Pendant que la plupart des Montréalais s'éclatent au festival des Francofolies qui se déroule partout dans les rues en ville, d'autres Montréalais ont choisi ce soir la pénombre des Foufounes Électriques. Ils sont venus y chercher une grosse dose de brutalité... Et ils vont être servis !

La dernière date de cette bien-nommée tournée "Devastation On The Nation" se déroule à Montréal. Ça tombe très bien pour la tête d'affiche. CRYPTOPSY, les enfants du pays, un groupe du cru... sans doute même le groupe de Metal extrême le plus connu du Québec (avec KATAKLYSM).

Cette tournée Nord-Américaine a déjà vu passer du beaux monde dans sa précédente édition : KRISIUN, ORIGIN, AEON, etc... Le genre de soirée où tu n'amènes pas ta mamie... Cette nouvelle édition a réuni quand à elle CRYPTOPSY, DECREPIT BIRTH (pas à présent à Montréal), RIVERS OF NIHIL, VISCERAL DISGORGE et quelques groupes de première partie.

Les concerts commençant très tôt je ne verrai que les shows de RIVERS OF NIHIL et CRYPTOPSY. Dommage, parce qu'apparemment les Américains de VISCERAL DISGORGE ont atomisé le public présent.

La salle des Foufounes Électriques, où se déroule le concert, est un lieu musical culte à Montréal. Je ne vais pas vous faire un historique ici, mais c'est vraiment un incontournable (je vous en parlerai plus longuement dans un résumé de mon trip "metallique" en Amérique du Nord, qui paraîtra plus tard ici même).

Place au Brutal Death Metal maintenant ! Les Américains de RIVERS OF NIHIL, le quatrième groupe à jouer ce soir, balance un Brutal Death assez technique. Comme je l'ai déjà dis plusieurs fois ici, je ne suis pas un adepte absolu de ce style. Mais en live souvent ça le fait. Là aussi, sauf pour le son sur les premiers morceaux. Assez brouillon, et les nappes de passages indus en arrière plan, ne font qu'empirer les choses, hélas. Heureusement en cours de concert les choses s'améliorent. Tant mieux, il est plus facile d'apprécier ce genre, bourré d'infos et de subtilités (si, si), avec un bon son. Malgré ça je n'accroche pas plus que ça à ce Death Metal trop "moderne" pour moi. Par contre le groupe est incroyablement en place et pro. Pas d'hésitation, grosse présence scénique du chanteur, les fans ont apprécié.

Moi ceux que je suis venu voir ce soir c'est les brutes épaisses de Montréal : CRYPTOPSY. Pour couronner le tout ils vont jouer en intégralité leur album None So Vile. Leur album le plus connu et leur meilleur, de loin, selon moi. Cet album peut même être considéré comme culte en Brutal Death Metal. Et je n'en connais pas beaucoup d'autres dans ce cas. None So Vile, est donc le second album du groupe sorti en 1996. A l'époque la scène Death Metal n'était pas envahi de groupes brutalo-slamming-guttural-death-etc... non à l'époque le son était maousse mais encore naturel. On n'était pas dans une clinique comme aujourd'hui. C'était sale. Donc cet album quand il est sorti à mis une belle claque à tout le monde, forcément, les gens n'étant pas habitué à tant de violence. Parce que niveau violence musicale cet album se pose là. C'est même un déchaînement en règle. Et ils vont faire encore plus fort sur scène ! Le son tout d'abord est très bon, très fort mais tout les instruments sont parfaitement audibles. Dès la fin de l'intro tout se déchaîne ! Les musiciens, très en place et survoltés, et le public qui hurle littéralement sa joie de voir "son" groupe jouer à domicile. Les circle-pit sont d'une violence à faire peur par moment. C'est même carrément une zone de guerre dans les moments les plus violents. Rarement vu ça en salle ! Miss Jus de cadavre qui m'accompagne ce soir (pas vraiment romantique comme soirée !) s'en souviendra longtemps ! Bref CRYPTOPSY, est maître chez lui et implacable ! Matt le chanteur headbang à s'en décrocher la tête tout comme le bassiste. Flo à la batterie est un extraterrestre qui doit avoir trois ou quatre bras. Ce dernier sera même acclamé par le public à la fin du concert. La brutalité de l'album est décuplé en live, impensable, et pourtant c'est le cas ! Le chanteur actuel n'est pas celui qui a enregistré les vocaux en studio (c'était Lord Worm), mais il n'a aucune difficulté à retranscrire la folie et la furie qui s'en dégageaient. Le concert se termine assez rapidement, hé oui, l'album ne fait que 32 minutes pour 8 morceaux ! Un peu frustrant, mais c'est le jeu... mais bon le groupe en a conscience et revient pour un rappel finalement. Un morceau plus récent. Et moins intéressant que les précédents. C'est là qu'on se rend bien compte de la qualité de ce None So Vile, qui est sorti il y a plus de 20 ans. Ah c'était autre chose le Brutal Death à l'époque ! Je vais pas faire mon vieux con en disant "c'était mieux avant"... mais bon, presque !

Voilà pour ce concert qui sera mon dernier à Montréal, le départ pour une autre région approchant à grand pas ! Et dans cette autre région il n'y aura plus de concert !

Comme je vous le disait plus haut, bientôt un résumé de ce voyage en Californie et au Québec du point de vu Metal. Mais c'était certainement le dernier live-report outre Atlantique pour moi ! 

J'en profite pour saluer tout les metalleux Québécois (et Français) rencontrés durant ce trip : Max, Étienne, Mat, Gab, Pat, et les autres... C'était un plaisirs de passer du temps avec vous ! Hail !





par Jus de cadavre le 20/06/2017 à 07:55
   364

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


RBD
membre enregistré
08/07/2017 à 20:29:57
Rivers of Nihil était passé en France l'an dernier, en première partie d'Obscura et Beyond Creation. C'est typique de notre époque, avec beaucoup de polyrythmie qui fait penser aux premiers Gojira dans un habillage plus extrême. Ils jouent à un niveau très pro, mais on fait assez vite le tour du truc.

Quant à Cryptopsy, je ne me lasserai pas de les revoir. Mc Gachy est comme Derrick Greene, très bon mais mal aimé à cause du souvenir de ses prédécesseurs, sa jeunesse, et pas complètement à l'aise avec un public francophone. Mais il ne fait aucun doute qu'il a dû assurer, vu ses performances sur les titres de "None so Vile" utilisés sur de précédentes set lists.

Ajouter un commentaire


Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Heir Apparent

The View from Below

Hæster

All Anchors No Sails

Syd Kult

Weltschmerz

Which Witch Is Which

Which Witch Is Which

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Tyrant Fest J1 [Photo Report]

Simony / 25/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Solstafir

11/12 : Les Abattoirs, Cognac (16)

Aura Noir + Obliteration + Vorbid

11/12 : Le Grillen, Colmar (68)

Solstafir

12/12 : Le Moloco, Audincourt (25)

Solstafir

13/12 : L'aéronef, Lille (59)

Revocation + Rivers Of Nihil + Archspire

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Pas mal du tout en effet ! Old-school, brutal, bas du front. Combo !


chro séduisante, bon morceau également, merci pour la découverte


Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir


J'ai jamais vraiment écouté Cancer, pourtant je fais partie de cette génération des 90's qui a découvert( le death metal avec ces sorties majeures. Très efficace ce titre , va falloir que je rattrape quelques lacunes.


commandé


Le metal selon les Grammys... Vaste blague.


Candlemass c'est pourris depuis la première séparation des années 90...Avant c'était génial et sombre.


Rien d'autre a faire que d'aller au Botswana ?


Donc Ici on ne peut pas être anti-fa, et vegan sans être aussi une cible...


Les antifas sont effectivement aussi fascistes que ceux qu'ils dénoncent. Pitoyable histoire...


Si Jeff est aussi insipide dans MDB qu'il ne le fut dans Paradise Lost, ça promet de sombres catastrophes. Je me souviens encore de la manière dont il détruisait "As I die" sur scène...


Très très curieux d'entendre ça, surtout avec le retour de Langqvist.


Faut voir le résultat, je suis très méfiant avec CANDLEMASS qui n'a rien proposé de bandant depuis fort longtemps ! Mais sur le papier... oui c'est la classe ultime !


C'est exactement ce que je me disais... La classe !