Knights of the Realm

Knights Of The Realm

12/11/2021

Playground Music

Nouveau venu sur la scène suédoise, le trio KNIGHTS OF THE REALM s’inspire donc du célèbre Warhammer pour nous proposer un Heavy Metal héroïque, légèrement Power sur les bords, dans une tradition européenne du lyrisme mélodique. Fondé très récemment et déjà auteur de trois singles en 2021, le groupe de Stockholm franchit donc le pas avec ce premier album, qui toutefois, garde des proportions modestes. Pas plus de dix morceaux pour moins de quarante minutes de musique, soit une carte de visite concise avec juste les renseignements nécessaires.

Cet éponyme est donc un exercice de style, et s’éloigne légèrement des canons en vogue en Suède depuis ces dernières années. Sans cracher sur un brin de fantaisie passéiste, le trio propose un Heavy très classique, remis au goût du jour, et développe de belles qualités rythmiques et mélodiques. Larry "The Hammer" Shield (batterie), Megalomagnus (guitare) et Mean Machine (chant), aux sobriquets savoureux, s’appuient donc sur leur expérience passée au sein de groupes comme Leif EDLING, TIAMAT, JUPITER SOCIETY, STORMEN, WHEELS OF STEEL, AVATARIUM, DOUBLEPARK, ECLIPSE, W.E.T., PSYCHOPUNCH, STORMEN, ou THE WINDUPDEADS pour proposer un premier album solide, séduisant, gonflé aux entournures, et très formel dans le fond et la forme.

Mais formel ne voulant pas dire insipide ou inintéressant, il convient de souligner l’investissement injecté dans cette première réalisation qui ne peinera pas à trouver son public. Le premier single proposé, « Fields of Fire » fait justement partie de cette catégorie de chansons Heavy qui restent dans la tête grâce à un refrain habilement troussé, et qu’on se prend à fredonner après quelques écoutes comme s’il était déjà un standard. Il faut dire qu’entre la guitare volubile de Megalomagnus et le chant lyrique de Mean Machine, le cuir transpire, et la tradition revêt ses habits les plus nobles. Entre un ACCEPT des grands jours et un ANVIL fumant du pot d’échappement, KNIGHTS OF THE REALM embrasse tous les clichés du Heavy Metal pour en proposer une version totalement caricaturale, mais débordante d’enthousiasme. Il faut dire que tous les clichés sont soulignés par des titres plus que convenus, et entre « Heavy Metal », « Chains Of Metal », « Blood On Steel », « Metal Attack » et « Standing At The Gates Of Hell », on se croirait convié à un banquet organisé par MANOWAR en hommage à RUNNING WILD,  en compagnie de RAVEN et TANK festoyant comme jamais.

« Blood On Steel » aurait d’ailleurs pu être popularisé en acier par les RAVEN pendant leur heure de gloire de la première moitié des eighties, alors que « Chains Of Metal » aurait fait le bonheur d’un ACCEPT de transition. Vous l’aurez compris, les allusions tendent vers le pointage pur et simple, mais la foi de ces trois musiciens fait plaisir à entendre, d’autant qu’elle ne se résume pas à une confiance aveugle en des dogmes dépassés mais remis sur le marché.

Excellents musiciens, avec un Megalomagnus faisant feu de tous soli pour se rapprocher des meilleurs shredders, KNIGHTS OF THE REALM s’appuie donc sur des individualités notables totalement au service du collectif dont ils font partie. De fait, les dix morceaux (enfin neuf, plus une intro) s’écoutent comme on feuillette un album de souvenirs, retombant dans une adolescence passée à découvrir les maîtres et les bons élèves. Et les suédois font assurément partie de cette dernière catégorie, eux qui interviennent quarante ans après la bataille. Et de temps à autres, le déluge de plomb laisse place à une légère pluie mélodique, lorsque l’intensité baisse d’un cran et que le trio se rapproche d’un Hard mélodique de fort bon aloi (« When Metal Meets The Beast »). A l’aise dans tous les créneaux, les trois musiciens soulignent sinon leur créativité, du moins leur capacité à singer les meilleurs, pour en régurgiter une déclaration impeccable de reconnaissance.

En prenant bien soin de ne pas s’éterniser en faisant durer des morceaux sans justification, en diversifiant les tempi pour accélérer les débats quand il le faut, en mettant en avant des saccades diaboliques qui donnent irrémédiablement envie de se lever pour faire tournoyer sa chevelure clairsemée par le temps (« Steel My Heart »), KNIGHTS OF THE REALM démontre que la Suède en a encore sous sa botte, et que les musiciens nationaux savent s’écarter du chemin trop bien tracé par le succès mondial de ces quinze dernières années. 

A ce titre, la fin de l’album réserve de belles surprises, moins évidentes, sur lesquelles le talent vocal de Mean Machine (aka Marcus von Boisman) éclate au grand jour, notamment sur la superbe power-ballad « Standing At The Gates Of Hell », qui nous gratifie une fois encore d’un solo incroyable de Magnus Henriksson. Le tout s’achève même sur un postulat définitif, avec un explosif et catchy « Metal Attack », floutant la limite entre Hard et Heavy, et qui donne méchamment envie de serrer ses poings.

Groupe de studio qui va cartonner en live en s’appuyant sur un répertoire solide, KNIGHTS OF THE REALM signe là un album éponyme de grande qualité, qui parvient à transcender son formalisme et ses clichés d’une implication énorme et d’un flair de composition indéniable. Un disque qu’on écoute évidemment à 11, avec une belle veste à patches, et qui a de faux-airs de bande-son d’un festival allemand niché au cœur de l’été. Voilà qui promet un hiver torride.      

 

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. An August Play

02. Into The Void

03. Heavy Metal

04. Fields Of Fire

05. Chains Of Metal

06. Blood On Steel

07. When Metal Meets The Beast

08. Steel My Heart

09. Standing At The Gates Of Hell

10. Metal Attack


Facebook officiel

Site officiel


par mortne2001 le 28/06/2022 à 18:10
80 %    59

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 2 / Du jeudi 23 au dimanche 26 juin

Jus de cadavre 06/07/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Merci ! Et non pour la veste à patch ha ha ! On était déjà bien grillés en tant que frenchies (avec notre accent et... nos bouteilles de rouge !) je voulais pas en rajouter pour se faire remarquer

12/08/2022, 13:44

Humungus

Non, non Jus de cadavre, tu as très bien fait de poster ce nouvel épisode.Même si je ne compte absolument pas aller à Seattle ou Vancouver un jour, c'est toujours très intéressant d'avoir une vision autre d'une ville, d'une r&eac(...)

12/08/2022, 13:08

Humungus

Mouais...En même temps, des groupes qui font du playback dans un hangar en guise de clip, y'a pas que ces deux là hein... ... ...

12/08/2022, 12:56

Moi

Je confirme, le réalisateur est le même pour les 2 vidéos, et le créateur de Gaerea

12/08/2022, 11:43

Jean

C’est vrai que la plupart des artistes ont déjà tourné dans des festivals cet été en France . C’est pas la folie 

12/08/2022, 09:06

Humungus

C'est moi ou l'affiche n'est vraiment pas folle cette année ?

12/08/2022, 07:10

Fred

Croisé une fois, ce mec est une sorte de connard fan de l'Action Française et nostalgique d'un temps révolu, dommage qu'il n'ait pas l'honnêteté d'en parler dans cet interview. Saoulant et gavant.

11/08/2022, 21:06

Jus de cadavre

Merci pour ce très bon report (comme d'habitude) RBD.Nous avons encore et toujours la même vénération pour Suffocation, hé hé. Un groupe éternellement en immense forme sur scène. On se demande quand ils baisseront de r(...)

11/08/2022, 18:39

Simony

Je retiens MOOR et DEATH FILE RED avec LYMBOLIC SCYTHE dans un coin de la tête parce qu'il y a quelque chose je trouve dans cette démo...Merci Mortne2001 pour cette mise en lumière des suintantes abimes du Metal

11/08/2022, 08:20

Satan

@ Gargan : Pour le coup le réalisateur est apparemment un membre de Gaerea par ailleurs...

10/08/2022, 21:36

zfiaj

épingleR

10/08/2022, 18:04

Gargan

Peut être plus au réalisateur du clip d'être blâmé, mais ça fait du buzz pour les deux après tout.

10/08/2022, 10:07

Hip Fire

❤️

10/08/2022, 05:28

Satan

Oui c'est assez moyen, même si pour le coup le seul vrai reproche vient du fait d'avoir utilisé le même décor. Car je rappelle que les univers musicaux sont drastiquement différents, donnant un rendu final lui aussi différent.

09/08/2022, 23:36

Orphan

Copié un clip pas terrible, d'un groupe du même pays au même endroit...bordel la s'est fort. A cela tu rajoutes la dégaine d'Mgla, la cagoule serigraphié et tu est à un niveau de fils de puterie pas mal la. 

09/08/2022, 09:29

Moshimosher

Ah, ouais... tout de même... ça craint ! 

09/08/2022, 00:36

Saul D

ca me rappelle mon premier numéro acheté du fanzine METALORGIE ( ils parlaient des démos de DEATh POWER), le #10 avec Kevin Kuzma et Blood Feast en couverture...

08/08/2022, 16:08

Simony

Sold out en 5 heures....

08/08/2022, 12:42

Gargan

Ils ont troqué le look pirate à celui de paysan (bottes et gibson, c'était assez inédit), un peu dommage &nb(...)

08/08/2022, 10:15

Humungus

Pour les frontaliers, ils seront également au Metal Méan le 20 août.

08/08/2022, 07:01