L'orage gronde au loin, les guitares aiguisées viennent apporter le chaos alors que la basse sème avec la grosse caisse, en mode mitraillette, la terreur. "Lightbringer" commence ainsi, nous sommes en terrain connu, GRAFVITNIR assène un nouveau titre de Black Metal habité et transcendantal. La voix d'écorché vif tranche comme une lame rouillée, la haine à l'état pur dégueule alors par tous les pores. Toutefois, si ce premier titre ne constitue pas une réelle surprise, il renvoie vers Semen Serpentis, le deuxième album du groupe paru en 2014, plus que vers Necrosophia son successeur, par sa brutalité avec une mélodie bien présente mais moins mise en avant et moins facilement mémorisable comme le titre "Kenaz" sur le précédent album pouvait le faire. "The Great Beast", lui, nous rappelle au bon souvenir de cet excellent précédent album jusque dans le placement vocal.

GRAFVITNIR est donc de retour, réglé comme une horloge avec un nouvel album tous les ans et avec, à chaque sortie l'impression que les Suédois se surpassent très largement. A la première écoute, rien n'est bien nouveau dans le style du groupe mais on sent de suite que l'inspiration est de nouveau au rendez-vous et au fur et à mesure, quelques nouveautés se révèlent avec quelques riffings plus modernes en milieu d'album ("Nigrum Ignis Serpentem") et qui peuvent même effrayer de prime abord. Mais lorsque l'on prend ce quatrième album, Obeisance To A Witch Moon, dans sa globalité ces petites nouveautés prennent tout leur sens, en effet lorsque l'on prend "The Great Beast" avec son Black sans compromis dans lequel est incrusté à merveille ce lead reconnaissable, "Wrath" enchaine dans un esprit sauvage décuplé de même que cette introduction de "Nigrum Ignis Serpentem" dans la tradition du groupe où le blast donne le change à un lead de nouveau parfaitement exécuté. C'est donc sur les couplets de ce titre que la surprise est de mise, une série d'arpèges suivie d'une batterie plus dynamique et plus percutante avec cette mélodie suffocante totalement Suédoise avant une relance purement Black bien harmonisée. Ce qui pouvait être vu comme une faiblesse se révèle être l'un des meilleurs morceaux de cet album.

Dans l'ensemble, les morceaux sont plus courts, plus directs et donc plus brutaux que sur Necrosophia pour un Black Metal sombre et purulent. L'exemple de "Serpent's Blood" illustre parfaitement cette voie prise par GRAFVITNIR sur cet album, le lead rampant en début de morceau et sur les couplets, la voix extrêmement sauvage, un riff de guitare presque guerrier, le tout en moins de 4 minutes, les Suédois nous violentent allègrement et on semble y prendre du plaisir. Après plusieurs écoutes attentives, cet album se veut moins immédiat et devrait donc durer dans le temps avec des arrangements très fins à la guitare, une voix habitée et pas si monotone que ça.

Ce nouvel album ne surclasse pas autant Necrosophia que ce dernier pouvait le faire avec son prédécesseur mais GRAFVITNIR y confirme sa classe et son style occulte.

  1. Lightbringer
  2. The Great Beast
  3. Wrath Of The Tempest
  4. Nigrum Ignis Serpentem
  5. Via Dolorosa
  6. Serpent's Blood
  7. Children Of The Void
  8. Legion Of The Serpent
  9. Obeisance To A Witch Moon

Facebook


par Simony le 16/12/2016 à 07:00
83 %    340

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Axxis

Monster Hero

Architorture

World Peace

Brainstorm

Midnight Ghost

Necronomicon

Unleashed Bastards

Dream Patrol

Phantoms of the Past

Grrrmba

Embodiment

Black Phantom

Expiration Date

Fullminator

Crackattack

Benighted

Dogs Always Bite Harder Than Their Master

Black Paisley

Perennials

Disgrace And Terror

Age of Satan

Bogue Brigade

Ruinous Behavior

Lioncage

Turn Back Time

The Cruel Intentions

No Sign of Relief

Void

Jettatura

Cauldron

New Gods

Tony Mitchell

Beggars Gold

Bosse-de-nage

Further Still

Attan

End Of

Whisker Biscuit

Kill For Beer

Interview avec Harun Demiraslan

youpimatin / 20/10/2018
Groove Metal

Hangman's Chair + SBRBS / Live-report Rennes

Jus de cadavre / 09/10/2018
Stoner Doom

Voïvod + Bio-Cancer + Hexecutor

RBD / 06/10/2018
Mosh

Interview VOÏVOD - Daniel "Chewy" Mongrain

mortne2001 / 02/10/2018
Daniel Mongrain

Bloodshed Festial - Jour 2

Mold_Putrefaction / 02/10/2018
Breakcore

Concerts à 7 jours

+ Black Mirrors + The Vintage Caravan

26/10 : Backstage, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

On me provoque, là ! C'est l'un des quelques albums pour lesquels j'avais fait une chronique remontant le temps sur feu Violent Solutions il y a dix ans. Et mon avis n'a guère évolué : le contexte était très hostile pour le trio restant, et au lieu de vouloir rassurer les fans par un album bou(...)


Bon alors moi, forcément, je déteste cet album et d'ailleurs tout ceux qui ont suivi...
Même chose d'ailleurs pour tout ce qu'à pu faire le père Cavalera ensuite.
Vieux con speaking... ... ...


Merde, si j'avais connu ça en 1994 j'aurais adoré....c'est excellent.


Pas convaincu... entre cette intro "sur-blastée" qui sonne totalement forcée et ce chant mielleux ridicule, j'ai de sérieux doutes sur les ambitions (capacités ?) du groupe depuis le départ de Wichers...


En effet la production est juste énorme ! Ce son de gratte bordel...


HM2 tous potards au max! un son bien cracra comme j'aime et deux très bon morceaux
vivement le 26


On se croirait revenus 25 ans en arrière quand on découvrait Stratovarius ... pas désagréable, mais quel est l'intérêt de produire ce genre de musique de nos jours ...


Quelle excellente chronique! Merci


Les mêmes que sur l'album de Nader Sadek, avec Vincent à la place de Tucker... Curieux d'écouter ça, perso.


Ouais, ben ce second album est quand même carrément moins bon que leur premier... En même temps l'attente était énorme après le "buzz" de Devoid Of Light !


Un mec en veste en jean sans manches, à dit « ha ha » il parait...


Hé mais faut arrêter les gars, j'ai pénétré personne moi vous me prenez pour qui? :)


Superbe chronique, bein écrite et qui rassemble bien toutes les impressions du disque ! J'adhère à fond ! Merci d'avoir mis en avant BLACK PAISLEY !


Il sonne bien Suédois ou Néerlandais pour du Death Québécois, ça change.


Et bien rassures-toi RBD, ton report est à peine "moins pénétrant que celui d'un Mortne2001"...
Vraiment...
Bravo donc.


Oui, je pense que le groupe aussi ! Une galère interminable j'ai cru comprendre !


Affiche pas mal aussi hâte de voir AORLHAC et DARKESTRAH.....


En plus c'est une belle affiche ce lundi....


Les festivals estivaux sont internationaux en termes de fréquentation, et je trouve curieux que tu le découvres juste cette année Jefflonger. Et c'est bien parce que le grand public n'a pas cette "culture métal" que Mr Barbaud a réalisé quelque chose que personne n'avait su faire avant lui en (...)


Tellement content que cet album sorte enfin ! :)