Samanōn

Gjoad

15/12/2020

Antiq Records

Saurait-on narrer les sentiments envahissants qui nous imprègnent face à des paysages somptueux, ces sentiments aussi singuliers que différents à chaque topographie, qui, de montagnes en montagnes, de prairies en prairies, de forêts en forêts, vous absorbent à l’intérieur de vous-même. Je ferme les yeux, je repense aux petits villages alpins, à ses sommets majestueux. Je repense au Doubs, aux Pyrénées tous ces paysages qui m’ont marqué et touché par leur beauté. Mais surtout, je repense aux Alpes Mancelles, ma région que je chéris. Ses forêts et ses rivières aux bords des quelles je me suis tant promené et me promènerai encore et encore… Je me vois comme Rousseau dans « Les Rêveries du promeneur solitaire », marchant prêt de l’eau, parfois canne à pêche à la main, la nature comme compagnon. J’ai beau être seul, mais la majesté et la grandeur de ce que je vois devant moi, me laisse un sentiment que je ne saurais décrire. Le sentiment d’appartenir à un tout, une émotion trouble et vague de faire corps avec ce qu’il y a de plus profond en moi et tout ce qui m’entoure. Pourtant, chaque sortie, chaque panorama, est un tableau unique qui se teinte de frissons particuliers. De la mélancolie à la joie ineffable, de la tristesse à l’exaltation de notre être, ce que l’on contemple devient alors un miroir avec lequel on se regarde. Une fenêtre propice pour rentrer au cœur de soi, réfléchir sur notre existence, entrer en introspection, en faisant face à nos doutes, nos faiblesses et nos peurs, sans que la panique nous prenne d’assaut.

Vous vous demandez sûrement, après ces quelques lignes, ce que je raconte ici ? Oui, car on est là pour parler de l’album de GJOAD, le nouveau groupe signé chez Antiq Label ! Et bien, c’est exactement de ça dont il est question dans ce petit préambule. Le sentiment que m’a procuré ce premier album de ces Autrichiens originaires des Alpes. Avec ce Rock Atmosphérique aux allures Dark Forlk, je me suis retrouvé cerné par les émotions. Dès le premier regard sur la pochette, on se sent happé par l’univers du groupe. Cette huile sur toile titrée Salzburger Landschaft et réalisée par le peintre Autrichien Franz Steinfeld en 1852, témoigne de l’inspiration du groupe et reflète parfaitement l’aura que construit ce dernier à travers sa musique. Puis viennent les premières sonorités. Une sorte de larsen enveloppé de reverb et de delay, enluminé par divers petits sons étincelants. Une atmosphère mystique se met peu à peu en place, à travers divers petits sons, fruits de l’expérimentation du groupe avec divers instruments traditionnels. Ce premier morceau « Rouh – Samanōn », d’une durée de 14 minutes et divisé en deux parties, est un parfait résumé de toutes les influences du groupe. D’une atmosphère qui rappelle les rites chamaniques, on dérive peu à peu sur un post rock rêveur et luxuriant, qui ne cache pas son influence black metal avec l’apparition d’un blast à la fois timide et saisissant. Puis, le son se coupe, et reprend comme si il s’agissait d’un nouveau morceau, là apparaît le coté rock atmosphérique, à base de guitare calme, douce et réconfortante comme un feu de cheminée que l’on allume en plein hiver. Le second morceau, « Peraht », est pour moi le meilleur de l’album et dévoile vraiment le potentiel du groupe. Une formidable montée en puissance, superbement maîtrisée, très progressive mais jamais ennuyeuse. Un soupçon de mélancolie, et d’appel à la solitude se fait sentir avec cette reverb omniprésente et ces riffs presque ternes, mais d’où découle une beauté lyrique quasi-merveilleuse. Ainsi, chaque morceau vient s’accorder dans mon esprit avec un paysage, une saison, et une ballade, une forme d’évasion à travers la musique. Sur « Peraht, » c’est donc un panorama montagneux et hivernal, offrant la vision de forêts froides et sans feuilles sur ses flancs. Sur « Gartsang, », les journées pluvieuses d’automnes que je regarde à travers la fenêtre de la maison de mes parents. « Hagazussa » me rappelle les balades en forêt à chercher des champignons et des châtaignes, la détonation des fusils des chasseurs qui viennent percer le brocard… Et qu’importe le côté austère que peuvent avoir certaines de ces scènes, je n’y vois jamais de violence ou de tristesse, mais un simple paysage, un état des choses et du réel que je trouve beau et majestueux par son authenticité.

Alors cette nouvelle sortie Antiq, qu’en est-il finalement ? Et bien, très agréablement surpris. Quand on prend le temps d’écouter l’album en profondeur. Puis, j’aime ce label justement car il sait toujours proposer des choses nouvelles et originales, tout en gardant un certain cap. Je vois, dans ce Samanōn, de la nostalgie envers des paysages que les gens n’apprécient plus pour leur juste valeur, peut-être même une forme de nostalgie en vers des modes de vies plus ancestraux que l’on ressent à l’écoute des nombreuses expérimentations élaborées avec des instruments traditionnels. En tous cas, ce que je pense, c’est que GJOAD nous invite à prendre le temps… Le temps de la contemplation, le temps de vivre, et le temps de se comprendre à travers notre nature et les émotions qui nous traversent. C’est vraiment comme cela que j’ai perçu cette œuvre et je suis certain que chacun peut y trouver quelque chose, si ce n’est écouter une musique riche et belle.


Tracklist :

1. Rouh - Samanōn
2. Peraht
3. Gartsang
4. Hagazussa
5. Untar 


Bandcamp
Antiq Label

par L'Apache le 21/12/2020 à 16:00
70 %    357

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
21/12/2020, 22:30:40

"Le sentiment d’appartenir à un tout, une émotion trouble et vague de faire corps avec ce qu’il y a de plus profond en moi et tout ce qui m’entoure." C'est le LSD ça mec... Haha, nan plus sérieusement merci pour la chro, bonne découverte !


Humungus
membre enregistré
22/12/2020, 14:18:03

Tellement vrai Jus de cadavre !


L'Apache
membre enregistré
22/12/2020, 15:56:54

Oh bah un petit carton et c'est sûr tout va beaucoup mieux ! 

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview

Palavas Surfers

RBD 16/07/2021

Live Report

Monarch ! 2009 + 2015

RBD 06/07/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
KRISS

Fan des 4 premiers albums évidemment je suis déçu, même si j’ai apprécié surgical steel, je trouve ce dernier album sans saveur, et une viande sans gout ce n’est pas festif.J’abandonne.

20/09/2021, 21:20

Gargan

ça n'a absolument rien à voir, mais l'écoute m'a rappelé l'impression que j'ai eue à l'époque à l'écoute de "towers of frozen dusk" d'Evoken, l'expression auditive d'un putain de mo(...)

20/09/2021, 20:29

POMAH

Une énorme claque, dans la même veine que Abyssal Vacuum et Amnutseba

20/09/2021, 17:06

Bones

En passant ces 2 albums au pressoir pour en extraire toute la flotte et les moments passables, on aurait facilement obtenu la matière brute d'un Appetite 2.Immense gâchi. Du coup c'est une doublette que je ne ressors jamais. Ca me gave de zapper des pistes.

20/09/2021, 12:45

Bones

En pleine découverte de cet album, acheté samedi.Mais bon sang, on y retrouve des moments d'excellence !  Ces mélodies tordues et vicieuses, ces rythmiques velues, ces petits passages qui blastent, ces vocaux au papier de verre...  on est complètemen(...)

20/09/2021, 12:42

Kerry King

November Rain faut dire la vérité, ce titre démonte tout à tout niveau, Axl et Slash y sont a leur top.

20/09/2021, 11:14

Humungus

!!! !!! !!! O-BLI-GA-TOI-RE !!! !!! !!!

20/09/2021, 09:54

Gargan

C’est juste moi ou la pochette est vraiment moche ?

20/09/2021, 06:41

Buck Dancer

Comme j'aime pas les Guns, j'attends maintenant la chronique du Black Album. 

19/09/2021, 13:56

Hoover

Un grand merci pour cette belle chronique. A ceux qui pourraient dire qu'il aurait mieux fallu une chronique deux fois moins longue avec juste les meilleurs morceaux, j'ai la même réponse que pour les Use your illusion: je veux le tout, et qu'importent les longueurs.

19/09/2021, 13:45

Arioch91

Gun's Roses, à l'instar d'autres comme Cotlett Crüe/Ratt/Poison me sont tous passés au-dessus de la tête sans même que je m'y intéresse.Le seul morcif que je connais d'eux est Welcome to the Jungle et uniquement parce qu'i(...)

19/09/2021, 12:21

Gargan

La succession don't cry /back off bitch m'a toujours bien fait rire, on passe du romantique au bien vulgaire sans transition. Civil war (mon coeur balance aussi avec november rain, forcément), ça reste toujours parfaitement d'actualité, aussi bien outre-altanti(...)

19/09/2021, 11:59

Humungus

Oh et pis crotte !"Novembre rain" reste quand même la mieux merde.Cf. "« November Rain » n’est ni plus ni moins que le « Bohemian Rapshody » d’Axl"

19/09/2021, 10:42

Humungus

Pfiouuu !!!Ça c'est de la chro.Perso, "Civil war" reste ma préférée.PS : "Aurait-il fallu condenser tout ça en un seul double album, ne contenant que l’indispensable ?"OUI !!!

19/09/2021, 10:28

totoro

Trop de morceaux qui font que je ne reviens que sur ceux que j'aime ("You Could Be Mine", "Breakdown", "Locomotive", "November Rain", "Pretty Tied Up", "Shotgun Blues", "14 Years", "Get In The Ring", "Yester(...)

18/09/2021, 23:59

Simony

Autant je reconnais l'importance de ces deux albums dans l'histoire du Rock, autant ils glissent sur moi sans que je m'y accroche. A un moment donné, je devais posséder le volume II mais c'est vraiment long pour moi, j'ai préféré rester (...)

18/09/2021, 21:16

Gargan

Très belle pochette et bonne surprise, travail de compo au dessus du lot + basse bien en avant.

18/09/2021, 18:47

Jus de cadavre

Rah bordel ce que j'aime ce groupe. La prod est un chouilla trop propre pour le style, mais bon dieu ça défouraille ! La bagarre !

18/09/2021, 17:43

metalrunner

Tu rajoutes la voix d Dickinson et voila le dernier album de Maiden  

18/09/2021, 09:11

POMAH

C'est fougueux ce truc... je ne m'attendais pas à cela.

18/09/2021, 08:41