Y a plus d'originalité dans la musique qu'ils disent... tout a déjà été fait... les p'tits jeunes ne font que reprendre de vieilles recettes déjà largement usées ! D'accord j'entends très bien ce que vous dites mais on fait quoi, on fige le tout ? Et si plus rien ne peut exister après DESTROYER 666, que fait on des Australiens de MONGREL'S CROSS dont le deuxième album, Psalter Of The Royal Dragon Court, nous est ici proposé ? On écoute quand même, non ?

En tout cas, une chose est sure, c'est que ça aurait été dommage de passer à côté (oui je n'ai pas attendu votre réponse pour le faire) car si on retrouve un Black Thrash Metal bien old-school, il y a une dimension assez mélodique portée par quelques guitares lead bien senties ("King Of The Beasts", "Derkesthai - Initiation (To See Clearly)" ou "Vessel Of Shar On") et quelques appuis de clavier donnant une dimension moins brute à cette musique qui n'en perd pourtant pas sa nature ("Neurian Transformation"). Le tout commence donc de façon assez normalisée sur un "King Of The Beasts" dont il faut attendre l'ultime "Vessel Of Shar On" pour comprendre la façon dont les Australiens ont construit ce deuxième opus. Cela forme une boucle telle que si l'album recommence l'impression de continuité est là, aucun sentiment de fin lorsque se termine ce huitième titre, cela montre déjà que MONGREL'S CROSS ne s'est pas contenté d'aligner les titres sans y mettre une partie de leur âme. 

Musicalement, l'esprit Black Metal se concrétise pas sa frange la plus old-school, celle que VENOM a popularisé avec cet esprit Thrash bien présent avec des réminiscences plus contemporaines, parfois à l'intérieur du même morceau (l'excellent "The Thirteenth Card" tantôt mélodique, tantôt blasté, tantôt Thrash pur jus) et puis bien entendu il y a cette voix de Grand Mongrel forgée à l'acide qui clame ses mots avec un côté un peu moins direct que ce que l'on peut entendre en général sur cette scène Black Thrash Metal, cette façon de faire trainer certaines syllabes résonne clairement comme du Black Metal alors lorsqu'en plus le débit est décorrélé de celui de la musique, on est en plein Black 90's. Et puis, il y a cette facilité à proposer des titres bourre-crâne, ces "Khara", "From Transylvania To Tunbridge Wells" ou "Derkesthai - Initiation (To See Clearly)" sont autant d'exemple de l'efficacité d'écriture de ce trio qui varient également les plaisirs avec une base très solide dont ils ne s'éloignent pas vraiment dans le fond mais sur la forme, le passage ternaire de "From Transylvania To Tunbridge Wells" peut surprendre tout en étant très bien intégré avant qu'un passage plus typé Black Metal appuyé par quelques claviers ne nous reprojette dans la crasse. 

Alors, inutile, toutefois, d'attendre de ce Psalter Of The Royal Dragon Court la révolution, oui ces gars n'ont rien inventé mais, et les connaisseurs du label Hell's Headbangers Records savent de quoi je parle, il y a une âme, un discours sincère derrière, pas une posture DESTROYER666-like, un très bon album qui peut largement tourner sur vos platines un long moment sans que vous en soyez écœuré et ce grâce à ces passages efficaces, chaque titre possède sa partie reconnaissable qui vous donne envie de taper du pied, de hurler, d'headbanger, des arrangements et des structures très dynamiques pour un album hautement recommandé.

Track-listing :

  1. King of the Beasts
  2. Neurian Transformation
  3. The Thirteenth Card
  4. Khara
  5. From Transylvania to Tunbridge Wells
  6. Derkesthai - Initiation (To See Clearly)
  7. Trail of the Serpent
  8. Vessel Of Shar On

Facebook


par Simony le 21/07/2018 à 08:00
78 %    272

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Backyard Babies

Silver & Gold

Pestilent Death

Chapters of Depravity

Torch Runner

Endless Nothing

Noctambulist

Atmospheres of Desolation

Gods Forsaken

Smells of Death

Mass Destruction

Panic Button

Vigilance

Enter The Endless Abyss

Conjurer

Sigils

Pagan Altar

Judgement of the Dead

Coventrate

Roots of all Evil

Ember

Ember & Dust

Towering

Obscuring Manifestation

Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Tour Report - BARE TEETH Asie 2019 Part. II

Simony / 26/06/2019
Punk Rock

Tour Report - BARE TEETH Asie 2019

Simony / 23/06/2019
Punk Rock

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Concerts à 7 jours

+ Gorgasm + Cenotaph

03/07 : Quartier Libre, Reims (51)

Photo Stream

Derniers coms

J'aime beaucoup le premier album mais je suis passé à côté du deuxième. Vu le côté classique mon intérêt dépends aussi beaucoup de l'humeur du moment. Mais Willetts à retrouver un peu de voix j'ai l'impression.


Bof. Bof depuis toujours. La relève de Bolt-Thrower n'est pas assuré sur ce coup-là. Sans grand intérêt ce groupe et surtout une déception car j'en espérais beaucoup.


Le son était aussi radical que leur musique... Le genre de concerts où le circle-pit n'a pas sa place en somme, et où le public se prend juste un mur du son qui le paralyse.


Excellent ! Tout ça nous fait rêver et voyager avec vous. Merci !


Le morceau passe bien mais rien d'extraordinaire pas même en terme de old school. Video faite par un veteran de retour d'Iran d'après ce que je lis à la fin, le geste y est mais je doute de son intêret au vu de sa qualité que je trouve très passable.


Excellent !!! on y est totalement ! vivement la suite !


"On a le choix dans les saveurs proposées : 54 ou 58 degrés, l’un étant aussi dégueulasse que l’autre. Le premier shot goûte le pneu et râpe bien le gosier, le deuxième passe nettement mieux vu que le premier a annihilé ton sens du goût et cautérisé de ta langue jusqu’à ton estomac(...)


En effet, ça avait l'air ! Vu qu'un seul morceau en passant devant la Temple, mais ça ne faisait pas mine du tout !


Leur prestation au Hellfest fut d'une rare intensité.


En tout premier lieu, pardon de préciser que sur la photo choisie, on voit l'autre fou dangereux de Karl Logan qui pourtant ne fait plus partie du groupe. Si on veut le voir, c'est maintenant vers les archives de la police américaine qu'il faut se tourner...
En second lieu, Manowar est égal(...)


... et ce fut une des plus grandes prestations de ce Hellfest 2019. Personnellement je ne fus pas surpris car la dame exerce une musique d'un très très haut niveau, que ce soit émotionnellement ou techniquement parlant.
Par contre, je (ne) remercie (pas) tous les crevards et autres irrespec(...)


Surtout que officiellement c'est oas Entombed, c'est avec Hellid qui a reformé le groupe avec deux anciens époque Clandestine.


Un commentaire qui fait plaisir à lire, merci lolo pour ce retour.


Album acheté la semaine dernière à la suite de la lecture de cette chronique (+visionnage des deux deux clips disponibles, certes).
Je dois encore creuser mais les premières écoutes sont plus que prometteuses.

Un grand merci au chroniqueur, dont la plume m'a donné envie de m(...)


On a tous raison, sur le fil de coms, mais n'étant pas un fan absolu des albums d'Entombed depuis perpette (allez, Wolverine Blues reste le dernier indispensable à mon sens) disons que ce titre suscite de l'intérêt. Après, il est placé en opener, alors, de là à penser que c'est le meilleur t(...)


Bien, efficace, mais en effet pas très original...


J'y entends Grave époque Soulless vers 1'40, mais c'est vrai que le morceau est pas mal. De là a créer un intérêt pour l'album ?


Truc entendu 14 779 fois donc rien d'exceptionnel, mais ça envoi.


Idem, agréablement surpris...


Il est bien ce titre ! Etonné agréablement je suis.