Moral Hygiene

Ministry

01/10/2021

Nuclear Blast

Cela peut sembler fou, mais j’ai plus d’espoir pour 2021 que je n’en ai jamais eu depuis au moins deux décennies. Parce que je vois les choses changer ; les gens commencent à voir à travers toutes les conneries et veulent revenir au décorum réel dans la société. Nous pourrions simplement nous traiter gentiment et être gentiment traités en retour. Je n’ai jamais pensé que MINISTRY serait en position de prêcher les valeurs traditionnelles, mais c’est la rébellion maintenant.         

La tradition mainstream ? Voilà de quoi étonner de la part de ce cher Al, qui depuis quarante ans prône d’autres concepts et chante d’autres chansons. Depuis trois ans et la sortie du plutôt réussi AmeriKKKant, les choses ont visiblement changé pour le tempétueux leader à la santé fluctuante et aux nombreuses opérations pour le débarrasser d’ulcères encombrants. Il voit la vie autrement, plus sereinement sans doute, malgré la longue période d’enfermement due à la pandémie de COVID qui nous a tous bloqués chez nous. Alors, sans rancune pour ce pauvre pangolin qui n’avait rien demandé, Al continue sa route, et croise la nôtre de nouveau avec ce Moral Hygiene au titre bienvenu et révélateur. Et l’hygiène est très importante pour le guitariste/chanteur/leader cette année, lui qui se veut loin de tout problème de drogue et autres accoutumances un peu trop tenaces.

Cela dit, nouvel homme ne veut pas forcément dire nouvelle musique. Après quarante ans de carrière, quinze albums studio, une liste de musiciens additionnels digne du bottin de Chicago, des side-projects à ne plus savoir quoi en hurler, le leader du Metal Indus ne révolutionne pas son propre parcours, mais en offre une synthèse nineties assez honorable. Avec quelques tâches en errance sur le CV, via des albums mous ou peu inspirés qui nous avaient plus ou moins déçus, Al sait désormais ce qu’on attend de lui, et nous l’offre gracieusement. Déjà, la pochette prévient, et de son graphisme dérangeant situe la barre des propos. On pense aux gimmicks graphiques du pote Jello, à cette scène Hardcore qui se mélange avec le Metal, l’Indus, le Rock et Billy, et tous les autres potes prêts à dénoncer le régime. Depuis 2018, le président a changé aussi, exit la tête orange de turc Trump, et bonjour la fadeur d’un Biden qui ne sera pas le messie attendu. Mais il n’y a au final qu’un seul messie, Al Jourgensen himself, et à l’écoute de ce Moral Hygiene, on le sent requinqué, et prêt à proposer des solutions moins radicales.

Niveau line-up, Al n’a pas lésiné sur le talent. Outre John Bechdel (ex-Prong, Killing Joke, ex-Fear Factory) aux claviers et samples, et le magique Roy Mayorga à la batterie, on retrouve aux riffs le tandem Cesar Sotto/Monte Pittman, et la bande sonne fraîche et dispo. Certes, le propos est moins lourd que par le passé, parfois franchement léger et sautillant, mais l’ambiance convient tout à fait au mode de pensée du Al version 2021. On en viendra même à excuser la reprise plutôt moyenne mais distrayante du séminal « Search and Destroy », qui cherche mais ne détruit pas grand-chose, et qui plombe un peu l’ambiance créative générale de son approche poussive et plus grabataire que vraiment Punk.

Pourtant, le Punk est là, et pas seulement à cause de la présence de ce bon vieux Jello au micro. Trop heureux d’obliger, l’ancien complice donne du gosier sur l’up tempo guilleret et primesautier « Sabotage Is Sex » qui rappelle certains délires déviants du MINISTRY des années 80. La voix de Biafra est toujours aussi mordante, et convient parfaitement à ce titre à l’ironie grinçante, et on se prend à dodeliner de la tête, chose arrivant assez rarement sur un album de MINISTRY. Beaucoup moins Heavy dans le fond et la forme, loin des productions trop massives (dont celle d’AmeriKKKant), Moral Hygiene joue le jeu du Metal Indus radiophonique, et laisse tomber la distorsion excessive et les poses Metal. On reconnaît donc l’esprit du MINISTRY pré-Psalm 69, et on apprécie ce ton badin qui sied bien à la trogne d’Al Jourgensen.

Chacun appréciera les samples comme il se doit, et celui de l’éclaireur « Alert Level » déjà matraqué sur les plateformes et réseaux sociaux de sonner comme un avertissement pour le futur :

« How concerned are you ? »

 

Et on se sent plutôt concerné par ce nouvel album qui nous éloigne un peu d’une trajectoire trop bien établie, et qui ose enfin prendre ses distances avec les schémas un peu trop évidents. La basse de Paul D'Amour gronde, énorme, et rappelle le meilleur de Paul Raven, et finalement, après cette entame plaisante, on se dit que la distance entre MINISTRY et les contemporains de KILLING JOKE est moins grande qu’on ne l’aurait pensé.  

Il y a du bon, du très bon, du passable et de l’acceptable sur Moral Hygiene, la foire à la nouveauté, et au petit jeu du chien dans le jeu de quilles, « Good Trouble » fait merveille avec son beat peinard et ses stridences soudaines. La voix posée tranquille, Al égrène donc ses nouvelles litanies et propose des psaumes plus aérés. Même les inserts les plus violents et concentrés donnent le sentiment d’avoir pris l’air avant d’être couchés sur bande, à l’image de l’agressif mais souple « Disinformation ». Le chant plus nuancé, quelques parties de guitares moins prévisibles, des breaks bien amenés, et des ambiances moins feutrées, pour un résultat qui s’il n’atteint pas les sommets de la carrière du groupe, lui permettent de rester d’actualité et toujours aussi probant.

On pourra regrette l’insistance un peu déplacée du redondant « Broken System », plus pénible que vraiment hypnotique, mais tout le monde s’accordera du bond en arrière Electro « We Shall Resist » hymne à la résistance grondant et rampant comme les pas de millions d’âme en perdition.

Avec quelques plaisirs mineurs, comme le hold-up Hop de « Death Toll » qu’on aurait pu trouver sur un album de b-sides de CONSOLIDATED, et un final aussi apocalyptique que « TV Song #6 (Right Around The Corner Mix) », Moral Hygiene est un instantané assez fidèle du Al Jourgensen de 2021, plus enclin désormais à voir l’avenir en blanc que le passé en noir.

  

 

                                               

Titres de l’album:

01. Alert Level

02. Good Trouble

03. Sabotage Is Sex

04. Disinformation

05. Search and Destroy

06. Believe Me

07. Broken System

08. We Shall Resist

09. Death Toll

10. TV Song #6 (Right Around The Corner Mix)


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 08/10/2021 à 15:51
80 %    296

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


Buck Dancer
@83.114.34.108
10/10/2021, 11:49:37

Chronique qui, encore une fois, vise juste. 

Du Ministry soft, comme sorti d'une cure de désintoxication, et qui n'est pas s'en rappeler sa meilleure période, celle des années 90. Par conséquent l'album du groupe qui, pour l'instant, m'intéresse le plus depuis "Animositisomina". 

A voir, maintenant, si l'album sera juste un fix ou résistera au temps. 


Humungus
membre enregistré
10/10/2021, 21:29:04

Je partais plus que défaitiste à l'écoute cet album...

Et bah non !!!

Niveau Indus pour vieux con nostalgique (dont je suis forcément), quand FEAR FACTORY n'est plus bon à rien, Al si !

"Pour un résultat qui s’il n’atteint pas les sommets de la carrière du groupe, lui permettent de rester d’actualité et toujours aussi probant"

Tout est dit.


Humungus
membre enregistré
10/10/2021, 21:29:45

de cet album*

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Simony

N'est-ce pas ?

19/10/2021, 11:27

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!Incontestablement une des news de l'année ça !!!Achat sans écoute !!!

19/10/2021, 09:28

Wildben

Entre cette triste nouvelle et le décès du bassiste de Bukowski, ça a vraiment été une journée de merde pour notre scène au sens large.

19/10/2021, 07:07

Moshimosher

J'apprends la nouvelle ici-même... Quel gâchis ! RIP...

18/10/2021, 23:37

Bones

Elle apparaît sur The Principle Of Evil Made Flesh. Je l'ignorais.  Bien triste fin, quoi qu'il en soit. :-(

18/10/2021, 23:08

sofs

Des loups dans les chiottes. Très fin comme nom de groupe...La musique est à l'avenant: bien chiasseuse.

18/10/2021, 21:19

Humungus

Bah merde !!!J'étais loin d'imaginer que quelqu'un comme ça faisait parti des victimes...(Oui, je sais, c'est une phrase à la con mais c'est tellement vrai)J'écoute du HAGALAZ' RUNEDANCE depuis la fin des 90s et s(...)

18/10/2021, 20:27

RBD

Ses multiples projets ne s'adressaient pas beaucoup à moi mais ce n'était pas une inconnue. Quand j'ai vu ça hier soir, je suis resté incrédule un petit moment.

18/10/2021, 18:47

Jus de cadavre

Pareil, le choc. L'album Frigga's Web a énormément tourné chez moi. Quelle tristesse.

18/10/2021, 18:45

Pomah

Épisode trop court, y'a encore tellement de chose à dire sur ce groupe fabuleux. 

18/10/2021, 16:47

Raumsog

A sa décharge il produit des oeuvres assez différentes (tout en restant un bon disciple de Beksinski quand même) mais les groupes ne semblent vouloir de lui qu'une seule chose : un gros bonhomme de 300 mètres de haut avec une serviette sur la tête (et des tou(...)

18/10/2021, 16:46

Pomah

Elle aura bercé pas mal de mes nuits d'automne, notamment avec Volven. C'est quand même con de mourir comme çà. RIP

18/10/2021, 16:41

Simony

Je ne sais pas si c'est lui mais cela ressemble étrangement à celle de Mirror Reaper de BELL WITCH ou celle de Walk Beyond the Dark de ABIGAIL WILLIAMS, de même du dernier NECROGOD et effectivement ça commence à se voir...

18/10/2021, 15:09

KRONEMBOURG

Remarque, mourir assassiné c'est très BLACK METAL ! non je plaisante, quel manque de bol.... RIP

18/10/2021, 13:44

Satan

Une des plus tristes nouvellles de l'année assurément...

18/10/2021, 12:16

Buck Dancer

Mariusz Lewandowski ( j'imagine que c'est lui la pochette) est très doué, mais il devient comme AC/DC. On ne change pas une formule qui marche! 

18/10/2021, 11:11

piem

NOMED du Nord !! mais alors au nord de la Loire

18/10/2021, 10:31

Simony

Je suis d'accord, rencontrer les bonnes personnes au bon moment ne suffit pas, faut-il encore pratiquer une musique intéressante et personnelle ce qui est le cas pour SUP / SUPURATION.

17/10/2021, 12:31

Kerry King

https://www.blabbermouth.net/news/kerry-king-on-his-post-slayer-project-it-will-be-fking-good/Le pere King parle de son projet justement. 

15/10/2021, 23:04

afarf

bof 

15/10/2021, 21:01