Expel The Leeches

Anti Ritual

29/10/2021

Indisciplinarian

Il ne fait désormais plus aucun doute que le nord de l'Europe fait, entre autres, office de berceau de la musique extrême depuis maintenant plusieurs décennies, ainsi qu'ont pu l'être en leur temps la Floride pour le Death Metal ou le Royaume-Uni s'agissant du Heavy Metal traditionnel– lequel a pu sembler extrême, à sa manière et pour l'époque. Le brassage de cultures de ces différentes contrées nordiques s'emparant du sujet extrême proprement dit a donné naissance à quelques rejetons pas piqués des hannetons, en témoigne celui qui nous intéresse le temps de cette chronique, ANTI RITUAL. Fondé à Copenhague dans la première moitié des années 2010, ce groupe de teigneux a délibérément choisi de nous mettre seuls face notre honte collective, notre intimité graveleuse et nos insurmontables regrets, nous plongeant dans le plus grand désarroi. Une vraie réflexion sur nous-mêmes et ce qui nous entoure. Après un mini-album éponyme paru en 2014 sur lequel le groupe danois avait fait forte impression, proposant une vision bien sombre de nos travers, de nos écosystèmes voués à un échec global par nos déviances collectives, au moyen d'une musique imprégnée d'un nihilisme artistique extrêmement brutale et sans concession, ANTI RITUAL revient en ce mois d'octobre 2021 avec Expel The Leeches à paraître le 29 courant. Reprenant peu ou prou la recette de son EP, le groupe danois enfonce toutefois le clou de manière bien plus douloureuse avec ce disque longue durée. Car loin de calmer son offre, ANTI RITUAL brutalise une nouvelle fois son propos autant que ses auditeurs au son d'un Hardcore crasseux, « blackisant », saupoudré d'une légère couche de Death Metal made in Sweden des plus réussies. Si le tempo moyen des titres fleure (très) bon l'excès de vitesse du Hardcore le plus intransigeant, voire celle du Grindcore le plus épileptique, tout n'est pas à proprement parler joué de manière systématiquement chaotique et supersonique d'un bout à l'autre de l'oeuvre. ANTI RITUAL sait assagir ses titres, en nuancer la cadence tout en prenant son temps pour imposer le rythme de ses ambiances funestes et insalubres, au sein desquelles l'obscurité et la lourdeur colérique d'un groupe au bord de la crise de haine s'acoquinent avec délectation à de très nombreuses phases douloureusement telluriques, d'un degré de cruauté rarement atteint, d'où se dégage la sensation envahissante d'une forme de profond malaise auditif général, parfaitement maîtrisé par le groupe pour un rendu ineffable. Une musique dérangeante et malsaine invoquant nos inavouables désirs de vengeance gratuite, nos tourments d'une noirceur suppliciée et de fin imminente d'un monde duquel plus rien n'est à attendre, si ce n'est sa lente et inéluctable consumation. Tel est le programme de cette offrande. Le chaos sonore global régnant le temps de cet album n'est pas sans rappeler ce que peut proposer un CULT LEADER des grands jours. C'est dire la qualité intrinsèque des compositions qu'offre ANTI RITUAL. D'une brutalité inouïe, accouchée sans péridurale, et d'une sauvagerie inimitable et si intense que même l'aspect parfois glacialement « mélodique » (notez les guillemets) de certaines parties de guitare frisant le Black Metal norvégien ne parvient qu'à peine à faire office de maigres bouffées d'oxygène éminemment salutaires, nous sommes immergés au milieu de cet amas de ferraille calcinée bâtissant cette apocalypse sonore programmée pour détruire. Rarement un groupe n'aura aussi bien porté son nom, incarnant à lui seul la fin de toute forme de civilisation raisonnée, de ses traditions balisées par des croyances aussi stériles que rétrogrades, esquissant les contours dogmatiques de la doxa persistante. Le seul bémol susceptible d'être apporté à cette entreprise de destruction massive reste sa durée, bien trop courte. En même temps, il n'est nullement nécessaire de rester une journée complète chez le dentiste pour se faire extraire 11 dents sans anesthésie, laquelle vous serait, quoi qu'il arrive, parfaitement inutile si les Danois eux-mêmes s'emparaient de la roulette, camouflés derrière une blouse blanche et un masque chirurgical. ANTI RITUAL ou le nihilisme musical et la misanthropie érigés au rang d'oeuvre d'art et du savoir-mourir sans dignité ni regret. Effroyablement jouissif. 

Facebook Indisciplinarian


Liste des titres

01– In
02– Expel The Leeches
03– Futile Semantics
04– Marginalize Yourself
05– Monetary Man
06– Necrocapitalism
07– The Oppresive Weight
08– No Human is Illegal
09– Guillotine
10– What Will We Tell Our Children
11– Franchise Coffee Bars And Internment Camps
12- Out


par AlexXxis le 09/10/2021 à 15:21
90 %    340

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!Incontestablement une des news de l'année ça !!!Achat sans écoute !!!

19/10/2021, 09:28

Wildben

Entre cette triste nouvelle et le décès du bassiste de Bukowski, ça a vraiment été une journée de merde pour notre scène au sens large.

19/10/2021, 07:07

Moshimosher

J'apprends la nouvelle ici-même... Quel gâchis ! RIP...

18/10/2021, 23:37

Bones

Elle apparaît sur The Principle Of Evil Made Flesh. Je l'ignorais.  Bien triste fin, quoi qu'il en soit. :-(

18/10/2021, 23:08

sofs

Des loups dans les chiottes. Très fin comme nom de groupe...La musique est à l'avenant: bien chiasseuse.

18/10/2021, 21:19

Humungus

Bah merde !!!J'étais loin d'imaginer que quelqu'un comme ça faisait parti des victimes...(Oui, je sais, c'est une phrase à la con mais c'est tellement vrai)J'écoute du HAGALAZ' RUNEDANCE depuis la fin des 90s et s(...)

18/10/2021, 20:27

RBD

Ses multiples projets ne s'adressaient pas beaucoup à moi mais ce n'était pas une inconnue. Quand j'ai vu ça hier soir, je suis resté incrédule un petit moment.

18/10/2021, 18:47

Jus de cadavre

Pareil, le choc. L'album Frigga's Web a énormément tourné chez moi. Quelle tristesse.

18/10/2021, 18:45

Pomah

Épisode trop court, y'a encore tellement de chose à dire sur ce groupe fabuleux. 

18/10/2021, 16:47

Raumsog

A sa décharge il produit des oeuvres assez différentes (tout en restant un bon disciple de Beksinski quand même) mais les groupes ne semblent vouloir de lui qu'une seule chose : un gros bonhomme de 300 mètres de haut avec une serviette sur la tête (et des tou(...)

18/10/2021, 16:46

Pomah

Elle aura bercé pas mal de mes nuits d'automne, notamment avec Volven. C'est quand même con de mourir comme çà. RIP

18/10/2021, 16:41

Simony

Je ne sais pas si c'est lui mais cela ressemble étrangement à celle de Mirror Reaper de BELL WITCH ou celle de Walk Beyond the Dark de ABIGAIL WILLIAMS, de même du dernier NECROGOD et effectivement ça commence à se voir...

18/10/2021, 15:09

KRONEMBOURG

Remarque, mourir assassiné c'est très BLACK METAL ! non je plaisante, quel manque de bol.... RIP

18/10/2021, 13:44

Satan

Une des plus tristes nouvellles de l'année assurément...

18/10/2021, 12:16

Buck Dancer

Mariusz Lewandowski ( j'imagine que c'est lui la pochette) est très doué, mais il devient comme AC/DC. On ne change pas une formule qui marche! 

18/10/2021, 11:11

piem

NOMED du Nord !! mais alors au nord de la Loire

18/10/2021, 10:31

Simony

Je suis d'accord, rencontrer les bonnes personnes au bon moment ne suffit pas, faut-il encore pratiquer une musique intéressante et personnelle ce qui est le cas pour SUP / SUPURATION.

17/10/2021, 12:31

Kerry King

https://www.blabbermouth.net/news/kerry-king-on-his-post-slayer-project-it-will-be-fking-good/Le pere King parle de son projet justement. 

15/10/2021, 23:04

afarf

bof 

15/10/2021, 21:01

Humungus

C'est plus ce que c'était c'est sûr, amis cela reste du UNLEASHED pur jus..."D'après les deux extraits, j'ai l'impression que le groupe s'assoupli alors qu'il gagnerait à se durcir"CLAIR !!!

15/10/2021, 09:05