Y a plus d'originalité dans la musique qu'ils disent... tout a déjà été fait... les p'tits jeunes ne font que reprendre de vieilles recettes déjà largement usées ! D'accord j'entends très bien ce que vous dites mais on fait quoi, on fige le tout ? Et si plus rien ne peut exister après DESTROYER 666, que fait on des Australiens de MONGREL'S CROSS dont le deuxième album, Psalter Of The Royal Dragon Court, nous est ici proposé ? On écoute quand même, non ?

En tout cas, une chose est sure, c'est que ça aurait été dommage de passer à côté (oui je n'ai pas attendu votre réponse pour le faire) car si on retrouve un Black Thrash Metal bien old-school, il y a une dimension assez mélodique portée par quelques guitares lead bien senties ("King Of The Beasts", "Derkesthai - Initiation (To See Clearly)" ou "Vessel Of Shar On") et quelques appuis de clavier donnant une dimension moins brute à cette musique qui n'en perd pourtant pas sa nature ("Neurian Transformation"). Le tout commence donc de façon assez normalisée sur un "King Of The Beasts" dont il faut attendre l'ultime "Vessel Of Shar On" pour comprendre la façon dont les Australiens ont construit ce deuxième opus. Cela forme une boucle telle que si l'album recommence l'impression de continuité est là, aucun sentiment de fin lorsque se termine ce huitième titre, cela montre déjà que MONGREL'S CROSS ne s'est pas contenté d'aligner les titres sans y mettre une partie de leur âme. 

Musicalement, l'esprit Black Metal se concrétise pas sa frange la plus old-school, celle que VENOM a popularisé avec cet esprit Thrash bien présent avec des réminiscences plus contemporaines, parfois à l'intérieur du même morceau (l'excellent "The Thirteenth Card" tantôt mélodique, tantôt blasté, tantôt Thrash pur jus) et puis bien entendu il y a cette voix de Grand Mongrel forgée à l'acide qui clame ses mots avec un côté un peu moins direct que ce que l'on peut entendre en général sur cette scène Black Thrash Metal, cette façon de faire trainer certaines syllabes résonne clairement comme du Black Metal alors lorsqu'en plus le débit est décorrélé de celui de la musique, on est en plein Black 90's. Et puis, il y a cette facilité à proposer des titres bourre-crâne, ces "Khara", "From Transylvania To Tunbridge Wells" ou "Derkesthai - Initiation (To See Clearly)" sont autant d'exemple de l'efficacité d'écriture de ce trio qui varient également les plaisirs avec une base très solide dont ils ne s'éloignent pas vraiment dans le fond mais sur la forme, le passage ternaire de "From Transylvania To Tunbridge Wells" peut surprendre tout en étant très bien intégré avant qu'un passage plus typé Black Metal appuyé par quelques claviers ne nous reprojette dans la crasse. 

Alors, inutile, toutefois, d'attendre de ce Psalter Of The Royal Dragon Court la révolution, oui ces gars n'ont rien inventé mais, et les connaisseurs du label Hell's Headbangers Records savent de quoi je parle, il y a une âme, un discours sincère derrière, pas une posture DESTROYER666-like, un très bon album qui peut largement tourner sur vos platines un long moment sans que vous en soyez écœuré et ce grâce à ces passages efficaces, chaque titre possède sa partie reconnaissable qui vous donne envie de taper du pied, de hurler, d'headbanger, des arrangements et des structures très dynamiques pour un album hautement recommandé.

Track-listing :

  1. King of the Beasts
  2. Neurian Transformation
  3. The Thirteenth Card
  4. Khara
  5. From Transylvania to Tunbridge Wells
  6. Derkesthai - Initiation (To See Clearly)
  7. Trail of the Serpent
  8. Vessel Of Shar On

Facebook


par Simony le 21/07/2018 à 08:00
78 %    378

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Liturgy

H.A.Q.Q.

Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stormrider

What Lies Within

Coffin Rot

A Monument to the Dead

Merging Flare

Revolt Regime

Sepultura

Quadra

Decarlo

Lightning Strikes Twice

Jorn Lande

Heavy Rock Radio II - Executing The Classics

Abisme

As Fear Falls In

Those Darn Gnomes

Calling Whitetails to a Tuned Bow

Norman Shores

De L'ombre Surgit La Lumière

Wolfbrigade

The Enemy : Reality

The Odious

Vesica Piscis

Kirk Windstein

Dream in Motion

Passion

Passion

Serpent Noir

Death Clan OD

Dirty Shirley

Dirty Shirley

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Neptrecus + Manzer

22/02 : L'auditorium, Laval (53)

Photo Stream

Derniers coms

Excellente nouvelle ! Hâte de les voir à Toulouse avec Holt.


Merci pour la réponse Simony. Et donc, rien de bien méchant apparemment, un petit bizutage !
En même temps dans Death, comme les musiciens changeaient tout le temps ou presque, tout le monde était toujours le petit nouveau.


100 % d'accord avec la chronique !!


Magnifique chronique. Chapeau l'artiste !


D'après les différentes rumeurs et témoignages, James Murphy a été la cible de nombreuses blagues de la part de Chuck notamment, le syndrome du p'tit nouveau quoi !


"Pas un mot dans la presse française." Pas étonnant, mais peut-être pas plus mal au final.
J'imagine le truc : "Il y a 50 ans le rock métal naissait avec le premier album de Black Sabath et son chanteur ozi osborn star de télé réalité. Mais les fan de métal ne sont pas méchant, comme(...)


@ Living Monstrosity : excellent, on sent le bon souvenir ;)


Pas un mot dans la presse française. J'ai juste vu dans le journal barcelonais "La Vanguardia" un long article sur l'histoire du Heavy Metal à partir de ce disque, truffé d'erreurs au milieu d'analyses générales pas trop mal vues.


J'allais posé la même question ?!


"...subi l'humour particulier du reste du groupe." : c'est à dire ?


Déjà 30 balais ! Merci pour ce coup de projecteur !

Je suis en 5ème et et me souviens d'un pote au collège qui m'annonce que le nouveau Death vient de sortir. On est pré-boutonneux mais déjà accros à ce nouveau son depuis la découverte d'Altars of madness ou Leprosy.
Le m(...)


Quand Iron Maiden prend des ecstas !


nos pulsions les moins inavouables ... donc les plus avouables ?
(oui y en a qui lisent les chroniques ^^)
et oui ... à presque 50 ans on écoute encore du metal extrême ... parce que c'est bon !


Excellent !


Merci Simony d'avoir partagé cette new sur ce groupe qui est très cher à mon petit coeur ;)
Impatient d'avoir ce nouvel album, ça s'annonce très bon.


Personne n'a fait mieux depuis...


Je fais aussi partie de la team "indifférence polie" vénérant l'époque Max, mais en me disant quand même que la soupe que Max nous sert depuis des dizaines d'années est carrément imbuvable (les tribus, les guerres, blabla, toujours pareil, va te laver les cheveux), bref autant je continue de (...)


Quelle belle chronique ! Je peux en contresigner toute la longue introduction, n'ayant pas lâché Sepultura après le départ de Max et défendant assidûment le travail du groupe, en dépit de certains choix et de quelques vraies déceptions bien malvenues dans un contexte où il leur était si fa(...)


Un must.


J'avais adoré Nation à sa sortie mais depuis je fais aussi parti de la team “Indifférence polie“ malgré les très bonnes critiques qui accompagnent le groupe depuis quelques années.

Mais comme les chansons en écoute sont vraiment bonnes, je vais laisser une vraie chance à ce(...)