Exodus + Death Angel + Heathen + Suicidal Angels 2012

Exodus, Death Angel, Suicidal Angels, Heathen

Secret Place, St Jean De Védas (France)

du 21/06/2012 au 21/06/2012

Pour les contrées éloignées du Hellfest il est assez fréquent de récupérer la veille ou le lendemain des groupes qui y vont ou qui en viennent, malgré des affluences forcément un peu restreintes. En 2012 cela était très fort avec un enchaînement sur trois jours de Sepultura/Madball, puis Amon Amarth, puis cette célébration du Thrash Bay Area, malgré des affluences éclaircies par l'absence de tous ceux qui montent péleriner au pays du muscadet. En plus ce soir précisément, c'était la fête de la musique en ville.

L'âme damnée de tous les pogos à l'ouest du Rhône, nous disait avant-hier : "Si tu viens pas à ce concert, c'est que tu es vraiment un hardos en carton !".

La proximité du HellFest et l'enchaînement des affiches a nui sans doute à l'affluence, un peu en-dessous des espérances. Mais presque tous les enragés étaient là devant la scène à nouveau en plein air, loin des sound systems de la "fête" en ville, du vieux Thrasher quinqua au jeune néo-Thrasher étudiant.


Il fallait arriver tôt pour profiter de SUICIDAL ANGELS, que la plupart des gens ont dû entendre depuis la queue. Les quatre Grecs ont servi pendant une demi-heure leur Thrash allemand (…) délicieusement désuet. On comprend que Petrozza les recommande, ils font vraiment du Kreator d'avant "Renewal" qui tartine bien, avec tous les gimmicks du genre. Hélas le son était assez brouillon encore, même si ça faisait aussi années 80 d'un certain côté. C'était bon mais le public restait sur la réserve en prévision de la suite, je suis sûr que mieux placés sur une autre affiche ils emballeraient l'assistance car c'est bien agressif, mélodique et éraillé comme il faut.


Évidemment Exodus emportait dans ses bagages HEATHEN. Là, il s'agit plutôt de Heavy quoi qu'on en dise, dans la pure lignée de Maiden et Priest, même si un fond d'agressivité garantit à l'auditeur que jamais ça ne tombera dans le Speed genre gardien des sept clés. Il y a aussi de bonnes traces d'inspiration du MetallicA des grandes heures. C'est très bien maîtrisé, le chanteur David White est un digne disciple de Rob Dickinson et Bruce Halford qui rattrapa avec humour une erreur d'annonce (le batteur aussi avait fait un petit numéro en arrivant). La qualité mélodique est un gros atout qui a bien séduit mon camarade de soirée lequel va sans doute se remettre à écouter du vieux Heavy après ça. Il est clair que les longs solos passaient bien, les compos étaient bonnes et qu'ainsi la galopade typique du style était agréable pour moi aussi qui en suis moins amateur. En plus, le son était devenu correct, bien qu'assez lisse comme toujours pour le Heavy.


La nuit tombait pour DEATH ANGEL dont je ne savais pas trop quoi attendre par rapport à ce que je connaissais en version studio, malgré la propagande des vieux guerriers de la fosse. Et ils nous ont bombardé l'intégrale de "The Ultraviolence" dont on fêtait l'anniversaire sur la tournée. Donc ce fut un show homogène et ravageur de Thrash furibard de grand millésime, aux compos longues et mélodiques sans aucun pain notable mais avec les breaks qui font mal, un pur son et la rage des jeunes premiers qu'ils sont restés.

Mark Osegueda était surexcité, le micro sur pied dans une main et la bouteille de gin dans l'autre. Ceci dit comme il y a de longs passages instrumentaux en plus de l'interminable et excellent morceau éponyme qui l'est complètement, il peut bien se donner à fond quand c'est à lui. Le bassiste est amusant avec sa figure d'Irlandais paumé au milieu des Philippins ! Ce fut un show impressionnant et captivant, le public se déchaîna enfin et moi-même j'ai envoyé aux orties les courbatures qui me restaient de Sepultura pour bouger dans tous les sens. C'était déjà énorme !


Il fallut donc bien une longue pause pour retrouver des forces avant EXODUS, dans la bienfaisante fraîcheur nocturne. Cette légende vivante a pourtant rallumé sans peine l'hystérie avec son répertoire plus lourd, plus moderne pourrait-on presque dire. Il y eut certes beaucoup de classiques avec "Piranha", "And Then There Were None", je ne sais plus le nom du titre à l'intro ethno-cannibale, "A Lesson in Violence", "Metal Command" à la fin, mais aussi des boucheries fédératrices plus récentes comme "War is My Sheperd". On se croyait crevés mais leur set de plus d'une heure à fort rythme nous a tabassés à nouveau avec bonheur, sous le regard des Death Angel depuis la terrasse ("No beer for 'em !" ordonna Rob Dukes qui était plutôt à l'eau, du reste).

Faisant fi des absences et des décès, Exodus peut briser tous les cous avec ses titres denses et regorgeant de riffs jamais délayés pour meubler. Rick Hunolt est un sublime soliste faisant aisément oublier son compère Gary Holt, le son était toujours au top. Aucun rappel ne s'imposait, la fatigue se sentant.


C'était un fabuleux saut dans le temps, à moins que le Thrash ne soit éternel en fin de compte.

On a eu quand même une frayeur en rentrant parce qu'avec la "fête", il y avait les pandores embusqués qui faisaient souffler tout le monde dans toutes les directions au premier rond-point ! Nous sommes passés, mais ça vous refroidit !


par RBD le 03/06/2020 à 12:00
   642

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Avec un nouvel album il y a trois ans, Opprobrium semblait décidé à repartir. Ce retour inattendu le confirme. S'il pouvait apporter un peu de pêche, c'est tout ce qu'il faudrait.

17/05/2022, 12:45

Krohr

Merci pour la découverte ! En effet, dans la même veine sanguinolente que Hexecutor ou Bütcher.Je suis allé yeuter leur biographie, pour info : "Le Diamant de Lucifer" sera leur deuxième album, le premier étant "La Mort Triomphante"(...)

17/05/2022, 12:28

metalrunner

Super new vite du live

17/05/2022, 11:33

Jus de cadavre

Tuerie ! ! ! Bon les mecs ne sont pas des lapins de 6 semaines, mais bordel, quelle maturité pour un premier album ! Un des meilleurs albums de Speed depuis fort longtemps selon moi !

16/05/2022, 08:47

RBD

Je continue à prendre des places très à l'avance pour les concerts (ou plus exactement les tournées) que je veux absolument voir. Et avec les reports consécutifs, on arrive à des délais de cabourd ! Et parfois les annulations des uns permetten(...)

15/05/2022, 01:03

RBD

C'est un festival de format quasi-familial entre connaisseurs, quelques dizaines de passionnés qui se lâchent ensemble chaque année pour le plaisir des groupes qui participent. Ils sont tellement extrêmes qu'ils ont rarement l'occasion de réunir aut(...)

15/05/2022, 00:50

Crouton

Plus de concert pour moi, trop cher, plus motivé pour passer une soirée debout dont la moitié à me faire chier devant des premières parties qui ne plaisent pas, le prix des conso, du merch et une prestation pas toujours de qualité quand c'est pas l&a(...)

14/05/2022, 12:35

Crouton

Les grands méchants metalleux satanistes qui fuient au premier crachat d'un chrétien.

14/05/2022, 12:22

Sphincter Desecrator

Juste ne pas tomber dans l'excès... Réserver les concerts du mois en cours, un peu plus tôt pour les trucs les plus attendus et pour lesquels on sait que ça sera tendu, ça me paraît raisonnable.Mais toujours courir après l'év&(...)

13/05/2022, 20:36

Gargan

Je crois par ailleurs que Nougaro avait chanté une ôde à leur sujet, ô Tulus, un truc comme ça.

13/05/2022, 13:14

grinder92

Escroquerie absolue ou influence parfaitement intégrée ?Franchement, y'a des riffs qui sont quand même très très très proches de certains riffs de Carcass (périodes Necro / Heartwork / Swansong) ! Et la prod est aussi lourde que sur Heartwork, (...)

13/05/2022, 10:04

Humungus

"Tu ne vas pas avancer 12 places à 40€ et six mois d'avance, avec de toute façon le risque que ça soit quand même annulé"Typiquement mon cas.Avant le Covid, je prenais régulièrement mes places plusieurs mois à(...)

13/05/2022, 06:46

Jus de cadavre

Oh putain comment ça pompe Carcass (les riffs, le chant, les compos, tout !)   ! C'est hyper bien fait, m(...)

12/05/2022, 18:39

Jus de cadavre

Merci pour ce bien bon report. Un fest que j'aimerais beaucoup faire un de ces jours, je suis pas un immense amateur de Grind mais en live c'est toujours des baffes assurées (Chiens, Blockheads et Sublime en particulier ici).

12/05/2022, 18:32

RBD

Pas mieux qu'Ander... J'écoutais justement l'album de Soreption où il prêtait main forte hier soir. Qu'il repose en paix.

12/05/2022, 12:11

Buck Dancer

Classique, mais plutôt sympa ce morceau. Moi qui attends toujours un successeur à Antithesis, ça me donne envie d'écouter l'album. 

12/05/2022, 12:07

Simony

Oui je suis peut-être un peu dur je te l'accorde mais c'est parce que je les aime bien, la pochette de Hundre år gammal était excellente, très inquiétante, comme celle de Krek par exemple.Mais le principal étant que la musique soit bonne et &c(...)

12/05/2022, 10:17

Humungus

Toujours été fan de TULUS et KHOLD.Donc j'attends forcément celui-ci au tournant.Assez d'accord avec toi Gargan concernant la redondance des albums mais je fais avec hé hé hé...PS : T'es dur Simony là (...)

12/05/2022, 10:10

Ander

Pas un grand connaisseur de son groupe mais on le voyait régulièrement en invité sur des albums  de death metal (Aborted, Soreption, Disentomb...) Ca fait toujours bizarre, 41 piges bordel...R.I.P.

12/05/2022, 08:22

Moshimosher

Triste et dégoûté... RIP

12/05/2022, 07:17