Peut-on jouer du Black Metal et habiter Carcassonne ? Question incongrue ? Oui, après tout, l’environnement ne dicte pas forcément les humeurs et les convictions…Mais connaissant vaguement cette cité ensoleillée, j’ai quand même du mal à croire qu’on puisse s’y enfermer dans une cave locale pour ruminer un Metal aussi sombre que les pires heures de la seconde guerre mondiale.

C’est pourtant un des thèmes proposés par les sudistes de HORDE VICTORIEUSE, ou HORDE V. selon les indications, qui se sont formés un morne hiver de 2015, pour enfin proposer leur version d’un True Black de tradition en janvier de notre année.

Constitué en quatuor (guitare : Korbag, basse et guitare : Morgoth, batterie : Typhus et chant, narration et samples : Morgwen), cette nouvelles horde qui se veut triomphante d’une certaine condescendance BM nous délivre donc presque trois quarts d’heure d’agression, qui n’a guère tenu compte des théories d’évolution. Cependant, les juger comme de vils passéistes serait profondément injuste, tant leur musique, bien que sérieusement ancrée dans les racines du genre, propose de belles idées déviantes. On retrouve donc ce son si cher aux esthètes de la pollution auditive des premiers enregistrements nordiques, avec cette guitare émoussée aux stridences geignardes et irritantes, et cette rythmique un peu à l’avenant, sans écho, comme captée brute du fond d’un local de répétition.

Une constatation qui se veut honnête, mais est-ce pour autant que les six pistes proposées valent leur pesant de souffrance ? Oui et non, tout dépend de vos inclinaisons et…des pistes en question.

On le sait, sur un premier LP, tout est rarement parfait et peaufiné. Mais ici, le vice de l’imperfection est poussé assez loin, sans pour autant que l’auditeur éventuel ne croit avoir affaire à une démo mal plaquée sur bandes fatiguées. On sent que le quatuor a une certaine pratique, et un goût prononcé pour l’occulte, bien que les thèmes abordés soient trop variés pour assurer une cohérence.

Mais ils sont à la rigueur adaptés à l’hétérogénéité de la direction artistique, qui sinue entre violence crue, rapidité vécue et lourdeur ténue. C’est ainsi que Horde Victorieuse aborde au hasard de l’inspiration les cas Lovecraft, la WWII, Tolkien, les légendes celtiques, mais aussi les fondements de la philosophie BM. On trouve donc un peu de tout sur ce premier effort, et pas mal de références que les français citent nommément sur leur page Facebook. IMMORTAL, ABBATH, BURZUM, SUMMONING, MARDUK, EMPEROR, SATYRICON, SLAYER, DESTRUCTION, MERCYFUL FATE, le contexte est placé, mais pas forcément le bon ni celui que vous attendez. Je parlerai avec plus de certitudes d’un joli démarquage du DARKTHRONE le plus insistant et perturbant dans ses riffs dissonants et son pilonnage écrasant (« The Black Orc », sept minutes de litanie monocorde ininterrompu qui fonctionne comme un mantra maléfique), et pourquoi pas, d’un mélange evil de la vague canadienne la plus nihiliste (FORTERESSE, SOMBRES FORETS) et du sadisme disharmonique d’un VONDUR, moins porté sur la blague potache que sur le nuisible qui tâche (« Horde Victorieuse », sacrée entrée en matière).

Ne voyez aucune ironie dans mes propos, puisque HORDE VICTORIEUSE répond tout à fait à mes critères d’exigence en termes de Raw Black, qui ne se contente pas de quelques riffs brossés grossièrement sur une ligne rythmique monolithique. Les musiciens savent aussi trousser de drôles d’atmosphères sur fond de mid catchy (« Those From The Outside », gauche et sommaire, mais hypnotisant de ses lignes de chant susurrées en retrait), et jouent même parfois avec une arythmie presque dansante pour dessiner les contours d’un BM vraiment unique et accrocheur (« Immortals », qui singe les tics frigorifiés des premiers IMMORTAL et DARKTHRONE, avec un lick de guitare presque Electro-Indus, et des samples simples mais bien placés). Et s’il n’y avait ce chant aux intonations clairement maléfiques et ce son cryptique, on pourrait presque prendre le quatuor pour un groupe de HM à tendance Death primaire tout ce qu’il y a de plus efficace et original (« Légendes », redondant, opulent, avec une partie centrale qui étouffe une guitare qui pleure pour se faire une petite place).

Le volume sonore est assez mal contrôlé, et le niveau ondule sous les assauts d’un guitariste qui n’hésite pas à booster ses idées (« Our Legion »), et le chant régurgité, au phrasé lancinant, ajoute une plus-value à un disque décidément intrigant, et qui provoquera à n’en point douter des réactions assez opposées.

Si les blasts se font tellement rares qu’on les soupçonne de ne pas exister (si ce n’est sur l’entame et la conclusion), si les thèmes musicaux ne sont pas vraiment collés aux préceptes les plus éprouvés du Black, on se perd en conjectures sur l’inspiration source de Horde Victorieuse, qui finalement, est aussi intrigant que captivant.

Beaucoup d'entre vous affirmeront que tout ceci est un joyeux foutoir à peine organisé et masquant malhabilement une pauvreté instrumentale indéniable, tandis que d’autres y verront un effort pour faire avancer des choses qui n’ont pas bougé depuis des années.

Je serais bien incapable de porter un avis définitif sur la chose, mais je dois concéder que le parcours de ces français décidés m’a vraiment perturbé. J’attendrai donc de leurs nouvelles pour me forger une pensée plus tranchée, mais en attendant, ce premier album saura vous occuper et vous questionner pendant une poignée de minutes. Ce qui, en termes de production BM toujours plus abondante, est déjà presque un cas d’école.


Titres de l'album:

  1. Horde Victorieuse
  2. The Black Orc
  3. Those From The Outside
  4. Immortals
  5. Légendes
  6. Our Legion

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 19/09/2017 à 18:10
68 %    748

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire


Clem
@2.4.220.231
26/09/2017 à 22:43:31
Du raw black.....je vais me suicider au revoir

Simony
membre enregistré
26/09/2017 à 23:12:35
Alors à la question : joyeux foutoir à peine organisé et masquant malhabilement une pauvreté instrumentale indéniable ou un effort pour faire avancer des choses qui n’ont pas bougé depuis des années
Je vote sans hésitation pour la première solution

Duque
@92.188.40.105
01/10/2017 à 21:57:09
En fait ils sont au sud de Carcassonne, plus près des Pyrénées , plus proches de la montagne donc ...

ROG
@37.58.196.42
03/10/2017 à 18:41:53
D' après les profils du groupe, c'est Korbag guitare/chant et non Morgwen, ce qui peut aussi expliquer certaines choses. D'accord avec le chroniqueur : dans l'attente du 2ème album plus abouti et qui peut promettre ...

Ajouter un commentaire


Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Beastmaker

Eye of the Storm

Slaughtbbath

Alchemical Warfare

Iroy

Donde Nace la Verdad

Abbygail

Gun Control

Mötley Crüe

Dr. Feelgood

Tool

Fear Inoculum

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Photo-report MOTOCULTOR FESTIVAL 2019

Jus de cadavre / 08/09/2019
Motocultor

BRUTAL ASSAULT 2019 - Jour 4 + Bilan

L'Apache / 05/09/2019
Brutal Assault

BRUTAL ASSAULT 2019 - Jour 3

L'Apache / 04/09/2019
2019

Concerts à 7 jours

Uneven Structure + Mobius

18/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

+ Valley Of The Sun + Dirty Raven

18/09 : Supersonic, Paris (75)

Belenos + Griffon + Nydvind

20/09 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Ultra Vomit + Astaffort Mods

20/09 : Le Rio Grande, Montauban (82)

Electric Shock + Praying Mantis + Sign Of The Jackal

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Photo Stream

Derniers coms

Un français dans Kreator, la grande classe ! Bravo à lui !


Malheureusement KRASSIER doit annuler sa participation à cette date pour cause de blessure d'un de ses membres. Mais vous aurez droit à des sets rallongés de CONQUERORS et FREKKR.


Yesss ! Il va falloir réviser les classiques ^^


Très chouette Chronique encore une fois ! J'attends plus rien de Korn depuis des années et j'ai l'impression que le groupe n'a plus rien à proposer depuis très longtemps. Chaque nouvel album s'essouflant à peine l'écoute terminé. Mais je vais donner sa chance a celui-ci. Le morceau "Cold" est(...)


Absolument excellent !! Vivement l'album.


Nul n'est parfait mon bon...


Bien vu ! Razor que j'ai découvert honteusement il y a peu seulement. Verdict sans appel : la grosse volée !


On devrait reparler de tout ça prochainement.


Avec une pochette hommage à RAZOR...


https://youtu.be/fgNl-aD64F8


Excellent xD ! Un groupe qui fait les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.. Et le morceau est bien cool !


Un bel objet à n'en pas douter ;-)


Ouuuh qu'il me le faut ce coffret !
J'étais au Hammer Of Doom cette année là…
Super show…
Raison de plus donc pour me l'acheter.


Pareil, billet en poche, ça peut pas se louper, ça.
Quel dommage, ce festival où j'ai pu aller le mois dernier est en effet très bien organisé, avec une sélection cohérente d'artistes et une jauge parfaite tant en nombre qu'en structure.
En espérant que ce festival perdurera au d(...)


1) J'étais malheureusement déjà au jus de cette trèèès mauvaise nouvelle.
Le big boss de l'orga m'a laissé sous-entendre que le flambeau serait ensuite repris par d'autres...
Intox ?
Quoi qu'il en soit, je croise vraiment les doigts pour que cela soit vrai.
2) N'oublie(...)


Si tu n'y est jamais allé, ^profites de l dernière édition, c'est vraiment un beau petit fest bien champêtre et chaleureux, avec une prog diabolique pour un coup très, très honnête. J'y suis allé trois ou quatre fois et chaque édition était superbe.


Nile est malheureusement en mode pilotage automatique depuis une bonne dizaine d'années maintenant. Ce n'est pas forcément mal en soi, mais dans ce cas présent, les américains sont vraiment en panne d'inspiration pour ce nouveau morceau. Rien de bien captivant. A voir sur l'album entier.


Jamais été à ce fest, mais toujours entendu de bonnes critiques. Bravo à l'équipe, et c'est classe de partir comme ça sur une dernière édition !


"Pas très bon", ce qu'il ne faut pas lire comme âneries ici...


En effet, ce n'est vraiment rien de transcendant pour du Nile. Mais le groupe est tellement au-dessus de la mêlée pour moi que même avec un titre passable ils restent en lévitation.