« Des immenses souterrains de la ville de Jihlava surgit cette histoire musicale narrant la rencontre entre l’homme, la nature, et l’apaisement de l’âme plongée dans le cœur d’une foret sombre. Nous nous transformons en ceux que nous combattons, sur ce territoire où les règles n’existent pas. C’est la foret et notre deuil s’enfonce dans la racine des arbres »

C’est donc ainsi que les tchèques de LÁJE présentent leur nouvel EP, et eux-mêmes par la même occasion. Il faut donc y voir une ode au rapprochement vers la nature, et de l’immensité qui nous entoure, du pouvoir de la faune et de la flore, et des relations conflictuelles que l’homme entretient avec son environnement. Le thème n’est certes pas nouveau, tant l’écologie a souvent été au centre des débats Hardcore, les plus sensibles à la cause animale et au sort de notre planète.

Sur Přicházíme Ze Tmy (Venant des ténèbres en VF), la thématique est donc résolument humaniste, mais aussi engagée dans le combat des droits des animaux, et le cheminement global de la narration nous mène vers une fin inéluctable, en forme de non-recevoir d’espoir émanant de grandes cités à l’agonie qui n’ont eu de cesse de grignoter du terrain sur la nature, et par extension, sur l’empathie, l’humanisme, et l’acceptation de l’autre. Musicalement, l’affaire est tout aussi riche et complexe, puisque les tchèques évoluent en terrain mouvant, préférant garder le spectre de leurs influences assez large pour ne pas s’enfermer dans une petite case.

On parle de donc de Metal au sens le plus générique, de Stoner, mais aussi de musique atmosphérique, de Hardcore, le tout saupoudré d’arrangements mélodiques assez nostalgiques.

Darkcore donc, par facilité de journalisme, mais sur les six morceaux de cet EP, vous pourrez retrouver beaucoup plus, et surtout, une belle cohésion entre des musiciens qui peaufinent encore leur optique et leur son.

Si la production n’a pas forcément à rougir de la concurrence ouest-européenne (enregistrement aux BlumenStudio d’Olomouc), on sent quand même que les moyens ont été limités, mais ce léger handicap est compensé par un bel investissement global, même si les soli de guitare pâtissent vraiment d’une faiblesse de dynamique.

La rythmique au contraire bénéficie d’une belle profondeur, et assure une assise au chant et aux riffs, qui s’ils ne se montrent pas encore très audacieux, sont suffisamment débordants de spleen pour séduire les plus mélancoliques d’entre vous.

Difficile de vous offrir une bio exhaustive de ce groupe, puisque la seule disponible est celle reproduite en préambule de cette chronique, mais je peux quand même préciser qu’ils évoluent en quintette, et qu’une chanteuse officie au micro, qu’elle malmène de ses cordes vocales éraillées.

Globalement, Přicházíme Ze Tmy est assez agréable dans la forme, et concerné dans le fond. Même si les morceaux ont tendance à beaucoup se ressembler au bout du temps imparti, par une utilisation de thèmes découlant quasiment systématiquement du Doom et du Metal gothique (on retrouve mêmes quelques inflexions assez caractéristiques de MY DYING BRIDE, PARADISE LOST ou même TYPE O NEGATIVE en tendant bien l’oreille), certains osent quand même dévier de la ligne conductrice en se rapprochant d’un Stoner/Doom très sec et plutôt accrocheur (« Přicházíme Ze Tmy” l’ouverture du EP).

Les titres ne dépassent jamais les quatre minutes, se concentrant sur une poignée d’idées porteuses, qui sont d’ailleurs parfois assez efficaces lorsqu’elles sont suffisamment brèves (l’intro de « Mezi Stromy », qui déboule sur un bon mid tempo martelé par un batteur à la frappe solide en est un exemple des plus probants).

« Hon Započal » ose d’ailleurs une belle ligne de basse et une puissante reprise post refrain, tandis que « Srna » tente parfois une lourdeur qui casse enfin le moule. Quant à «V Hrobě », il pose des mélodies en son clair qui apportent un peu d’air, spécialement lorsqu’elles sont soutenues par un chant qui sort enfin de son registre, et ce, malgré ce son qui pèche toujours un peu lorsque le groupe tente des finesses et baisse le volume.

Impossible d’évoquer le manque d’implication des musiciens, même si on exigera pour la prochaine fois une prise de risques un peu plus évidente, et il conviendra de voir le groupe en live pour juger plus objectivement de son potentiel. Mais pour le moment, et en guise d’introduction à leur monde focalisé sur une ouverture d’esprit immédiate et un peu plus d’intelligence humaine, Přicházíme Ze Tmy reste un EP très correct, qu’on écoute sans déplaisir, mais qui je l’espère engendrera une suite plus variée avec un son un peu plus épais et adapté.


Titres de l'album:

  1. Přicházíme ze tmy
  2. Mezi stromy
  3. Hon započal
  4. Srna
  5. V hrobě
  6. Zapomnění

Site officiel


par mortne2001 le 07/07/2017 à 14:43
68 %    417

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


King Gizzard

Infest the Rats' Nest

Slave One

Omega Disciples

Adx

Bestial

Alerta

Tu Decides El Final

Metalite

Biomechanicals

Kludde

In De Kwelm

Equilibrium

Renegades

Darktribe

Voici l’Homme

Depraved

Raped Innoncence

High Command

Beyond the Wall of Desolation

Poppy

I Disagree

7 Weeks

Sisyphus

Engulf

Transcend

Witchgrove

Goetic Songs

Aerodyne

Damnation

Assassin's Blade

Gather Darkness

Heathen

Evolution In Chaos

Kmfdm

Paradise

Elfika

Secretum Secretorum

Melechesh + W.E.B. + Selvans

RBD / 21/01/2020
Black Death Metal

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Concerts à 7 jours

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

01/02 : Ninkasi Kao, Lyon (69)

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

29/01 : Le Metronum, Toulouse (31)

+ Father Merrin + Ataraxie

31/01 : Le Klub, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Mdr mais c'est ça.

Je vous propose mon festival avec les affiches suivante.

Cradle of Deicide (Extreme Death sympho atmo)
Morbid Suffocation (Death Metal)
Paradise of Tragedy (Metal Goth)
Napalm Obituary (Death/grind)
Immortal Emperor (Black Metal)<(...)


Sadistic Sabbath !


Please welcome mon nouveau groupe : Carcass Terrorizer ! :-)


Ils ne se font plus chier les groupes pour trouver leur nom maintenant: tu prends le nom de deux groupes, tu les mélanges et c'est fait.


Mais non... C'est quoi ce debut d'année pourri.


Bizarre, le communiqué a disparu des réseaux sociaux depuis...


Même si ce n'est pas franchement une surprise, c'est tout de même une bien triste nouvelle, Absu étant un groupe cher à mon cœur... Ne reste plus qu'à espérer que le dernier album verra quand même le jour.


Rammstein pas nommé ?


Pour la musique comme pour le sport, ce dimanche était vraiment une journée de merde.


Il vaut mieux en rire...


C'était vraiment un batteur exceptionnel et novateur.
Il n'a peut-être pas fait la carrière à laquelle il aurait pu aspirer (à cause de l'instabilité de ses groupes) mais je suis convaincu qu'il laisse un héritage important


Houff... bien que je sois beaucoup plus fan de Death que de Cynic, ça fait un choc. Je l'avais vu en 2008 avec Cynic quand ils tournaient avec Opeth, le premier album après reformation venait de sortir.


Oui très impressionnant sur scène, il faisait tous les backing vocals en plus. Il n'avait que 20 ans à l'époque. Un tueur.


Vu sur scène avec Nile à l'époque : ce mec était un monstre avec son instrument ! Pour son premier concert avec le groupe il avait appris les morceaux de la setlist en seulement 3 jours...


le renouveau de la merde musicale


Achat obligatoire prochain !


Pas particulièrement convaincu. Peut-être à ré écouter...


J'ai pas tenue plus d'une minute, pourtant comme bien d'autres parmi nous je suis plutôt éclectique et assez bon public, mais là je suis comme les mecs dans le clip, c'est ennuyeux...


"le premier vecteur d’appréciation d’une œuvre, c’est sa capacité à déranger et à bousculer."
Ah bon ?
Si Bach avait su ça il se serait pas fait chier avec ses contrepoints


C'est effectivement très court, mais ça semble bien sonner à mes oreilles de néo-amateur du groupe. J'attends la suite !