Eroded Corridors Of Unbeing

Spectral Voice

13/10/2017

Dark Descent Records

Comment passer à côté de SPECTRAL VOICE cette année ? Leur premier album, Eroded Corridors Of Unbeing sortie le 13 octobre dernier, s’est vu chroniquer de toutes parts, et d’ores et déjà en tête de liste de nombreux top de l’année, alors que le groupe n’est formé que depuis 2012, n’a à son actif que de multiples démos et split, et, je me répète, mais n’en est toujours qu’à son coup d’essai, sortie tardivement dans l’année, qui plus est.

Coup d’essai, vraiment ? Pas tout à fait, car, vous le savez peut-être déjà, mais le groupe est composé aux 3/4 de membres de l’incroyable BLOOD INCANTATION, groupe de Death Metal alambiqué et original, provenant de Denver, et qui a sorti le sublime album qu’est Starspawn l’année dernière, premier LP du groupe. Voilà d’où provient notre combo du jour, d’une formation n’ayant à son actif qu’un seul album ayant fortement marqué de sa patte (très) personnelle le paysage Death Metal en 2016, et qui remet le couvert en 2017 avec un album plus classique, et un ex-membre de NEKROFILTH à la batterie et au chant.

Donc qui dit nouvelle entité, dit immanquablement nouveau style, c’est pourquoi SPECTRAL VOICE ne fait pas dans le Death brut de décoffrage, mais dans le Death Doom rampant, hypnotique et pesant. Une atmosphère suffocante et poisseuse, pas plus original que cela, mais malgré tout, marqué au fer rouge du style des musiciens de Denver, à la production crasseuse de Pete deBoer, producteur de, je vous le donne en mille, Starspawn, de BLOOD INCANTATION. Déjà excellente dans ce dernier, elle n’en est que plus imposante dans Eroded Corridors Of Unbeing, et sert parfaitement l’ambiance caverneuse qui règne sur tout le LP.

L’ambiance d’ailleurs, parlons en. Une atmosphère plombante triturant les tréfonds de la psyché humaine avec en toile de fond, la mort pourrissante. Une musique matérialisant à merveille l’apathie. Des guitares épuisées laissant traîner les notes vrombissante, une batterie aussi rampante que surprenante et un growl abyssal saupoudré de quelques cris de douleurs comme sur "Visions Of Psychic Dismemberment", pièce maîtresse du LP de 14 minutes, représentant à merveille le style du quartet. Ponctué d’un blast beat frénétique, le reste du morceaux se veut lourd et obscure, entre passage ultra lent, et moments plus éthérés d’où résonnent quelques notes de guitares bien placés faisant échos dans notre tête.

Ces notes d’ailleurs, sont présentes sur tout l’album et sont une marque bien personnelle au groupe. Chaque piste contient ces passages entêtants qui vont se greffer dans votre tête et vont inlassablement vous faire revenir sur cet album. Même quand ils sont couplés à un blast beat ou un mid-tempo ravageur, comme sur l’instrumental "Lurking Gloom", ils font mouche ; même si, et le groupe l’a bien compris, c’est dans la lenteur que le potentiel vaporeux et ténébreux se révèle vraiment, et vous plongeront dans la torpeur la plus totale si vous avez le malheur (relatif) d’écouter cet album dans le noir avant d’aller vous coucher…

Peu de choses à rajouter sur cet album pour lequel tout à déjà été dit. Sans pousser l’originalité, SPECTRAL VOICE passe l’épreuve du premier album avec les honneurs, nous déconnectant du monde du vivant, rappelant la lourdeur pachydermique du controversé DISMA. Pour tout fan de Death Doom, cet album se place comme un indispensable de l’année, voir de la décennie, pour la qualité de la composition et de l’ambiance belliqueuse qui s’impose, nous plongeant dans une béatitude crasseuse. Même si mon cœur pourrie et rêveur penche pour BLOOD INCANTATION et espère un deuxième album très vite, il ne fait nul doute que la suite des aventures de la voix spectrale verra le jour plus tôt que prévu, au vu de l’accueil réservé par les auditeurs.

Tracklist :

  1. Thresholds Beyond
  2. Visions Of Psychic Dismemberment
  3. Lurking Gloom
  4. Terminal Exhalation
  5. Dissolution

Bandcamp


par Bocchi le 03/01/2018 à 08:18
85 %    695

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Sélection rédaction Metalnews 2021 !

Jus de cadavre 01/01/2022

Interview

Devildriver

Baxter 26/12/2021

From the past

Voyage au centre de la scène : PENETRATOR

Jus de cadavre 19/12/2021

Vidéos

Unspkble + Rank

RBD 16/12/2021

Live Report

Anna von Hausswolff

RBD 08/12/2021

Live Report

Igorrr + Horskh

RBD 07/12/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 2

Simony 27/11/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Nightmare + Existance + Rhapsody Of Fire 24/01 : Le Petit Bain, Paris (75)
Existance + Rhapsody Of Fire + Manigance 25/01 : Le Ferrailleur, Nantes (44)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 26/01 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)
Nightmare + Rhapsody Of Fire 28/01 : Le Metronum, Toulouse (31)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 29/01 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
dafg

Marketing metal

21/01/2022, 19:04

Tétard Véloce

21/01/2022, 12:06

Vinnie Logan Paul

La blague continue et ça ne s'arrange pas.

21/01/2022, 11:53

Gargan

Clip moche et ça manque cruellement de riffs.

21/01/2022, 11:01

RBD

Je ne connaissais pas et je crois que ça va me plaire.

21/01/2022, 00:31

Kerry King

Les pochettes Old School ouais !Mon vinyle de Blackout je l'adore. 

20/01/2022, 19:04

eyziel

La cover est totalement insane.

20/01/2022, 17:53

Humungus

"Ils ont toujours des pochettes à chier"?!?!?!?!?!Alors oui, "Fly to the rainbow" est imbuvable, mais toute la série des "In trance", "Virgin killer" (la pochette la plus malsaine de tous les temps !), "Taken by force" (...)

20/01/2022, 11:16

Gargan

Erf, les claviers font un peu trop pouic pouic, dommage.

20/01/2022, 09:46

Gargan

Ils ont toujours des pochettes à chier, mais on leur pardonne. Je suis resté scotché sur taken et surtout fly to the rainbow (un parfait exemple de pochette horrible) et rien que pour ces deux albums (bon, ok, jj'avoue, j'adore aussi le radio-tubesque crazy world) i(...)

20/01/2022, 09:45

Capsf1team

SCORPIONS, c'est presque fini. Le groupe s'arrêtera après une longue tournée, avec 200 dates prévues étalées sur 2 à 3 ans tout de même, pour son 22ème et dernier album, "Sting in the tail". (Papy Cyril)(...)

20/01/2022, 09:10

Jus de cadavre

Ils nous enterreront tous ces cons là ! Même Drucker fera pas le poids !

19/01/2022, 19:20

foja

masters. jamais vraiment

19/01/2022, 19:15

Simony

J'avoue qu'elle est pas de moi, c'est Jus de cadavre qui avait proposé ce style pour SCORPIONS et j'ai trouvé que ça leur allait bien

19/01/2022, 18:10

pierre2

"Never Retired Hard Rock Masters, Allemagne"J'avoue, j'ai ri - merci !

19/01/2022, 15:11

Humungus

Merci grin.(sic)

19/01/2022, 13:36

grinder92

@humu : tu cliques sur le tag "Druid Lord", ça te proposera cette chronique et également celle-ci : http://www.metalnews.fr/chroniques/grotesque-offerings 

19/01/2022, 10:35

Simony

C'est un des groupes dont j'attends leur nouvel album, le titre partagé m'avait beaucoup plu, à creuser car la chronique donne clairement envie.

19/01/2022, 08:12

Humungus

Comment fait-on pour retrouver ta chronique de leur deuxième galette ?

19/01/2022, 07:29

Humungus

Une de mes découvertes de l'an dernier...Hâte de foutre une oreille sur cet album putain !

19/01/2022, 07:26