Insignificant Memories

Aramis

25/06/2021

Autoproduction

Chez Alexandre Dumas, il y avait Portos, Athos et…d’Artagnan ? Oui certes, mais aussi ARAMIS, et je vous serai gré de ne pas l’oublier la prochaine fois. Tout le monde connaît les aventures de ces fines lames de la couronne, mais tout le monde ne connaît pas l’homologue US de ce cher ARAMIS. Alors que l’étroite moustiquaire, pardon, les trois mousquetaires étaient justement trois, et unis comme les trois doigts d’une main dépourvue d’auriculaire et de majeur, Nik Hayes est lui seul aux commandes de son épée, pour pourfendre le Metal le plus compromis par la génération old-school ou les maniaques de la déformation en crossover. Originaire de Dublin, non en Irlande mais bien en Californie, ce cher Nik est du genre homme à tout faire, guitariste, batteur, chanteur, ingénieur du son, programmateur, mixeur, four à micro-ondes et tire-bouchon, et nous propose après deux singles son premier EP, qui a l’envergure d’un véritable LP.

Evoluant dans un registre pluriel, le musicien américain nous offre donc une tranche de vie Death/Heavy/Thrash, sinuant selon son inspiration dans les couloirs de la violence, pour proposer l’un des premiers jets les plus frais de ce chaud mois de juin 2021. Impeccablement produit, impeccablement interprété, son Insignificant Memories laisse au contraire de son titre un souvenir assez marquant d’une musique jouée avec conviction, qui emprunte à tous les sous-genres quelques-uns de leurs tics les plus symptomatiques.

Outre ces compositions solides, on constate assez rapidement le très bon niveau du bonhomme à la guitare. Peu avare en riffs efficaces, mais aussi très généreux en soli précis et rapide, Nik fait honneur à sa solitude, et prouve qu’il n’a pas besoin de deux ou trois sidekicks pour s’en sortir. On pense à beaucoup de choses en écoutant sa musique, à pas mal de références, et pourtant au moment d’en citer une ou deux, la mémoire flanche justement, tant le bonhomme parvient facilement à brouiller les pistes du passé.

Excellent chanteur, Nik se distingue donc de la majorité de ces side-projects en exutoire qui la plupart du temps ne satisfont que l’ego de leur auteur. Chanteur capable, doté d’un timbre grave et d’un phrasé ferme, Nik nous offre des moments en mid tempo assez redoutables, à l’image de ce terrible « Pursuer », qui n’est pas sans évoquer un duo improbable entre PANTERA et MEGADETH.

Sans chercher l’originalité à tout prix, qu’il ne trouvera pas de toute façon, Nik via ARAMIS flatte les amateurs d’un Heavy vraiment corsé dans le sens de la toison. On apprécie cette dualité entre des riffs vraiment épais et des soli fluides, et cette pertinence dans la composition qui nous évite les idées les plus dispensables. Je ne vais évidemment pas vous vendre cet EP comme la révélation agressive de l’année, mais sa spontanéité, son professionnalisme et son propos ferme permettent quand même de le faire émerger de la production actuelle, ne serait-ce que par ce sens de l’à-propos qui sépare les riffs meurtriers des simples licks en gimmicks.

Presque axé sur un Heavy/Death aux ambitions palpables (« Nebulous », à la construction évolutive et aux mélodies prononcées et séduisantes), ARAMIS ne se contente donc pas du minimum de puissance, et nous entraine dans les dédales de l’extrême made in 90’s avec un flair indéniable. C’est d’ailleurs ce que prouve la seconde moitié de cet EP, et notamment son long final hypnotique de plus de sept minutes. Doté d’une intro sci-fi simple mais efficace, cet épilogue éponyme est la concrétisation d’efforts de composition notables, et l’affirmation du potentiel d’un musicien certes isolé, mais en très bonne compagnie avec lui-même.

Voix caverneuse, ambiance lourde et oppressante, le vocable Death est donc mis en avant, et cite la Suède, les Etats-Unis, mais aussi la France des SUP et MASSACRA, pour un best-of de tous les réflexes les plus dangereux du genre.

Bon équilibre trouvé entre l’envie de se démarquer et de faire encore ses preuves, Insignificant Memories est une excellente entame de carrière pour ARAMIS et son maître Nik Hayes, pour un EP conséquent, solide et convaincant. On n’en demande pas plus.         

 

                                                                                                                                                                                                      

Titres de l’album:

01. Arrogance Project

02. Pursuer

03. Nebulous

04. Born of Man

05. One Above All

06. Insignificant Memories


Bandcamp officiel


par mortne2001 le 28/02/2022 à 14:51
78 %    354

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blue & Black Metal Fest #1

Simony 19/09/2023

Live Report

Metal : Les albums controversés

mortne2001 18/09/2023

La cave

Party San Metal Open Air 2023

Mold_Putrefaction 17/09/2023

Live Report

MOTOCULTOR 2023 / Carhaix

Jus de cadavre 30/08/2023

Live Report

Obscene Extreme 2023

Mold_Putrefaction 13/08/2023

Live Report

Kill ‘Em All

mortne2001 25/07/2023

From the past

Sick of It All + Nothing from No One

RBD 09/07/2023

Live Report

Gojira + Avatar

RBD 05/07/2023

Live Report
Concerts à 7 jours
Seven Kingdoms + Wind Rose + All For Metal 04/10 : Le Glazart, Paris (75)
Phil Campbell And The Bastard Sons 27/09 : Marché Gare, Lyon (69)
Blackrain + Kadinja + Kamizol-k + Overdrivers 30/09 : Salle Graussemy, Bruay Labuissière ()
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Orphan

@Gargan : OK avec toi.

25/09/2023, 09:05

Sucub

Magistral

25/09/2023, 08:33

Andy Marchione

Thank you (Stéphane Bellehumour) for listening and Thank you (mortne2001) for the review..  

25/09/2023, 04:01

L.I.V.V

Bonjour, l'album est déja sorti sur digital le 15 Aout, le 13 Octobre est la date du release CD

24/09/2023, 19:20

Simony

à bientôt le 30 septembre à Chalons-En-Champagne avec MASSIVE CHARGE, CHABTAN et PUTRID OFFAL, ça promet !

24/09/2023, 17:45

Humungus

CONNARD BITE NICHON !!! !!! !!!

24/09/2023, 15:51

Humungus

AH AH AH !!!J'avoue que moi aussi...

24/09/2023, 15:51

Tourette

Merci pour l'élogieux commentaire, ça fait grand plaisir !!! Nous tenons à remercier ici toute l'orga, autour de Jo, Rémy et Fabrice, qui s'est investie corps et âme dans cette belle journée ! Salut à toutes et tous, à bient&oc(...)

24/09/2023, 11:58

Gargan

Il aurait parlé de brûler un flic blanc de plus de 50 ans, il auraient enregistré une seconde fois ses pistes de chant. Nan ? Va ptêtre aussi falloir qu’ils changent de nom, pour un truc plus léger.. thy art is to make napperons ?

24/09/2023, 08:59

Moshimosher

Ah, ouais, quand même... je les comprends...

23/09/2023, 23:46

Invité

J'ai mal lu le nom du groupe au début... y'a une sacrée contrepètrie quand même. 

23/09/2023, 12:52

sdas

"la cause black metal"   

23/09/2023, 10:11

Arioch91

Sympa ! A creuser !

22/09/2023, 21:42

Saul D

D'accord, les gens ont vieilli, mais on est loin, très loin du punk (et encore plus loin du hardcore), avec ce titre en tout cas....période emo 84-86 de la scène de DC plutôt, non?

22/09/2023, 16:23

Xav

Très bon groupeIls sont exceptionnel un DM comme on aime !J'économise un peu et hop j'achète cet EP qui déchire !Superbe article 

22/09/2023, 07:30

Humungus

Comme l’a si bien dit Tourista, « un véritable bonbon cet article ».Et à l’instar d’un calendrier de l’avent, je m’étais donc juré en le débutant de ne pas regarder en amont qu’elles étaient les group(...)

21/09/2023, 07:08

Buck Dancer

L'attente en valait la peine. Très bon morceau dont l'influence Morbid /Immolation est moins présente que par le passé. 

20/09/2023, 17:31

Gargan

C'est Lady Gla-Gla.

20/09/2023, 09:00

Tourista

Un véritable bonbon, cet article ! Super plaisant à lire, des phrases qui font mouche à tous les coups... De l'humour et une analyse hyper fine et juste !  BRAVO ET MERCI !Et ça parle sans doute à chacun d'entre nous car on a tous un "(...)

19/09/2023, 21:17

RBD

Pour les formats physiques il faut juste patienter jusqu'au 13 octobre. Il faut dire qu'il est arrivé vraiment sans prévenir.

19/09/2023, 19:07