Actifs sur la scène Heavy Metal depuis près de 20 ans, les allemands de MAJESTY sont de retour cette année avec leur 8ème album, Rebels.

Souvent comparés, et à raison, à MANOWAR, les natifs de Baden-Baden semblent depuis Generation Steel avoir remis en question leur passion aveugle pour les américains en nuançant quelque peu leur propos. En apportant une touche mélodique bienvenue aux refrains habituellement guerriers et peu enclins à la sucrerie, le groupe a entamé un léger virage et lorgne désormais plus volontiers du coté du Metal mélodique nordique, HAMMERFALL en tête.

Bien évidemment, dès l'entame de l'album on reste en terrain balisé avec un Die Like Kings aux faux-air de Hail & Kill de qui vous savez mais lorsque retentissent les premières notes de Rebels Of Our Time c'est une toute nouvelle saveur que nous propose MAJESTY. Voix rauque, rythmique militaire menaçante et nappes de synthés typé 80's, vous l'aurez compris SABATON a visiblement tapé dans les esgourdes de nos amis teutons.

Loin d'être une pâle copie des Suédois, ce titre apporte une nouvelle couleur à la palette de MAJESTY et apporte une réelle valeur ajoutée à l'album qui poursuit son opération séduction avec un titre plus léger de la cuisse (YOLO : HM) ou le second degré propre aux groupes allemands (HELLOWEEN, EDGUY) fait encore une fois mouche mais l'interlude n'était qu'un leurre car les brûlots que sont le speed The Final War et la ballade qui sent bon la fête de la bière, Across The Lightning, remettent rapidement les pendules à l'heure!

Fireheart poursuit les hostilités avec le même entrain et le groupe ne semble pas vouloir relâcher la pression.Tel un bolide lancé à pleine vitesse tout sorti de Mad Max, MAJESTY trace sa route et enchaîne les titres de haute qualité tels que Iron Hill et Running For Salvation avant de cloturer l'album de la plus belle des manières avec Fight Till The End qui rassemble tous les ingrédients qui font le succès de cet album.

Loin de vouloir se reposer sur ses lauriers, MAJESTY poursuit son virage amorcé sur l'album précédent et s'éloigne de plus en plus de l'étiquette envahissante et peu glorieuse de "copie" de MANOWAR et affirme clairement sa volonté d'émancipation en nous offrant un album à la hauteur de leur talent.

Titres de l'album :

  1. Path To Freedom
  2. Die Like Kings
  3. Rebels Of Our Time
  4. YOLO : HM
  5. The Final War
  6. Across The Lightning
  7. Fireheart
  8. Iron Hill
  9. Heroes In The Night
  10. Running For Salvation

Page Facebook officielle


par JérémBVL le 04/03/2017 à 10:15
86 %    263

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Dream Patrol

Phantoms of the Past

Grrrmba

Embodiment

Black Phantom

Expiration Date

Fullminator

Crackattack

Benighted

Dogs Always Bite Harder Than Their Master

Black Paisley

Perennials

Disgrace And Terror

Age of Satan

Bogue Brigade

Ruinous Behavior

Lioncage

Turn Back Time

The Cruel Intentions

No Sign of Relief

Void

Jettatura

Cauldron

New Gods

Tony Mitchell

Beggars Gold

Bosse-de-nage

Further Still

Attan

End Of

Whisker Biscuit

Kill For Beer

Morbid Messiah

Demoniac Paroxysm

Daniel Trigger

Right Turn

Black Viper

Hellions Of Fire

Ink

Whispers Of Calliope

Hangman's Chair + SBRBS / Live-report Rennes

Jus de cadavre / 09/10/2018
Stoner Doom

Voïvod + Bio-Cancer + Hexecutor

RBD / 06/10/2018
Mosh

Interview VOÏVOD - Daniel "Chewy" Mongrain

mortne2001 / 02/10/2018
Daniel Mongrain

Bloodshed Festial - Jour 2

Mold_Putrefaction / 02/10/2018
Breakcore

Bloodshed Festival - Jour 1

Mold_Putrefaction / 01/10/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Moonreich + Schammasch

19/10 : Cellier De Clairvaux, Dijon (21)

Black Mirrors + The Vintage Caravan + Wucan

26/10 : Backstage, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

On se croirait revenus 25 ans en arrière quand on découvrait Stratovarius ... pas désagréable, mais quel est l'intérêt de produire ce genre de musique de nos jours ...


Quelle excellente chronique! Merci


Les mêmes que sur l'album de Nader Sadek, avec Vincent à la place de Tucker... Curieux d'écouter ça, perso.


Ouais, ben ce second album est quand même carrément moins bon que leur premier... En même temps l'attente était énorme après le "buzz" de Devoid Of Light !


Un mec en veste en jean sans manches, à dit « ha ha » il parait...


Hé mais faut arrêter les gars, j'ai pénétré personne moi vous me prenez pour qui? :)


Superbe chronique, bein écrite et qui rassemble bien toutes les impressions du disque ! J'adhère à fond ! Merci d'avoir mis en avant BLACK PAISLEY !


Il sonne bien Suédois ou Néerlandais pour du Death Québécois, ça change.


Et bien rassures-toi RBD, ton report est à peine "moins pénétrant que celui d'un Mortne2001"...
Vraiment...
Bravo donc.


Oui, je pense que le groupe aussi ! Une galère interminable j'ai cru comprendre !


Affiche pas mal aussi hâte de voir AORLHAC et DARKESTRAH.....


En plus c'est une belle affiche ce lundi....


Les festivals estivaux sont internationaux en termes de fréquentation, et je trouve curieux que tu le découvres juste cette année Jefflonger. Et c'est bien parce que le grand public n'a pas cette "culture métal" que Mr Barbaud a réalisé quelque chose que personne n'avait su faire avant lui en (...)


Tellement content que cet album sorte enfin ! :)


Bonne nouvelle ça !


miam ! ca tartine bien comme il faut on va se regaler lundi !


Record battu donc, cela en est ahurissant, je ne vais pas employer le terme "ridicule" on me traitera de aigri, alors que je m'éclate chaque année ou j'y vais. Tant mieux pour l'orga et ceux qui ont pû se procurer le sésame. Otez moi d'un doute, le France est-elle devenu terre du Metal ? bon c'(...)


J'ai l'impression que Jaime Gomez Arellano à juste trouvé le potard des médiums...


Je me souviens qu'en 2007 les mauvaises langues disaient "ça ne marchera jamais, ce sont des amateurs". Et aujourd'hui on entend (peut-être) ces mêmes mauvaises langues critiquant le fait que ça marche trop bien. Donc j'aimerais juste comprendre quel pourrait être le bon positionnement du HF al(...)


Surprenant, ce titre, j'avais gardé le souvenir d'un premier album beaucoup plus étouffant...