La Longue Marche

Råtten

09/02/2024

Arsenic Solaris

On n’a pas tous les jours envie de sourire. On ne voit pas quotidiennement le monde en couleurs. Les soirées ne sont pas forcément paisibles. Les weekends ne sont pas non plus des havres de paix. La vie, et son déroulement peut être d’une noirceur insondable, d’un ennui incomparable, générant une souffrance souvent insupportable, ou au contraire, délectable pour tous les masochistes et dépressifs chroniques. Il n’y a aucun mal à se sentir mal, et à aimer se rouler dans la fange de son existence morne et détestable. Et dans ce cas précis, il convient de trouver la bande son idéale pour idées noires et gestes fatals.

RÅTTEN vous propose justement de voir les semaines, les mois et les années en noir et blanc, et plutôt noir que blanc. Le trio (Kozlák - basse/chant, Sid Negativv - batterie/samples, Zero - guitare/chant), présent depuis 2019 a développé un art certain pour souiller tout ce qu’il touche et raconte, et ce deuxième album agit comme une piqure de rappel, alors même que l’introductif Roi-de-rats accuse aujourd’hui trois ans d’existence.

RÅTTEN n’est toutefois pas qu’un énième combo estampillé BM. Le trio s’autorise des déviations intéressantes, et prône des valeurs de métissage noir assez convaincantes. Tâtant du Sludge, du Crust, les trois musiciens s’ouvrent donc des perspectives plus larges, et leur musique s’en ressent d’un point de vue créatif. Inutile donc de craindre une sempiternelle litanie insistante ou une cavalcade stérile, puisque les sept morceaux de ce nouveau long format sont aussi différents que liés, par un habile jeu de riffs, de chant exhorté et de rythmique énervée.

A vrai dire, la pochette est sans doute l’indicateur le plus fiable quant à ce qui vous attend sur ce nouveau cri de haine et de rage. Cette créature étrange qu’on croirait sortie de l’imaginaire de Giger et qui rampe sur une terre désolée n’est pas non plus sans évoquer l’au-delà promis par Lucio Fulci dans son film éponyme. Rien de bien rassurant donc, mais une certitude : l’enfer décrit par RÅTTEN est sale, immonde, et froid comme la mort.

L’enfer, selon Sartre, c’est les autres. Et tous les autres. Ce qui dans le cas de notre trio devient une évidence. On sent une misanthropie certaine émaner des égouts de leur inspiration, et une façon de rejeter les conventions pour jouer ce qui leur chante. Ainsi, les plans ultrarapides succèdent aux itérations les plus éprouvantes, et « Danse Macabre » de se servir des hésitations d’HELLHAMMER pour paver une voie infâme vers un centre de retraitement des espoirs usés.   

                     

L’affaire est donc trouble, et les intentions fielleuses. Rien n’est évident ici, rien ne coule de source, et les efforts mis en place donnent le sentiment d’un exercice physique pénible, comme si notre conscience devait se mouvoir avec une enclume sur le dos. Le ressenti est donc palpable, les fulgurances diaboliques, mais l’ensemble, malgré sa véhémence, dégage une rigidité presque cadavérique, comme le souligne la mélodie morbide de « La Longue Marche ». Avec une production moins ambitieuse, et moins de changements, La Longue Marche pourrait sonner comme du Raw Black vraiment immonde, mais la générosité dans le négatif des trois larrons nous extirpe du marasme bruitiste pour nous entraîner sur la piste d’un mixage en petits morceaux BURZUM/DARKTHRONE, avec évidemment une personnalité propre à mettre en avant.

Le moral en prend un coup, tout comme les tympans. Quelques chœurs bien appuyés, des stances plus harmonieuses (légèrement, n’attendez pas un miracle), une inspiration qui vient tout autant du Proto-Black des eighties que du BM nordique des nineties, pour un résultat maculé de boue. On comprendra rapidement le cheminement de la pensée, et on saisira sans effort la logique d’agencement. Cependant, quelques surprises viennent nous cueillir à froid, comme cette intro étrange sur le lancinant « Entre Deux Fosses » qui débouche sur un Sludge/Black poisseux et collant, ou cette basse à l’économie mais profonde comme le désespoir sur les premières mesures de « Les Heures Sombres ».

Ce qui est d’ailleurs un titre judicieusement choisi. La lumière peine à se faire une petite place dans les interstices de ce cabanon qu’on imagine abandonné quelque part dans un paysage crépusculaire, toujours dénué de toute teinte colorée. Le propos n’étant pas de nous apaiser, mais bien de nous faire ressentir tout le mal d’une époque vouée aux gémonies de la communication superficielle et des rapports unilatéraux, la justesse du ton de La Longue Marche est tout à fait évidente.

Si la marche est longue, l’écoute est éprouvante. Extrême mais pertinent, RÅTTEN se pare de dissonances et de mélodies bancales pour nous mettre en apnée sur le final dantesque « Faiseuses D’Anges », qui se plaît à nous remémorer les aiguilles à tricoter chauffées à blanc, et les cadavres de ces pauvres femmes ayant eu recours à un avortement clandestin.

On peut presque sentir l’aiguille nous percer les chairs, et entendre les hurlements de douleur, tout au long des neuf minutes de ce dernier titre évolutif, toujours entre deux ou trois eaux, comme un embryon ayant muté pour compléter son système de quelques chromosomes douteux.

Lourdeur, suffocation, lucidité et poison, la musique de RÅTTEN est toujours aussi sombre et difforme. On se régale de ces notes sentencieuses et de ces cris perçants, et on se scarifie avec le sourire pour être finalement en phase avec un avenir qui se dessine au fusain. Et dont les traits grossiers nous regardent avec malice, sachant pertinemment que l’enfer nous attend. Nous, et les autres.

     


Titres de l’album:

01. Les Cris De La Meute

02. La Mort Et L’Absolu

03. Danse Macabre

04. La Longue Marche

05. Entre Deux Fosses

06. Les Heures Sombres

07. Faiseuses D’Anges


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 25/03/2024 à 17:24
80 %    498

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Bulbe
@79.174.241.90
26/03/2024, 08:06:30

Enorme !


MorbidOM
@88.176.137.197
27/03/2024, 00:16:44

Découvert l'an dernier dans un mini festival à Toulon avec Aorlhac en tête d'affiche, j'avais bien accroché et acheté leur cd (le précédent du coup) qui m'avait un peu déçu (difficile de redre justice à une musique sans doute plus subtile et versatile que ce que pourrait laisser penser le premier abord avec une production amateur) celui-ci a l'air un peu plus mature et mieux "produit" mais je reste persuadé qu'ils ont encore pas mal de potentiel à exploiter.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55

NecroKosmos

26/05/2024, 19:13

NecroKosmos

J'y étais dès le jeudi et c'était vraiment top !! Mes coups de coeurs sont, dans l'ordre d'apparition, SWAMP LORDZ, WITCHES, VENEFIXION, ABYSMAL GRIEF et SKINFLINT. Quelques déceptions (musicales) mais peu importe. Quel bon festival !! J'ai bie(...)

26/05/2024, 18:59

Humungus

Putain d'affiche c'est clair...Ne serait-ce déjà que pour ABYSMAL GRIEF.Je dois les voir dans un peu plus d'un mois en Belgique... Et ta critique Simony me fout l'eau à la bouche bordel !!!Pis DESTRUCTION... Totalement d'accord av(...)

26/05/2024, 11:02

DPD

J'y peux rien si cette interface de clodo m'empêche d'éditer mes messages, habituellement j'écris très vite je poste et je me relis ensuite.Donc ouais, Bescherelle dans ton cul je sais que t'aimes ça pé(...)

25/05/2024, 16:19

DPD

Je vais te foutre un Bescherelle dans le cul va, ça te rappellera des souvenirs!

25/05/2024, 16:16

Steelvore666

Atrocia (les copains !!!!!), Skelethal, Venefixion... quelle affiche !!!!!!Et dire que j'avais gagné un pass pour m'y rendre...

25/05/2024, 10:30

Humungus

Buck Dancer je t'aime... ... ...

24/05/2024, 21:00

MorbidOM

"si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre."Consulter un Bescherelle ?

24/05/2024, 03:50

DPD

Ceci dit si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre.+ metallica c'est de la merde depus longtemps, rien à foutre de Slayer, pareil pour Iron Maiden. Les nostalgiques devraient dégager-

24/05/2024, 01:06

DPD

On aura au moins pu constater que DPD>UPS.

23/05/2024, 10:56

DPD

@UPSJe peux brancher ma guitare avec mon pc jouer avec une boite a rythme et sortir quelque chose de merdique en 1 semaine, est-ce que ça en vaut la peine? tellement de sorties polluent la scène.Je suis absolument contre l'idée que faire quelque (...)

23/05/2024, 10:54

Buck Dancer

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copi&eacut(...)

22/05/2024, 21:11

fuck the fuck off motherfucker

Calmez-vous les boomers mentaux, Rock Hard va bien vous pondre un article sur AC/DC pour vous contenter.

22/05/2024, 14:36

UPS

Effectivement, ne faisons rien et restons vissés à nos sièges en pleurant sur internet : on aura l'air nettement moins vieux jeu et plus aventureux comme ça. 

22/05/2024, 12:35