Přicházíme Ze Tmy

Láje

12/04/2017

Chyba Records

« Des immenses souterrains de la ville de Jihlava surgit cette histoire musicale narrant la rencontre entre l’homme, la nature, et l’apaisement de l’âme plongée dans le cœur d’une foret sombre. Nous nous transformons en ceux que nous combattons, sur ce territoire où les règles n’existent pas. C’est la foret et notre deuil s’enfonce dans la racine des arbres »

C’est donc ainsi que les tchèques de LÁJE présentent leur nouvel EP, et eux-mêmes par la même occasion. Il faut donc y voir une ode au rapprochement vers la nature, et de l’immensité qui nous entoure, du pouvoir de la faune et de la flore, et des relations conflictuelles que l’homme entretient avec son environnement. Le thème n’est certes pas nouveau, tant l’écologie a souvent été au centre des débats Hardcore, les plus sensibles à la cause animale et au sort de notre planète.

Sur Přicházíme Ze Tmy (Venant des ténèbres en VF), la thématique est donc résolument humaniste, mais aussi engagée dans le combat des droits des animaux, et le cheminement global de la narration nous mène vers une fin inéluctable, en forme de non-recevoir d’espoir émanant de grandes cités à l’agonie qui n’ont eu de cesse de grignoter du terrain sur la nature, et par extension, sur l’empathie, l’humanisme, et l’acceptation de l’autre. Musicalement, l’affaire est tout aussi riche et complexe, puisque les tchèques évoluent en terrain mouvant, préférant garder le spectre de leurs influences assez large pour ne pas s’enfermer dans une petite case.

On parle de donc de Metal au sens le plus générique, de Stoner, mais aussi de musique atmosphérique, de Hardcore, le tout saupoudré d’arrangements mélodiques assez nostalgiques.

Darkcore donc, par facilité de journalisme, mais sur les six morceaux de cet EP, vous pourrez retrouver beaucoup plus, et surtout, une belle cohésion entre des musiciens qui peaufinent encore leur optique et leur son.

Si la production n’a pas forcément à rougir de la concurrence ouest-européenne (enregistrement aux BlumenStudio d’Olomouc), on sent quand même que les moyens ont été limités, mais ce léger handicap est compensé par un bel investissement global, même si les soli de guitare pâtissent vraiment d’une faiblesse de dynamique.

La rythmique au contraire bénéficie d’une belle profondeur, et assure une assise au chant et aux riffs, qui s’ils ne se montrent pas encore très audacieux, sont suffisamment débordants de spleen pour séduire les plus mélancoliques d’entre vous.

Difficile de vous offrir une bio exhaustive de ce groupe, puisque la seule disponible est celle reproduite en préambule de cette chronique, mais je peux quand même préciser qu’ils évoluent en quintette, et qu’une chanteuse officie au micro, qu’elle malmène de ses cordes vocales éraillées.

Globalement, Přicházíme Ze Tmy est assez agréable dans la forme, et concerné dans le fond. Même si les morceaux ont tendance à beaucoup se ressembler au bout du temps imparti, par une utilisation de thèmes découlant quasiment systématiquement du Doom et du Metal gothique (on retrouve mêmes quelques inflexions assez caractéristiques de MY DYING BRIDE, PARADISE LOST ou même TYPE O NEGATIVE en tendant bien l’oreille), certains osent quand même dévier de la ligne conductrice en se rapprochant d’un Stoner/Doom très sec et plutôt accrocheur (« Přicházíme Ze Tmy” l’ouverture du EP).

Les titres ne dépassent jamais les quatre minutes, se concentrant sur une poignée d’idées porteuses, qui sont d’ailleurs parfois assez efficaces lorsqu’elles sont suffisamment brèves (l’intro de « Mezi Stromy », qui déboule sur un bon mid tempo martelé par un batteur à la frappe solide en est un exemple des plus probants).

« Hon Započal » ose d’ailleurs une belle ligne de basse et une puissante reprise post refrain, tandis que « Srna » tente parfois une lourdeur qui casse enfin le moule. Quant à «V Hrobě », il pose des mélodies en son clair qui apportent un peu d’air, spécialement lorsqu’elles sont soutenues par un chant qui sort enfin de son registre, et ce, malgré ce son qui pèche toujours un peu lorsque le groupe tente des finesses et baisse le volume.

Impossible d’évoquer le manque d’implication des musiciens, même si on exigera pour la prochaine fois une prise de risques un peu plus évidente, et il conviendra de voir le groupe en live pour juger plus objectivement de son potentiel. Mais pour le moment, et en guise d’introduction à leur monde focalisé sur une ouverture d’esprit immédiate et un peu plus d’intelligence humaine, Přicházíme Ze Tmy reste un EP très correct, qu’on écoute sans déplaisir, mais qui je l’espère engendrera une suite plus variée avec un son un peu plus épais et adapté.


Titres de l'album:

  1. Přicházíme ze tmy
  2. Mezi stromy
  3. Hon započal
  4. Srna
  5. V hrobě
  6. Zapomnění

Site officiel


par mortne2001 le 07/07/2017 à 14:43
68 %    482

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Gateways To annihilation

Baxter 29/05/2020

Solstice

mortne2001 28/05/2020

The Triumph Of Steel

JérémBVL 27/05/2020

The Gathering 2006

RBD 26/05/2020

End Of Society's Sanity

mortne2001 25/05/2020

Dusk...And Her Embrace

JérémBVL 25/05/2020

Indecent & Obscene

Baxter 23/05/2020

Programmed

mortne2001 22/05/2020

Sodomizing The Archedangel

JérémBVL 22/05/2020

Concerts à 7 jours
Blue Oyster Cult 02/06 : Le Trianon, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
JérémBVL

Merci pour vos retours et anecdotes ! Ca fait plaisir de se savoir lu! ;)

29/05/2020, 10:15

Humungus

A mon sens le dernier bon album du groupe.
Et c'est vrai que ce putain de sampler Hard N' Heavy (quel zine bordel !) m'avait effectivement mis la salive aux babines. En même temps, le titre choisi était juste parfait pour ça : Ce cri du début… Mama !

PS : Je n'avais jamais f(...)

29/05/2020, 08:46

Gargan

Bon sang ! Je n’avais même pas vu qu’il s’étaient reformés depuis quelques années, j’en suis resté au Lp de 92 !

29/05/2020, 08:41

Humungus

Super album qui effectivement déroute d'entrée de jeu mais qui de fait à les couilles au cul de le faire. Je me souviens comme si c'était hier la première fois que j'ai écouté ce fameux "Achilles" : "Mais qu'est-ce qu'ils foutent là bordel ?!?!"... Ben ils avaient simplement réussi leur par(...)

29/05/2020, 08:39

Humungus

Au vu de la chronique et des précédents commentaires, j'ai donc jeté une oreille là-dessus.
Bah désolé, mais je suis plutôt de l'avis d'asqer...

29/05/2020, 08:31

asqer

La partie metal est plutot mauvaise. Du power sympho pompeux matiné de pseudo folk...

28/05/2020, 23:44

asqer

super originale la pochette

28/05/2020, 23:40

NecroKosmos

Belle chronique avec laquelle je suis tout à fait en adéquation. Hélas, cette excellente formation est passée inaperçue à l'époque. Mais, non seulement ce groupe n'est pas apparu au bon moment et il faut avouer qu'il lui manquait tout de même un p'tit quelque chose en plus pour vraiment se d(...)

28/05/2020, 21:18

Jus de cadavre

Ouah ! La branlée ! Un énorme merci pour la découverte, je ne connaissais même pas de nom cette tuerie intégrale... C'est maintenant corrigé.
Le Metal Extreme au sens noble. Putain que c'est bon !

28/05/2020, 15:58

Simony

Au risque de créer la polémique car je sais que le début de carrière des gars est intouchable dans le milieu Métal, c'est le seul album du groupe que je peux écouter entièrement sans grincements de dents... Kings Of Metal est trop calibré US pour moi et je ne parle même pas du Louder Than H(...)

28/05/2020, 15:53

Moshimosher

Album de qualité, pour sûr ! :)

28/05/2020, 12:06

Metalhead

Magnifique chronique pour un non moins excellent et étonnant album, parfaite combinaison d'un folk rafraîchissant et d'un metal aussi traditionnel que terriblement efficace. Monumental !

28/05/2020, 11:36

Gargan

A peu près la même histoire, ado à l'époque et ce digi noir m'intriguait dans les bacs (il fut ruiné par une promenade nocturne en voiture dans un marais inondé, mais c'est une autre histoire !). Les premiers instants avec l''incendie puis le cri perçant introducteur m'avaient vraiment impre(...)

28/05/2020, 11:04

recber

C'est plus Currie d'anus faisandé que curry d'agneau là pour le coup.

27/05/2020, 19:14

LeMoustre

Excellente nouvelle.

27/05/2020, 07:42

Simony

Voilà un retour dans le passé qui laisse bien des regrets quand à l'orientation et le chemin suivi par ce groupe et Anneke.

26/05/2020, 21:15

Buck Dancer

Quelle claque j'ai pris à l'époque avec cet album ! Entre "Skinfather" et son break imparable ou un "Dreaming in red" magnifique, Dismember est vite devenu un de mes groupes fétiches.
J'ai aussi pu les voir à ce moment là, à l'Elysée montmartre, en premiere partie de Morbid Angel (Gra(...)

26/05/2020, 19:38

Yolo

Album de l'année pour ma part, comme à chacun de leurs albums.

26/05/2020, 18:43

Buck Dancer

Superbe Setlist qui était à la demande des fans, je crois.

26/05/2020, 18:07

JérémBVL

Enorme surprise, ça va être l'album de l'été!

25/05/2020, 13:44