Là, ça se complique. Pas de page officielle, ni Facebook ou Bandcamp, dénouer le vrai du faux, et le fantasme de la réalité va être compliqué.

Une recherche Internet sur le nom CHRISTBORN INSANITY ne vous donnera quasiment aucun résultat, mais vous aiguillera vers le Bandcamp des ANTICOPS, célèbre groupe de Hardcore germain mené de voix de papier de verre usé par Micha Anticops. Alors. Des solutions ?

Oui, puisqu’il semblerait que cet unique LP soit le fruit d’un side-project mené par ce vocaliste versatile qui visiblement, a vraiment peur de s’ennuyer…

Alors, chroniquons. Dans le vague mais chroniquons. Et expliquons-en-la raison.

En jetant un coup d’œil au tracklisting de ce Harvest of Fear sur mon Vk favori, je notais la présence dans les intervenants de Scott Vogel, résident Américain et membre de TERROR (et ex BURIED ALIVE, DESPAIR et SLUGFEST), une référence, mais surtout de notre ami à tous Mark « Barney » Greenway sur deux titres, ce qui était largement suffisant pour que je jette une oreille attentive sur la sortie en question.

Et finalement, j’ai assez bien fait, même si le registre des CHRISTBORN INSANITY est assez opaque, tergiversant entre un Grind assez paillard, un Thrashcore/Crossover les cheveux en bataille, et un Crust/Death fini aux tenailles, le tout doté d’un son un peu approximatif, mais caractéristique des meilleurs efforts du non-style mis en avant.

Sourd, diffus, mais aux accès de colère qui laissent repu, ce premier LP d’un projet peut-être éphémère est une bonne surprise sortie de nulle part, à prendre toutefois comme une récréation sympa, mais rien de plus.

Si la présence de Barney aiguille vers un gros Death à tendance Crust/Grind sévère, le résultat est plus complexe que ça, même si l’inspiration nous mène souvent sur les traces d’un NAPALM DEATH plus jovial qu’à l’habitude, avec une forte empreinte Harmony Corruption qui se ressent au travers de plusieurs titres, et pas seulement ceux où notre grogneur préféré a été sommé d’éructer.

Même son de basse étouffé dans l’œuf, même tempo un peu pataud, à tel point que le spectre d’UNSEEN TERROR pointe aussi le bout de la truffe d’Odie.

En gros, un Crossover dans le sens le plus large du terme, pas vraiment Thrash’n’Core, mais plutôt Death’n’Gore, avec quelques exactions encore plus brouillon tombant parfois dans l’excès de borborygmes enragés.

Le line up ? Plutôt culotté puisque les acteurs impliqués n’hésitent pas à créditer Barney sur un chant complet. Mais on retrouve à ses côtés une certaine Judith Insane (chant et batterie), Micha à la basse et aux cris, et un monsieur Andy Korn à la guitare pas forcément polie. En gros, un sale power-trio de l’enfer qui n’a pas réussi à choisir le sien et qui déambule dans le purgatoire de l’extrême du sang plein les mains.

C’est évidemment efficace quand le groove est tenace (le Crust salace de « Mushrooms », qui se complaît dans une jonction entre le BRUTAL TRUTH le plus fripon et le ND hors saison), voire carrément convaincant quand la saccade joue les tremblements (« Other Peoples Life », sorte de Hardcore vilain comme une grimace des OLD tenace figée par des GWAR salaces).

Barney se voit affecté à deux entrées, l’étrange « Higher Power », Death biscornu au son grave et tendu, qui joue le Hardcore velu, et « Go Trabi Go ! », pastille pastiche Grind d’une poignée de secondes qui ramène le vocaliste fameux à sa propre condition de grogneur de baston. Pur, efficace et dur, c’est une jolie démonstration de folie Core qui prend au corps.

Scott Vogel à l’honneur d’ouvrir les débats d’un « Boxed In » assez surprenant dans son désir d’unifier le Hardcore défié au Heavy malmené, et la dualité vocale nous offre l’image d’un BIOHARZARD troublé par le Death fumant des BENEDICTION.

Malformé, mais enthousiaste et lardé d’une basse ludique sursaturée.

Le reste du répertoire n’est pas plus clarifié, même si « Call For Bloodshed » se veut plus franc dans son attaque Death à tendance Core putréfié, osant juxtaposer la solidité des growls enflammés à une rythmique affolée, sans oublier de placer quelques respirations putrides sur l’allée. Mais ce chant décidément schizophrénique est assez supplicié et parfois difficile à supporter, dans une veine OLD/ASSUCK/AGATHOCLES débridée.

Il est à son rendement optimum sur des interventions plus raffinées (« Harvest of Fear », combat de hyène et de plantigrade sur fond de Death/Crust enneigé), et propose même quelques plaisirs coupables sur fond de riffs copieux et dignes de l’école Suédoise qui a fait tant d’envieux (« Unknown Pleasures », rien à voir avec Ian Curtis, mais du gros bourrin qui glisse).

Le véritable Hardcore Allemand a aussi sa tribune (« Other Peoples Life », comme expliqué plus haut), les odeurs émanent aussi du caniveau (« What A Smell », qui pue le DISCHARGE infesté d’ANTI NOWHERE LEAGUE abusant des pruneaux), et le tout se termine sur une dernière valse qui n’entend rien, ne voit rien et ne dit rien (« Stupid Jerk », là les gars, vous ne me direz pas que ça n’était pas fait exprès…).

Bon.

Finalement, je n’en sais pas plus maintenant qu’avant.

Mais je ne pense pas que le projet CHRISTBORN INSANITY se soit voulu clair pour autant. Tout ça ressemble à un petit quart d’heure de folie qui dure vingt minutes mais qui passe comme une blague traitée avec un minimum de sérieux.

Et puis, il est toujours plaisant de croiser la route de Barney entre deux albums de NAPALM. Alors rien que pour ça, Harvest of Fear mérite un peu de votre attention. Mais pas plus. Vous pourriez virer barge pour de bon.


Titres de l'album:

  1. 1 Boxed In (feat Scott Vogel)
  2. Call For Bloodshed
  3. Higher Power (feat. Barney Napalm Death)
  4. Go Trabi Go! (feat. Barney Napalm Death)
  5. Harvest Of Fear
  6. Unknown Pleasures
  7. Mushrooms
  8. Other Peoples Life
  9. What A Smell
  10. Stupid Jerk

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 09/05/2017 à 17:07
65 %    321

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Palehørse

Palehørse

Statement

Force Of Life

Cara Neir

Part III - Part IV

Project For Bastards

Project For Bastards

Aftermath

There Is Something Wrong

Nostromo

Narrenschiff

Charge

Ain’t The One

Herod

Sombre Dessein

(false) Defecation

Killing With Kindness

Rosy Vista

Unbelievable

Gorgon

Elegy

Parad1gm

Parad1gm

Laceration

Remnants

Dragon's Daughters

Tits on Fire

Ad Patres

A Brief Introduction to Human Experiments

Suzi Quatro

No Control

Beast In Black

From Hell With Love

Manowar

The Final Battle 1 (E.P)

Orphaned Land + Subterranean Masquerade

RBD / 18/04/2019
Folk Metal

Crippled Black Phoenix I Villingen-Schwenningen

Simony / 16/04/2019
Cold Wave

EVERGREY - Le Gibus - Paris

Kamel / 15/04/2019
Evergrey

LA CAVE : une sélection d'albums Metal Extreme #1

Jus de cadavre / 02/04/2019
Metal Extrême

Concerts à 7 jours

+ Sortilège

19/04 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

RIP grand musicien.


Bah c'est une pochette de Prog quoi...


Cette pochette est comment dire ... ... ...


C'est une histoire de dingue là... Je comprend pas trop le but de ce genre d'arnaque en fait... C'est pas en vendant 3 albums de groupes totalement underground qu'on fait du fric bordel !?


Une plus grande exposition à l'internationale tout simplement. Si ça marche, l'aspect financier suivra mais ce ne sera qu'une conséquence indirecte. La médiatisation prime avant tout. Pour ce qui est de leur revendication comme tu dis, si tu regardes les commentaires de cette new sur leur facebo(...)


Sans compter le fait que les mecs de Metal Bastard Enterprises (Oliver et ralf Schaffelhuber) sont ceux qui ont fait le célèbre label rip off Turbo records/Turbo Music ! mais aussi Braincrusher records, Metal age, sont aussi ceux qui ont fait un label qui sortait des groupes de RAC néo nazi nom(...)


Oui Goughy, ce sont clairement des classiques, c'est indiscutable.
Loin de moi l'idée de descendre les albums qui ont précédé ce Russian.
Je voulais dire que les journalistes avaient un peu eu tendance à les faire passer pour les "seuls" classiques des allemands. Et c'est vrai qu'Ac(...)


Je suis bien content que quelqu'un aie pu y aller. Je suis encore vert que la date dans le Midi ait été annulée deux jours avant, je la guettais depuis des mois, réservation et tout... C'est la deuxième fois que je rate Soft Kill notamment sur annulation.


Quelque chose m'échappe totalement dans la démarche : ils ont toujours revendiqué d'être "à part" et là ils signent sur un label impersonnel. Il va falloir qu'ils m'expliquent ce qui a pu les motiver à quitter un label aussi pointu que Prophecy, hormis de basses considérations financières.


Je n'ai jamais vraiment écouté Accept, à part Balls... et encore, (je ne sais même pas vraiment pourquoi en fait... c'est pas ma génération on va dire...), mais vos coms de passionnés donne envie de s'y pencher un peu plus sérieusement.


Eh ben merci à Metalnews et à toi Monsterman, vous relancez un débat que j'ai avec moi même et quelques amis sur la place de cet album dans la discographie d'Accept (avec Udo hein, restons sérieux).
Pour l'instant il est derrière le quatuor indiscutable (j'ajoute "Breaker" aux trio que t(...)


En me relisant, je me suis mal exprimé : je voulais dire que j'ai fait écouter cet album il y a 4 ou 5 ans à un vieux fan de Heavy qui était totalement passé à côté... eh bien il avait pris SA CLAQUE ! Voilà le souvenir qui revient. :-)
un album qui a sacrément bien vieilli !


Sans doute le meilleur Accept. Le plus mur, le mieux produit...
des textes monstrueux et bien plus affutés que chez la concurrence (lisez attentivement ceux de "Heaven is hell" ou "TV War")...
cet album est un must à écouter à fort volume ! Tuerie de prod !!
Souvenir d'un pote (...)


Jamais accroché à ce groupe... Et ce n'est pas leurs dernières productions qui ont pu me faire changer d'avis. Néanmoins, très chouette live-report ! Bienvenue Kamel ! :-)


Groupe vu sur la tournée d'In Search of Truth, depuis je trouve que le groupe tourne en rond se reposant trop sur la voix exceptionnelle de son chanteur. Mais en live si je peux les revoir... j'hésiterais pas une seconde.
Bienvenue à Kamel !


Bienvenue à Kamel dans l'équipe!


Je pense que ça vient du fait que le groupe "travail" (ils sont payés quoi) et que c'est donc un visa particulier qu'il faut et non un simple visa touristique. En fait si j'ai bien compris il n'y a pas eu de refus de visa mais un retard (c'est très long les délais apparemment) et du coup le grou(...)


Pourquoi ?


Quel dommage pour Gorod.

Pour une fois, j'aimerais bien savoir ce qui motive un refus de visa. Est ce que c'est parceque c'est lié à un visa de tourisme vs un visa de travail ?

ça me fait beaucoup penser au problèmes de visa qui ont fait que Morbid Angel ont du annuler (...)


Tiens, tiens... Turbo music était déjà salement réputé à l'époque. Rip-off d'un jour, rip-off toujours...