Retribution

Madbrain

28/04/2017

Autoproduction

En général, les allemands savent de quoi ils parlent lorsqu’ils thrashent. Oui, finalement, on peut même dire qu’ils ont partiellement inventé le genre avec leur approche clous & bières, symptomatique des KREATOR DESTRUCTION, SODOM et tous leurs suiveurs avides de décibels et de rythmiques franches et rebelles. La vision US du genre était un poil plus sophistiquée et lissée, mais la tradition ayant toujours du bon, les petits-enfants du Thrash boom de 83/84 ont tiré les leçons du passé, et les ont même enrichies de quelques enseignements encore plus brutaux, en flirtant avec le Death histoire d’avoir l’air plus costaud. C’est ainsi qu’en cette fin d’après-midi je vous introduis à la délicatesse des MADBRAIN, qui effectivement ont dû être bercés trop près du mur pour faire un boucan pareil, et pour aborder l’extrême avec une telle paillardise assumée. Mal peigné, mal habillé, l’air renfrogné, ce quintette (Robin – chant, Stefan – guitare/chœurs, Sebastian – guitare, Stephan – basse et Lappen – batterie) reste éminemment sympathique, même si sa musique ne propose rien de réellement novateur pour la matrice, se contentant de rester dans des balises d’outrance déjà repoussées à maintes et maintes reprises. Mais leur bonne humeur et leur dilution Thrash dans un grand tonneau d’acide Death se laisse écouter sans vraiment lasser, bénéficiant d’une brièveté l’empêchant de franchir les frontières de la politesse et de la bienséance. Nonobstant cette remarque somme toute assez sévère, Retribution reste une solide affaire de violence musicale qui sait mixer les influences avec flair, et les régurgiter sans serrer les dents pour garder les plus gros morceaux.

Formé en 2003, le combo n’a donc pas fait ses crocs avant-hier, mais a quand même dû patienter quelques années avant de pouvoir enregistrer son premier longue-durée. A leur actif cependant, deux démos, Shadow of The Beast en 2006 et Tortured Soul en 2007, et même un EP en 2010, Failed Resist, qui finalement constituent une trame solide pour aborder cette première expérience en album bien tassé, disponible en dématérialisé sur les plateformes concernées, mais aussi dans une belle édition CD. Alors, pourquoi se gêner ? A moins d’être un cul-béni ou un adepte des frisottes techniques en furie, difficile de ne pas succomber à l’orgie à laquelle ces cousins germains nous convient, qui si elle ne dévie pas d’une agression systématique sait quand même stimuler nos chevelures et nos zygomatiques. Pour être honnête, on pourrait affirmer que tout est dit sur cette magnifique pochette, qui reproduit façon BD une scène de mise en terre, sans vraiment savoir celui qu’on enterre. Le capitalisme ? L’ennemi des bruitistes ? Le réfractaire à la cause Thrash ou le judas de la foi Death ? Un peu tout ça à la fois, et autant dire que la cérémonie est menée guitares en main, qui saccadent, tailladent, et charclent dans tous les sens pour un festival de riffs qui nous mettent en transe. Voici donc le point fort de ce combo qui évoque autant le TANKARD le plus rigolard qu’un AT THE GATES en traquenard, et qui fait la jonction entre Thrash de souillon et Death tout sauf brouillon. Pour un peu, et si le chant goguenard mais un peu trop standard de Robin ne vous agace pas trop les pavillons, on s’y croirait, et on pencherait pour une absolution.

Pas forcément indispensable dans le paysage de l’extrême mondial, ce premier LP fait pourtant montre de qualités remarquées, notamment au niveau de l’interprétation, très précise et carrée, qui permet de fermer les yeux sur des itérations un peu trop prononcées. Voilà donc le talon d’Achille de cette promotion, ces idées qui traînent de morceau en morceau, et qui abusent des mêmes thématiques, certes ludiques, mais redondantes une fois le quart d’heure passé. En étant très critique, on pourrait affirmer que tout ou presque est dit dès « Zombi Bukakke », et son bon goût incontesté, qui après une courte intro nous gicle dans le sillage d’un Thrash très renforcé, aux cris de morts-vivants assez bien amenés. Difficile de ne pas penser à une version en série B des RIGOR MORTIS, pour ce son de duo basse/batterie à l’écho profond, et pour cette propension à envenimer les débats à la moindre occasion. Mais le quintette sait aussi faire plus ambitieux, et le démontre lors des six minutes du long « MadBrain », qui finit par peiner de ne plus savoir qui va le porter, et qui trahit les limites de créativité d’un groupe pas encore très sûr de son fait. Heureusement, les titres les plus courts rattrapent la donne, et nous en donnent, comme cet infernal « Retribution », qui thrashe à mort, et qui vocalise Death de stentor. Quelques chœurs démoniaques, une guitare qui tronçonne sans arnaque, et l’affaire est emballée et pesée, avec même un petit peu de rab’ au fond du sac.

Mais impossible de passer outre l’allégeance revendiquée, spécialement en tendant ce qui nous reste de tympans sur un hymne de la trempe de « Thrash Massacre », qui tient toutes les promesses de son titre d’une attaque de dément, et qui se porte en point d’orgue d’un album qui aurait gagné à être plus aéré. A la rigueur, cette petite touche Death pas forcément désagréable au prime abord, se révèle retord, et plombe le jeu des allemands, alors même que leur Thrash est vraiment convaincant. Dans les moments les plus rapides, les cinq musiciens sont limpides, alors même que les segments les plus lourds et violents ne sont pas les plus avenants. Non qu’ils aient le cul entre deux chaises, mais celles musicales qui les font suivre la valse des cadors du Thrash est beaucoup plus probante, et lorsque le tempo grimpe dans les tours, les morceaux ne font aucun détour, et frappent fort dès les premières mesures. Dommage donc qu’ils insistent sur la méchanceté d’un Death trop réchauffé, et conseillons-leur de se focaliser sur leurs qualités. En tant que Thrasheurs, les MADBRAIN font notre bonheur, et il est inutile d’enfoncer un peu plus le clou dans le cercueil de la brutalité si c’est pour manquer son coup et s’en coller un sur les doigts à se faire saigner. La saignée justement, n’est pas totale, et le massacre est évité d’une marge confortable, tant ce premier album n’est pas le bain de sang promis, mais plutôt une mise en garde pas assez fournie.

Mais gageons que l’avenir me donnera raison (en tout cas je l’espère), et que ce Retribution ne sera qu’un premier pas sur le chemin d’une longue carrière, que je leur souhaite. Faire des dégâts, OK, mais le faire avec style, c’est recommandé.


Titres de l'album:

  1. Retrospective
  2. Zombi Bukakke
  3. Virtues
  4. Aviator
  5. Cult Of Death
  6. MadBrain
  7. Retribution
  8. Thrash Massacre

Site officiel


par mortne2001 le 08/12/2017 à 14:12
68 %    695

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Kerry King

https://www.blabbermouth.net/news/kerry-king-on-his-post-slayer-project-it-will-be-fking-good/Le pere King parle de son projet justement. 

15/10/2021, 23:04

afarf

bof 

15/10/2021, 21:01

Humungus

C'est plus ce que c'était c'est sûr, amis cela reste du UNLEASHED pur jus..."D'après les deux extraits, j'ai l'impression que le groupe s'assoupli alors qu'il gagnerait à se durcir"CLAIR !!!

15/10/2021, 09:05

Arioch91

J'ai aussi trouvé que la vidéo était too much pour les 30 ans de Machine Head.Un paquet de zicos présents sur la vidéo ont un groupe bien plus vieux que ça et ça balance des "30 years ! wooohhhhhhhhh ! Great ! Incredible ! Inbeliva(...)

15/10/2021, 08:21

RBD

Normal, j'en ai servi l'autre soir. C'est de saison.Monolord va tourner en Europe et en France en novembre prochain, je crois.

14/10/2021, 23:09

Gargan

Le premier truc auquel j'ai pensé : civet aux cèpes... pfff..

14/10/2021, 21:11

Hoover

 @Arioch91: Personnellement j'aime bien World painted blood, ça ne réinvente rien mais c'est bien fait, le seul album de trop pour moi c'est le dernier. Quant à King c'est de loin le membre de Slayer qui m'intéresse le moins, pas sûr(...)

14/10/2021, 18:13

l\'anonyme

@ Jus de cadavre: non, ce n'était pas avec Holt mais avec Phil Demmel. Holt avait mentionné qu'il se consacrait maintenant pleinement à Exodus et King avait dit que, avec Holt, ça ferait clone de Slayer et que ça n'aurait pas de sens. (...)

14/10/2021, 11:41

l\'anonyme

Personnellement, je trouve que "Where can you Flee?" est meilleur que "the king let his crown". Mais ce ne sera pas l'album du siècle et probablement le moins bon d'Unleashed. Et puis, ce son de guitare sur "The King...", pas vraiment percutant p(...)

14/10/2021, 10:59

pierre2

........... encore un groupe que j'ai vénéré mais qui aurait dû s'arrêter depuis bien longtemps !

14/10/2021, 10:34

Jus de cadavre

Ce n'était qu'une rumeur lancée par la femme de King (elle cause beaucoup pour ne rien dire elle) le projet de KK (ça parlait aussi de Phil Anselmo et Gary Holt, en gros Slayer sans Araya quoi). Mais rien de nouveau la dessus j'ai l'impression. Le jour ou (...)

14/10/2021, 10:25

Humungus

"Le projet du père King avec Paul Bostaph ça en est où ?"Ah bon ?!J'étais pas au jus de ça du tout...Alors du coup effectivement : Ça en est où ?

14/10/2021, 10:00

Arioch91

Pour moi, le dernier bon album de Slayer, c'était Christ Illusion.World Painted Blood partait un peu en roue libre et Repentless, j'ai pas aimé du tout.Araya étaint rincé et avait envie d'une seule chose : profiter de sa retraite.Le (...)

14/10/2021, 09:09

Kerry King

Le projet du pere King avec Paul Bostaph ça en est où ?

13/10/2021, 22:40

dawad

Ils ont fait un bon album, le premier.

13/10/2021, 20:32

RBD

Machine Head... c'est une vieille histoire de fidélité entre Flynn et moi, au gré des rédemptions successives et de lives toujours sérieux à défaut d'être très spontanés parfois. J'apprécie même les a(...)

13/10/2021, 13:41

Humungus

Je ne pensais vraiment pas à une reformation de SLAYER en disant ça mais à un autre projet monté par Kerry.Je suis en gros d'accord avec toi concernant le timing séparation de SLAYER... Même si cela me fait grandement chier hé hé h&e(...)

13/10/2021, 13:17

mortne2001

Et on va à la ligne de temps en temps monsieur AlexXxis???? TU VEUX NOUS FAIRE SUFFOQUER, C'EST CA??????

13/10/2021, 11:55

Jus de cadavre

Et bien de mon coté je ne souhaite vraiment pas le retour de Slayer par contre ! Déjà, Araya a prévenu que pour lui c’était définitivement terminé. Donc si Slayer venait à se reformer ce serait sans lui. Donc bon, ce ne serait mê(...)

13/10/2021, 11:47

Humungus

Croisons les doigts pour ça Jus de cadavre !Croisons aussi les doigts pour que cela soit bon si cela se fait... ... ...PS : Une news sur MACHINE HEAD où on fini par commenter sur SLAYER...CQFD

13/10/2021, 11:17