Violence Of The Skies

Primitai

26/03/2021

Rock Of Angels Records

Déjà le sixième album pour les anglais de PRIMITAI, près de vingt après leur émergence du côté de Sandhurst, dans le Berkshire. Trois ans après The Calling, le groupe revient donc nous décrire la violence qui agite les cieux, et qui leur a permis de trouver l’inspiration pour ce nouveau tome de ses aventures. S’ils ont toujours été classés dans la catégorie bâtarde du Heavy Thrash depuis leurs débuts, les anglais proposent une musique beaucoup plus nuancée que cette appellation générique, et un peu trop vague pour vraiment dessiner les contours d’un art plus fin que la moyenne. D’ailleurs, en écoutant ce Violence Of The Skies, on ne peut s’empêcher de penser que ce créneau ne leur convient plus vraiment, même si leur musique a gardé cette agressivité qui la caractérisait dans les primes années. Aujourd’hui, le combo évoluerait plutôt dans un univers de Heavy mélodique et puissant, parfois même légèrement FM sur les bords, sans que les fans de Heavy ne ressentent le besoin de leur tourner le dos.

Depuis 2003, le line-up a pas mal évolué, mais c’est aujourd’hui le même line-up que celui de The Calling que nous retrouvons, avec à la barre Srdjan Bilic (guitare), Guy Miller  (chant), Sergio Girón (guitare, depuis 2015), Scott Miller (basse, depuis 2016) et Jonathan Warren (batterie, depuis 2016 également). Les musiciens se connaissent donc depuis plusieurs années, et l’osmose a enfin pu prendre entre eux, ce qu’on ressent sur les premiers morceaux de cette dernière livraison, professionnelle et fraîche en tous points.

Evidemment, il n’y a rien de choquant ou de novateur à attendre des anglais, qui depuis leurs débuts prônent un certain formalisme de composition. Mais la qualité est toujours au rendez-vous, et peut-être encore plus que par le passé, avec une pelletée de compositions nobles et conquérantes, faisant la part belle à des guitares perpétuellement affamées. Entre PRETTY MAIDS et ECLIPSE, quelque part dans la galaxie JORN, les PRIMITAI combinent donc la puissance rugueuse des représentants de leur pays (JUDAS PRIEST, IRON MAIDEN) et l’art de la modulation scandinave et nordique des 220 VOLT, ECLIPSE, PRETTY MAIDS et autres défenseurs harmoniques. Le résultat se fait sentir sur le title-track « The Violence of The Skies », que l’écurie Frontiers aurait pu faire courir sur les hippodromes les plus huppés, avec son velouté de claviers et son gros nappage de riffs nobles dans la plus pure tradition de RAINBOW.

Constitué de musiciens très doués, à la limite des surdoués d’ailleurs, PRIMITAI est un véhicule permettant de mettre en avant des capacités individuelles au service d’un collectif soudé, et en entendant les parties de basse hallucinantes de Scott Miller, on en vient à penser à une forme sublimée de HEIR APPARENT, celui de Graceful Inheritance, tant la versatilité est de mise chez les anglais.  

Enrobé dans un sublime mastering signé par la référence Alan Douches (MOTORHEAD, MASTODON), et emballé dans une superbe pochette de notre talentueux ami Stan W Decker (MEGADETH, DRAGONFORCE, entre beaucoup d‘autres), Violence Of The Skies fait preuve d’une classe Heavy folle, et soigne son aspect progressif d’une poignée de titres plus ambitieux que les autres. Ainsi, « Valley of Darkness » en profite pour accélérer le tempo, avant de revenir vers une modération plus en phase avec la philosophie actuelle du groupe, mettant toujours l’accent sur les mélodies défendues brillamment par la voix puissante et lyrique de Guy Miller. On pense à un DRAGONFORCE moins carton-pâte, à un STRATOVARIUS en pleine possession de ses moyens, et on se dit que les PRIMITAI ont tout à fait leur place au panthéon à leurs côtés.

Argument conforté par le monstrueux et évolutif « The Storm Kings », épique à souhait et sur lequel on retrouve un featuring de Tom Draper (ancien guitariste du groupe). L’ambiance très DIO permet de s’immerger pendant de longues minutes dans le Heavy des années 80, emphatique, lourd, aux harmonies amères et à l’atmosphère très mystique. Mais les titres courts ont aussi leur mot çà dire, et autant dire d’ailleurs qu’ils le prononcent haut et fort, à l’image de « Warriors of Time », ultra catchy et up tempo brulé par les deux bouts, qui nous entraine sur la piste de PRIMAL FEAR et JUDAS PRIEST, avec en participation extérieure Vladimir Djedovic et Mladen Pecovic, deux musiciens serbes venus s’impliquer dans l’aventure anglaise.

Rien à jeter du coup ? Non effectivement, puisque l’album, malgré sa longueur conséquente et ses deux bonus track en CD effleure tous les sous-genres du Heavy Metal, se frottant à la puissance du Power pour mieux caresser la soie du Hard mélodique, retrouvant parfois le panache allemand avec l’aide de la légende Paul Quinn de SAXON sur le glorieux « Put To The Sword ».

Les esthètes de la concision auraient sans doute préféré que le tracklisting s’arrête sur la case du dernier morceau officiel de la version digitale, ce « The Storm Kings », guerrier en diable, et suintant d’une foi indéfectible en un Heavy Metal pur et noble. Ceci étant dit, « The Huntress » et sa légèreté affutée et surtout, « Prophecies » et ses sept longues minutes font office de porte de sortie très respectable, nous laissant repus et satisfaits de cette démonstration de force et de finesse technique.

PRIMITAI continue donc son chemin sans vraiment dévier de sa trajectoire bien tracée, mais propose un album presque parfait dans le style, certes daté, mais interprété avec panache. Alors, fans de Heavy qui n’hésite pas à jouer avec la puissance, ruez-vous sur le sixième chapitre des aventures des anglais, qui vous emporteront loin dans le temps et l’espace.   

      

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Stars Are My Guide

02. The Uprising

03. The Violence of The Skies

04. Valley of Darkness

05. Warriors of Time (feat. Vladimir Djedovic and Mladen Pecovic)

06. Innocent

07. Put To The Sword (feat. Paul Quinn)

08. The Cold Surface of The Moon

09. I’ll Live Again

10. The Storm Kings (feat. Tom Draper)

11. The Huntress (CD Bonus Track)

 12. Prophecies (CD Bonus Track)


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 11/01/2022 à 17:35
82 %    252

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 2 / Du jeudi 23 au dimanche 26 juin

Jus de cadavre 06/07/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Gang + Balls Out + Overdrivers 20/08 : Place Du Rietz, Burbure ()
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Fakino

Excellent ! J'adore leur style musical Faaitoito Aroma et TE RUKI

15/08/2022, 20:50

David ghetto

Manque de rythm sur le montage mais le son est lourd !

15/08/2022, 13:46

Steelvore666

Excellent titre pour un putain d'album, que je ne saurais que trop conseiller à ceux qui sont passés à coté jusqu'à présent.

15/08/2022, 10:11

Simony

Extraordinaire album ! En tout point d'accord avec cette chronique. De mon côté l'influence de CHRISTIAN DEATH est plus que perceptible en effet.

15/08/2022, 10:00

Humungus

Pourquoi pas De Villiers avec un t-shirt DISRUPT ?

15/08/2022, 09:10

Stench

Musicalement c'est plutôt bon mais qu'est-ce que le chant manque de puissance ! 

14/08/2022, 07:43

Humungus

Fan de l'Action Française avec un t-shirt DROPDEAD...J'approuve.

12/08/2022, 23:08

Humungus

Hé hé hé...Dans ce genre d'attroupement, le back patch DISSECTION méritant le haut et court et pour le mieux le goudron et les plumes... ... ...

12/08/2022, 23:02

pierre2

Je préfère mon Nick bougon dans Paradise Lost....   

12/08/2022, 19:58

FaFa

Fred, sale petite pute de balance, lâche de gauchiste. Fallait lui dire en face. Et ses convictions n'ont rien à voir avec la musique. Pauvre tocard.

12/08/2022, 15:40

Jus de cadavre

Merci ! Et non pour la veste à patch ha ha ! On était déjà bien grillés en tant que frenchies (avec notre accent et... nos bouteilles de rouge !) je voulais pas en rajouter pour se faire remarquer

12/08/2022, 13:44

Humungus

Non, non Jus de cadavre, tu as très bien fait de poster ce nouvel épisode.Même si je ne compte absolument pas aller à Seattle ou Vancouver un jour, c'est toujours très intéressant d'avoir une vision autre d'une ville, d'une r&eac(...)

12/08/2022, 13:08

Humungus

Mouais...En même temps, des groupes qui font du playback dans un hangar en guise de clip, y'a pas que ces deux là hein... ... ...

12/08/2022, 12:56

Moi

Je confirme, le réalisateur est le même pour les 2 vidéos, et le créateur de Gaerea

12/08/2022, 11:43

Jean

C’est vrai que la plupart des artistes ont déjà tourné dans des festivals cet été en France . C’est pas la folie 

12/08/2022, 09:06

Humungus

C'est moi ou l'affiche n'est vraiment pas folle cette année ?

12/08/2022, 07:10

Fred

Croisé une fois, ce mec est une sorte de connard fan de l'Action Française et nostalgique d'un temps révolu, dommage qu'il n'ait pas l'honnêteté d'en parler dans cet interview. Saoulant et gavant.

11/08/2022, 21:06

Jus de cadavre

Merci pour ce très bon report (comme d'habitude) RBD.Nous avons encore et toujours la même vénération pour Suffocation, hé hé. Un groupe éternellement en immense forme sur scène. On se demande quand ils baisseront de r(...)

11/08/2022, 18:39

Simony

Je retiens MOOR et DEATH FILE RED avec LYMBOLIC SCYTHE dans un coin de la tête parce qu'il y a quelque chose je trouve dans cette démo...Merci Mortne2001 pour cette mise en lumière des suintantes abimes du Metal

11/08/2022, 08:20

Satan

@ Gargan : Pour le coup le réalisateur est apparemment un membre de Gaerea par ailleurs...

10/08/2022, 21:36