L'orage gronde au loin, les guitares aiguisées viennent apporter le chaos alors que la basse sème avec la grosse caisse, en mode mitraillette, la terreur. "Lightbringer" commence ainsi, nous sommes en terrain connu, GRAFVITNIR assène un nouveau titre de Black Metal habité et transcendantal. La voix d'écorché vif tranche comme une lame rouillée, la haine à l'état pur dégueule alors par tous les pores. Toutefois, si ce premier titre ne constitue pas une réelle surprise, il renvoie vers Semen Serpentis, le deuxième album du groupe paru en 2014, plus que vers Necrosophia son successeur, par sa brutalité avec une mélodie bien présente mais moins mise en avant et moins facilement mémorisable comme le titre "Kenaz" sur le précédent album pouvait le faire. "The Great Beast", lui, nous rappelle au bon souvenir de cet excellent précédent album jusque dans le placement vocal.

GRAFVITNIR est donc de retour, réglé comme une horloge avec un nouvel album tous les ans et avec, à chaque sortie l'impression que les Suédois se surpassent très largement. A la première écoute, rien n'est bien nouveau dans le style du groupe mais on sent de suite que l'inspiration est de nouveau au rendez-vous et au fur et à mesure, quelques nouveautés se révèlent avec quelques riffings plus modernes en milieu d'album ("Nigrum Ignis Serpentem") et qui peuvent même effrayer de prime abord. Mais lorsque l'on prend ce quatrième album, Obeisance To A Witch Moon, dans sa globalité ces petites nouveautés prennent tout leur sens, en effet lorsque l'on prend "The Great Beast" avec son Black sans compromis dans lequel est incrusté à merveille ce lead reconnaissable, "Wrath" enchaine dans un esprit sauvage décuplé de même que cette introduction de "Nigrum Ignis Serpentem" dans la tradition du groupe où le blast donne le change à un lead de nouveau parfaitement exécuté. C'est donc sur les couplets de ce titre que la surprise est de mise, une série d'arpèges suivie d'une batterie plus dynamique et plus percutante avec cette mélodie suffocante totalement Suédoise avant une relance purement Black bien harmonisée. Ce qui pouvait être vu comme une faiblesse se révèle être l'un des meilleurs morceaux de cet album.

Dans l'ensemble, les morceaux sont plus courts, plus directs et donc plus brutaux que sur Necrosophia pour un Black Metal sombre et purulent. L'exemple de "Serpent's Blood" illustre parfaitement cette voie prise par GRAFVITNIR sur cet album, le lead rampant en début de morceau et sur les couplets, la voix extrêmement sauvage, un riff de guitare presque guerrier, le tout en moins de 4 minutes, les Suédois nous violentent allègrement et on semble y prendre du plaisir. Après plusieurs écoutes attentives, cet album se veut moins immédiat et devrait donc durer dans le temps avec des arrangements très fins à la guitare, une voix habitée et pas si monotone que ça.

Ce nouvel album ne surclasse pas autant Necrosophia que ce dernier pouvait le faire avec son prédécesseur mais GRAFVITNIR y confirme sa classe et son style occulte.

  1. Lightbringer
  2. The Great Beast
  3. Wrath Of The Tempest
  4. Nigrum Ignis Serpentem
  5. Via Dolorosa
  6. Serpent's Blood
  7. Children Of The Void
  8. Legion Of The Serpent
  9. Obeisance To A Witch Moon

Facebook


par Simony le 16/12/2016 à 07:00
83 %    476

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Iron Bastards

Cobra Cadabra

Summery Mind

Color

Destruction

Born to Perish

Lingua Ignota

Caligula

Volbeat

Rewind, Replay, Rebound

Obturate

The Bleeding Mask of Dread

Ravenous Death

Chapters Of An Evil Transition

Roxy Blue

Roxy Blue

Arctic Sleep

Kindred Spirits

Soleil Moon

Warrior

Slipknot

We Are Not Your Kind

Excuse

Prophets From the Occultic Cosmos

Cruella

Metal Revenge

Northtale

Welcome To Paradise

Mutilate

Contagium

Volt

The Grand Deception

Hate Force

Hate Force

Notheist

Notheist

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Obscene Extreme - Jour 5

Mold_Putrefaction / 02/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Triste nouvelle :-(
RIP


C'est là où le groupe continue de se distinguer : contrairement à tous ces groupes jouant sur scène l'intégralité de leurs albums les plus renommés (et vendus, pour le coup...), eux ils prennent un contrepied phénoménal. Donc Mr Bungle continue sa légende de surprise permanente. Que pouvai(...)


Les gars ont quand même un sacré esprit de contradiction, revenir après toutes ces années pour jouer une démo super underground et n'ayant quasi aucun rapport avec le reste de leur discographie alors que tout le monde attendait les grands classiques...

Quand j'ai vu qu'il y avait S(...)


Au delà de l'excellente nouvelle le plus étonnant , pour moi, c'est qu'ils vont jouer leur première démo. Soit ce qu'ils ont fait de plus bourrin. Juste génial


Ça c’est une putain de bonne nouvelle
Espérons qu’ils fassent plus que ces 3 dates


Sinon, je vends une Logan break de 2013.
Prix à débattre...


Et bien messieurs, merci pour cette explication qui me permettra d'aller me coucher moins con ce soir...


@Humungus : une résidence (residency en anglais) désigne le fait pour un musicien ou un artiste de se produire pendant une certaine période au même endroit. On parle alors d'artiste en résidence.


La résidence c'est lorsqu'un artiste loue une salle pour y répéter son concert en vue d'une tournée. C'est une répétition en grandeur nature en quelques sortes


1) ManOfShadows + 1 !
2) C'est quoi "la résidence" ?


Bonne nouvelle. Je n'attendais pas un nouvel album de leur part si tôt.


J'ai eu peur ! En lisant les deux premières lignes et en voyant la photo, c'est mon cœur qui a faillit s’arrêter de battre. Murphy est un vocaliste unique et légendaire. Bon courage et bon rétablissement à lui.


C’est pas trop tot


Pas un petit passage par chez nous, dommage...


A noter qu'il s'agit d'un EP (5 titres) et non du 3ème album des chiliens à proprement parler.


Oui le morceau en écoute est... éprouvant ! Bien plus violent que certains groupes de métal. Je suis pas sur que ce soit pour moi par contre...
PS: Elle donne une interview dans le dernier New noise.


Ouch... je n'ai écouté qu'un seul morceau et pourtant je suis sur les rotules. C'est d'une intensité rare. Cathartique. Quand elle hurle, on a juste envie de hurler avec elle, encore plus fort pour... je ne sais pas vraiment en fait ! Tout bonnement impressionnant. Et éprouvant !
Merci mec(...)


Enjoy The Violence !


Excellent morceau en effet ! Je ne connais pas bien ce groupe du tout, va falloir y remédier. Et en effet Ledney, ça a l'air d'être un personnage !


C'est exactement ce que je me suis dis ;)
Et sur scène ça dérouille sévère !
Vivement !