Inward to Gethsemane

Vastum

10/11/2023

20 Buck Spin

En me réveillant ce matin, je savais déjà que la matinée allait être aussi sombre que mon fondement après une soirée raclette. Mais j’étais loin de me douter que mon masochisme me pousserait à chroniquer deux albums de pur Death Metal moche et méchant, moi qui n’aime rien tant que la diversité et l’originalité. Mais après tout, nous somme guidés par notre inconscient, mené à la baguette par notre instinct, et c’est donc en toute connaissance de cause que j’ai accepté de traiter du cas évident des américains de VASTUM, quelques années après les avoir découverts et présentés.

VASTUM est le fruit des réflexions morbides de Leila Abdul-Rauf (guitare/chant, CARDINAL WYRM, ex-SAROS, IONOPHORE, LEILA ABDUL-RAUF) et Daniel Butler (chant, ACEPHALIX, DRAGHKAR, ex-Perish). Accompagnés depuis 2013 par le batteur Chad Gailey (MORTUOUS, NECROT, STORMKEEP, PALACE OF WORMS (live), SCOLEX (live)), et depuis cette année par les quatre cordes de Colin Tarvin (EVULSE, MORTUOUS, SOCIOCLAST, SWAMP WITCH), les deux leaders se laissent donc aller à leur passion indéfectible pour le Death le plus sordide qui soit, mais aussi l’un des plus créatifs rythmiquement de cette nouvelle scène américaine. Alors, si l’historique et le vintage sont vos linceuls préférés, enveloppez-vous dans ce tissu post-mortem délicat qu’est Inward to Gethsemane.

Et puisqu’on en est aux citations et influences, parlons de celles animant l’esprit créatif de Daniel et Leila. INCANTATION, AUTOPSY, BOLT THROWER, SCORCHED, NECROT, DISMA, et une bonne dizaine d’autres, pour une célébration sans trompettes mais avec guitare et tambour du Death Metal le plus oppressant, le plus dégoutant, et le plus savoureux de ces trente dernières années.

Quatre séparent d’ailleurs Inward to Gethsemane d’Orificial Purge, son frère aîné et traité en ces colonnes, mais le temps est une donnée très particulière pour ces californiens qui préfèrent la moiteur des tombes à la chaleur des plages. San Francisco est certainement très fière d’être la patrie de ces dégénérés du riff qui tue, et qui depuis plus d’une grosse dizaine d’années secouent l’underground de leurs impulsions macabres et autre souffle brûlant à l’haleine fétide.

Le dragon s’est donc réveillé, et il n’est pas vraiment content. Toujours adepte d’une confrontation entre plans écrasants et accélérations fumasses, la bestiole nous sort le grand jeu avec des morceaux longs et construits, d’une certaine complexité instrumentale, mais d’une indéniable méchanceté musicale. Leila Abdul-Rauf n’a rien perdu de son talent, et continue de débiter du riff catchy au kilomètre de tripes, le médiator assuré et la syncope rassurée. De son côté, Daniel Butler rend toujours hommage aux plus grands vocalistes de l’ère puriste, en citant Chris Reifert, Chris Barnes, et tous les grogneurs au larynx défoncé.

Le tout est donc homogène, logique, mais loin d’être évident. On se demande souvent à quelle sauce le prochain plan va nous étriper, et cette sensation de paranoïa est terriblement agréable. Plus fin mais tout aussi massif que son prédécesseur, Inward to Gethsemane se démène pour rallier à sa cause tous les psychopathes de cryptes abandonnées, et multiplie les figures d’un style apprécié d’un très grand nombre.

Et un groupe qui pose en reprise de contact un machin aussi branlant et flippant que « In Bed With Death » est plus que recommandable : il est indispensable.

Sans chercher à trop en faire, mais désireux d’épater tous les tarés, VASTUM nous bouscule d’entrée, et ose les blasts furieux. On se dit alors que la brutalité la plus sourde va être au centre des débats, mais les multiples cassures permettent de comprendre que le cheminement risque de ne pas être aussi tranquille. Cette formidable dualité est au cœur des intentions, et permet d’apprécier un disque beaucoup plus intelligent qu’un simple hommage old-school vite écrit.

D’ailleurs, les californiens sont constamment entre deux âges. Leurs vertèbres indiquent un headbanging soutenu dans les nineties, alors que leur regard trahit une certaine complaisance dans la modernité, parfois proche d’un Death/Black vraiment poisseux et graveleux. « Priapic Chasms » met rapidement les pendules à l’heure de MORBID ANGEL et de toute la vague floridienne, et met en relief l’aspect cosmopolite d’une formation qui n’hésite pas à citer l’Europe dans ses attaques les plus cliniques.

Avec une section rythmique incroyablement solide et performante, VASTUM peut se permettre de draguer les nostalgiques inconsolables du regretté Chuck Schuldiner (« Vomitous »), tout en étant pleinement conscient de son propre potentiel sur le long et évolutif « Corpus Fractum ».

Ambiances travaillées, son énorme, Inward to Gethsemane est un pas de géant dans la carrière de ce quatuor aux dents longues, et l’assertion ultime de cette génération d’artistes qui refusent de s’enfermer dans une logique unique. Entre hier et demain, ce cinquième LP (déjà…) fait la navette et impose des ambiances religieuses, des mélodies amères et des crises de colère incontrôlables.

Bande-son pas idéale du tout pour téléfilm de Noël, Inward to Gethsemane renvoie les crèches dans les caves et secoue les rois mages par le fion. Pas de quartier, pas de cadeaux. Une devise qui en vaut une autre.

   

        

Titres de l’album:

01. In Bed With Death

02. Priapic Chasms

03. Stillborn Eternity

04. Judas

05. Indwelling Archon

06. Vomitous

07. Corpus Fractum


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 02/02/2024 à 16:48
80 %    111

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faudrait descendre un peu et faire la prochaine édition au stade rochelais   

16/04/2024, 08:30

Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52