Ça n’a jamais vraiment bricolé du côté de Boston. Depuis l’émergence de la première génération de groupes Hardcore à la fin des 70’s/débuts 80’s, la ville et ses musiciens n’ont pas levé le pied et continuent de nous étouffer sous les assauts soniques d’une musique sans compromission qui n’a pas oublié les dogmes initiaux. Evidemment, tout s’est radicalisé en presque quarante ans, et le Core s’est durci, au point de verser aujourd’hui dans le chaos suprême.

Un nouvel exemple de cet état de fait nous en est donné ce matin via la première réalisation d’un trio sans compromission, BLACK PALM.

Jeff (batterie/chant), Chris (chant) et Jesse (guitare/basse intérimaire) se sont donc plus ou moins formés en 2016, histoire de coucher sur bandes les compositions signées des quatre mains de Jeff et Jesse. Des compositions d’une violence assumée, parfaitement en adéquation avec la somme d’influences qu’ils revendiquent plus ou moins ouvertement.

Nous retrouvons ainsi sur leur page Facebook les noms de CONVERGE, BOTCH, NORMA JEAN, THE DILLINGER ESCAPE PLAN, MONO, DROWNINGMAN, ENVY, ou COALESCE, ce qui à l’écoute de cet introductif Resentful apparaît comme assez logique dans la filiation et l’affiliation. 

Pas de grosse surprise à l’horizon, mais une solide dose de Chaotic Hardcore sans concessions et très abrasif, ne crachant toutefois pas sur quelques inflexions mélodiques assez discrètes dans les arpèges (« Panic », le plus abordable et canalisé du lot).

En gros, un démarcage assez efficace des enseignements de CONVERGE/DILLINGER/BOTCH pour un rendu percutant, dynamisé par la voix diaboliquement écorchée de Chris, qui donne de sa personne pour offrir une explosion de haine constante, qui parfois atteint des pics d’intensité assez éprouvants (« Nihilist », non, vous ne l’êtes pas puisque vous croyez au chaos et aux accélérations en blasts assez chaudes).

Quatre morceaux courts et concis qui étalent un nombre conséquents d’idées, toutes assez formelles mais embrasées d’une énergie du désespoir leur permettant de se transcender.

Quatre morceaux seulement, mais qui refusent la monotonie d’une trop grand linéarité. Chacun possède sa patte, et si « Disassociate » en intro donne le ton des brisures d’ensemble, il ne résume pas pour autant l’affaire dans les moindres détails. Mais on comprend en l’écoutant que la guitare et la batterie n’ont pas l’intention de rester fixées sur des motifs inamovibles, et que l’ensemble démange et irrite de sa mouvance constante qui empêche de se focaliser plus de vingt secondes sur un thème.

« Get It Together » confirme ce constat/postulat en tâtant même du Crust/D-beat sans retenue, prônant une violence ouverte qui le dispute à des accès de fièvre à la UNSANE/CONVERGE, pour nous entraîner dans une folle sarabande épileptique qui donne le vertige. L’application du groupe à se laisser aller sur des passages d’une intensité chaotique tout en gardant le cap d’un Hardcore cohérent et dense apporte à ce premier EP tout l’intérêt d’une réalisation qui se veut un peu à part, et place de fait les BLACK PALM sur les starting-blocks des groupes de Boston à suivre, pour peu qu’ils accentuent encore plus cette dualité.

En outre, Resentful est doté d’une production tout à fait adaptée au style pratiqué, puissante mais un peu diffuse et sourde, pour garder cette authenticité de ton et cette rudesse de son, qui rapproche le trio des premiers albums d’UNSANE, la dynamique en plus.

Mais comme vous le savez, il est plus facile d’écouter du Chaotic Hardcore que d’en parler, spécialement lorsque les albums en question ne sont que des EP d’une brièveté empêchant tout développement trop bavard. Alors jetez-vous sur ces quatre morceaux dignes d’intérêt, d’autant plus que les BLACK PALM les mettent à disposition gratuitement sur leur Bandcamp.

Et si ce que vous entendez vous titille la corde sensible, que vous habitez près de Boston, et que la basse claquante et grondante est votre hobby favori, envoyez leur une cassette, il se pourrait fort bien qu’ils vous embauchent puisqu’ils sont en panne de bassiste.

Car écouter du Chaotic Hardcore c’est bien, mais le jouer c’est encore mieux.


Titres de l'album:

  1. Disassociate
  2. Geit It Together
  3. Panic
  4. Nihilist

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 24/05/2017 à 14:35
70 %    414

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


The Dues

Ghosts Of The Past

Quiet Riot

Hollywood Cowboys

Angel Witch

Angel Of Light

Vastum

Orificial Purge

Divide

From Seed to Dust

Soul Grinder

The Prophecy of Blight

Silverstage

Heart n’Balls

Surgical Strike

Part of a Sick World

Annihilator

Ballistic, Sadistic

Scratches

Rundown

Mass Worship

Mass Worship

King Legba

Back From The Dead

Liturgy

H.A.Q.Q.

Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stormrider

What Lies Within

Coffin Rot

A Monument to the Dead

Merging Flare

Revolt Regime

Sepultura

Quadra

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

Depraved + Adx + Factor Hate

01/03 : Salle Des Fêtes, Fismes (51)

Visions Of Atlantis + Chaos Magic + Morlas Memoria

27/02 : Le Grillen, Colmar (68)

+ Putrid Offal + Sublime Cadaveric Decomposition

28/02 : Le Bistrot De St So, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

Mmm, musicalement, les deux derniers albums étaient intéressants, pas faciles en terme de composition, mais plutôt ambitieux et instrumentalement réussis, même parfois brillants. Rien à dire sur le parti-pris et la prise de risque. C'est la voix de Greene qui ne me séduit pas au point d'achet(...)


A noter qu'a priori il y a baleine sous gravier avec ce retour de GLACIATION, au vu du post publié par Valnoir sur sa page fb => https://www.facebook.com/jean.simoulin.7/posts/651167092299009?__tn__=K-R
Pour ceux qui ont la flemme de lire en anglais, les collègues de Scholomance Webzine ont (...)


Bon, j'ai pas encore écouté ce dernier album, mais le peu que je m'en suis fourré dans les esgourdes pour l'instant ne me fait pas changer d'avis sur ce groupe que j'ai tant vénéré dans les 90's.
De fait, Yoloman + 1 000 000 !!!


Un des dieux de mon petit panthéon personnel.
Quand on sait que j'ai débuté ma carrière Métallique en me plongeant corps et âmes dans AC/DC, c'est donc à mon sens tout bonnement indispensable.


Tellement mauvais et tellement drôle à la fois qu'on leur accorde l'indifférence avec mansuétude.


"quand on veut écouter du vieux Death Metal qui schlingue la gerbe et la bile, on se coltine un vieil INCANTATION, un des premiers BOLT THROWER, et vogue la gerbe le long du canapé"
:D !


Ah et puis Sieur Simony, je n'ai pas pu attendre votre fameux crédit à si faible taux...
Ma pré-commande est déjà passée.


Titre plus que prometteur en effet !


Après quelques minutes de recherche sur la toile, voici ce qu'il y a réellement dans cette fameuse box :
"Vinyl Features:
+ Mud-Green / Black Marbled Vinyl
+ Gatefold Jacket
+ A1 Size Poster (~23.4" x 33.1")

Box Set Includes:
----------------------
(...)


@Blind :
Ah ah ah !!! !!! !!!
Ton intervention (très gentille au demeurant...) m'a laissé perplexe quelques secondes avant de me rendre compte que tu avais mal compris mon propos : N'ayant pas vu de descriptif de ladite box et ne m'étant donc fié qu'aux photos de NUCLEAR BLAST, je ne(...)


@Humungus: Les patches ce sont les bon vieux écussons à coudre sur ta veste en jean ou ton cuir (ou comme le faisait le lycéen que j'étais au début des années 2000 sur ton sac à dos Eastpack).


T'as ça aussi sur le label d'origine Metal Blade. Bon morcif, déjà que le EP contient un sacré titre, ils ont gardé leur sens de la composition, les gaziers. Hâte d'avoir ça en mains.


"J'vous ai d'jà dit que j'prêtais d'l'argent à des taux pas dégueulasses ?"


La pochette, c'est un peu ce qui reste sous mon cerisier à une certaine période.


Rooohhhlala !!!
Je viens de voir qu'il y avait actuellement chez NUCLEAR BLAST une preorder pour une box collector de ce futur album avec double vinyles + double CDs + drapeau + slipmat + patchs (autocollants ?)…
Pas bon pour mes finances tout ça bordel !


Dommage que ce soit loin de chez moi...


Miam miam !!!


Si mais il a quitté le groupe entre l'enregistrement et la sortie, d'où son absence dans le clip, même si, je te le concède, si Jean Noel avait été présent dans le clip, ça n'aurait pas été déconnant non plus.


C'est le Ptiot qu'on voit à la basse? C'est pas Jean Noel qui a enregistré l'album?


Et bien moi je prends ça comme une putain de bonne nouvelle !
Deux PRIESTs pour le prix d'un, que demander de plus ?!
Hâte de voir ça en live...