Repulsive Exhibition

Crimson Butchery

18/09/2023

Autoproduction

Ça groove en septembre du côté des cimetières et des escape-rooms Gore et sans issue. On s’amuse bien entre les viscères qui pendent et les énigmes qui vous dégoulinent à la tronche en mode barbecue de l’enfer. Entre les références qui avancent encore leurs pions et les petits nouveaux qui jouent des coudes, le Death de tonton Bâton s’en donne à cœur joie pour mettre en musique la rentrée de nos joyeux mouflets, pas encore vraiment prêts à disséquer des grenouilles ou des souris avec les dents.

Mais il va falloir s’y mettre les enfants.

Alors que l’idole absolue CANNIBAL CORPSE nous offre son Chaos Horrific à la pochette joyeuse, les irlandais inconnus de CRIMSON BUTCHERY sortent du bois avec leur veilleuse. Duo de musiciens très capables, CRIMSON BUTCHERY est une formalité brutale comme on en affronte toutes les semaines, répandant son fiel sur les claviers pour obtenir un papier. Positif, évidemment, comme un test de COVID fraichement passé.

Nous en venant de Kilkenny, Shane « Red » Corcoran (chant) et John Roche (guitare/basse) se laissent donc aller au plaisir d’un premier longue-durée, aussi formel qu’une ronflade de Chris Barnes ou qu’un tour de cou de George Fisher. Joyeux, épidermique, vicieux et endémique, Repulsive Exhibition est une galerie des horreurs tout à fait potable, au prix d’entrée raisonnable. Pas grand personnage inédit à introduire au public, mais une visite bien organisée, entre tripes à la mode de Caen et désossage de boucher au chômage. Un Death subtilement technique, brutal évidemment, et très inspiré par le CANNIBAL CORPSE de légende, tout comme le SUFFOCATION qui dérange.

Des plans denses qui s’entrechoquent, un tempo qui s’accélère soudainement en mode Thrash/Death dément, une musicalité indéniable, pour une boucherie intégrale, avec des blasts parsemés par le batteur de session Kevin Talley qui s’en donne à cœur joie.

Un bel équilibre donc, stable, pour une mini tour de Babel qui n’atteint pas vraiment le ciel. Non, elle pencherait plutôt du côté des enfers personnels d’un psychopathe aux prises avec ses démons intérieurs, et qui se croit toujours salarié d’un abattoir qui a fermé ses portes depuis un bail.

Sans vraiment bousculer l’ordre établi, Repulsive Exhibition étale quand même des qualités indéniables, vernissage cruel d’une exposition se concentrant sur les aspects les plus morbides de l’existence. On apprécie évidemment la précision, le souci du détail dans un contexte éminemment brutal, et ce don pour éviter les redites trop embarrassantes, en mode Brutal Death sans détail ni ornement.

Et à la rigueur, on peut considérer que tout est dit sans dire un mot par cette pochette sobre, et joyeusement dégoulinante. Un Death efficace, sobre, mais tout de même enjolivé par quelques prouesses techniques, pour une balade matinale dans la soue de l’humanité, à la recherche de cadavres encore frais.

« Urban Cleansing », exemple parfait de torture millimétrée, « Regurgitated Genitals », groovy comme un cannibale dégustant ses propres entrailles en mode Anthropophagous, « Wrath » saine colère envers le Death dilué ou trop calibré, ou encore « Sermon Of Suffering », lourd et suintant comme du MORBID ANGEL en vacances chez Satan, le répertoire est impeccable, et la durée parfaite. Une grosse demi-heure pour planter le décor et planter les invités, dans le dos évidemment, Repulsive Exhibition laisse un goût délicieusement putréfié sur les papilles, et des images de souffrance cartoon plein les mirettes.

Capable, solide, CRIMSON BUTCHERY joue les nuances de rouge et de cramoisi, insistant sur le côté intelligent de son art dément. Pas forcément de quoi jouer des coudes à l’entrée pour faire partie des privilégiés, mais une rencontre artistique sympathique et non dénuée d’ambitions.

Modestes évidemment, mais de quoi se faire remarquer par quelques passionnés. De là à défier la bête CANNIBAL, il y a encore une grosse marge à remplir à la plume ou au stylo. Ou à l’osso bucco.            

 

    

Titres de l’album:

01. Super Illius Specula

02. Repulsive Exhibition

03. Mors Ontologica

04. Necropolis Abortum

05. Urban Cleansing

06. Regurgitated Genitals

07. Wrath

08. Sermon Of Suffering


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 30/11/2023 à 17:02
78 %    138

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faites chier, j'apprécie le groupe (enfin surtout l'ep comme beaucoup, je me demande si je ne l'ai pas découvert avec ce bon Shaxul) et je trouvais l'artwork très réussi ("oh bah c'est pas l'AI de Pestilence hein"), mais là(...)

05/03/2024, 09:43

Capsf1team

Balle de match...Un peu de silence s'il vous plait, les joueurs sont prêts...

05/03/2024, 08:03

Tourista

Hep ! on ne dépasse pas les bouées, siouplè !

05/03/2024, 07:05

Tourista

Acheté samedi, écoute en cours. BD absolument sans intérêt mais album bien plus intéressant que le dernier Maiden.

04/03/2024, 17:58

LeMoustre

Citer  INCUBUS, ASSASSIN et RIGOR MORTIS sur le même papier = obligé d'écouter les deux titres, et en effet, tout à fait ma came ! Merci pour cette petite découverte aux allures de pépite.M'en vais commander cela de ce pas(...)

04/03/2024, 09:59

LeMoustre

Excellent album

04/03/2024, 07:14

Saddam Mustaine

Le seul à être présent sur chaque album c'est Paulo Jr, peut-être le seul qui a vraiment les droits officiellement ? Kisser après est devenu très impliqué aussi 

02/03/2024, 19:55

RBD

Les frères Cavalera ont récemment réenregistré le premier album, le seul où Andreas Kisser n'était pas encore là. Cavalera Conspiracy existe déjà pour ceux qui voudraient un Sepultura avec les frères Cavalera, et tant mieu(...)

02/03/2024, 13:16

Humungus

Ah ah ah !Alors ça pour le coup, cela pourrait me faire plaiz...

02/03/2024, 07:27

Saddam Mustaine

Max et Igor vont donc pouvoir réformer Sépultura dans 2 ans...

01/03/2024, 18:15

Jus de cadavre

Ouais du tout bon. Assez balèze pour un groupe avec autant de bouteille de sortir un album aussi "frais" ! Et puis ce côté Metal "nola" : irrésistible !

01/03/2024, 15:22

Humungus

J'avais déjà hâte d'écouter ça, mais avec une chronique pareille...Vivement.Pis surtout, vivement la tournée de mai prochain bordel !

01/03/2024, 10:06

Tourista

Je me rappelle avoir vu UNE fois Sepultura avec Derrick Green en festoche, époque dreadlocks, j'ai dû tenir 3 morceaux.  Mais évidemment les propositions arriveront, les gros sous se profiler, le groupe reviendra avec une cote renforcée et des cachets g(...)

29/02/2024, 22:36

Gargan

´Vont ptêtre se reformer deux ans après la tournée, avec lui.

29/02/2024, 21:48

Cupcake Vanille

Quitter Sepultura pour peut-être (voir les rumeurs du moment) pour un autre groupe commençant par la lettre S sur le son américain du côté Iowa. 

29/02/2024, 21:24

RBD

Il a déjà un autre groupe de Rock chrétien qui marche bien au Brésil. C'est vrai que c'est bizarre de partir maintenant alors que la fin prochaine du groupe est déjà programmée à assez court terme. En tout cas c'est un batteur(...)

29/02/2024, 21:12

Buck Dancer

Même si je comprends l'opportunité de jouer dans Slipknot (si la rumeur dit vrai) dommage d'être resté toutes ces années pour partir juste avant la dernière tournée.

29/02/2024, 18:48

senior canardo

@Humungus sur la date de Magny le hongre, Paulo avait un tshirt Houwitser    sur scène ça ma remis un coup de (...)

29/02/2024, 10:09

Orphan

Batteur absolument génial.https://www.youtube.com/watch?v=PkmUSjkTJCgV'la le niveau du gamin qu'il était.

29/02/2024, 08:24

Tourista

Bha, toujours moins grave que les fans qui ont quitté le groupe en 96.

29/02/2024, 07:13