:25

Invité

Un titre bien trouvé, ça fait longtemps que ce groupe est décevant...

22/10/2021, 17:52