Ça n’a jamais vraiment bricolé du côté de Boston. Depuis l’émergence de la première génération de groupes Hardcore à la fin des 70’s/débuts 80’s, la ville et ses musiciens n’ont pas levé le pied et continuent de nous étouffer sous les assauts soniques d’une musique sans compromission qui n’a pas oublié les dogmes initiaux. Evidemment, tout s’est radicalisé en presque quarante ans, et le Core s’est durci, au point de verser aujourd’hui dans le chaos suprême.

Un nouvel exemple de cet état de fait nous en est donné ce matin via la première réalisation d’un trio sans compromission, BLACK PALM.

Jeff (batterie/chant), Chris (chant) et Jesse (guitare/basse intérimaire) se sont donc plus ou moins formés en 2016, histoire de coucher sur bandes les compositions signées des quatre mains de Jeff et Jesse. Des compositions d’une violence assumée, parfaitement en adéquation avec la somme d’influences qu’ils revendiquent plus ou moins ouvertement.

Nous retrouvons ainsi sur leur page Facebook les noms de CONVERGE, BOTCH, NORMA JEAN, THE DILLINGER ESCAPE PLAN, MONO, DROWNINGMAN, ENVY, ou COALESCE, ce qui à l’écoute de cet introductif Resentful apparaît comme assez logique dans la filiation et l’affiliation. 

Pas de grosse surprise à l’horizon, mais une solide dose de Chaotic Hardcore sans concessions et très abrasif, ne crachant toutefois pas sur quelques inflexions mélodiques assez discrètes dans les arpèges (« Panic », le plus abordable et canalisé du lot).

En gros, un démarcage assez efficace des enseignements de CONVERGE/DILLINGER/BOTCH pour un rendu percutant, dynamisé par la voix diaboliquement écorchée de Chris, qui donne de sa personne pour offrir une explosion de haine constante, qui parfois atteint des pics d’intensité assez éprouvants (« Nihilist », non, vous ne l’êtes pas puisque vous croyez au chaos et aux accélérations en blasts assez chaudes).

Quatre morceaux courts et concis qui étalent un nombre conséquents d’idées, toutes assez formelles mais embrasées d’une énergie du désespoir leur permettant de se transcender.

Quatre morceaux seulement, mais qui refusent la monotonie d’une trop grand linéarité. Chacun possède sa patte, et si « Disassociate » en intro donne le ton des brisures d’ensemble, il ne résume pas pour autant l’affaire dans les moindres détails. Mais on comprend en l’écoutant que la guitare et la batterie n’ont pas l’intention de rester fixées sur des motifs inamovibles, et que l’ensemble démange et irrite de sa mouvance constante qui empêche de se focaliser plus de vingt secondes sur un thème.

« Get It Together » confirme ce constat/postulat en tâtant même du Crust/D-beat sans retenue, prônant une violence ouverte qui le dispute à des accès de fièvre à la UNSANE/CONVERGE, pour nous entraîner dans une folle sarabande épileptique qui donne le vertige. L’application du groupe à se laisser aller sur des passages d’une intensité chaotique tout en gardant le cap d’un Hardcore cohérent et dense apporte à ce premier EP tout l’intérêt d’une réalisation qui se veut un peu à part, et place de fait les BLACK PALM sur les starting-blocks des groupes de Boston à suivre, pour peu qu’ils accentuent encore plus cette dualité.

En outre, Resentful est doté d’une production tout à fait adaptée au style pratiqué, puissante mais un peu diffuse et sourde, pour garder cette authenticité de ton et cette rudesse de son, qui rapproche le trio des premiers albums d’UNSANE, la dynamique en plus.

Mais comme vous le savez, il est plus facile d’écouter du Chaotic Hardcore que d’en parler, spécialement lorsque les albums en question ne sont que des EP d’une brièveté empêchant tout développement trop bavard. Alors jetez-vous sur ces quatre morceaux dignes d’intérêt, d’autant plus que les BLACK PALM les mettent à disposition gratuitement sur leur Bandcamp.

Et si ce que vous entendez vous titille la corde sensible, que vous habitez près de Boston, et que la basse claquante et grondante est votre hobby favori, envoyez leur une cassette, il se pourrait fort bien qu’ils vous embauchent puisqu’ils sont en panne de bassiste.

Car écouter du Chaotic Hardcore c’est bien, mais le jouer c’est encore mieux.


Titres de l'album:

  1. Disassociate
  2. Geit It Together
  3. Panic
  4. Nihilist

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 24/05/2017 à 14:35
70 %    316

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Towering

Obscuring Manifestation

Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Ares Kingdom

By the Light of Their Destruction

Mosh-pit Justice

Fighting The Poison

East Of The Wall

NP-Complete

Spirits Of Fire

Spirits Of Fire

Brutal Sphincter

Analhu Akbar

Darkthrone

Old Star

Makkmat

Beina Brenner

Jess By The Lake

Under The Red Light Shine

Rammstein

Rammstein

D.a.d

A Prayer for the Loud

Death Angel

Humanicide

First Signal

Line of Fire

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Ad Patres / Iron Flesh / Origin'Hell - Live-report Rennes

Jus de cadavre / 28/05/2019
Death Metal

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Ministry

18/06 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Photo Stream

Derniers coms

Saleté ! J'espère que cela a été vu à temps. Comme quoi les vies assainies ne sont pas à l'abri.


Haha, ouais. Bon en même temps, fallait pas s'attendre à voir autre chose venant d'eux.


Ca paiera les soins de Mustaine, touché par un cancer de la gorge. En espérant un prompt rétablissement au divin rouquin.
Endgame reste leur meilleur album depuis... Rust In Peace, et le plus agressif aussi.


Courage a ce monstre du Metal.


Ah bah merde ! J'étais content de pouvoir revoir le père Wino sur scène... Grand souvenir avec Spirit Caravan il y a quelques années sur cette même scène.


Ah merde Humungus, ce qui me plaît surtout dans le dernier Vltimas, c'est les influences orientales...Le mash-up Faudel/David Vincent m'a tellement fait rêver ! :)


Il a survécu à la dope, à l'alcool, à dieu et à Metallica en écrivant les plus belles pages du Heavy/Thrash alors je pense qu'il survivra à ce putain de cancer ! Pour moi, le Metal God, c'est lui. Le meilleur guitariste du Metal c'est lui, alors il ne peut pas mourir. Dave Mustaine ne mourra (...)


Vas y Dave, nique lui la gueule à ce putain de cancer.


Tout simplement parce qu’ils sont pourris...


Eh ben...
Fucking hook in mouth.... :-(


@humungus : tout à fait d'accord ! ;-)


En fait, je pensais que tu faisais une vanne et que tu sous entendais par là que c'était le meilleur fest d'Europe…
Alors, pour corriger "réellement" l'ensemble, le HELLFEST c'est :
L'un des plus grands d'Europe, le plus grand de France et le meilleur au monde mondial au niveau des (...)


Détrompe toi Humungus, on ne s'en branle absolument pas, c'est justement pour partager les attentes de chacun et pourquoi pas donner envie à ceux qui hésitent d'aller voir tel ou tel groupe. Et ton R.O. est plus que solide dites donc, je m'y reconnais assez !
Et pour "le plus grand festival(...)


J'imagine que tout le monde s'en branle, mais y'a pas de raison qu'il n'y ait que les chroniqueurs qui vous fassent part de leur destinations sur le fest (merde quoi !) :
- Vendredi : CONAN, POWER TRIP (jamais vu. Hâte de voir ça sur scène et surtout dans le pit hé hé hé), DIAMOND HEAD ((...)


Ah merci totoro !
Je ne suis donc pas le seul à penser qu'il n'y a pas plus de Crust là dedans que de références Raï dans le dernier VLTIMAS.


De mon coté j'y serais aussi pour le zine'... Mon RO du coup : Slayer, Slayer et Slayer (en gros quoi). Plus sérieusement y'a de quoi faire encore cette année ! Mais pour moi ça se passera, comme depuis des années maintenant, quasi uniquement sous les tentes... A part pour Slayer, Gojira et 1 o(...)


J'avais peur après "LIFAD" que je n'aime pas (trop facile, pas assez martial, aux chansons loin d'être inoubliables, à part "Waidmanns Heil"). Rassuré par l'énormissime "Deutschland" et "Radio", c'est désormais tout l'album qui me fait plaisir. Rammstein ne change pas vraiment mais a trouvé u(...)


Je n'entends pas du tout le truc Crust dans ce disque... Par contre, c'est un sacré putain de bon disque, avec un nombre de riffs qui tuent complètement affolant ! Entre Death Mélo et Dark Metal suédois. On oscille pour ma part entre du Tribulation plus vénère, moins prog' et du Dissection pé(...)


"Ils ont enfin sorti un album potable depuis 1988 ? Ah non après vérif ' leur dernière crotte reste Hardwired."

1988 soit 30 ans passé.

Oui ils ont quand même sorti un très bon album depuis indiscutable depuis...Le Black Album ! Il y a 28 ans...

-
<(...)


Voir un groupe aussi lourdaud que le Metallica actuel reprendre Thin Lizzy c'est quand même la honte. Finalement Jojo c'était parfait pour eux.