Embracing Hatred and Beckoning Darkness

Sulpur

10/03/2021

Amor Fati Productions

Avec SULPUR, nous tenons entre nos mains le parangon de ce halo de mystère qui entoure certains projets de Black Metal. Mais cette fois-ci, les concepts d’ignorance et d’anonymat sont poussés à leur paroxysme. Nul ne sait qui se cache derrière ce projet, ni son nom, si son pays d’origine, et cette absence d’informations n’est pas pour me déplaire. En tout cas, le label allemand Amor Fati semble se satisfaire pleinement de ce trou noir, et en fait même un argument promotionnel. Tablant sur le fait que nul ne semble pouvoir percer les mystères de son poulain, la maison de disque vend le concept comme un état d’esprit particulier, évitant les modes de poseurs de la génération Instagram et des collectionneurs de vinyle, pour s’adresser à un public farouchement attaché au nihilisme du genre. Et sous cet aspect-là, le public cible risque d’être méchamment servi.

Après un premier 7’’ servi chaud l’année dernière et sans intitulé, SULPUR revient donc par la petite porte pour nous présenter son premier longue-durée qui en effet atteint le timing respectable de quarante-deux minutes pour cinq longs morceaux. Prônant donc des valeurs fondamentales du BM nordique et scandinave des années 90, le projet se contente d’une relecture assez sauvage des canons de misanthropie musicale des années de gloire, et ne s’embarrasse pas d’arrangements inutiles ou de construction trop élaborées. Le BM est ici joué avec les tripes, se veut aussi cryptique qu’une messe noire organisée à la sauvette, mais profite quand même d’une instrumentation précise et d’un goût certain pour la bestialité la plus conséquente.

Sec comme un hiver rude, violent comme une tempête s’abattant sur des toits de bois, mélodique comme une extrême onction donnée sur fond d’IMMORTAL des débuts, Embracing Hatred and Beckoning Darkness embrasse effectivement la haine pour accepter les ténèbres, et nous plonge dans les affres d’une brutalité musicale conséquente, mais effective. Loin d’un BM lo-fi mort-né (sic), Embracing Hatred proposerait plutôt un Black vraiment âpre, mais épais dans le fond, tout en conservant les buts du dogme initial en refusant une production trop profonde et tape à l’œil. Sans savoir combien de musiciens se sont investis sur ce projet (un seul figure sur les photos promo, encapuchonné et profanant une pauvre tombe qui n’avait rien demandé), on peut résolument affirmer que les chansons tiennent la route même si elles ont été composées et interprétées par un seul homme.

L’ambiance est prenante, presque religieuse, et les morceaux les plus longs contiennent assez d’idées pour maintenir l’attention. Il vous faudra par contre supporter le son aigrelet des cymbales, et le sous-mixage du chant, mais les habitués ne seront guère surpris de ces recommandations qui vaudront gage de qualité. Alors, finalement, le tout s’écoute avec plaisir, reprenant les grandes lignes des nineties pour les conserver telles quelles, et le final « As Stars Line The Path To Glory » propose même une conclusion assez ambitieuse, avec ses dix minutes d’attaque ininterrompue. On aime ces riffs glaciaux, cette grosse caisse qui sonne comme un baril de lessive, cette basse complètement droppée dans le mix, et cette option unidirectionnelle qui refuse les détours et les concessions. Nimbé d’une aura particulière, ce premier album incarne une vision sans compromission de l’underground BM mondial et incarne la relève de flambeau avec une persuasion assez prenante et convaincante. Rien de novateur évidemment, mais tel n’était pas le but, répétitif comme le Raw Black sait l’être en permanence, mais une magie indéniable, et une séduction vénéneuse assez fascinante. Loin de l’argumentation d’un label qui aimerait faire passer son produit pour le plus evil du marché, SULPUR n’est donc qu’un représentant BM de plus, capable, performant, mais loin des exactions les plus diaboliques du genre.

Alors évidemment, tout cela rentre en contradiction avec le gimmick choisi par Amor Fati pour vendre son produit :

SULPUR is not for you.  

Si, et tout autant que n’importe quel autre groupe conférant une structure à sa misanthropie harmonique.                 

   

                                                                                              

Titres de l’album:

01. Intro/Embracing Hatred and and Beckoning Darkness

02. Blessed By Foul Magick

03. Through The Triumph Of Blood

04. A Temple Draped In Shadow

05. As Stars Line The Path To Glory



par mortne2001 le 09/10/2021 à 15:05
75 %    33

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!Incontestablement une des news de l'année ça !!!Achat sans écoute !!!

19/10/2021, 09:28

Wildben

Entre cette triste nouvelle et le décès du bassiste de Bukowski, ça a vraiment été une journée de merde pour notre scène au sens large.

19/10/2021, 07:07

Moshimosher

J'apprends la nouvelle ici-même... Quel gâchis ! RIP...

18/10/2021, 23:37

Bones

Elle apparaît sur The Principle Of Evil Made Flesh. Je l'ignorais.  Bien triste fin, quoi qu'il en soit. :-(

18/10/2021, 23:08

sofs

Des loups dans les chiottes. Très fin comme nom de groupe...La musique est à l'avenant: bien chiasseuse.

18/10/2021, 21:19

Humungus

Bah merde !!!J'étais loin d'imaginer que quelqu'un comme ça faisait parti des victimes...(Oui, je sais, c'est une phrase à la con mais c'est tellement vrai)J'écoute du HAGALAZ' RUNEDANCE depuis la fin des 90s et s(...)

18/10/2021, 20:27

RBD

Ses multiples projets ne s'adressaient pas beaucoup à moi mais ce n'était pas une inconnue. Quand j'ai vu ça hier soir, je suis resté incrédule un petit moment.

18/10/2021, 18:47

Jus de cadavre

Pareil, le choc. L'album Frigga's Web a énormément tourné chez moi. Quelle tristesse.

18/10/2021, 18:45

Pomah

Épisode trop court, y'a encore tellement de chose à dire sur ce groupe fabuleux. 

18/10/2021, 16:47

Raumsog

A sa décharge il produit des oeuvres assez différentes (tout en restant un bon disciple de Beksinski quand même) mais les groupes ne semblent vouloir de lui qu'une seule chose : un gros bonhomme de 300 mètres de haut avec une serviette sur la tête (et des tou(...)

18/10/2021, 16:46

Pomah

Elle aura bercé pas mal de mes nuits d'automne, notamment avec Volven. C'est quand même con de mourir comme çà. RIP

18/10/2021, 16:41

Simony

Je ne sais pas si c'est lui mais cela ressemble étrangement à celle de Mirror Reaper de BELL WITCH ou celle de Walk Beyond the Dark de ABIGAIL WILLIAMS, de même du dernier NECROGOD et effectivement ça commence à se voir...

18/10/2021, 15:09

KRONEMBOURG

Remarque, mourir assassiné c'est très BLACK METAL ! non je plaisante, quel manque de bol.... RIP

18/10/2021, 13:44

Satan

Une des plus tristes nouvellles de l'année assurément...

18/10/2021, 12:16

Buck Dancer

Mariusz Lewandowski ( j'imagine que c'est lui la pochette) est très doué, mais il devient comme AC/DC. On ne change pas une formule qui marche! 

18/10/2021, 11:11

piem

NOMED du Nord !! mais alors au nord de la Loire

18/10/2021, 10:31

Simony

Je suis d'accord, rencontrer les bonnes personnes au bon moment ne suffit pas, faut-il encore pratiquer une musique intéressante et personnelle ce qui est le cas pour SUP / SUPURATION.

17/10/2021, 12:31

Kerry King

https://www.blabbermouth.net/news/kerry-king-on-his-post-slayer-project-it-will-be-fking-good/Le pere King parle de son projet justement. 

15/10/2021, 23:04

afarf

bof 

15/10/2021, 21:01

Humungus

C'est plus ce que c'était c'est sûr, amis cela reste du UNLEASHED pur jus..."D'après les deux extraits, j'ai l'impression que le groupe s'assoupli alors qu'il gagnerait à se durcir"CLAIR !!!

15/10/2021, 09:05