Raped Innoncence

Depraved

07/02/2020

M.u.s.i.c. Records

Après un rythme soutenu lors de leur première partie de carrière avant le split en 2004, DEPRAVED a largement ralenti la cadence depuis son retour aux affaires en 2011. Un album, Dive Into Psycho Terror en 2014 et puis ce nouvel album en 2020. Ceux qui connaissent bien la scène old-school française ont forcément déjà entendu ce nom, ne serait-ce parce que les membres de DEPRAVED sont liés à ceux de MORTUARY puisqu'ayant partagé à un moment donné des membres en commun dont le dernier Jean-Noel Verbecq, bassiste depuis la reformation mais qui doit laisser ces amis Grindeux pour se concentrer sur MORTUARY pour les prochaines échéances. Mais le bassiste a eu le temps de mettre en boite ces 11 titres qui naviguent entre Brutal Death Metal et un esprit Grind à la NAPALM DEATH, on est loin des éjaculations musicales précoces car les Lorrains prennent le temps de développer leurs morceaux comme un BOLT THROWER le ferait.
Voilà, vous avez compris où DEPRAVED veut en venir. Un Grind Death lourd et parfois rampant ("The Mask Of Terror", "No Time For Peace") mais surtout une énergie presque Punk qui fleure bon les NAPALM DEATH, TERRORVISION et autres BRUJERIA. La production montre bien l'esprit old-school qui habite les membres du groupe, pas de caisse claire survitaminée, pas de basse gonflée aux stéroïdes, des guitares au son naturel, tout comme le chant qui ne se prive pas pour varier un peu entre chant growlé, cris Grind et autres douceurs inhérentes au style.
Toutefois, si le groupe a été absent durant 6 ans en studio, il ne faut pas attendre pour autant une totale révolution du genre même si ce Raped Innoncence laisse un peu plus de place à ce Death Metal lourd et rampant. On reconnait bien la patte du groupe avec ce style "dans l'urgence" qui transparaît si bien sur scène où les codes du Grind prennent un peu plus d'ampleur que sur album où la musique est tout de même assez travaillée. Ne serait-ce que ce "See My Suffering" et ces guitares doublées pour une mélodie certes brute mais qui donne un visage abouti à ce titre.
On notera que le groupe est toujours aussi capable de proposer du Grind Death direct et brut avec des "Asylum", "Mesmerize" ou "God Forgives I Don't" dont le refrain rentre facilement en tête et promet de beaux moments en live car vous l'aurez compris, c'est bien sur les planches que la musique de DEPRAVED va révéler tout son côté vicieux, lourd et brutal, on imagine facilement Kristoff tourner comme un lion en cage sur le refrain de cette dernière. Tout en gardant son style, le groupe réussi avec Raped Innocence à apporter cette petite touche qui permet aux amateurs de Grind Death de ne pas s'ennuyer à l'écoute de cet album qui ne se plante pas là comme un pilier incontournable du genre mais comme un hommage respectueux et personnel à ce genre duquel DEPRAVED n'a jamais varié. "50 Shade Of Blood" amenant même un assez court passage où le mosh va pouvoir s'exprimer avant que la moulinette Grind ne conclue l'affaire, un titre à plusieurs ambiances, à l'image de cet album bien plus varié que ce que la première écoute pourrait laisser penser. 

Tracklist :

  1. Intro
  2. See My Suffering
  3. God Forgives I Don't
  4. The Mask of Terror
  5. 50 Shade of Blood
  6. Prisoner in My Mind
  7. No Time For Peace
  8. Mental Illness
  9. Corridor Of Insanity
  10. Mesmerize
  11. Asylum

Facebook


par Simony le 24/01/2020 à 13:00
75 %    658

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


NecroKosmos
@109.218.105.100
24/01/2020, 21:41:43
Achat obligatoire prochain !

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

From This Day Forward

mortne2001 10/09/2020

...And Justice For All

mortne2001 08/09/2020

Slayer + Megadeth 2011

RBD 05/09/2020

Manifest Decimation

mortne2001 31/08/2020

Opeth 2006

RBD 29/08/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Oliv

C’est reparti comme en quarante ! 

29/09/2020, 19:05

mortne2001

@Humungus : Il y a toujours un historien qui connaît le fils du neveu du facteur du biographe d'EXODUS et qui SAIT. Honorons leur présence sur ce site. ;)

29/09/2020, 17:42

Buck Dancer

Ce groupe n'en est plus un depuis bien trop longtemps (le retour de Cazares?) et pourtant comme RBD, j'ai jamais lâché. Même si les deux derniers albums m'ont déçu je voulais continuer a y croire. Cazares va t'il continuer à (...)

29/09/2020, 15:31

Bones

"There is a Fric Factor in the system"  

29/09/2020, 15:23

RBD

Burton ayant été de toutes les incarnations du groupe au fil des intrigues, j'imagine mal que FF puisse continuer maintenant avec les uns ou les autres. La réconciliation avec Christian et Raymond ne me paraît pas possible, d'autant qu'eux aussi sont pass(...)

29/09/2020, 12:57

licks0re

Santa barbara...

29/09/2020, 11:51

Baxter

Le mec n'est pas blanc non plus c'est encore une crise comme en 2002 ou son détachement en 2008. D'ailleurs Burton avait en 2008 vendu des parts à Raymond et Christian (puis virant la femme de ce dernier étant manageuse de F.F à ce moment) puis suite &ag(...)

29/09/2020, 10:46

Raumsog

Y a une bonne petite ambiance Deströyer 666 dans le son et les riffs! 

29/09/2020, 10:38

jean mounier

Quel foutoir ce groupe depuis une bonne dizaine d'années quand même, niveau musical comme niveau humain. Je ne vois pas Fear Factory sans Burton, mais je ne voyais pas Suffocation sans Frank Mullen également...

29/09/2020, 09:58

Humungus

Aaaaaaahhh !!!Les commentaires de 78.192.38.132... ... ...

29/09/2020, 09:00

Humungus

Bah putain...Devait y avoir une sacrée ambiance depuis un sacré bout de temps dans le groupe hein...Je ne savais pas du tout que Burton avait un projet annexe.Je m'écoute ça en ce moment là : Rien de Metal là-dedans.

29/09/2020, 08:53

Arioch91

Slamming Beatdown...La lutte contre le tabassage...  

29/09/2020, 08:08

Arioch91

@NecroKosmos : alors, tu l'as écouté finalement ? T'en as pensé kwa ?

29/09/2020, 08:04

Xoen

Chronique montrant une méconnaissance flagrante de l'histoire de Blasphemy et des groupes cités...

29/09/2020, 08:03

Bones

Kézako ??? Slamming Beatdown ??Ca y est, je suis officiellement devenu un vieux con.

28/09/2020, 17:52

LeMoustre

Excellent, lui, il a la palme, en effet.

28/09/2020, 17:12

LeMoustre

En plus le clip est sympa, et le morcif, avec es leads finaux amène une ambiance plus typée black, hâte de le commander, ce disque.

28/09/2020, 11:21

Gargan

 Le chant et le mixage de la batterie, whaa, faut pas écouter ça après ta journée de travail...

28/09/2020, 09:42

LeMoustre

Le dernier EP est super, voilà une sortie qu'elle devrait être bonne en deathmetal.

28/09/2020, 09:41

grinder92

Sur le clip de Belphegor, perso, je trouve que la langue serpent fait son petit effet... mais effectivement, un peu de sang et un crucifix... ils auraient pu se fouler.... et les roubignolles du bouc en gros plan à la fin, c'est rigolo 

27/09/2020, 21:50