Parfois, souvent même, j’écoute des trucs en me demandant à quoi peut bien servir d’écrire une chronique tant la musique parle d’elle-même et que mes laïus ne sont pas très utiles. Tiens, aujourd’hui par exemple, je suis tombé sur un groupe allemand méritant votre attention, mais au moment de coucher sur clavier quelques impressions, un doute m’assaille. Pourrais-je m’en tirer en trois lignes, et simplement vous balancer un truc genre, « si vous aimez le Death Metal à la suédoise des années 90 avec une touche de barbarie allemande de la même époque par-dessus, jetez-vous sur le premier long des MORTALS' PATH et vous ne serez pas déçu ».

Honnêtement, ça suffirait largement, alors une fois n’est pas coutume, je renoncerai à mes longues strophes et analyses fouillées pour aller à l’essentiel. Et ça fera du bien à tout le monde. Niveau infos, MORTALS' PATH est donc un quintette (Martin - chant, Dennis & Anna - guitares, Ersin - basse et Sebastian - batterie) qui nous vient de Ruhrpott, déjà auteur d’un premier EP éponyme publié en 2016, et qui confirme donc sa bonne réputation underground avec ce premier LP, dont le titre ne cache pas grand-chose des intentions et influences. D’ailleurs, ils prennent le soin de les nommer (DEATH, OBITUARY, GRAVE, ENTOMBED, ENTRAILS, BOLT THROWER, BENEDICTION, tiens donc…), et ne se trompent guère, puisque vous retrouvez dans cette liste celui d’ENTOMBED, qui visiblement a marqué à vie ces musiciens germains en sortant son séminal Left Hand Path. On y retrouve la même approche froide, ce même son à base de HM-2 qui vous vrille les tympans et vous écorne la joie de vivre, et surtout, le même genre de riffs immédiats balancés par une doublette qui connaît son boulot.

A la rigueur, vous auriez pu vous tromper en lisant le nom de baptême de l’album, Feast of Maggots, et croire à une énième resucée gore de CARCASS ou CANNIBAL CORPSE, mais rassurez-vous, il n’en est rien. Les cinq instrumentistes sont restés bloqués à l’époque et l’endroit où les GRAVE, DISMEMBER et autres NIHILIST ont vu la nuit, même si on retrouve de temps à autres de sévères traces du MORGOTH des débuts dans cette rigueur rythmique totalement allemande. Dotés d’une production presque d’époque, ces onze morceaux ne décevront donc personne, puisqu’ils ne surprendront personne, se contentant de se caler sur la ligne artistique en vogue en Europe du Nord entre 1990 et 1993. Old-school donc, ce qu’ils assument d’un tonitruant et en majuscules « DEATH FUCKING METAL », sur leur page Facebook, et autant leur faire confiance, ils savent de quoi ils jouent. Tout ceci est donc très agréable, légèrement linéaire sur les bords, mais compétent, distrayant pour qui affectionne la nostalgie morbide, mais ça tient debout, le volume est conséquent, Martin braille comme il faut, ressemblant parfois à une version un peu moins glauque et grave de Lars Goran Petrov, et on écoute ces quarante minutes avec l’agréable sensation d’être plongé dans un passé pas si lointain que ça. Vous pouvez ajouter à ce bilan positif une pochette absolument délicieuse, quelques accélérations qui prennent en traître et secouent le cocotier (« Stabwound », ça muscle les mollets), une entrée en matière qui joue la franchise (« Feast of Maggots »), des textes bien évidemment portés sur la tendresse et l’amour de la vie, et je pense que la synthèse est exhaustive, en précisant quand même que certains morceaux ont des allures de faux-hits post mortem signés par les DISMEMBER (« Open Casket Funeral »).

Je pense qu’il est inutile d’en rajouter, mais au-delà de cette concision de circonstance, les MORTALS' PATH s’affirment comme de futurs très teigneux de la scène Death vintage européenne, et placent intelligemment leurs billes avec ce Feast of Maggots qui permettra aux asticots de gigoter encore plus vite sur la dépouille du Death progressif et/ou contemporain. Merci de votre attention.      

 

Titres de l’album :

                         1.  Feast of Maggots 

                         2.  Face First into Purgatory 

                         3.  Emperor

                         4.  Monument

                         5.  Life Is Pain

                         6.  Godless

                         7.  Stabwound

                         8.  Open Casket Funeral       

                         9.  Orgy in Gore

                        10.  Gone Butchering

                        11.  Bleeding Eye Sockets

Facebook officiel


par mortne2001 le 21/07/2019 à 14:59
78 %    92

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Simony
membre enregistré
22/07/2019 à 09:59:11
A creuser ce groupe à creuser... (comme sa tombe ?)

Martin
@212.124.34.148
23/07/2019 à 10:57:19
Merci beaucoup for this very nice review :)

Liebe Grüße (kind regards)
Martin
Vocalist of Mortals' Path

Ajouter un commentaire


Arides

Sur les Terres Oubliées

Freedom Call

M.E.T.A.L.

Vak

Loud Wind

Ascend The Hollow

Echoes Of Existence

Aziza

The Root Of Demise

Twilight Force

Dawn Of The Dragonstar

Perpetual Among Us

Thy Will Be Done

Fuming Mouth

The Grand Descent

Endimion

Latmus

Unruly Child

Big Blue World

Hellnite

Midnight Terrors

Nucleus

Entity

Slipknot

Slipknot

Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Iron Bastards

Cobra Cadabra

Summery Mind

Color

Destruction

Born to Perish

Lingua Ignota

Caligula

Skeletal Remains + Black March

RBD / 21/08/2019
Beatdown Death

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

+ All In The Small + Dopethrone

25/08 : Le Dropkick, Reims (51)

Photo Stream

Derniers coms

Très bonne chronique pour un très bon disque !


Mon premier groupe Metal vu en concert haha (avec Manigance en première partie, dans la salle communale d'un bled bien paumé!) ! Ça fait un bail, mais que de souvenir ! Même si je n'ai jamais réécouté ce groupe par la suite :D !


Un chef d’œuvre ???
Nouvelle illustration du caractère personnel du ressenti face à une œuvre. Attaché aux premiers albums et au retour en grâce du Heavy Metal auquel ils ont contribué, d'un point de vue médiatique (et aux concerts fabuleux des tournées Legacy of Kings et Renegade (...)


Très bon report. Précis et honnête.
Et bien dommage qu'un groupe du niveau de Skeletal Remains soit si peu communicatif... c'est surtout con pour eux d'ailleurs.


@maxime : je ne comprends pas ???


Cool ! Je suis un héros ! :-)


Très chouette tour-report ! Merci ! Et du coup j'en profite pour découvrir ABYSSIC dont la musique est vraiment cool.


Merci ! Merci de rappeler qu'il suffit juste de savoir lire pour être un héros... ;-)


Celui qui arrive à lire et surtout comprendre ce pavé est un héro...


Je ralais d’être absent pour cette date mais tu m’as remonté le moral. J’ai personnellement du mal avec la non communication (voir le mépris pour certains) des groupes envers leurs fans.. surtout dans des musiques dites de niches..
Sauf erreur de ma part, leur excellent batteur est p(...)


Belle découverte!


Chronique sacrément bien torchée. Chapeau !


"Carnal knowledge prophecy!" à 15h...ok je sors :-)


Cet album m'attire, je trouve le truc ambitieux mais 'tain, pas évident de bien rentrer dans le délire !


On a pas dû écouter le même album!


Band bien guez. L'un de leurs plus mauvais albums. Les compos sont plates et le chanteur n'a plus de voix.


1) Bon j'ai dit 15 h comme ça car l'exaction a eut lieu en milieu d'après-midi. Impossible donc que cela ait pu se faire pendant INCANTATION car j'étais forcément au devant de la scène à ce moment là.
2) "Ou comment faire d'un seul riff un morcif entier"
Bah figures-toi que c'est (...)


Depuis l'éponyme, a oui quand même, le seul qui envoi lourd dans leur disco(aller on dira aussi Iowa).

Je vais tenté cet album.


marrante ton anecdote, tiens. Vers 15h, ils devaient pas aimer Incantation, preuve qu'entre le missionnaire et ça, ils devaient pas avoir beaucoup de goût.
Sinon, plus sérieusement, d'accord avec toi pour la majorité, Humungus, sauf ZURIAKKE (bon, moi et le black à capuche ça fait 2) ou (...)


Merci pour le report, très agréable à lire.
Juste en passant, une petite faute : "Beaucoup de groupes refusent de jouer ici à cause de ça, mais la moindre des choses, quand on accepte de venir, c’est de jouer le jeux." - jeu.