« MARYLOU & THE MIRROR ce sont les influences saturées de 3 mecs explicitement recrachées sous la forme d’une musique trop métal pour les rockeurs, et trop rock pour les métalleux. »

En gros, des mecs qui dès le départ prennent toutes les précautions pour pouvoir dire le moment venu, « on vous avait prévenus, ne venez pas vous plaindre parce que ça ne vous plaît pas. » Je me méfie toujours des mecs comme ça, ça pue la nonchalance pas assumée, les types qui jouent un truc entre deux ou trois eaux pour s’attirer les faveurs et se tirer en douce si l’affaire est foirée, les mains toujours propres.

D’autant plus qu’ils ne sont absolument pas obligés de faire profil bas, puisque justement, leur musique pourrait bien plaire à tout le monde. Tiens, même leur pochette à des airs de Death Magnetic, l’album qui devait réconcilier METALLICA avec sa fanbase.

Mais soyons un peu sérieux et parlons d’eux, puisqu’ils attendent dans l’antichambre, la mine satisfaite et le verbe discret.

Les MARYLOU & THE MIRROR viennent de Toulouse, ne reprennent pas Nougaro, mais pas non plus CLASSE X ou PUNISH YOURSELF, et quelques autres héros locaux. Non, ils font leur truc dans leur coin, à trois si possible (Fred – chant et basse, Sylvain – guitare et Kevin – batterie), mais évoquent à tour de bio/bras une certaine Marylou qui serait passée dans leurs rangs par le passé, sans vraiment qu’on sache s’ils fantasment ou disent la vérité.

Et on s’en fout.

Ce qu’on doit savoir absolument, c’est que ces trois-là connaissent leur Noisy Rock, leur Hardcore, et leur Rock’n’Roll tout court par coeur, qu’ils ont des influences précieuses dans leur musette et que leur Rock Around the Coffin ne doit rien à Bill Haley, mais pas plus aux CRAMPS.

Non, à terme, on pense plus à l’école de MacKaye, FUGAZI en tête, pour cette version assez hermétique d’un Core’n’Roll un peu étouffé, et très libre de ses orientations. On y trouve une guitare complètement free, une rythmique qui se lie et de dénoue, un chant un peu goguenard et dans les vapes parfois, et des morceaux, qui ne se ressemblent pas, mais qui rassemblent sous une même bannière de distorsion et de mélodies étouffées dans l’œuf.

Trio saturé ?

Oui, c’est complètement ça.

Alors après un Egocentric Songs (With A Fucking French Accent) qui déjà plaçait ses billes il y a quelques années, c’est encore dans le giron de Crazy Mother Fuckers Records qu’on retrouve les Toulousains, pour ce Rock Around the Coffin enregistré, produit et mixé par Clement Soulignac aux studios La Friche. Une cover signée du trait de Fabien Alexandre, et le tour est joué, vous avez peut-être entre les feuilles un des meilleurs albums du style de ce début d’année.

Et un morceau comme « Rock Around the Coffin » avec ses huit minutes de progression constante et maladive vous le prouvera en…huit minutes.

Guitares tendues ou relâchées, nappes vocales en trio qui remplissent l’espace, et longue avancée Noisy qui pourtant ne rechigne pas à planter des crocs Post Rock dans des harmonies bizarres, un peu diluées dans une descente un peu brutale de vie qui ne tourne pas rond.

On pense aux THUGS, un peu à UNSANE en version vraiment plus posée, et donc à FUGAZI, mais en moins straight et précis. Enfin, en somme, un Rock bien dans ses pompes qui ne font pas la même pointure.

On sent quelques références, des allusions à Tarantino sur les samples de « I'll Rape Your Dead Body, You Fucking Racist Bastard », qui ne semble faire aucun mystère de son message, mais qui chaloupe quand même comme un vieux Hardcore fusion un peu ragga des nineties.

Tiens, moi aussi je vais faire le malin, et dire que tout ça m’a fait penser à une association un peu branque entre les DOGS et VIRAGO qui liraient de concert le même manuel pour jouer le Post Punk des 80s à leur sauce, un peu passée, mais encore assez relevée.

Et toujours cette grosse basse de Fred, qui traîne, qui plombe, mais qui donne le ton. Lourd, et primesautier à la fois, et ça, j’aime bien.

Mais le trio aime aussi la légèreté d’un tempo plus up et un peu cassé, pour une grosse dose de Rock burné, qui rappelle un peu les bonds d’un Jon SPENCER en pleine séance de fitness du dimanche matin. « Rot With You », c’est sec comme un muscle qui a porté trop d’amplis, et pourtant, ça groove, encore. Les riffs sont acides, presque autant que ceux de HUSKER DU lorsque le temps se couvrait, et cette fois-ci, l’assemblage basse/batterie est plus ludique, et permet à Sylvain de tricoter deux ou trois trucs bien fuzzy.

Au contraire, « Pee » prend son temps parce que la prostate à cet âge-là, c’est la galère. Alors on attend devant la porcelaine, que ça veuille bien sortir, et on en profite pour tancer une longue intro qui couve le feu de l’urètre qui fait son capricieux, avant que ça ne coule enfin d’une grosse pression Noisy un peu Dark sur les bords de la cuvette.

On crie bien sûr parce que ça fait mal, mais on finit par apprécier la libération d’un gros Post Rock qui ose enfin le bombastic et un riff un peu plus coulé. Et putain que ça fait du bien…

« Au Regard des Absents » termine le tout, en douze minutes, dans un créneau qui mixe le NEUROSIS le plus contemplatif et le HYPNO5E le moins franc. Harmonies qui tournent et virent, longues répétitions en mantra, pour un Post Metal/Post Rock pas du tout superfétatoire, mais qui joue la montre pour imposer ses idées d’ailleurs.

Où ça ?

Je n’en sais rien. Toulouse la nuit peut-être. Ou Détroit. Mais dites-moi les gars, vous mettez en terre quel genre de cercueil en fin de compte ?

Parce que votre album là, ça m’a plus l’air de célébrer la vie non ? Enfin je n’en sais rien. Mais par pitié, arrêtez de vous faire passer pour de gentils crétins.

 On connaît la musique, et vous aussi.


Titres de l'album:

  1. INtro
  2. Dogs
  3. Pee
  4. Rock Around the Coffin
  5. Rot with You
  6. I'll Rape Your Dead Body, You Fucking Racist Bastard
  7. Au Regard des Absents (feat. Corde)

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 07/03/2017 à 14:40
80 %    568

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Ares Kingdom

By the Light of Their Destruction

Mosh-pit Justice

Fighting The Poison

East Of The Wall

NP-Complete

Spirits Of Fire

Spirits Of Fire

Brutal Sphincter

Analhu Akbar

Darkthrone

Old Star

Makkmat

Beina Brenner

Jess By The Lake

Under The Red Light Shine

Rammstein

Rammstein

D.a.d

A Prayer for the Loud

Death Angel

Humanicide

First Signal

Line of Fire

Find Me

Angels In Blue

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Ad Patres / Iron Flesh / Origin'Hell - Live-report Rennes

Jus de cadavre / 28/05/2019
Death Metal

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Ministry

18/06 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Photo Stream

Derniers coms

Haha, ouais. Bon en même temps, fallait pas s'attendre à voir autre chose venant d'eux.


Ca paiera les soins de Mustaine, touché par un cancer de la gorge. En espérant un prompt rétablissement au divin rouquin.
Endgame reste leur meilleur album depuis... Rust In Peace, et le plus agressif aussi.


Courage a ce monstre du Metal.


Ah bah merde ! J'étais content de pouvoir revoir le père Wino sur scène... Grand souvenir avec Spirit Caravan il y a quelques années sur cette même scène.


Ah merde Humungus, ce qui me plaît surtout dans le dernier Vltimas, c'est les influences orientales...Le mash-up Faudel/David Vincent m'a tellement fait rêver ! :)


Il a survécu à la dope, à l'alcool, à dieu et à Metallica en écrivant les plus belles pages du Heavy/Thrash alors je pense qu'il survivra à ce putain de cancer ! Pour moi, le Metal God, c'est lui. Le meilleur guitariste du Metal c'est lui, alors il ne peut pas mourir. Dave Mustaine ne mourra (...)


Vas y Dave, nique lui la gueule à ce putain de cancer.


Tout simplement parce qu’ils sont pourris...


Eh ben...
Fucking hook in mouth.... :-(


@humungus : tout à fait d'accord ! ;-)


En fait, je pensais que tu faisais une vanne et que tu sous entendais par là que c'était le meilleur fest d'Europe…
Alors, pour corriger "réellement" l'ensemble, le HELLFEST c'est :
L'un des plus grands d'Europe, le plus grand de France et le meilleur au monde mondial au niveau des (...)


Détrompe toi Humungus, on ne s'en branle absolument pas, c'est justement pour partager les attentes de chacun et pourquoi pas donner envie à ceux qui hésitent d'aller voir tel ou tel groupe. Et ton R.O. est plus que solide dites donc, je m'y reconnais assez !
Et pour "le plus grand festival(...)


J'imagine que tout le monde s'en branle, mais y'a pas de raison qu'il n'y ait que les chroniqueurs qui vous fassent part de leur destinations sur le fest (merde quoi !) :
- Vendredi : CONAN, POWER TRIP (jamais vu. Hâte de voir ça sur scène et surtout dans le pit hé hé hé), DIAMOND HEAD ((...)


Ah merci totoro !
Je ne suis donc pas le seul à penser qu'il n'y a pas plus de Crust là dedans que de références Raï dans le dernier VLTIMAS.


De mon coté j'y serais aussi pour le zine'... Mon RO du coup : Slayer, Slayer et Slayer (en gros quoi). Plus sérieusement y'a de quoi faire encore cette année ! Mais pour moi ça se passera, comme depuis des années maintenant, quasi uniquement sous les tentes... A part pour Slayer, Gojira et 1 o(...)


J'avais peur après "LIFAD" que je n'aime pas (trop facile, pas assez martial, aux chansons loin d'être inoubliables, à part "Waidmanns Heil"). Rassuré par l'énormissime "Deutschland" et "Radio", c'est désormais tout l'album qui me fait plaisir. Rammstein ne change pas vraiment mais a trouvé u(...)


Je n'entends pas du tout le truc Crust dans ce disque... Par contre, c'est un sacré putain de bon disque, avec un nombre de riffs qui tuent complètement affolant ! Entre Death Mélo et Dark Metal suédois. On oscille pour ma part entre du Tribulation plus vénère, moins prog' et du Dissection pé(...)


"Ils ont enfin sorti un album potable depuis 1988 ? Ah non après vérif ' leur dernière crotte reste Hardwired."

1988 soit 30 ans passé.

Oui ils ont quand même sorti un très bon album depuis indiscutable depuis...Le Black Album ! Il y a 28 ans...

-
<(...)


Voir un groupe aussi lourdaud que le Metallica actuel reprendre Thin Lizzy c'est quand même la honte. Finalement Jojo c'était parfait pour eux.


Hate d'écouter la suite un groupe que je trouve vraiment excellent dans le style...bref un beau voyage auditif pour moi.