REBIRTH IN FLAMES existe depuis 2008 et publie 10 ans plus tard son premier album, Lucifer's Cosmogony, au format cassette sur une petite distro avant que le label Chilien Australis Records ne publie cet album au format CD. Le groupe nous vient du Chili et a eu le temps de peaufiner son style tirant assez largement sur le Black Metal à travers différentes démos et splits EP.
Signalons tout d'abord la production qui s'inscrit pleinement dans les codes du Black Metal, une batterie avec des toms à la réverbération très large, des cymbales pratiquement absentes, un chant écorché assez présent, des guitares plutôt compressées et une mise en son de celles-ci largement perfectibles, notamment dans la prise de son qui semble assez lointaine pour un rendu qui donne l'impression d'un gars qui joue dans sa chambre. Ceci n'est absolument pas rédhibitoire, par contre la tenue de rythme aléatoire de Black Vomit à la batterie est un peu plus délicat. En fait, ce n'est pas tant qu'il serait à côté au niveau du tempo mais on sent un large flottement lorsque celui-ci fini ses roulements de toms, une espèce de bouillie sonore inconfortable domine l'ensemble et c'est dommage car celui-ci se tient plutôt bien, au niveau du rendu sonore en tout cas.

Pour l'aspect musical, nous sommes là en plein revival Black Metal plutôt sauvage à la SATANIC WARMASTER, GOATMOON ou SARGEIST, ça respire la crasse, le malsain avec ces riffs dissonants à la guitare, ces blasts mid-tempo, ces arrangements un peu bruts qui mériteraient un peu plus de passage en douceur pour que l'auditeur ne sorte pas trop souvent du propos ici envoyé par un groupe qui reste plutôt dans la moyenne grâce à une variation musicale bienvenue. Le Black Metal des Chiliens est vindicatif, direct, très old-school et s'adresse à une frange naviguant dans des eaux troubles et profondes du genre, si vous rechercher un BEHEMOTH-like, inutile de perdre votre temps !
Vous l'aurez compris, REBIRTH IN FLAMES ne changera pas la donne sur la scène Black Metal mais les amateurs férus du genre retrouveront là un esprit originel tant dans la musique que dans l'artwork et ça peut suffir tant le style s'est coupé de ses racines sulfureuses au contact d'un plus large public.

Tracklist :

  1. Agoniae Domini
  2. Dark Soul
  3. Trunfo Eterno Y Mestuoso
  4. Rebirth In Flames
  5. Tierra del sur
  6. Quema la cruz
  7. Ritos antiguos
  8. Cuernos Negros

Facebook 

par Simony le 30/07/2019 à 12:00
55 %    136

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Elfika

Secretum Secretorum

Cult Of Erinyes

Æstivation

Gregg Rolie

Sonic Ranch

Haunt

Mind Freeze

Hellish Grave

Hell No Longer Waits

Hunting Horror

Cult[ist]

Slashers

Slashers

Leopardeath

Setsugetsufuuka

Denman

Raw Deal

Witch Vomit

Buried Deep in a Bottomless Grave

Artillery

In The Trash

Ac/dc

Back In Black

Ark Ascent

Downfall

Endseeker

The Harvest

Lapsus Dei, Officium Triste

Broken Memories

Toxic Holocaust

Primal Future : 2019

Oxx

The Skeleton Is Just a Coat Hanger; These Are the Black Strings That Make You Dance

Rãgarãja

Egosphere

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

Concerts à 7 jours

+ Dimmu Borgir + Wolves In The Throne Room

23/01 : Le Bataclan, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Cet album me procure beaucoup de plaisir, j'aime retrouver le son de Venom .


Pas mal du tout, avec un petit côté Katatonian des brave pas dégueu. Surtout la pochette qui m'a fait écouter. Encore SOM qui n'en finit pas on dirait !


@kerry king : Oui, d'accord avec toi. Globalement, je trouve que les talents vocaux de Floor sont sous-utilisés depuis son intégration dans le groupe. Mais il est certain qu'en live elle apporte un charisme indéniable. Le format double album me fait un peu peur aussi... Bref, à voir ce que ça v(...)


enorme c grace a cette ep que jai ecouter morbide angel ta tout dun grand c sur


J'attend beaucoup de cet album, j'aimerais que Floor y mette vraiment sa patte, pour connaitre les premier After Forever, sur le dernier album je n'y vois pas la même fougue.

A voir ce que ce génie de Tuomas nous a concocté...


Non pas encore mais si l'annonce a été faite, un extrait ne devrait plus tarder maintenant.


Un morceau est-il disponible en écoute ?


Acheté à l'époque, mais pas plus accroché que ça à l'album. Encore aujourd'hui je crois que je préfère Spheres, écouté bien des années plus tard.


La tuerie cet album, tout simplement. Quelqu'un sait ce qu'est devenu Marco Foddis depuis?


Dur, bon courage au groupe


Oui le midi est vaste et la Lozere en fait à peine partie. Je trouve que tout de même à Montpellier il y a un paquet de groupes qui passent et ceci grâce à la secret place .


Le "renouveau" n'aura pas duré longtemps en effet...


Du death métal on ne peut plus classique mais les morceaux en écoute sont vraiment bons.

Malheureusement, en lisant les commentaires YouTube, j'ai appris que le chanteur était décédé l'été dernier.


Excellents extraits, comme vous les gars. Voilà un type qui se bonifie avec le temps, sans perdre son agressivité. Un sent une progression à travers ses albums, il est à parier que celui-ci ne fera pas tâche (le riffing de "Luciferian Sovranty" fait mal aux dents).


Pis cela sera très certainement mon cadeau de St Valentin (sic).


Jus de cadavre + 1.


!!! !!! !!! OZZY RULES !!! !!! !!!


Hâte de l'avoir sur ma platine celui-là...


C'est sûr qu'en 99, CARNIVAL IN COAL en avait sidéré plus d'un (moi inclus).
L'album de reprises qui avait suivi avait d'ailleurs, si tant est que cela soit possible, encore mis plus les pieds dans le plat : Aaaahhh ! Les fameuses covers de "Maniac" ou de PANTERA ! Cela passait en boucle à(...)


Oui, il y a des festivals, plus la proximité de Toulouse où beaucoup de grosses tournées s'arrêtent. Mais le Midi c'est vaste comme définition, la situation n'est pas la même selon que tu seras metalleux à Bayonne ou Draguignan. Bref.