Lorsque l'on reçoit un album avec sur la couverture des bestioles difformes surmontées du logo du groupe rassemblant cartouchières et pentagramme, on sait que l'on se dirige vers une bonne branlée. Avec les Turcs de PERSECUTORY et leur premier album,  Towards The Ultimate Extinction, c'est exactement ça, l'uppercut en mode rafale où les mosh parts répondent aux blasts pour ne vous laisser aucun moment pour reprendre son souffle dans les cordes.

Le groupe se forme en 2014 et publie l'année suivante un EP, Perversion Feeds Our Force, sortie chez Hell's Hammer Music, un EP dont on retrouve la trace sur ce premier album avec le titre "Maelstroms Of Antireligious Chaos" qui clôt cette galette une nouvelle fois très soignée, on y reviendra plus tard. J'ai déjà eu l'occasion de saluer le travail des Polonais de Godz Ov War Productions mais ce premier album de PERSECUTORY en est une nouvelle preuve, bref, c'est accessoire mais c'est dit !

Au niveau du contenu, nous avons là une base Black Metal bien violente, pas celui issu de la première vague mais auquel le groupe insuffle cet esprit BATHORY des débuts et ses gros relents de Thrash Metal guerrier et bien cradingue. Cela donne des titres comme "Pillars Of Dismay" ou "Till Relentless Salvation Comes" qui trouvent une réponse dynamique avec "Along The Infernal Hallways" que l'on pourrait rapprocher de ce que sort Daemon Worship où le soupçon mélodique du Black Metal sert une noirceur encore plus profonde que sur les parties riffées. Et puis il y a la chanson titre de cet album, 11 minutes d'un Black Metal aussi violent que rampant passant par des rythmes différents mais une ambiance commune, nous sommes là dans le prolongement plus brut d'un SVARTIDAUðI. Vocalement également, le groupe varie les intentions avec cette voix hurlées majoritairement utilisée par PERSECUTORY, des voix plus cérémoniales, tout cela au service d'une immersion totale dans l'ambiance noire, glauque et particulièrement prenante de ce premier album aux allures de sans faute.

Sans faute car la production y est également très soignée, le travail sur la batterie pourrait être encore plus précis pour saisir toutes les subtilités mais cela serait certainement au détriment de l'ambiance cradingue, on est là donc plus dans un choix des auteurs plus que dans une limite technique. Mais, aussi, sans faute car après un début d'album particulièrement réussi, le groupe ne s'arrête pas en chemin et clôt les débats avec "Hegemony Of The Ruinous Impurity" et "Maelstroms Of Antireligious Chaos" dont la violence vous plaque au sol et on comprend pourquoi le groupe a réutilisé cette boucherie issue du premier EP pour clore ce Towards The Ultimate Extinction.

Il y a bien entendu cette impression de déjà entendu que l'on a à chaque fois qu'un groupe de ce style se manifeste mais ce premier album renferme une noirceur, un talent d'écriture, une intelligence dans la mise en scène de sa musique car beaucoup de groupes auraient plutôt utilisé la chanson titre à la fin alors que PERSECUTORY progresse dans la violence et vous y amène avec lui, ne vous laissant que peu d'échapatoire, donc oui ce style d'album est monnaie courante mais combien ont ce rendu et cette âme ?  

Track-listing :

  1. Pillars Of Dismay
  2. Towards The Ultimate Extinction
  3. Till Relentless Salvation Comes
  4. Along The Infernal Hallways
  5. Awakening The Depraved Era
  6. Hegemony Of The Ruinous Impurity
  7. Maelstroms Of Antireligious Chaos

Facebook


par Simony le 07/11/2017 à 07:55
88 %    260

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire


Harry
@77.153.74.178
07/11/2017 à 17:01:57
Méga grosse baffe avec ça cette année.

Jus de cadavre
membre enregistré
07/11/2017 à 19:41:00
Ouh, ça risque de me plaire ça !

alan
@78.192.38.132
09/11/2017 à 20:05:18
bof il y a des pelletées de meilleures sorties dans le genre cette année. En tous cas un peu plus brutal et chaotique que ce truc...

grinder92
membre enregistré
09/11/2017 à 21:00:26
@alan : n'hésite pas à nous faire part de tes découvertes avec quelques chroniques ! Du brutal, ça m'intéresse et je ne serai pas le seul ! ;-)

Ajouter un commentaire


Cemetery Urn

Barbaric Retribution

Nekrofilth

Worm Ritual

Of Hatred Spawn

Of Hatred Spawn

Wyrms

Altuus Kronhorr - La Monarchie Purificatrice

Barshasketh

Barshasketh

Ravenface

Breathe Again

Blosse

Era Noire

Perversor

Umbravorous

Calcined

Discipline

Devil On Earth

Kill The Trends

Skald

Le Chant des Vikings

Cosmic Atrophy

The Void Engineers

Pissgrave

Suicide Euphoria

Blood Feast

Chopped, Sliced and Diced

The Intersphere

The Grand Delusion

Nachtmystium

Resilient

Billy Bio

Feed the Fire

Sacrosanct

Necropolis

Blackrat

Dread Reverence

Godsleep

Coming Of Age

Klone unplugged

RBD / 17/12/2018
Acoustique

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Cela fait une paire d'années que j'y traine mes guêtres ouais...
C'est d'ailleurs pour ça que j'en fais un peu la propagande sur METAL NEWS car j'estime que c'est un fest qui mérite amplement ce genre de pub :
- Organisé par des passionnés pour un public qui l'est tout autant
(...)


"J'étais (plus ou moins) colombophile..."
AH AH AH !!! !!! !!!


Certes Jus de cadavre, mais c'est pas dans le même coin, ni vraiment le même public complètement. Perso, y'a pas photo.
@Humungus : C'est ça. Ce sera ma première à ce petit fest, en pleurant encore le non-renouvellement du FoS. Tu y as déjà été ?


Ouais, c'est méchant comme affiche déjà là. Un mini Deathfest comme il en pousse partout en ce moment ! C'est juste con que ça tombe en plein Motoc' !


- Je pense effectivement que c'est l'affiche finale.
- "Il me semble que c'est la journée uniquement"
???
Si tu entends par là que le fest dure une après-midi et une partie de la nuit, bah oui, il se déroule effectivement sur une journée.
(Il y a un before la veille mais(...)


Clairement une affiche de qualité. Et donc une première fois pour bibi. C'est l'affiche finale ? Il me semble que c'est la journée uniquement, et que c'est le même nombre de groupes que l'an dernier.


A la différence de la France, la Norvège a une véritable culture musicale reconnue en effet...
1349 revient en force avec quelque chose d'inspiré et d'assez inédit pou leur œuvre. Je m'en réjouis car l'opus de 2014 était foncièrement mauvais : bon album dans l'absolu, mais très mauva(...)


Cool et si Entombed pouvait s'en inspirer. Parce que le A.D et autre ça craint les mecs....


GREAT !!! !!! !!!


Ah ! La France ! Le pays où l'on a des funérailles populaires pour Johnny Hallyday...


Ah ! La Norvège ! Le pays où on demande aux groupes BM de représenter leur pays comme n'importe quel autre artiste ! Enslaved récompensé par un ministre, Keep of Kalessin sur un timbre, 1349, etc...


Le line-up d'époque en plus !

A qui le tour maintenant ?


Il aurait tout foutu en l'air en étant de la partie Flynn ...
Tant mieux et en espérant qu'ils fassent quelques dates en plus et pourquoi pas par chez nous :)


Ah oui c'est vrai Dark Angel ont attend une nouvelle galette !

Le retour fracassant c'est Demolition Hammer, un massacre leur album.

Bon logiquement pas de Robb Flynn dans cette réformation, vu le départ de Phil Demmel de MH.


Ben ce serait super, ça. Peu ici ont déjà dû voir Vio-lence live, donc, comme notamment ce disque fait partie des référentiels du thrash, je ne vois pas pourquoi, si ce concert a du succès, ils ne remettraient pas le couvert avec des offres conséquentges en festival. Comme Dark Angel il y a (...)


;) tant mieux alors ! Par contre j'ai fais l'erreur de chercher d’où venait la photo de la cover de cet album. Et j'ai trouvé. A gerber, littéralement.


Tous ces groupes feraient mieux de dire qu'ils se reforment directement au lieu de tourner autour du pot, alors que tout le monde sait que la reformation ("mais on enregistrera rien de nouveau, hein !") arrivera tôt ou tard... Ça devient un sketch !


Super nom de groupe, super logo, superbe pochette (j'invite au passage les curieux à zieuter celle bien cracra de leur première démo), il ne m'en fallait donc pas plus pour être intrigué et jeter une oreille attentive sur cette galette :
Bah la musique va de paire avec tout ce que je vien(...)


Concert unique ?
Mouais...
Cela sent la reformation à plein nez ça...
Avec tournée des festivals européens d'ici peu...
Et c'est tant mieux !


Oh aller quoi Simony !?
Si tu fais l'effort de venir, je te paierai une ou deux chopines...