Parfois, souvent même, j’écoute des trucs en me demandant à quoi peut bien servir d’écrire une chronique tant la musique parle d’elle-même et que mes laïus ne sont pas très utiles. Tiens, aujourd’hui par exemple, je suis tombé sur un groupe allemand méritant votre attention, mais au moment de coucher sur clavier quelques impressions, un doute m’assaille. Pourrais-je m’en tirer en trois lignes, et simplement vous balancer un truc genre, « si vous aimez le Death Metal à la suédoise des années 90 avec une touche de barbarie allemande de la même époque par-dessus, jetez-vous sur le premier long des MORTALS' PATH et vous ne serez pas déçu ».

Honnêtement, ça suffirait largement, alors une fois n’est pas coutume, je renoncerai à mes longues strophes et analyses fouillées pour aller à l’essentiel. Et ça fera du bien à tout le monde. Niveau infos, MORTALS' PATH est donc un quintette (Martin - chant, Dennis & Anna - guitares, Ersin - basse et Sebastian - batterie) qui nous vient de Ruhrpott, déjà auteur d’un premier EP éponyme publié en 2016, et qui confirme donc sa bonne réputation underground avec ce premier LP, dont le titre ne cache pas grand-chose des intentions et influences. D’ailleurs, ils prennent le soin de les nommer (DEATH, OBITUARY, GRAVE, ENTOMBED, ENTRAILS, BOLT THROWER, BENEDICTION, tiens donc…), et ne se trompent guère, puisque vous retrouvez dans cette liste celui d’ENTOMBED, qui visiblement a marqué à vie ces musiciens germains en sortant son séminal Left Hand Path. On y retrouve la même approche froide, ce même son à base de HM-2 qui vous vrille les tympans et vous écorne la joie de vivre, et surtout, le même genre de riffs immédiats balancés par une doublette qui connaît son boulot.

A la rigueur, vous auriez pu vous tromper en lisant le nom de baptême de l’album, Feast of Maggots, et croire à une énième resucée gore de CARCASS ou CANNIBAL CORPSE, mais rassurez-vous, il n’en est rien. Les cinq instrumentistes sont restés bloqués à l’époque et l’endroit où les GRAVE, DISMEMBER et autres NIHILIST ont vu la nuit, même si on retrouve de temps à autres de sévères traces du MORGOTH des débuts dans cette rigueur rythmique totalement allemande. Dotés d’une production presque d’époque, ces onze morceaux ne décevront donc personne, puisqu’ils ne surprendront personne, se contentant de se caler sur la ligne artistique en vogue en Europe du Nord entre 1990 et 1993. Old-school donc, ce qu’ils assument d’un tonitruant et en majuscules « DEATH FUCKING METAL », sur leur page Facebook, et autant leur faire confiance, ils savent de quoi ils jouent. Tout ceci est donc très agréable, légèrement linéaire sur les bords, mais compétent, distrayant pour qui affectionne la nostalgie morbide, mais ça tient debout, le volume est conséquent, Martin braille comme il faut, ressemblant parfois à une version un peu moins glauque et grave de Lars Goran Petrov, et on écoute ces quarante minutes avec l’agréable sensation d’être plongé dans un passé pas si lointain que ça. Vous pouvez ajouter à ce bilan positif une pochette absolument délicieuse, quelques accélérations qui prennent en traître et secouent le cocotier (« Stabwound », ça muscle les mollets), une entrée en matière qui joue la franchise (« Feast of Maggots »), des textes bien évidemment portés sur la tendresse et l’amour de la vie, et je pense que la synthèse est exhaustive, en précisant quand même que certains morceaux ont des allures de faux-hits post mortem signés par les DISMEMBER (« Open Casket Funeral »).

Je pense qu’il est inutile d’en rajouter, mais au-delà de cette concision de circonstance, les MORTALS' PATH s’affirment comme de futurs très teigneux de la scène Death vintage européenne, et placent intelligemment leurs billes avec ce Feast of Maggots qui permettra aux asticots de gigoter encore plus vite sur la dépouille du Death progressif et/ou contemporain. Merci de votre attention.      

 

Titres de l’album :

                         1.  Feast of Maggots 

                         2.  Face First into Purgatory 

                         3.  Emperor

                         4.  Monument

                         5.  Life Is Pain

                         6.  Godless

                         7.  Stabwound

                         8.  Open Casket Funeral       

                         9.  Orgy in Gore

                        10.  Gone Butchering

                        11.  Bleeding Eye Sockets

Facebook officiel


par mortne2001 le 21/07/2019 à 14:59
78 %    127

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Simony
membre enregistré
22/07/2019 à 09:59:11
A creuser ce groupe à creuser... (comme sa tombe ?)

Martin
@212.124.34.148
23/07/2019 à 10:57:19
Merci beaucoup for this very nice review :)

Liebe Grüße (kind regards)
Martin
Vocalist of Mortals' Path

Ajouter un commentaire


Numen

Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko

Mister Misery

Unalive

Goatess

Blood And Wine

Laetitia In Holocaust

Fauci Tra Fauci

Vhs

We're Gonna Need Some Bigger Riffs

Municipal Waste

The Last Rager

Magic Pie

Fragments of the 5th Element

Metallica

S&M 2

Spread Eagle

Subway To The Stars

Eggs Of Gomorrh, Sarinvomit

Encomium of Depraved Instincts

Klone

Le Grand Voyage

The Neptune Power Federation

Memoirs of a Rat Queen

Hatriot

From Days Unto Darkness

Throes

In The Hands Of An Angry God

Enforced

At The Walls

Exhumed

Horror

Sekkusu

Satyromania

Soren Andersen

Guilty Pleasures

Kadinja

DNA

Blackrain

Dying Breed

Violent Instinct

Simony / 15/10/2019
Roman

Bloodshed Fest 2019

Mold_Putrefaction / 13/10/2019
Crust

British Steel Saturday Night VIII

Simony / 13/10/2019
Heavy Metal

Interview ABBYGAIL

JérémBVL / 11/10/2019
Abbygail

BEHIND THE DEVIL #9 - Interview avec Laurent de MYSTYK PROD.

youpimatin / 09/10/2019
Behind The Devil

Concerts à 7 jours

Chaos E.t. Sexual + Moonskin + Barabbas

19/10 : Le Klub, Paris (75)

+ Gutalax + Spasm

21/10 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

AH AH AH !!!
Superbe vanne de quarantenaires effectivement...


Buck Dancer + 1.


J'ai jamais aimé, ni même en encadrer Machine Head et j'ai pourtant essayé. En plus Robb Flynn me paraît insupportable sur scène.... Mais 3h30 de concert et ça sur quasiment toute les tournées c'est RESPECT.


Merci pour la piqûre de rappel sur la sortie de ce nouvel album, dont j'étais passé à côté. A l'écoute du titre sorti il y a quelques semaines, Chritus manquait, mais le côté un peu plus direct du morceau n'était pas fait pour me déplaire. J'espère, en tout cas, un aussi bon album que le(...)


Mon bientôt futur pays d'adoption ! ( 3615 My life) J'espère y faire quelques concerts bien cool. Ça risque d'être intense


J'avais oublié. Du reste je ne suis pas certain qu'il ait été diffusé près de chez moi. Il y a une quantité certaine de titres déjà apparus dans le premier essai avec Michael Kamen, mais si on nous dit que les arrangement sont très différents, pourquoi pas. J'aime vraiment bien celui qui e(...)


Alors là tous les moins de 30 ans ne savent pas de quoi tu parles JTDP... peut-être même les moins de 40 ans.


Cool !


...Coeurs à Vif ? ok je sors...

P.S : sinon, en vrai, la musique est plutôt très cool.


@ Wildben: je me suis fait la même réflexion dès la première écoute. Je trouve d'ailleurs que ça en devient agaçant d'entendre "fuck" toutes les deux lignes. C'est bon pour l'ado rebel, après, on grandit (ou on devrait grandir...)

Pour ce qui est de la musique, c'est nettement m(...)


Bien vu LeMoustre ! Grossière erreur de ma part concernant la date :/ ! Ça permettra à ceux qui sont passé à coté d'y jeter une oreille ;) Car oui c'est du tout bon !


Euh, n'y a t-il pas une erreur, voilà un disque que je possède depuis plusieurs mois (excellent au demeurant) ?
A recommander aux fans de thrash allemand de tradition.


Pas encore écouté en entier, mais c'est sur la liste. Ils ne s'arrêtent jamais eux en tout cas ! Ils passent littéralement leur vie sur la route et quand ils n'y sont pas ils sont en studio !


Superbe chronique pour un album inattendu. Le style musical évolue vers un Progressif plus épuré qui fait effectivement penser à Pink Floyd, c'est incontestable. C'est également plus digeste que les essais pur Prog' précédents, par conséquent. Les langues scandinaves passent bien sur le Rock(...)


Bof bof OVERKILL. Quelques albums d'enfer, quelques trucs pas mal et pas mal de trucs fades. 75 % de leur discographie est à oublier.


Cool chronique, merci ! ça donne sacrément envie...


OVERKILL : "Comme si le fait qu'ils n'aient pas suivi les modes lui avait jouer des tours ou bien tout simplement, pas au bon endroit au bon moment"
Tout est dit... Et c'est d'ailleurs bien pour ça que j'adore ce groupe !
"WE DON'T CARE WHAT YOU SAY !!!"


Moi j'aime bien, mieux que le précédent album : le groupe joue bien, batteur excellent . J'attends la suite.


Arioch91 +1.
Il ne suffit pas de jouer (pathétiquement d'ailleurs) le mec énervé à l'image pour que la musique le soit également.
Je laisse décidément ce groupe au moins de 25 ans.


Ridicule.