System Shock

Desolus

10/05/2024

Hell's Headbangers Records

Comment préférez-vous être abordé ? La manière classique, avec un t-shirt d’IRON MAIDEN ? La façon greasy avec graisse de moteur et tête de mort MOTORHEAD ? Plus raffiné et sexy en mode BON JOVI ? Complexe, mystérieux et limite élitiste à la PORCUPINE TREE ? Personnellement, je n’aime rien plus qu’un quidam se dirigeant vers moi avec une veste à patches mentionnant les noms cousus de SODOM, DARK ANGEL ou KREATOR. Je reconnais quelqu’un de bon goût qui m’inspire immédiatement confiance. Et le power-trio américain DESOLUS m’inspire vraiment confiance.

D’abord, parce qu’il est signé sur Hells Headbangers, pourvoyeur de qualité depuis des années. Ensuite, parce que les dégaines, argument hautement subjectif, mais qui a son importance. Et surtout, par sa musique, qui immédiatement vous prend à la gorge en vous rappelant justement une hybridation entre les trois idoles citées plus haut. Des idoles dont les commandements sont respectés à la règle par trois marsouins qui n’ont pas la politesse dans leurs poches trouées.

Laissez-moi vous présenter Jimmy Frost (guitare/chant), Vivek Rangarajan (basse/chant) et Travis Stone (batterie, PIG DESTROYER, Ex-NOISEM, Ex-NECROPSY), qui avec System Shock signent la grosse surprise de ce premier semestre 2024, pourtant méchamment chargé en sorties Thrash enflammées. Mais les trois américains ont quelque chose de plus que leurs concurrents directs ou indirects. Ils n’hésitent pas à aller plus loin, sans sombrer dans le chaos, ou faire de l’œil aux hordes Blackened Thrash qui la plupart du temps ne font pas la différence entre un glaviot et un vrai crachat de haine. 

Mettons les choses au point tout de suite. Il est assez facile de voir en System Shock le digne successeur des tueries que furent Serpent Temptation, Spectrum Of Death, Tortured Existence, Forward To Termination et même Darkness Descends. Je place volontairement la barre très haut, et j’en assume les conséquences, mais avec trois morceaux comme « System Shock », « From Man to Machine » et « Curse of the Technomancer », impossible de faire autrement et de minimiser le mérite. Ces trois larrons en foire et pas foireux sont les descendants naturels des meilleurs groupes de Brutal Thrash, ceux-là mêmes qui accéléraient le tempo sans faire les poches du Death Metal.

Très proche d’une version post-nucléaire du DARK ANGEL des premières années qui s’approprierait l’art germain bestial de KREATOR, DESOLUS n’a surtout pas à être désolé, et rue dans les brancards comme un boogeyman dans les cheerleaders. L’effet est maximal, la température aussi, et les BPM s’affolent comme des nonnes dans un sex-shop, le tempo grimpant souvent dans les tours en mode Richard Virenque.

Produit à la perfection pour garder ce côté sauvage, System Shock est une bombe, de celles qui explosaient dans la seconde moitié des années 80. Incroyablement rapide mais précis, violent mais intelligent, ce premier chapitre d’une saga qui s’annonce passionnante est un manifeste de passion envers un Thrash non édulcoré, et plus sincère qu’old-school. On sent que ces trois zigues ont écouté les trois premiers DARK ANGEL jusqu’à les user, et qu’ils vouent un culte aux plus furieux des moshers. Et si on se dit que le rythme va forcément ralentir, que la pression ne va pas pouvoir se maintenir, on sait inconsciemment que c’est exactement ce qui ne va PAS se produire, ce que confirme un tracklisting entièrement voué aux gémonies brutales en agonie.

Satan sait pourtant qu’il est difficile de tenir le sprint sur une distance de demi-fond. Mais DESOLUS a formidablement bien dosé son effort, et se montre capable de franchir la ligne avec encore quelques réserves d’oxygène. Pourtant, le pas est hâté, la foulée débridée, et les semelles sollicitées. Mais avec un habile jeu de décélérations abruptes et d’accélérations de brutes (« The Arrival (Of Evil) »), le trio se joue des obstacles et écrase ses concurrents.

Il est assez compliqué d’écrire une chronique lorsqu’on agite sa tête de gauche à droite dans un mouvement circulaire, tout en trépignant des petons. Mais l’euphorie de ce boulet de canon est telle qu’on fait appel à des ressources personnelles dont on ignorait l’existence. Et il faut le faux calme de l’interlude pour encaisser le petit quart d’heure final…

C’est à ce moment-là que les trois musiciens se la jouent plus Heavy, dans une démarcation intéressante du KREATOR de Terrible Certainty. On renifle aussi l’odeur tenace du classique « Hunger of the Undead » de DARK ANGEL sur le déjà classique « Sea of Fire », hit extrême capable de faire passer EXUMER pour des nostalgiques de l’époque Folk de Greenwich Village.

Les plus pointilleux, les mafieux, les vieux de la vieille et ceux qui sortent leur poubelle, tous s’accorderont à décerner la palme de l’album le plus flingué à System Shock, qui nous en file deux ou trois dans les roupettes. Petit-fils non déclaré de DARK ANGEL (les intonations suraiguës de Don Doty sont reproduite à l’identique), DESOLUS devient de facto mon nouveau meilleur ami, celui qui vous bouscule pour la vie.

Entre Thrashcore et Death/Thrash, mais sans jamais sortir de sa réserve de chasse, System Shock est un sérieux prétendant au titre d’album Thrash de l’année. Je dis ça en avril, mais je pense qu’en décembre, mon avis n’aura pas changé. Et si tel est le cas, j’imagine à peine le fracas d’un autre album encore plus féroce. 

Darkness desceeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeends !!!!!!!

 

Désole, mais c’est parti tout seul.

   

Titres de l’album:

01. System Shock

02. From Man to Machine

03. Curse of the Technomancer

04. Metal Fetishist

05. The Arrival (Of Evil)

06. The Invasion Begins

07. Interlude

08. Sea of Fire

09. The Sigilite

10. Panopticon


Facebook officiel


par mortne2001 le 10/06/2024 à 17:39
90 %    149

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
11/06/2024, 11:01:20

"System Shock est un sérieux prétendant au titre d’album Thrash de l’année"

Itou mec !!! !!! !!!

Pour ma part, je vois plus dans ce superbe album la patte des "Trois Grands Teutons" (KREATOR, DESTRUCTION & SODOM) mais bon... Il est évident que DARK ANGEL, pour tout fan de Brutal Thrash qui se respecte, n'est jamais vraiment bien loin... Je te suis sinon à 110 % l'ami sur l'énorme qualité de cette galette.

Ecoutez et achetez les amis !!! !!! !!!


Arioch91
@90.78.58.53
11/06/2024, 12:28:16

Écouté ce matin en mode découverte tout en bossant, pas l'idéal mais pas le choix.

Au premier ressenti, j'ai pensé à un croisement endiablé entre le Darkness Descends de Dark Angel et le Pleasure to Kill de Kreator. On a connu pire comme comparaison.

En tous les cas, ça un sacré gout de reviens-y, alors je vais y revenir ! Là aussi, pas le choix !  


LeMoustre
@89.226.39.212
11/06/2024, 20:30:25

Oh la torgnole thrash !

Ah oui on sent bien l'influence du Dark Fuckin' Angel période Don Doty a plein nez. Le tempo effréné, les vocalises dans l'esprit. Parfait 

Achat direct cash de chez cash.

J'adore, tout a fait pile poil ma came.

Voilà clair et net un vrai disque a posséder.



LeMoustre
@89.226.39.212
02/07/2024, 07:00:00

Acheté 

Disséqué 

Tuerie

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Escuela Grind + BMB

RBD 08/07/2024

Live Report

The Mandrake Project Live 2024

Simony 05/07/2024

Live Report

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Excellent ! Ils sont revenus tourner ce clip à la "Maison des choeurs" où nous les avions vus pour un concert inoubliable à l'automne 2023. Il s'agit d'une ancienne chapelle de style Louis XIV (mais pas baroque) accolée à l&apos(...)

11/07/2024, 16:43

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Jus de cadavre

Quand NAILS se met au Speed Thrash   ! Bah ça bastonne !

10/07/2024, 19:48

Tourista

Pardon : présent à Paname.

10/07/2024, 18:41

Tourista

Présent.  Set-list hyper solide, groupe hyper en place et son aux petits oignons. Plaisir manifeste du chanteur (malgré sa crève) et accueil formidable (est-ce une surprise ?) du public. Le plus appréciable dans la forme c'était sa gestuelle dimensionn(...)

10/07/2024, 18:40

RBD

C'est vrai qu'il se maintient bien malgré les ans. Cela me rappelle il y a fort longtemps quand j'avais vu Blaze Bailey tourner en solo peu après son départ de Maiden. Mais Bruce est à un autre niveau de charisme et de talent, c'est clair.

10/07/2024, 12:43

wolf88

salut, ce n est pas Autriche mais Australie   

08/07/2024, 18:48

LeMoustre

Tuerie intégrale.Point.

07/07/2024, 14:33

Humungus

"Je préfère d'ailleurs aller jusqu'au Rockhal plutôt que de monter à Paris où tout n'est que galère et source de stress et d'énervement".Amen !

06/07/2024, 08:19

Gargan

Ah oui ! J’espère que ce sera l’occasion pour faire quelques dates, hâte de les revoir.

06/07/2024, 08:08

Moshimosher

Un nouvel album ! Bonne nouvelle !

06/07/2024, 06:56

Moshimosher

Très cool, comme news !

05/07/2024, 19:06

Moshimosher

Du très bon ! Je viens juste de le recevoir ! 

05/07/2024, 19:06

Jeff

Cela fait toujours plaisir de te lire RBD

04/07/2024, 21:58

senior canardo

"Tes photos promo avec force chaines et autres bracelets cloutés pour revenir à l’époque de tes débuts sont grotesques." n'est pas Niefelheim qui veut lol

04/07/2024, 12:56

Gargan

Merci pour la découverte, je serai sûrement passé à côté. ça s'écoute étonnamment bien (la fluidité avec un tel mélange n'est pas donnée à toute le monde, c'est généralement une m(...)

02/07/2024, 08:24

LeMoustre

Acheté Disséqué Tuerie

02/07/2024, 07:00

Buck Dancer

RBD et Humingus: "C'est ce qu'on aime dans notre scène"Ce genre d'anecdotes aussi, on aime ( alors que je connais ni le groupe ni le disquaire en question)

02/07/2024, 05:23

Bastos

Putain ça défonce 

02/07/2024, 01:19