Bon, je vais directement spoiler la fin du film… Je me suis lourdement fait chier du début à la fin de ce cinquième album vraiment dispensable. Non, mais sérieux, je suis d’accord que l’appât du gain ait pu corrompre la plupart des genres métalliques, mais lorsqu’on formate un opus à ce point, il devrait être censuré. Parental Advisory Formated Music...

Non seulement, THE AGONIST inflige à ses fans un album mou et sans ingéniosité, mais il donne une piètre image à ceux, qui comme moi, découvrent le groupe. Certes, j’ai bien lu ici et la là le nom dans un magazine ou l’autre, sans vraiment m’y intéresser de plus près, mais musicalement parlant, c’est ma première fois. Ayant le désagréable devoir de me taper Five de long en large, je suis parti à la recherche des vieux dossiers. Autant dire que c’était mieux avant, comme dirait l’autre… Je peux compter sur les doigts d’une seule main, les passages où je me suis dit "ah, peut-être que tout espoir n’est pas perdu". Petites lueurs fébriles s’éteignant aussi rapidement qu’elles se sont allumées… Et non, je ne suis pas un de ces vieux réacs contre les dames au sein de la scène metal, bien au contraire. Sur Five, tout est à mettre plus ou moins dans le même sac ; de la musique de grande consommation. Pour vous, les moutons ! Ah, c’est sûr, vous ne trouverez pas d’erreurs techniques et la production est certes fort bien léchée. Mais a-t-on seulement pensé aux émotions, à l’art, au vrai sens, fondamental de la musique metal ? A mon avis, non !

Peut-être mon introduction avec THE AGONIST n’aurait pas dû s’engager ici, avec ce disque douteux, toutefois, on ne m’y reprendra pas de si tôt à vouloir leur donner une petite place dans mon paysage musical. Presque une heure de bâillements, de torture auditive et je me pose la question… Suis-je trop dur ou trop lucide ? Faute de goût? Peut-être, mais de la part de qui ?

Exagération ou pas, Five affiche tous les symptômes d’une scène qui fait le tour d’elle-même, où les protagonistes privilégient la stratégie commerciale à l’exploitation de leur talent d’artiste. Tout n’est pas à jeter, mais le constat reste triste…

Titres de l’album :
1. The Moment
2. The Chain
3. The Anchor And The Sail
4. The Game
5. The Ocean
6. The Hunt
7. The Raven Eyes
8. The Wake
9. The Resurrection
10. The Villain
11. The Pursuit Of Emptiness
12. The Man Who Fell To Earth
13. The Trail

Site web officiel


par arnaudvsk le 04/01/2017 à 07:00
51 %    336

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


JérémBVL
membre enregistré
04/01/2017 à 14:22:06
Ah oui, c'était quand même plus pêchu à l'époque d'Alissa White-Gluz!

Ajouter un commentaire


The End Machine

The End Machine

Vitriol

Chrysalis

Altar Of Oblivion

The Seven Spirits

Inculter

Fatal Visions

Venom Prison

Samsara

Sammy Hagar

Space Between

Final Cut

Jackhammer

Eivør

Live In Tórshavn

Burning Rain

Face The Music

Sisters Of Suffocation

Humans Are Broken

Jack Slamer

Jack Slamer

Misery Index

Rituals of Power

Black Oak County

Theatre of the Mind

Helium Horse Fly

Hollowed

Bergraven

Det Framlidna Minnet

Skeletoon

They Never Say Die

Temple Balls

Untamed

Starchild

Killerrobots

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Dead can Dance

RBD / 19/05/2019
Darkwave

NETHERLANDS DEATHFEST IV / Tilburg, Pays-Bas

Jus de cadavre / 16/05/2019
Death Metal

Tour-Report ACOD (support Cradle Of Filth / Avril 2019)

Jus de cadavre / 14/05/2019
Death Black Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

La reprise Autumn Sun est de Deleyaman...le nom du groupe est mal écrit dans l'article ;)


Je te rassure : le "désormais" n'existe pas pour moi puisque je n'ai jamais aimé Korn et consorts (hormis durant ma prime adolescence... donc au temps jadis).


Par contre, Lisa, elle est malade ou quoi ? A la vue des vidéos sur YT, on dirait qu'elle a pris 30 kilos.


Merci pour ce papier, DCD fait partie des grands, et j'imagine les poils se hérisser aux sons de "Xavier" ou l'intemporel "Anywhere...". Ca a dû être de grands moments.


Ce qu'il faudra donc retenir de cette discussion de bon aloi entre Satan et JDTP, c'est que le terme Néo Metal (qui est effectivement une des influences flagrantes de ce groupe) est désormais perçu de façon totalement péjorative...
Intéressant non ?


Autant pour moi !
Ce que j'aime bien dans le projet, c'est qu'on a un peu l'impression de déconner entre potes de longue date.


Alors dans mon esprit ce n'était pas du tout du second degré en fait. C'est une des influences principales du groupe (parmi de nombreuses autres), c'est pourquoi j'ai choisi cette dénomination.
Quoiqu'il en soit je suis absolument d'accord avec toi, c'est carrément bien fichu et d'une inc(...)


"La voix, sa voix, est là, toujours hostile, semblant parvenir du plus profond des enfers. Elle est intacte, unique"
Tout est dit mec !


Je trouve ça un peu sévère de qualifier ça de "néo métal". Car même si le côté humoristique ferait penser à un truc sans prétention, ça reste quand même plutôt bien fait.


https://necrokosmos.blogspot.com/2019/05/le-groupe-americain-sort-son-premier.html


"Autre phénomène à la mode bien ridicule est à mon sens le « Ghost bashing »"...
Bah excuses moi gars, mais si je n'aime pas GHOST et surtout ce qu'ils sont devenus désormais, crois moi bien que je ne vais certainement pas me faire prier pour le dire.
Je les ai vu pour la toute pr(...)


cool report !

peut etre aussi moins de monde car affiche avec au final tres peu de black comparé aux précédentes éditions j'ai l'impression,mais ca reste plutot bien fat comme affiche ! il va bien falloir que je me deicide a bouger mon boule en Hollande.


ca faisait longtemps que je n'avais pas ecouté Hate, et merdum ? c quoi c'truc tout mou


*que pour les marathoniens


Concernant la bière si il faut choisir oui la Jup c'est mieux que la kro mais bon... on a sans doute trop pris l'habitude des bonnes bières artisanales qu'on trouve partout aujourd'hui ;)
Sinon oui au début (et / ou bourré) la salle c'est un peu Poudlard : quand on prend un escalier on sai(...)


j'aime bien , un album ou on discerne chaque intrument. A retenir dans un coin de la tête pour cet été.


Je n'y étais pas cette année, mais effectivement, très, très bon fest que celui-ci.
- J'ai effectivement entendu dire par quelques comparses qui eux avaient fait le déplacement que c'était l'année où il y avait le moins d'affluence. Bizarre au vu de l'affiche toujours aussi bandante.


Très beau récit, merci ! Cela donne envie. Je ne suis pas étonné de l'apathie du public Néerlandais, il paraît que ce sont les pires à travers toute l'Europe pour ça. Mais cela n'empêche pas de profiter.


Merci pour le report, ça donne envie d'y aller ! :)


Oui la pochette est superbe.