Epic

Vltimas

15/03/2024

Season Of Mist

Can you feel it, see it, hear it today?

If you can't, then it doesn't matter anyway

You will never understand it, 'cause it happens too fast

And it feels so good, it's like walking on glass

 

Ça n’est pas moi qui le dis, mais Mike Patton qui le chantait, il y a de ça quelques années. « Epic », le titre qui a fait exploser FAITH NO MORE dans le monde entier trouve aujourd’hui un écho certain dans l’actualité musicale. Non que Mike et les (anciens) siens remettent le couvert, ou qu’un de leurs héritiers se manifeste par album interposé, mais tout simplement parce que le deuxième album du supergroupe VLTIMAS a été baptisé Epic lui aussi…et que son écoute tient du masochisme le plus échevelé.

Non que la musique ne soit pas bonne, bonne, bonne. Car elle sonne, sonne, sonne, mais tout simplement parce que la douleur infligée par cette deuxième déculottée laisse les pieds en sang, comme un pauvre bougre marchant sur du verre pilé. La sensation est évidemment délicieuse, la douleur en infusion, et le volume sonore totalement déraisonnable eu égard aux chiffres du réchauffement climatique.

Il aura fallu cinq ans pour qu’VLTIMAS offre enfin un digne successeur au monstrueux Something Wicked Marches In, qui en 2019 avait déchaîné les passions. Ce projet mettant en relief les talents incroyables de Flo Mounier (batterie), Rune Eriksen (guitare, composition) et David Vincent (chant/textes) avait défrayé la chronique et en avait généré de dithyrambiques, ce qui était assez logique au vu de la qualité du produit en question. Mais celle qui restait en suspens était la suivante : le trio allait-il pouvoir retrouver la magie de cette première collaboration sans perdre de sa fraicheur ?    

Les premiers extraits laissaient planer le doute, un certain conventionnalisme se substituant à la puissance dévastatrice de ce premier tome. Mais alors qu’aujourd’hui l’album est enfin disponible sur le marché et le Bandcamp du trio (complété par la basse d’Ype Terwisscha van Scheltinga), les avis ont changé, et l’euphorie l’a emporté. Dès « Epic », title-track dans toute sa noblesse, les quelques interrogations s’évaporent dans un ciel de plomb, et la voix de David revient hanter nos rêves les plus charnels.

L’homme a beau ressembler à un ersatz de Carl McCoy, ou à un vieux beau ayant regardé trop de westerns, il n’en a pas pour autant perdu le grain de sa gorge et ses intonations les plus rauques et grumpy. Ses capacités lui permettent même de proposer une sorte de proto-IRON MAIDEN Death Metal, sur le surprenant « Mephisto Manifesto », morceau concentré et compact comme les aiment les plus raisonnables des excités. 


Undefeated, we are sure to remain.  

Ce vers hurlé par David Vincent résume à lui seul toute l’entreprise de démolition qu’est Epic. Invaincu, nous sommes surs de perdurer, et c’est exactement le constat que l’on pose à l’issue des trente-sept petites minutes de ce nouvel album. Entre la batterie rouleau-compresseur de Flo Mounier (qui donne un récital de brutalité magistral sur « Scorcher », qui mérite plus que n’importe quelle autre chanson l’étiquette de Blackened Death Metal), la guitare volubile et bavarde de Rune Eriksen qui rumine ses riffs avant de lâcher des humeurs sombres dans la plus logique tradition norvégienne, et le phrasé démoniaque et précis du sieur Vincent, la bataille est rude, mais le combat est truqué d’avance. Le trio de tête à trop d’expérience pour se faire prendre au jeu de la redite ou de l’expérimentation excessive, et Epic se montre solide, au moins autant qu’une excellente livraison de MORBID ANGEL (« Invictus »).

Strié de mélodies, parsemé de petites coupures salvatrices, Epic mérite en effet son titre, et pas mal de lauriers. Si l’effet de surprise généré par Something Wicked Marches In n’est évidemment plus d’actualité, c’est la constance du groupe qui frappe le plus, les chansons s’enfilant comme des perles noires sur un collier d’inhumanité.

Suivant les traces de pas mal de supergroupes nés ces dernières années (KILLER BE KILLED, AZUSA, DEAD CROSS), VLTIMAS démontre que l’ère égotique des musiciens de la A-list se suffisant à eux-mêmes est largement dépassée, les créatifs devant désormais faire preuve d’audace, et surtout, fournir un travail conséquent sans s’en remettre à la foi de fans dont l’énoncé de noms célèbres suffit à exciter.  

Très habile alternance de morceaux percutants et brefs et d’autres plus développés et disons-le, « épiques », Epic est un sale virus qui s’insinue dans l’organisme pour l’infester, et contaminer ses cellules jusqu’à la dernière. Que le mal soit insidieux et subtilement disharmonique (« Nature's Fangs », vampirisme naturel dans les sous-bois de Brocéliande), alambiqué et trop intelligent pour se faire repérer (« Spoils of War » final idéal pour maladie létale avec ses guitares harmonieuses et son humeur insidieuse), le résultat est le même, et la science impuissante.

VLTIMAS est bien l’ultime groupe d’une scène qui parvient à se renouveler sans se trahir.

Il faudra évidemment patienter quelques années pour savoir si Epic gardera son aura comme son aîné. Mais en l’état actuel des choses, et avec un maigre recul de quelques jours, on peut déjà affirmer que ce nouvel album toise le reste de la production brutale de quelques têtes. Et même si celle de David ressemble un peu trop à celle d’un sexagénaire qui ne supporte pas la grisaille capillaire, son ramage est encore sacrément impressionnant.

 Alors tant pis pour le plumage.


Titres de l’album:

01. Volens Discordant

02. Epic

03. Miserere

04. Exercitus Irae

05. Mephisto Manifesto

06. Scorcher

07. Invictus

08. Nature's Fangs

09. Spoils of War


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 18/03/2024 à 17:37
85 %    457

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Arioch91
@92.174.137.75
19/03/2024, 07:43:21

J'avais aimé le premier Vltimas. Il fait partie de cette tonne d'albums que l'on oublie mais qu'on ressort de temps à autre pour se les repasser et se dire "ah ouais, c'est pas mal" avant de les remettre en place.

J'ai écouté Epic deux fois déjà. Je vais retenter mais je n'ai pas retrouvé ces fameux passages/riffs qui titillent l'oreille et qui fait que l'album va rester sur la platine encore un moment.


Buck Dancer
@152.170.58.42
24/03/2024, 13:34:28

J'aime beaucoup. Parcours sans faute jusqu'au septième morceau. Du death classieux moins extrême que le premier album mais plus varié. Les délires vocaux de Vincent passent aussi très bien (ce qui n'aurait pas été le cas chez Morbid). 

La courte durée de l'album est idéale. Du tout bon. 


Ajouter un commentaire


Derniers articles

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55

NecroKosmos

26/05/2024, 19:13

NecroKosmos

J'y étais dès le jeudi et c'était vraiment top !! Mes coups de coeurs sont, dans l'ordre d'apparition, SWAMP LORDZ, WITCHES, VENEFIXION, ABYSMAL GRIEF et SKINFLINT. Quelques déceptions (musicales) mais peu importe. Quel bon festival !! J'ai bie(...)

26/05/2024, 18:59

Humungus

Putain d'affiche c'est clair...Ne serait-ce déjà que pour ABYSMAL GRIEF.Je dois les voir dans un peu plus d'un mois en Belgique... Et ta critique Simony me fout l'eau à la bouche bordel !!!Pis DESTRUCTION... Totalement d'accord av(...)

26/05/2024, 11:02

DPD

J'y peux rien si cette interface de clodo m'empêche d'éditer mes messages, habituellement j'écris très vite je poste et je me relis ensuite.Donc ouais, Bescherelle dans ton cul je sais que t'aimes ça pé(...)

25/05/2024, 16:19

DPD

Je vais te foutre un Bescherelle dans le cul va, ça te rappellera des souvenirs!

25/05/2024, 16:16

Steelvore666

Atrocia (les copains !!!!!), Skelethal, Venefixion... quelle affiche !!!!!!Et dire que j'avais gagné un pass pour m'y rendre...

25/05/2024, 10:30

Humungus

Buck Dancer je t'aime... ... ...

24/05/2024, 21:00

MorbidOM

"si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre."Consulter un Bescherelle ?

24/05/2024, 03:50

DPD

Ceci dit si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre.+ metallica c'est de la merde depus longtemps, rien à foutre de Slayer, pareil pour Iron Maiden. Les nostalgiques devraient dégager-

24/05/2024, 01:06

DPD

On aura au moins pu constater que DPD>UPS.

23/05/2024, 10:56

DPD

@UPSJe peux brancher ma guitare avec mon pc jouer avec une boite a rythme et sortir quelque chose de merdique en 1 semaine, est-ce que ça en vaut la peine? tellement de sorties polluent la scène.Je suis absolument contre l'idée que faire quelque (...)

23/05/2024, 10:54

Buck Dancer

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copi&eacut(...)

22/05/2024, 21:11

fuck the fuck off motherfucker

Calmez-vous les boomers mentaux, Rock Hard va bien vous pondre un article sur AC/DC pour vous contenter.

22/05/2024, 14:36

UPS

Effectivement, ne faisons rien et restons vissés à nos sièges en pleurant sur internet : on aura l'air nettement moins vieux jeu et plus aventureux comme ça. 

22/05/2024, 12:35