Perfect Storm

Crossing Rubicon

08/07/2022

Frontiers Records

En tant que compositeur et producteur, j’ai travaillé sur de nombreux styles de musiques différents, mais dans mon cœur, j’ai toujours été proche du rock mélodique. J’ai enregistré des démos dans ce style entre 1984 et 1998 et j’ai écrit plus de 500 chansons, toutes de rock mélodique pur et classique. J’ai essayé de trouver le bon partenaire/chanteur/compositeur pendant des années mais c’était mission impossible. Rencontrer John Bisaha a été un miracle. Il est non seulement un auteur-compositeur-interprète extraordinaire, mais il est aussi la pièce manquante sur le plan spirituel, pour écrire des chansons. Ensemble, nous avons choisi onze morceaux pour cet album et je crois sincèrement qu’ils sont vraiment uniques. Nous avons appelé notre groupe CROSSING RUBICON - oui, cette rivière en Italie que César a traversée - car j’étais au bord de cette rivière pendant de nombreuses années et je l’ai traversée lorsque John et moi avons uni nos forces. Si vous êtes amoureux du vrai rock mélodique, alors c’est ça ! Je suis tellement reconnaissant d’avoir trouvé John et Frontiers pour ouvrir la voie. Je suis impatient de partager ces chansons avec vous !   

Voilà un résumé parfait offert par un musicien pour le moins enthousiaste. Cenk Eroglu (ex-WINGER, XCARNATION) est donc totalement satisfait de sa collaboration avec le chanteur John Bisaha (THE BABYS), et ne tarit pas d’éloges sur cette association. Association qui unit aussi le fils de Cenk, Efe (guitare/claviers), ainsi que quelques invités célèbres comme Pat Mastelotto (KING CRIMSON, ex-MR. MISTER), Ray Coburn (HONEYMOON SUITE) et Reb Beach (WINGER, WHITESNAKE). Du tout luxe donc pour un premier album qui respire la bonne santé, d’une haleine fraîche et délicatement mentholée évoquant les grandes échappées mélodiques du Rock US des années 80, lorsque toutes les stations FM bloquaient sur un tube AOR imparable.

Si Cenk Eroglu se montre totalement euphorique quant au projet, John Bisaha n’en est pas moins extatique. Il déclare en effet qu’il a toujours cru en ce Hard-FM de qualité, et qu’il a simplement attendu que le hasard lui fasse rencontrer le bon partenaire pour retrouver sa jeunesse, passée entre Bach et le Rock, mais investie dans la popularisation d’un Rock harmonieux et séduisant. Et c’est évidemment Cenk Eroglu qui lui a permis de boucler la boucle, ce qu’on constate dès les premières notes de ce premier album, Perfect Storm, qui illustre cette tempête sous des chapeaux qu’ont vécue les deux musiciens en travaillant ensemble.

Mais pourquoi cette tempête est-elle parfaite ? Parce que son équilibre entre force et fluidité, entre calme et volupté dangereuse est parfait. Les compositions, soignées aux petits oignons nous ramènent au meilleur du Billboard des eighties, entre Pop-Rock musclée et dopée et Hard-Rock accessible et énamouré, pour un retour vers le futur dans le présent qui se déguste encore tendre et totalement sincère.

Si la voix de John Bisaha n’a pas souffert des années et se montre toujours aussi puissante et fluide, le travail instrumental de Cenk Eroglu est tout bonnement hallucinant de justesse, comme si le guitariste avait passé un pacte avec les Dieux pour éviter tous les poncifs gênants et autres facilités d’usage. Ainsi, on craque pour le hit imparable « Scar », qui n’est pas sans évoquer le TOTO de la première époque Joseph Williams, mais aussi pour la décharge de stade « On The Run », que Jami Jamison aurait interprété avec ses tripes. On craque pour tous les morceaux à vrai dire, qui donnent à cet album des allures de best-of déguisé, un best-of rétrograde certes qui nous replonge dans notre jeunesse, mais qui nous enivre de mélodies enchanteresses et de rythmique pulsées (« Perfect Storm », « Reason To Die »).

JOURNEY doit souvent de sentir honoré de servir de repère, le JOURNEY des années 90, le JOURNEY des ballades tendres et sincères, qui aurait pu pondre une merveille comme « 100 Thousand Years », qui nous offre un siècle de sentiments purs, et quelques minutes d’AOR en diamant taillé.

Chezchez, fouillez, remuez, vous ne trouverez pas le moindre défaut à souligner. Sublimé par une production parfaite, ce premier chapitre de la saga CROSSING RUBICON traverse ce fameux petit fleuve interdit aux armées, prenant ainsi la décision irrévocable de viser la perfection. Mais avec de tels atouts en main et un tel répertoire immaculé, il serait étonnant que Cenk et John regrettent un jour d’avoir eu cette audace, eux qui ont réussi à se placer pile à la limite entre un Rock survitaminé et un FM peaufiné.

Et « Cry Me A River » d’assécher les rivières de son tempo en tornade, jusqu’à ce que « Get Away » temporise de ses claviers smooth. Un cocktail parfaitement dosé donc, loin des stéréotypes Del Vecchio, et une entente parfaite entre deux musiciens qui le confirmaient à priori sur papier, mais qui en avaient les arguments à posteriori sur la partition. Un disque que l’on déguste comme un nectar qui coule sur les tympans comme du miel légèrement alcoolisé, et qui nous plonge dans un état de béatitude totale, sans risquer cette fameuse gueule de bois du lendemain.

Mes félicitations aux deux musiciens, merci à Cenk pour ces soli stellaires, à John pour ces lignes vocales justes, et merci pour ce Perfect Storm qui je l’espère déclenchera d’autres tempêtes dans un avenir proche.

        

        

Titres de l’album :

01. Perfect Storm

02. Reason To Die

03. Scar

04. Too Late

05. On The Run

06. 100 Thousand Years

07. Never Again

08. Cry Me A River

09. Get Away

10. Crash & Burn (Feat Holly Bisaha)

11. Time (Without You)


Facebook officiel


par mortne2001 le 27/07/2022 à 16:09
85 %    158

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Gang + Balls Out + Overdrivers 20/08 : Place Du Rietz, Burbure ()
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Albatard

Cool le report bien détaillé, ça donne envie d’y retourner!

18/08/2022, 21:09

Seb

j'avais eu de l'espoir avec un morceau qu'il avait mis en ecoute mais le reste, c'est de la merde.Comme d'hab...

18/08/2022, 10:29

Fleur de cannibal

C’était mieux à 3 qu’à 4 ? Sans doute mais Angelripper au fond de lui ne veut pas se l’avouer … 

18/08/2022, 08:27

l\'anonyme

C'est fade et très convenu. Ca surf sur la vague actuelle, comme tous les albums de Machine Head d'ailleurs qui surfaient sur la vague du moment. Et, à force de vouloir faire des albums différents les uns des autres, ils perdent leur identité.Le seul poin(...)

18/08/2022, 08:02

Humungus

Mon dieu, mon dieu... ... ...

18/08/2022, 07:37

Humungus

Idem.(Et cela m'attriste de le dire au vu de ma vénération pour ce groupe...)

18/08/2022, 07:13

Kijgo

Et tout aussi ininteressant

17/08/2022, 21:45

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Arioch91

Pas mieux.

17/08/2022, 20:11

Eliminator

Oui je crois qu on peut dire que c est vraiment pas terrible.Machine head, Fear Factory, Sépultura... Ces groupes de mon adolescence qui aujourd hui disparaissent dans cet océan de chiasse qu est devenue l industrie musicale.Cette prod sans âme avec un son de bat(...)

17/08/2022, 19:26

KaneIsBack

Toujours un bon moment, ces reports de l'OEF, même si je ne suis pour ainsi dire jamais d'accord avec toi. Au passage, merci pour Escuela Grind, dans le genre, c'est franchement chouette. 

17/08/2022, 17:35

KaneIsBack

Pas mal. J'aurai sans doute oublié ce groupe demain, mais en attendant, je suis toujours client pour ce genre de Black/Death suédois à la Dissection. 

17/08/2022, 17:30

Humungus

Bah voilà...Cela ne révolutionne effectivement rien dans le genre, mais quoi qu'il en soit, cela faisait trèèèèèès longtemps qu'un groupe de Black 90s ne m'avait pas autant fait de l'œil.Dommage qu&apo(...)

17/08/2022, 16:00

Humungus

Un fest que je voulais faire quand j'étais encore jeune et plein d'entrain...Plus du tout le cas maintenant donc. Même si l'affiche beaucoup plus éclectique désormais me plait bien plus...PS : A te croire, malgré l'aur(...)

17/08/2022, 15:43

Jus de cadavre

La taille du report   Merci ! Un fest que je rêve de faire !

17/08/2022, 13:42

Gargan

C'est lØve.

17/08/2022, 10:59

Gargan

On dirait un générique de séries 80s US en boucle   

17/08/2022, 10:56

pierre2

On a le droit de dire que c'est pas terrible ?? mmmh....

17/08/2022, 08:37

Simony

Mouais... c'est pas fou fou...

17/08/2022, 08:30