Après deux premiers albums plutôt remarqués, les français de NEPHREN-KA continuent de s'attaquer à un monument de la littérature science-fiction avec l'univers de Dune de l'américain Franck Herbert, un challenge qui mène le groupe à s'exprimer sur la Grande Guerre de L'Epice, bataille issue de cette œuvre, pour la conquête de l'Epice, un stimulant très puissant, très rare. 

Voilà pour le décor et si cela se passe dans plus de 8000 ans, le parallèle avec ce que nous vivons en ce moment est tout trouvé que ce soit au niveau mondial ou personnel, la culture de la gagne et l'esprit guerrier qui anime l'humanité nous amène à avoir des comportements et faire des choses assez troublantes ! Musicalement, avec NEPHREN-KA, ce qui est troublant, c'est plutôt la production petite et assez brouillonne étant donné le style, mais ceci n'a rien d'irrévocable. Certes, la batterie est sèche et ne prend que peu d'ampleur, le chant est typé Brutal Death Metal, le tout est bien chargé de basse, enfin l'héritage de HATE ETERNAL ou ORIGIN est bien respecté mais le son de guitare beaucoup moins sec et tirant plus sur un IMMOLATION pourra surprendre pour finalement y trouver un charme certain, c'est cet esprit qui tire vers le Black Metal que les français ont voulu conserver et sur ce point, on pourrait les rapprocher de NILE par exemple.

Une fois que l'on a dit ça, pas grand chose ne devrait surprendre les amateurs du style mais de très bons moments comme ce "New Melange For The Real God" qui fait preuve d'une noirceur assez brutale, une ambiance particulière se dégage de ces leads de guitare moins rythmique que ce que le début d'album pouvait nous proposer jusque là. Même le chant y est particulier sur sa partie centrale, on se rapproche là d'un MORBID ANGEL, une façon de rappeler que NEPHREN-KA ce n'est pas seulement un fervent défenseur de la deuxième vague du Death Metal, mais aussi de la première avec DEICIDE ou IMMOLATION. Autre titre marquant, ce "The Great Spice War" d'une brutalité maitrisée qui fait preuve d'une structure moins typée Brutal Death Metal et qui, comme tous les autres titres d'ailleurs, mélange l'expression en français et en anglais, une nouveauté dans la musique du groupe pour un résultat plus que convaincant. Tout comme pour le Black Metal, l'identité du français semble tenir à cœur de plus en plus de nos artistes Metalleux de l'extrême, on sait que ce n'est plus une barrière pour s'exporter, alors les groupes n'hésitent plus et lorsque c'est bien fait comme pour NEPHREN-KA on ne peut qu'encourager l'initiative.

Après 8 titres d'une intensité sans faille, "From High Hopes To The Failure Complete" offre la seule place de repos avec cette introduction ambiante qui va très vite laisser place à une structure Brutal Death Metal bien classique comme pour finir en brutalité basique avant ce qui constitue la surprise, cette reprise du "Mirror Mirror" de CANDLEMASS. On n'imagine pas forcément que les Suédois fassent partie de l'univers de NEPHREN-KA mais la transformation du titre par le quatuor va leur donner raison si ce n'est la partie centrale avec les solos qui sont là exempt de l'âme qui habite le reste du morceau, dommage !

Ce troisième album de NEPHREN-KA permet au groupe de passer un palier, une progression nette avec le deuxième album, une affirmation de l'identité du groupe pour un Brutal Death Metal qui s'appuie sur un concept et une musicalité solide, le groupe ne fait pas que dans la rythmique et cela donne à La Grande Guerre De L'Epice une noirceur qui colle parfaitement à l'artwork de cet album. 

Track-listing :

  1. Watch And Learn
  2. Plan To Master The Universe
  3. The Demise If Ix
  4. Proditoris Gloriosa Finis
  5. Idar Fen Adijica
  6. New Melange For The Real God
  7. The Great Spice War
  8. Fenring's Test
  9. From High Hopes To The Failure Complete
  10. Mirror Mirror (CANDLEMASS cover)

Facebook


par Simony le 13/11/2017 à 07:24
74 %    370

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stormrider

What Lies Within

Coffin Rot

A Monument to the Dead

Merging Flare

Revolt Regime

Sepultura

Quadra

Decarlo

Lightning Strikes Twice

Jorn Lande

Heavy Rock Radio II - Executing The Classics

Abisme

As Fear Falls In

Those Darn Gnomes

Calling Whitetails to a Tuned Bow

Norman Shores

De L'ombre Surgit La Lumière

Wolfbrigade

The Enemy : Reality

The Odious

Vesica Piscis

Kirk Windstein

Dream in Motion

Passion

Passion

Serpent Noir

Death Clan OD

Dirty Shirley

Dirty Shirley

Protogonos

From Chaos To Ashes

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Melechesh + W.E.B. + Selvans

RBD / 21/01/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Neptrecus + Manzer

22/02 : L'auditorium, Laval (53)

Photo Stream

Derniers coms

Magnifique chronique. Chapeau l'artiste !


D'après les différentes rumeurs et témoignages, James Murphy a été la cible de nombreuses blagues de la part de Chuck notamment, le syndrome du p'tit nouveau quoi !


"Pas un mot dans la presse française." Pas étonnant, mais peut-être pas plus mal au final.
J'imagine le truc : "Il y a 50 ans le rock métal naissait avec le premier album de Black Sabath et son chanteur ozi osborn star de télé réalité. Mais les fan de métal ne sont pas méchant, comme(...)


@ Living Monstrosity : excellent, on sent le bon souvenir ;)


Pas un mot dans la presse française. J'ai juste vu dans le journal barcelonais "La Vanguardia" un long article sur l'histoire du Heavy Metal à partir de ce disque, truffé d'erreurs au milieu d'analyses générales pas trop mal vues.


J'allais posé la même question ?!


"...subi l'humour particulier du reste du groupe." : c'est à dire ?


Déjà 30 balais ! Merci pour ce coup de projecteur !

Je suis en 5ème et et me souviens d'un pote au collège qui m'annonce que le nouveau Death vient de sortir. On est pré-boutonneux mais déjà accros à ce nouveau son depuis la découverte d'Altars of madness ou Leprosy.
Le m(...)


Quand Iron Maiden prend des ecstas !


nos pulsions les moins inavouables ... donc les plus avouables ?
(oui y en a qui lisent les chroniques ^^)
et oui ... à presque 50 ans on écoute encore du metal extrême ... parce que c'est bon !


Excellent !


Merci Simony d'avoir partagé cette new sur ce groupe qui est très cher à mon petit coeur ;)
Impatient d'avoir ce nouvel album, ça s'annonce très bon.


Personne n'a fait mieux depuis...


Je fais aussi partie de la team "indifférence polie" vénérant l'époque Max, mais en me disant quand même que la soupe que Max nous sert depuis des dizaines d'années est carrément imbuvable (les tribus, les guerres, blabla, toujours pareil, va te laver les cheveux), bref autant je continue de (...)


Quelle belle chronique ! Je peux en contresigner toute la longue introduction, n'ayant pas lâché Sepultura après le départ de Max et défendant assidûment le travail du groupe, en dépit de certains choix et de quelques vraies déceptions bien malvenues dans un contexte où il leur était si fa(...)


Un must.


J'avais adoré Nation à sa sortie mais depuis je fais aussi parti de la team “Indifférence polie“ malgré les très bonnes critiques qui accompagnent le groupe depuis quelques années.

Mais comme les chansons en écoute sont vraiment bonnes, je vais laisser une vraie chance à ce(...)


Pas mieux, je fais aussi partie de ce fameux groupe depuis un certain album sorti en 1996. Je reste très fan de Schizophrenia, de Beneath et d'Arise et pas sur que, sur l'ensemble de Quadra, je sois vraiment friand du nouvel album du début à la fin.

Force est toutefois de reconnaitre(...)


Bien vu de nous rappeler à cet anniversaire !
Après eux, il n'y a eu que des suiveurs en définitive…
(sic)


Aussi captivant et profond que les 2 derniers Behemoth.