Horde Victorieuse

Horde Victorieuse (horde V.)

17/01/2017

Autoproduction

Peut-on jouer du Black Metal et habiter Carcassonne ? Question incongrue ? Oui, après tout, l’environnement ne dicte pas forcément les humeurs et les convictions…Mais connaissant vaguement cette cité ensoleillée, j’ai quand même du mal à croire qu’on puisse s’y enfermer dans une cave locale pour ruminer un Metal aussi sombre que les pires heures de la seconde guerre mondiale.

C’est pourtant un des thèmes proposés par les sudistes de HORDE VICTORIEUSE, ou HORDE V. selon les indications, qui se sont formés un morne hiver de 2015, pour enfin proposer leur version d’un True Black de tradition en janvier de notre année.

Constitué en quatuor (guitare : Korbag, basse et guitare : Morgoth, batterie : Typhus et chant, narration et samples : Morgwen), cette nouvelles horde qui se veut triomphante d’une certaine condescendance BM nous délivre donc presque trois quarts d’heure d’agression, qui n’a guère tenu compte des théories d’évolution. Cependant, les juger comme de vils passéistes serait profondément injuste, tant leur musique, bien que sérieusement ancrée dans les racines du genre, propose de belles idées déviantes. On retrouve donc ce son si cher aux esthètes de la pollution auditive des premiers enregistrements nordiques, avec cette guitare émoussée aux stridences geignardes et irritantes, et cette rythmique un peu à l’avenant, sans écho, comme captée brute du fond d’un local de répétition.

Une constatation qui se veut honnête, mais est-ce pour autant que les six pistes proposées valent leur pesant de souffrance ? Oui et non, tout dépend de vos inclinaisons et…des pistes en question.

On le sait, sur un premier LP, tout est rarement parfait et peaufiné. Mais ici, le vice de l’imperfection est poussé assez loin, sans pour autant que l’auditeur éventuel ne croit avoir affaire à une démo mal plaquée sur bandes fatiguées. On sent que le quatuor a une certaine pratique, et un goût prononcé pour l’occulte, bien que les thèmes abordés soient trop variés pour assurer une cohérence.

Mais ils sont à la rigueur adaptés à l’hétérogénéité de la direction artistique, qui sinue entre violence crue, rapidité vécue et lourdeur ténue. C’est ainsi que Horde Victorieuse aborde au hasard de l’inspiration les cas Lovecraft, la WWII, Tolkien, les légendes celtiques, mais aussi les fondements de la philosophie BM. On trouve donc un peu de tout sur ce premier effort, et pas mal de références que les français citent nommément sur leur page Facebook. IMMORTAL, ABBATH, BURZUM, SUMMONING, MARDUK, EMPEROR, SATYRICON, SLAYER, DESTRUCTION, MERCYFUL FATE, le contexte est placé, mais pas forcément le bon ni celui que vous attendez. Je parlerai avec plus de certitudes d’un joli démarquage du DARKTHRONE le plus insistant et perturbant dans ses riffs dissonants et son pilonnage écrasant (« The Black Orc », sept minutes de litanie monocorde ininterrompu qui fonctionne comme un mantra maléfique), et pourquoi pas, d’un mélange evil de la vague canadienne la plus nihiliste (FORTERESSE, SOMBRES FORETS) et du sadisme disharmonique d’un VONDUR, moins porté sur la blague potache que sur le nuisible qui tâche (« Horde Victorieuse », sacrée entrée en matière).

Ne voyez aucune ironie dans mes propos, puisque HORDE VICTORIEUSE répond tout à fait à mes critères d’exigence en termes de Raw Black, qui ne se contente pas de quelques riffs brossés grossièrement sur une ligne rythmique monolithique. Les musiciens savent aussi trousser de drôles d’atmosphères sur fond de mid catchy (« Those From The Outside », gauche et sommaire, mais hypnotisant de ses lignes de chant susurrées en retrait), et jouent même parfois avec une arythmie presque dansante pour dessiner les contours d’un BM vraiment unique et accrocheur (« Immortals », qui singe les tics frigorifiés des premiers IMMORTAL et DARKTHRONE, avec un lick de guitare presque Electro-Indus, et des samples simples mais bien placés). Et s’il n’y avait ce chant aux intonations clairement maléfiques et ce son cryptique, on pourrait presque prendre le quatuor pour un groupe de HM à tendance Death primaire tout ce qu’il y a de plus efficace et original (« Légendes », redondant, opulent, avec une partie centrale qui étouffe une guitare qui pleure pour se faire une petite place).

Le volume sonore est assez mal contrôlé, et le niveau ondule sous les assauts d’un guitariste qui n’hésite pas à booster ses idées (« Our Legion »), et le chant régurgité, au phrasé lancinant, ajoute une plus-value à un disque décidément intrigant, et qui provoquera à n’en point douter des réactions assez opposées.

Si les blasts se font tellement rares qu’on les soupçonne de ne pas exister (si ce n’est sur l’entame et la conclusion), si les thèmes musicaux ne sont pas vraiment collés aux préceptes les plus éprouvés du Black, on se perd en conjectures sur l’inspiration source de Horde Victorieuse, qui finalement, est aussi intrigant que captivant.

Beaucoup d'entre vous affirmeront que tout ceci est un joyeux foutoir à peine organisé et masquant malhabilement une pauvreté instrumentale indéniable, tandis que d’autres y verront un effort pour faire avancer des choses qui n’ont pas bougé depuis des années.

Je serais bien incapable de porter un avis définitif sur la chose, mais je dois concéder que le parcours de ces français décidés m’a vraiment perturbé. J’attendrai donc de leurs nouvelles pour me forger une pensée plus tranchée, mais en attendant, ce premier album saura vous occuper et vous questionner pendant une poignée de minutes. Ce qui, en termes de production BM toujours plus abondante, est déjà presque un cas d’école.


Titres de l'album:

  1. Horde Victorieuse
  2. The Black Orc
  3. Those From The Outside
  4. Immortals
  5. Légendes
  6. Our Legion

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 19/09/2017 à 18:10
68 %    1068

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire


Clem
@2.4.220.231
26/09/2017, 22:43:31
Du raw black.....je vais me suicider au revoir

Simony
membre enregistré
26/09/2017, 23:12:35
Alors à la question : joyeux foutoir à peine organisé et masquant malhabilement une pauvreté instrumentale indéniable ou un effort pour faire avancer des choses qui n’ont pas bougé depuis des années
Je vote sans hésitation pour la première solution

Duque
@92.188.40.105
01/10/2017, 21:57:09
En fait ils sont au sud de Carcassonne, plus près des Pyrénées , plus proches de la montagne donc ...

ROG
@37.58.196.42
03/10/2017, 18:41:53
D' après les profils du groupe, c'est Korbag guitare/chant et non Morgwen, ce qui peut aussi expliquer certaines choses. D'accord avec le chroniqueur : dans l'attente du 2ème album plus abouti et qui peut promettre ...

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Open Bar Vol2 : Antoine Perron

Baxter 20/04/2021

Interview

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

"Pire que GUNS N' ROSES" ?!?!Tu pousses là Hoover hé hé hé...

21/04/2021, 10:10

Humungus

Oh mais je ne sais que trop bien que les premiers DIMMU sont typés "vrai"...(Une fois de plus, mon intervention précédente n'était en réalité que boutade chers amis)Mais même à l'époque de leurs sortie(...)

21/04/2021, 10:07

Humungus

Putain...Après la box "Paranoid" et "Vol 4", encore une qu'il va me falloir acheter...Font chier à en sortir autant bordel ! J'suis pas Crésus moi merde !PS : Par contre, j'comprends pas trop leur façon(...)

21/04/2021, 10:02

Hoover

Je ne comprendrai jamais l'intérêt pour ce groupe. Pour moi tout l'apport de Fear Factory tient en deux ou trois morceaux sur Demanufacture plutôt sympathiques en dépit d'une durée de vie très faible (vraiment le genre dont je me désin(...)

21/04/2021, 08:29

Arioch91

Bien plus convainquant sur album que sur l'EP partagé avec Vektor.Ca donne envie de s'y pencher !Merci pour la chro :)

21/04/2021, 08:25

Hoover

Le black n'est certainement pas mort car il y a énormément de gens qui y sont extrêmement attachés et continuent à le faire vivre, et j'ai énormément de respect pour eux. Par contre pour quelqu'un comme moi dont les goûts dans l(...)

21/04/2021, 08:23

Hoover

L'album que j'aime le moins des 7 premiers Sabbath: c'est vraiment pas fait pour moi!

21/04/2021, 08:15

Rotten Tooth

Y sont sacrément bons ces gars là ! Et ils ont le don de faire dans la surprise ! Nu Black sous le papier cadeau cette fois ! Je passe mon tour sur ce coup mais je serai là au prochain tirage !

20/04/2021, 20:06

Saddam Mustaine

Les premiers albums de Dimmu sont du "true black".Comme Behemoth si l'on veut, j'aurais du aller plus loin.Le Black type année 80 mi-90 quoi (meme si Dimmu est arrivé plus tard mais les premiers sonnes dans le genre).

20/04/2021, 19:47

Seb

C'est vraiment mauvais ...

20/04/2021, 15:05

JTDP

En tout point d'accord avec cette (belle) chronique ! Cet album fut une vraie belle surprise de l'année passée. 

19/04/2021, 21:28

Buck Dancer

J'ai jamais vraiment accroché a Pestilence, mais ce morceau est loin d'être degueu. Comme dit Simony, bien meilleur que les précédentes sorties récentes du groupe. 

19/04/2021, 10:49

Arioch91

+1Je n'ai pas aimé Resurrection Macabre, à tel point que je n'ai pas posé une oreille sur Doctrine et Obsideo.Hadeon, je l'ai écouté uniquement parce qu'une interview de Mamelick disait qu'il revenait sur le passé d(...)

19/04/2021, 10:24

Simony

Ca me semble quand même bien plus intéressant que ce qu'ils ont produit depuis leur retour aux affaires.

19/04/2021, 09:59

Arioch91

Oups ! J'étais totalement passé à côté de cette chronique ! Merci @mortne2001 pour l'avoir rédigée !

19/04/2021, 08:48

Arioch91

OK, on reprend les bonnes vieilles recettes visibles sur Hadeon : on prend Testimony, on mélange avec Spheres et ça donne Hadeon et semble-t-il Exitivm.A voir.

19/04/2021, 08:44

metalrunner

Une sacrée bonne surprise de l énergie de l innovation le futur quoi ..Dommage que la tournée de juin soit annulée

18/04/2021, 19:48

RBD

Je réagis plutôt comme Buck Dancer. Mes attentes envers FF sont basses depuis longtemps. Je n'espère plus de grands titres comparables à ceux qui remontent aux années 90 (formulé comme ça, c'est encore plus dur). Si tout est à l&apo(...)

18/04/2021, 12:39

yul

Rien de bien intéressant ici.

18/04/2021, 11:57

Gargan

Tu n’es donc pas optimiste.

18/04/2021, 08:15