Putrid Tomb

Putrid Tomb

22/09/2021

Desert Wastelands Productions

Oh mais que c’est vilain tout ça ! Mais après tout, le Death old-school n’a jamais cherché à ressembler à une jolie playmate de Playboy ou à un étal de primeurs chez Lidl sous un éclairage flatteur. Et c’est tant mieux, puisque les PUTRID TOMB et leur baptême franc sont moisis, pourris jusqu’à la moelle, et dignes d’un Darwin Award de la régression inhumaine.

Fondé à San Diego il y a deux ans, ce trio infâme a d’abord pris le temps de lâcher une première démo qui en disait suffisamment long sur son pedigree teigneux, avant de prendre deux ans de recul pour baver un premier EP. Cet éponyme est donc le premier produit professionnel de la bande, distribué par l’écurie nationale confidentielle de Desert Wastelands Productions, et sonne exactement comme il doit sonner : un jet cryptique enregistré dans une caverne quelconque, et dédié à tous les morts pas encore trop rassis des environs.

Dans un registre de Metal de la mort vraiment faisandé mais guilleret de violence, PUTRID TOMB est le plus parfait exemple de OSDM qui n’a pas oublié les principes catchy du Thrash, et qui vomit sa bile avec élégance et sans tâcher les invités. En cinq bas morceaux dont une transition de lard, les américains nous montrent donc leurs capacités à reproduire les réflexes de SUFFOCATION, INCANTATION, IMMOLATION, et tout autre zombie qui a rendu la fête des nineties plus folle sans alcool mais dans un ossuaire décati par les années.

Se partageant entre vitesse respectable et lourdeur vraiment suffocante, le groupe nous offre donc un éventail nostalgique tartare mais sincère, et non dénué d’ambitions. Si « Heaven's Gate » et sa longue intro joue le classicisme véreux et la puissance brute, le reste des morceaux ose casser le moule sans nuire à la cohésion, nous offrant même un incroyablement accrocheur « Afterbirth ».

Pas de crainte donc, pour ce premier EP qui fait montre de principes d’ouverture dans la fermeture. Cloisons bouchées, persiennes collées, Putrid Tomb lacère, dépèce, lamine et fulmine, mais avec beaucoup de pertinence. Un son de guitare à faire passer la HM-2 pour une invention chicos de Bob Ezrin, un chant d’outre-tombe à la Chris Barnes pas content d’avoir été réveillé à quatorze heures, une batterie qui abat un boulot considérable, pour un résultat immédiat, et assez jouissif.

On aime ces plans qui s’enchainent sans temps mort, cette énergie qui ne se dément pas, ces accès de fièvre au vibrato qui rendent les soli encore plus hystériques, et ces accélérations fulgurantes tendance ASPHYX. Côté caverneux qui fume, les californiens ne craignent pas non plus la concurrence avec des descentes Doom assez fumasses et embrumées, sentant bon la mort dans un supermarché. Bande-son idéale d’une journée sans surprise, cet EP est efficace, joyeux, riche en protéines et en lipides, et laisse repu, malgré sa brièveté. Et si les sagouins essaient de se faire passer pour des musiciens sensibles en nous collant une mélodie romantique sur la transition « Comatose (Soul Psychosis) », on se rassurera de leurs instincts bestiaux sur le charnel « The Reanimator », et surtout, de leur misanthropie à la limite de la psychopathie sur le final dantesque et horrible « Putrid Tomb ».

Title-track dans la plus grande tradition des clôtures phares, ce dernier segment de plus de six minutes referme les portes des enfers sur un bilan largement positif. Rondes à la basse qui sont autant de coups de marteau sur les tempes, batteur en roue libre, pesanteur sèche, pour une Californie loin des cartes postales ensoleillées. PUTRID TOMB comme son nom l’indique n’est pas une petite promenade sur le Hollywwod Boulevard, mais plutôt un raid sur le Spahn Ranch de Manson, histoire de voir si les légendaires snuffs ne traînent pas encore dans le sable brûlant.      

Long live the dead.

             

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Heaven's Gate     

02. Afterbirth

03. The Reanimator   

04. Comatose (Soul Psychosis)         

05. Putrid Tomb


Bandcamp officiel


par mortne2001 le 13/05/2022 à 15:16
78 %    134

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : live SAMAEL 1990

Jus de cadavre 20/11/2022

Vidéos

The Cure + The Twilight Sad

RBD 17/11/2022

Live Report

Sepultura + Sacred Reich + Crowbar

RBD 12/11/2022

Live Report

European Tour 2022

Simony 02/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : les flyers

Jus de cadavre 30/10/2022

Vidéos

Alcest + Rïcïnn

RBD 26/10/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Father Merrin + Cleaver + Prypiat 10/12 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)
Lying Figures + Mourning Dawn + Lux Incerta 10/12 : Le Klub, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gautier

Bien réalisé mais je supporte pas sa voix...   

06/12/2022, 07:16

Sadam Mustaine

Je filme toujours une ou deux chansons en live puis je range et je profite et j'essaye de me foutre aux barrières 

05/12/2022, 18:48

JTDP

C'est vrai que ça fait bizarre tout ces téléphones...L'effet est peut-être aussi démultiplié par le fait que ce soit et l'intro et la conclusion du concert... Et ce qui est amusant c'est que, paradoxalement, c'est grâce &agra(...)

05/12/2022, 00:02

NecroKosmos

Idem. Un grand homme. Et un dernier album formidable.

04/12/2022, 16:08

NecroKosmos

Voici la raison pour laquelle je ne fais presque plus de concerts. Les téléphones portables à perte de vue qui te gâchent la tienne. Et qui foutent l'ambiance en l'air...

04/12/2022, 16:06

Jus de cadavre (pas log)

Je trouve effectivement que le chant d'Anselmo est très bon. Meilleur qu'avec Down même ! Musicalement ça tient grave la route aussi. Heureux de voir que Wylde ne pourri pas tout avec du shred à gogo (comme il le faisait avec Ozzy ou encore pire avec BLS).(...)

04/12/2022, 14:49

Humungus

Soirée chez un pote hier...Visionnage en after ce matin de tout ça : GDB mais smiley prévisionnel (cf. fests d'été).Et effectivement, le coup des portables, c'est plus que flagrant et dérangeant...

04/12/2022, 14:37

Dédé

Oui ils feraient mieux de profiter du concert . Du coup l'ambiance est moindre . C'est comme ça maintenant il faut s'adapter, il fut un temps où t'aurais même pas oser sortir ton téléphone sinon ça finissait en miettes dans la fosse&nbs(...)

04/12/2022, 12:31

Buck Dancer

J'étais peu concerné par cette "reformation" mais j'avoue que, apparemment, ça le fait bien. Anselmo a l'air en voix et le groove est là. Par contre horrible tout ces téléphones. On voit que ça, aucune vie dans (...)

04/12/2022, 12:08

RBD

Je connais le groupe depuis longtemps, sans être un intime. Simony a visiblement pris la peine d'exhumer la première version nommée "Doors of No Return" pour bien saisir l'apport de ce réenregistrement sous un nouveau nom.L'aspec(...)

03/12/2022, 14:34

Tak

Je viens de lire cet énorme pavé et c'est du très beau boulot, sérieux et documenté : un grand bravo au rédacteur !Quelques albums que je connais dans le lot (rhaaa enfin quelqu'un qui estime les excellents Defiance à leur juste va(...)

03/12/2022, 11:50

Humungus

Toujours émouvant pour moi de revoir Lemmy à cette période de sa vie...

03/12/2022, 10:51

Kenlemortvivant

Ça se voit ! 

03/12/2022, 07:24

RBD

Toujours avec une illustration par Luisma, le guitariste de Haemorrhage. 

02/12/2022, 13:17

Jus de cadavre

Je ne connaissais pas du tout ce groupe français... Eh ben, quelle baffe ! C'est super bien fait et la production (même si ça a été remasterisé) est juste excellente pour l'époque ! Comment un tel truc n'a t-il pas eu plus de succ&egr(...)

02/12/2022, 12:36

Gargan

Typiquement moi le vendredi soir

02/12/2022, 07:04

Arioch91

@metalrunner : Du megadeth pas renversant chanté par James.

30/11/2022, 19:57

RBD

C'est vrai que ce riff Speed-Thrash passerait bien chez Megadeth sans le chant. Mais je ne me mets pas du tout à rêver d'un album entier bien pêchu, c'est juste un premier extrait. Le concept du double concert avec premières parties différentes est (...)

30/11/2022, 16:02

Humungus

metalrunner + 1 hé hé hé...Plus sérieusement (quoique...), le post de Jus de cadavre aurait pu être mien.

30/11/2022, 09:51

Sadam Mustaine

Depuis 25 ans c'est une blague.Du moins Metallica est un monstre du Métal en se reposant sur 10 ans de sa vie et 5 albums.Depuis 25/30 ans et les cheveux courts c'est même pas digne d'être top 50

29/11/2022, 21:12