Lorsque l'on reçoit un album avec sur la couverture des bestioles difformes surmontées du logo du groupe rassemblant cartouchières et pentagramme, on sait que l'on se dirige vers une bonne branlée. Avec les Turcs de PERSECUTORY et leur premier album,  Towards The Ultimate Extinction, c'est exactement ça, l'uppercut en mode rafale où les mosh parts répondent aux blasts pour ne vous laisser aucun moment pour reprendre son souffle dans les cordes.

Le groupe se forme en 2014 et publie l'année suivante un EP, Perversion Feeds Our Force, sortie chez Hell's Hammer Music, un EP dont on retrouve la trace sur ce premier album avec le titre "Maelstroms Of Antireligious Chaos" qui clôt cette galette une nouvelle fois très soignée, on y reviendra plus tard. J'ai déjà eu l'occasion de saluer le travail des Polonais de Godz Ov War Productions mais ce premier album de PERSECUTORY en est une nouvelle preuve, bref, c'est accessoire mais c'est dit !

Au niveau du contenu, nous avons là une base Black Metal bien violente, pas celui issu de la première vague mais auquel le groupe insuffle cet esprit BATHORY des débuts et ses gros relents de Thrash Metal guerrier et bien cradingue. Cela donne des titres comme "Pillars Of Dismay" ou "Till Relentless Salvation Comes" qui trouvent une réponse dynamique avec "Along The Infernal Hallways" que l'on pourrait rapprocher de ce que sort Daemon Worship où le soupçon mélodique du Black Metal sert une noirceur encore plus profonde que sur les parties riffées. Et puis il y a la chanson titre de cet album, 11 minutes d'un Black Metal aussi violent que rampant passant par des rythmes différents mais une ambiance commune, nous sommes là dans le prolongement plus brut d'un SVARTIDAUðI. Vocalement également, le groupe varie les intentions avec cette voix hurlées majoritairement utilisée par PERSECUTORY, des voix plus cérémoniales, tout cela au service d'une immersion totale dans l'ambiance noire, glauque et particulièrement prenante de ce premier album aux allures de sans faute.

Sans faute car la production y est également très soignée, le travail sur la batterie pourrait être encore plus précis pour saisir toutes les subtilités mais cela serait certainement au détriment de l'ambiance cradingue, on est là donc plus dans un choix des auteurs plus que dans une limite technique. Mais, aussi, sans faute car après un début d'album particulièrement réussi, le groupe ne s'arrête pas en chemin et clôt les débats avec "Hegemony Of The Ruinous Impurity" et "Maelstroms Of Antireligious Chaos" dont la violence vous plaque au sol et on comprend pourquoi le groupe a réutilisé cette boucherie issue du premier EP pour clore ce Towards The Ultimate Extinction.

Il y a bien entendu cette impression de déjà entendu que l'on a à chaque fois qu'un groupe de ce style se manifeste mais ce premier album renferme une noirceur, un talent d'écriture, une intelligence dans la mise en scène de sa musique car beaucoup de groupes auraient plutôt utilisé la chanson titre à la fin alors que PERSECUTORY progresse dans la violence et vous y amène avec lui, ne vous laissant que peu d'échapatoire, donc oui ce style d'album est monnaie courante mais combien ont ce rendu et cette âme ?  

Track-listing :

  1. Pillars Of Dismay
  2. Towards The Ultimate Extinction
  3. Till Relentless Salvation Comes
  4. Along The Infernal Hallways
  5. Awakening The Depraved Era
  6. Hegemony Of The Ruinous Impurity
  7. Maelstroms Of Antireligious Chaos

Facebook


par Simony le 07/11/2017 à 07:55
88 %    413

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire


Harry
@77.153.74.178
07/11/2017 à 17:01:57
Méga grosse baffe avec ça cette année.

Jus de cadavre
membre enregistré
07/11/2017 à 19:41:00
Ouh, ça risque de me plaire ça !

alan
@78.192.38.132
09/11/2017 à 20:05:18
bof il y a des pelletées de meilleures sorties dans le genre cette année. En tous cas un peu plus brutal et chaotique que ce truc...

grinder92
membre enregistré
09/11/2017 à 21:00:26
@alan : n'hésite pas à nous faire part de tes découvertes avec quelques chroniques ! Du brutal, ça m'intéresse et je ne serai pas le seul ! ;-)

Ajouter un commentaire


Sons Of Morpheus

The Wooden House Session

Seven Spires

Emerald Seas

The Dues

Ghosts Of The Past

Quiet Riot

Hollywood Cowboys

Angel Witch

Angel Of Light

Vastum

Orificial Purge

Divide

From Seed to Dust

Soul Grinder

The Prophecy of Blight

Silverstage

Heart n’Balls

Surgical Strike

Part of a Sick World

Annihilator

Ballistic, Sadistic

Scratches

Rundown

Mass Worship

Mass Worship

King Legba

Back From The Dead

Liturgy

H.A.Q.Q.

Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stormrider

What Lies Within

Coffin Rot

A Monument to the Dead

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

Depraved + Adx + Factor Hate

01/03 : Salle Des Fêtes, Fismes (51)

Napalm Death + Rotten Sound + Eyehategod

03/03 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

Visions Of Atlantis + Chaos Magic + Morlas Memoria

27/02 : Le Grillen, Colmar (68)

+ Putrid Offal + Sublime Cadaveric Decomposition

28/02 : Le Bistrot De St So, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

@Sinii : en effet, c'est ce que j'ai pu lire également (malheureusement je ne sais plus où...)


Tu m'étonnes. Je note la cover réussie de cet album en attendant d'en entendre un premier extrait.


C'est pas le gars de Deathcode Society qui a composé le nouvel album?
Je crois avoir lu ça quelque part...


Grande nouvelle. 2020 sera scène extrême française ou ne sera pas !


Rose Hreidmarr au chant comme pour le précédent album. Pour le reste je sais pas... Pas de line-up annoncé sur Metal Archives (pour l'instant).


Ben voila, il n'y a pas de raison que le metal français n'ai pas le droit à son mélodrame de nom ;). Bon pour le moment nous avons qu'une seule version de l'histoire...

Pour parler musique, j'avais beaucoup aimé "Sur les falaises de marbre", surement un de mes albums préféré de 2(...)


Mmm, musicalement, les deux derniers albums étaient intéressants, pas faciles en terme de composition, mais plutôt ambitieux et instrumentalement réussis, même parfois brillants. Rien à dire sur le parti-pris et la prise de risque. C'est la voix de Greene qui ne me séduit pas au point d'achet(...)


A noter qu'a priori il y a baleine sous gravier avec ce retour de GLACIATION, au vu du post publié par Valnoir sur sa page fb => https://www.facebook.com/jean.simoulin.7/posts/651167092299009?__tn__=K-R
Pour ceux qui ont la flemme de lire en anglais, les collègues de Scholomance Webzine ont (...)


Bon, j'ai pas encore écouté ce dernier album, mais le peu que je m'en suis fourré dans les esgourdes pour l'instant ne me fait pas changer d'avis sur ce groupe que j'ai tant vénéré dans les 90's.
De fait, Yoloman + 1 000 000 !!!


Un des dieux de mon petit panthéon personnel.
Quand on sait que j'ai débuté ma carrière Métallique en me plongeant corps et âmes dans AC/DC, c'est donc à mon sens tout bonnement indispensable.


Tellement mauvais et tellement drôle à la fois qu'on leur accorde l'indifférence avec mansuétude.


"quand on veut écouter du vieux Death Metal qui schlingue la gerbe et la bile, on se coltine un vieil INCANTATION, un des premiers BOLT THROWER, et vogue la gerbe le long du canapé"
:D !


Ah et puis Sieur Simony, je n'ai pas pu attendre votre fameux crédit à si faible taux...
Ma pré-commande est déjà passée.


Titre plus que prometteur en effet !


Après quelques minutes de recherche sur la toile, voici ce qu'il y a réellement dans cette fameuse box :
"Vinyl Features:
+ Mud-Green / Black Marbled Vinyl
+ Gatefold Jacket
+ A1 Size Poster (~23.4" x 33.1")

Box Set Includes:
----------------------
(...)


@Blind :
Ah ah ah !!! !!! !!!
Ton intervention (très gentille au demeurant...) m'a laissé perplexe quelques secondes avant de me rendre compte que tu avais mal compris mon propos : N'ayant pas vu de descriptif de ladite box et ne m'étant donc fié qu'aux photos de NUCLEAR BLAST, je ne(...)


@Humungus: Les patches ce sont les bon vieux écussons à coudre sur ta veste en jean ou ton cuir (ou comme le faisait le lycéen que j'étais au début des années 2000 sur ton sac à dos Eastpack).


T'as ça aussi sur le label d'origine Metal Blade. Bon morcif, déjà que le EP contient un sacré titre, ils ont gardé leur sens de la composition, les gaziers. Hâte d'avoir ça en mains.


"J'vous ai d'jà dit que j'prêtais d'l'argent à des taux pas dégueulasses ?"


La pochette, c'est un peu ce qui reste sous mon cerisier à une certaine période.