REBIRTH IN FLAMES existe depuis 2008 et publie 10 ans plus tard son premier album, Lucifer's Cosmogony, au format cassette sur une petite distro avant que le label Chilien Australis Records ne publie cet album au format CD. Le groupe nous vient du Chili et a eu le temps de peaufiner son style tirant assez largement sur le Black Metal à travers différentes démos et splits EP.
Signalons tout d'abord la production qui s'inscrit pleinement dans les codes du Black Metal, une batterie avec des toms à la réverbération très large, des cymbales pratiquement absentes, un chant écorché assez présent, des guitares plutôt compressées et une mise en son de celles-ci largement perfectibles, notamment dans la prise de son qui semble assez lointaine pour un rendu qui donne l'impression d'un gars qui joue dans sa chambre. Ceci n'est absolument pas rédhibitoire, par contre la tenue de rythme aléatoire de Black Vomit à la batterie est un peu plus délicat. En fait, ce n'est pas tant qu'il serait à côté au niveau du tempo mais on sent un large flottement lorsque celui-ci fini ses roulements de toms, une espèce de bouillie sonore inconfortable domine l'ensemble et c'est dommage car celui-ci se tient plutôt bien, au niveau du rendu sonore en tout cas.

Pour l'aspect musical, nous sommes là en plein revival Black Metal plutôt sauvage à la SATANIC WARMASTER, GOATMOON ou SARGEIST, ça respire la crasse, le malsain avec ces riffs dissonants à la guitare, ces blasts mid-tempo, ces arrangements un peu bruts qui mériteraient un peu plus de passage en douceur pour que l'auditeur ne sorte pas trop souvent du propos ici envoyé par un groupe qui reste plutôt dans la moyenne grâce à une variation musicale bienvenue. Le Black Metal des Chiliens est vindicatif, direct, très old-school et s'adresse à une frange naviguant dans des eaux troubles et profondes du genre, si vous rechercher un BEHEMOTH-like, inutile de perdre votre temps !
Vous l'aurez compris, REBIRTH IN FLAMES ne changera pas la donne sur la scène Black Metal mais les amateurs férus du genre retrouveront là un esprit originel tant dans la musique que dans l'artwork et ça peut suffir tant le style s'est coupé de ses racines sulfureuses au contact d'un plus large public.

Tracklist :

  1. Agoniae Domini
  2. Dark Soul
  3. Trunfo Eterno Y Mestuoso
  4. Rebirth In Flames
  5. Tierra del sur
  6. Quema la cruz
  7. Ritos antiguos
  8. Cuernos Negros

Facebook 

par Simony le 30/07/2019 à 12:00
55 %    179

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Cianide

Unhumanized

Ross The Boss

Born Of Fire

Worm

Gloomhole

Myrkur

Folkesange

Solarys

Endless Clockworks

Power Theory

Force of Will

Testament

Titans Of Creation

Konvent

Puritan Masochism

Murder One

Live In Lembarzik

Harem Scarem

Change the World

Dreamlord

Disciples of War

Denial

Antichrist President

Trepalium

From The Ground

Mutilatred

Ingested Filth

Pearl Jam

Gigaton

Crypt Dagger

From Below

Lamentari

Missa Pro Defunctis

Almanac

Rush of Death

Mariana Semkina

Sleepwalking

Glaciation

Ultime Eclat

J'irais Mosher chez vous ! Episode 3 : Thaïlande

Jus de cadavre / 06/04/2020
Asie

LA CAVE #4 : une sélection d'albums / Spécial Black Metal

Jus de cadavre / 21/03/2020
Black Metal

Napalm Death + Eyehategod + Misery Index + Rotten Sound

RBD / 09/03/2020
Brutal Death Metal

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Jus De Cadavre, en Amérique du Sud tu as de quoi t'amuser aussi, je pense.


Super report ,ça donne envie d'aller dans le pit et secouer de la tête là-bas


Comme indiqué, invraisemblable. Il n'a pas respecté le confinement en faisant de la nage en eaux-vives. Ceci étant, pas vraiment de risque qu'on en parle en ce moment, et l'image du metal, pfff, hein.


C'est plutôt bien foutu mais la thématique me laisse perplexe. Black et médieval, yep, mais figure chrétienne telle que la Jeanne… Quoique, cette période est étroitement liée à la chrétienté en Europe… Merde. M'enfin ça me laisse perplexe quand même.


Première phrase admirable, Humungus.
M'en vais essayer, tiens.


J'ai acheté l'album. Tous les morceaux sont dans la même veine. C'est ultra massif et cohérent avec des riffs simples mais accrocheurs et pas ennuyeux (en tous cas, chez moi ça tourne en boucle et je ne m'en lasse pas).


@Grinder : bien sûr ! Après ça serait moins exotique et original forcément... et certainement plus difficile aussi.
En Asie les gens étaient du genre très avenants pour discuter (c'est pas tous les jours qu'un blanc bec va leur poser des questions chez eux sur leur passion). En Scandinav(...)


Amalie McKennitt.


Effectivement, la chanson en écoute est excellente.
Avec un soupçon de Bolt thrower et Goatess?


Ca te dirait pas un "J'irai mosher chez vous en Suède / Norvège / Finlande" ?


Thanks ! Ca permet de voyager en ces temps compliqués ;-)


Bon, ben moi quand on me dit qu'un groupe est hautement inspiré par la bande à Tom G. Warrior, bah je fonce tête la première.
Et bien pas déçu pour deux sous bon dieu de dieu !!!
Pure merveille que voilà !!!
Merci mortne2001.


Je suis également Trepalium depuis longtemps, le premier album. Il ne faut pas oublier l'EP sorti en 2015 et renommé "Damballa's Voodoo Doll", ultime enregistrement avec Kéké qui replongeait puissamment dans l'instrumentation Jazzy. J'ai la franche impression que depuis huit ans le groupe est d(...)


Hé oui, il en faut pour tous les goûts. Je crois qu'on en a déjà causé. Comme tu dis heureusement, et les échanges sont là pour ça :-)

Mais à l'heure où ils sont un peu dans le caca, ça veut dire aussi que la structure n'est pas des masses solide (genre un mois d'inactivité (...)


Chacun a sa propre opinion et heureusement car sinon, on se ferait sacrément ch... dans la vie.

Tu n'y trouves aucun intérêt, d'autres si.

Tu regrettes le manque d'extrême dans un magazine intitulé RockHard, soit.

Je le regrette également mais franchement(...)


J'ai vu cette rubrique sur ce numéro. Ben ça vaut pas tripette la misérable page, seule la page sur l'ami Raskal sort un peu des clichés sur la rubrique avec le bouquin.
Les gars, vous avez lu les mags comme Decibel, Zero Tolerence, Legacy ou Deaf Forever ou même les versions germaniques(...)


"Quoi qu'il en soit, ils restent quand même intéressant dans leur questions et dans leurs propos, donc c'est toujours un plaisir de les lire, pour ma part."

Voilà.


Très bonne chronique qui me donne envie d'en écouter plus, encore une signature Iron en plus...


Ah pour moi "Fiction" est un chef d'oeuvre. Mais il est vrai que les 3 derniers albums du groupe ne m'ont pas convaincu, c'est rien de le dire. Curieux donc de voir ce que la suite va donner...


@Le Moustre : après il est de notoriété publique que les musiques énervées ont un autre écho en Allemagne et en Suède...
Et quant à l'éternel question du choix éditorial de Rock Hard, il est dans le titre en fait. Effectivement, les musiques extrêmes ne sont pas forcément leur coe(...)