Fission

Trigger

21/04/2023

Autoproduction

Et pourquoi pas après tout ? L’époque étant tellement chaotique qu’on peut bien se réserver le droit de l’accompagner d’une bande-son adaptée non ? Et le choix est vaste, entre Ambient, Industriel, Noise, Harsh, Lolicore, Brutal Death, et j’en passe, j’en passe et j’en trépasse. Mais en définitive, quoi de plus idoine qu’un bon album de Grind qui cherche à être autre chose qu’un simple bon album de Grind ?

TRIGGER, Allemagne, a ce qu’il faut. Les arguments, l’attitude, le réalisme, mais aussi la versatilité. Entamé en trio, le concept a de quoi faire des envieux, et ce nouvel album des admirateurs. Kevin, Enrico et Ondrej, 300 shows, fans de Grind des années 90 mais aussi de Powerviolence, Sludge et Doom histoire d’aller chercher dans les canfouines de quoi alimenter le haut-parleur à horreurs.

Les mecs ont justement trouvé une formulation parfaite pour leur barouf.

Drum N Bass Grind Violence.

Plutôt bien senti, d’autant qu’ils se réclament de l’attitude Punk, qu’ils jouent le plus vite possible, rendant hommage par la même occasion à ce cher Mick Harris et son blast-beat. Mais alors, aussi jolie soit l’appellation, qu’attendre d’un tel disque, qui en vingt-deux titres se propose de ruiner complètement vos esgourdes déjà fragilisées ? Facile, du Grind joué Metal et Punk, avec un soupçon d’Ambient pour rendre le voyage encore plus éprouvant.

Regardez bien le tracklisting, et notez l’apparition d’un titre énorme en son (presque) milieu. Vingt-et-une baffes dans la gueule, pour un gigantesque parpaing de plus de neuf minutes, citant SCORN, NAPALM, GODFLESH et autres fréquentations malsaines pour le moral. De quoi titiller la curiosité, d’autant que le titre en question, « Fission », title-track sublime ne fait pas semblant d’accentuer la pression. Lourdeur, suffocation, méchanceté en étendard et cruauté de fond et de forme.

Le reste ?

Du Grind agité du bocal, résumé à sa substantifique moelle. Riffs graves et gras, inspiration NASUM/INFEST mais aussi la vague suédoise la plus mortelle, pour un ballet d’une grosse demi-heure qui donne le tournis. Une voix atroce, éructée comme un Donald post-apocalyptique, une batterie qui cavale et qui soudainement écrase le clébard, et puis cette guitare qui tronçonne en mode scie circulaire turbo alimentée en kérosène russe.

Bon, le tableau on le connaît, mais reconnaissons à ces zigues l’avantage de l’excès assumé. Loin derrière les puristes qui ne s’autorisent aucune déviance, les TRIGGER balancent la sauce comme Jeff Striker sur ses partenaires masculins, et le gode ceinture passe et casse. Une bonne ramonée pour les déçus et parias de la société, qui n’envisagent le quotidien que sous son angle le plus déprimant.

On peut parler de formalité, d’exercice de style tant la basse copie les grondements de ce cher Shane, mais l’énergie globale est à ce point concentrée qu’on a le sentiment que le réacteur peut partir en vrille à n’importe quel moment. Et croyez-moi, le nuage passera toutes les frontières.

J’aime le son, la production, les réflexes et ce sadisme ambiant qui fricote avec un Death scandinave poisseux et souffreteux. Tout ça me rappelle les débuts de CARCASS, d’ANAL CUNT, et finalement, les exutoires les plus efficaces de la scène Punk/Grind la plus absolue.

Et puisque les casseroles et batteries de cuisine sont désormais interdites pour exprimer son mécontentement, Fission fera aussi bien l’affaire, et ça, personne ne peut vous demander de le ranger. De quoi transformer une simple manifestation en anarchie globale, et renvoyer dans les cordes nos chers dirigeants qui ont tendance à nous prendre pour des cèpes.     

  

Drum N Bass Grind Violence

 

Oui, beaucoup de basse, du Grind, une batterie et de la violence. Aucune tromperie sur la marchandise. Et j’aime l’honnêteté.

       

                 

Titres de l’album:

01. Burdening Vestiges

02. Silence

03. Backward Trail

04. Unconcerned Aprehension

05. Final Equality

06. Dust

07. Branches

08. Shame and Scorn

09. Ripe for Decompose

10. Fission

11. Leeches

12. Back In Times

13. Hackneyed Words

14. Blame Picking

15. Fresh Start

16. Compromises

17. Walls

18. Distressed Reality

19. Piles

20. Traitors

21. Henchman

22. Templates


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 03/09/2023 à 18:03
78 %    172

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview

Show No Mercy

mortne2001 03/12/2023

From the past
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

je suis entré dans la file d'attente 122000eme ....j'ai fermé l'onglet et choppé mon pass pour le ThroneFest ;)

21/02/2024, 09:33

LeMoustre

Pas mal du tout. En effet Whiplash rôde.Beau papier aussi lol la phrase des vautours, excellent.Merci

20/02/2024, 07:31

LeMoustre

Comme d'habitude agressif et sans surprise. Immuable.

20/02/2024, 07:28

Badinter en enfer

oui

17/02/2024, 22:18

Bong Joon Whore

wow Badinter en enfer, c'est David?

17/02/2024, 16:16

Benstard

Méchante ambiance. 

17/02/2024, 14:19

Benstard

Méchant son de basse et simpa les soli. Ça groove en mode papi. Mais c'est cool qu'ils continuent. 

17/02/2024, 14:16

je te pisse dans le cul, ça fait un bubble tea

Groupe de boomers avec des tarifs pour boomers. Les mêmes qui viendront chialer que les légumes, c'est cher et chouiner que le prix de l'essence augmente.

17/02/2024, 07:08

Bille Baroud

Si la musique est toujours aussi bien pour un vieux groupe, genre dont il ne reste pas tellement de représentants pour assurer, tant pis pour l'artwork, je crache la thune.

16/02/2024, 20:36

Tourista

Humungus, t'es fan d'AC/DC et de coquillettes ?  

16/02/2024, 17:49

Saddam Mustaine

Faut payer l'ehpad du père Brian 

16/02/2024, 16:39

Humungus

"84 euros la dragée"...Si seulement...152,85 € le bifton en ce qui me concerne.J'avoue que ça pique un chouille bordel... ... ...

16/02/2024, 13:02

Badinter en enfer

D'un coté, si ça fait chier les sacs à merde parasitiques comme Valnoir ou Fortifem, je suis 1000% à fond pour l'usage de l'IA. Le problème, c'est que ça impacte aussi les artistes honnêtes et qui ne se servent pas leur activit&e(...)

16/02/2024, 06:10

Buck Dancer

Très bon ! (par moment ça me fait penser à Pantera, A New Level) 

16/02/2024, 05:15

Solitary Sabred

Merci, thanks for the support!!

16/02/2024, 05:09

Tourista

Bien sûr, les ventes physiques s'effondrent, pourquoi se casser le cul et investir ?  Ca va être simple pour bibi : IA sur la pochette, je laisse ma carte bleue à l'ombre. Technophobe ?  MMMMmmOUI.J'ai bossé modestement dans la(...)

15/02/2024, 19:46

Amer Smashed Pils

Miam miam maim ! Crado à souhait !

15/02/2024, 19:11

Jus de cadavre

@ Tourista : c'est exactement ce que je me suis dit... Quelle misère... Mais j'imagine que pour les label c'est vite vu niveau $$$ (gratos, pas de délais, etc...). Autant pour les petits groupes sans un rond je peux comprendre, mais là, merde, pour (...)

15/02/2024, 18:38

Tourista

Il va falloir s'habituer à ces pochettes de merde sous IA.   Et c'est que le bédut.Le Tricatel de l'artwork.  

15/02/2024, 18:31

Humungus

Je prends aussi !

15/02/2024, 06:49