Satan is King

Acxdc

 

Prosthetic Records

Difficile de se dire qu’en dix-sept ans d’existence, un groupe n’en est qu’à son deuxième longue-durée. Immédiatement, le terme de « feignasse » effleure les lèvres, et pourtant, les ACxDC n’en sont pas. En dix-sept ans, ils ont accumulé les EP’s, les splits, les tapes, les formats divers, propageant leur bordel partout où on voulait bien les écouter, ou plutôt, les subir, le terme est mieux choisi. ACxDC, en substance, est la quintessence du Powerviolence le plus intelligent du marché. Celui qui accepte d’être aussi efficace que taré, celui qui ose les riffs qu’on se remémore avec plaisir, et qui alterne avec des passages d’une intensité barrée comme le vil coyote. Ecouter un album de ces flingués, c’est tester sa capacité de résistance à la démence sonore, mais aussi s’offrir un exutoire magnifique à cette vie de merde qu’ils dénoncent d’ailleurs de tous leurs watts. Et six ans après leur premier LP éponyme, les californiens reviennent à califourchon sur le dos du chaos avec ce Satan is King, réponse cocasse au Jesus is King de Kanye West. Roublard les quatre pistoléros ? Oui, pour le moins, mais avec un tel barouf entre les pognes et des textes toujours aussi débiles, mais lucides, il y a de quoi flamber à la cour du Grind le plus échevelé. Et ils plastronnent les sagouins, puisque leur album a été produit par Taylor Young (NAILS, TWITCHING TONGUES), et masterisé par Brad Boatright, alors, vous pensez bien qu’ils ont le son. Un son énorme, intelligible, qui transforme la batterie en tir de barrage, la guitare en barbelés qui vous déchirent les chairs, la basse en fréquences infrasons à faire s’écrouler les murs de Fort Knox. Et dès « Singe », la donne est donnée, et vos oreilles sacrifiées. Pas de raison de faire de prisonniers, on est ici pour compter les victimes, et le Powerviolence des damnés est toujours aussi efficace. Mieux, imparable.

Difficile de parler d’un tel jet de bile avec des mots. Difficile de dire à quel point Satan is King est intense, mais finaud. Entre des accès de démence pure sous forme de blasts inépuisables et des lourdeurs bienvenues mais étouffantes, ce second long est de cette catégorie d’œuvres qui ne supportent ni la médiocrité ni les faux-fuyants. On est ici pour prouver que le genre sait faire preuve de musicalité dans la brutalité, et on y parvient sans peine. En tricotant des riffs purement Hardcore, en les jouant façon Metal pour adultes, les californiens parviennent encore à relever leur art consommé du foutraque pour handicapés du solfège. Tous les morceaux sont prétextes à des débordements de haine viscérale, parfois lapidaires (« Revenge », Mosh en diable et totalement hystérique), parfois temporisant la colère pour la rendre plus palpable et presque Black (« Turncoat »), mais l’un dans l’autre, les querelles de style n’ont pas droit de cité ici. En termes d’extrême, Satan is King est le haut du panier, une sorte de cauchemar pour adolescent à peine pubère qui découvre les affres de l’horreur avec un mélange de fascination/répulsion. On se prend à rêver d’une certaine perfection dans l’agression, tant la production de l’objet en question atteint des sommets de gravité et de précision. On peut donc apprécier d’être bousculé comme si notre salon était devenu le pit ardent d’une petite salle de Los Angeles, et on constate son incapacité à rester de marbre face à ces hymnes à la brutalité sympathique.

Au bout d’un moment, l’inspiration écrite se tarit, tant les superlatifs manquent. En écoutant une perle comme « Copsucker », qui présente les arguments les plus probants du Grind, du Hardcore, du Speedcore, du Thrashcore, du Fastcore, on se dit que les ACxDC sont les maîtres incontestés du genre, des kilomètres au-dessus de NAILS ou WEEKEND NACHOS. Entre des beuglantes de plantigrade et des hurlements de sorcière BM perdue dans une forêt norvégienne, des riffs gluants et empestant le talent, des accélérations fulgurantes d’une batterie en constant mouvement, le bal donne le tournis tant les idées sont concentrées en à peine plus de vingt minutes. D’ailleurs, ACxDC dispense plus d’idées probantes en quelques secondes que bien des groupes sur une discographie complète, et nous étonne de sa créativité folle. « Exercise in Futility » défile comme une tornade dans le désert, « Maggot Museum » frôle la schizophrénie la plus grave en final, et l’osmose dont font preuve ces bargeots est tout simplement bluffante de précision. On sent que les gus sont des amoureux du genre et qu’ils ne comptent pas le brader au nom d’une exagération quelconque. Et puis de toutes façons, à quoi bon m’échiner à faire de la pub pour un groupe dont tous les fans connaissent déjà le génie ? Alors, allons-y pour la conclusion qui tue : Satan is King est la meilleure promo du malin sur le marché, bien plus convaincante que n’importe quelle exaction satanique et BM de l’univers. Point, vos gueules, et enfilez-vous ça comme l’antidépresseur le plus efficace.         

                      

Titres de l’album :

01. Singe

02. Mouth Breather

03. Gorged

04. Satan is King

05. Turncoat

06. Matapacos

07. Copsucker

08. Propaganda of the Deed

09. Exercise in Futility

10. Urban Blight

11. Come Out Fighting

12. Revenge

13. Ashes to Ashes

14. Back in Black Bloc

15. Maggot Museum


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 07/11/2020 à 17:56
88 %    336

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


L'Apache
membre enregistré
08/11/2020, 10:44:21

Je connais pas hyper bien le groupe mais c'est vraiment cool, on est sur du gros cassage de dent à la chaine ! Après c'est typiquement le genre de musique que je préfère écouter en live, d'ailleurs je devais les voir l'année dernière au Neuronoise Fest mais du coup avec le covid ça a été annulé !

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Le week-end de la Vierge de Fer

Simony 03/07/2022

Live Report

Discography 1985/2022

mortne2001 02/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 1 / Du jeudi 16 au dimanche 19 juin

Jus de cadavre 30/06/2022

Live Report

Interview de NESTOR

Chief Rebel Angel 25/06/2022

Interview

The Ocean + PG Lost + Psychonaut

RBD 10/06/2022

Live Report

NECROWRETCH + HEXECUTOR + LORD GALLERY / Rennes (Ubu)

Jus de cadavre 01/06/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Buck Dancer

"J'aime beaucoup la configuration du Trabendo, la scène en contre-bas permet de voir ce qu'il s'y passe où que l'on soit dans la salle" Je pense tout le contraire, où que l'on soit dans la salle on voit rien du tout je(...)

04/07/2022, 17:20

Arioch91

Je n'ose imaginer le boulot passé à rédiger une telle rétrospective !Respect total et merci beaucoup !

03/07/2022, 19:41

Olivier

Merci pour cette très belle bafouille ! J'adore N.D. depuis ses débuts, mais je suis surtout un fan des premières années, et pour moi, la première fracture intervient lorsque Lee quitte le navire - je ne suis pas très fan de la voix de Ba(...)

03/07/2022, 18:38

Buck Dancer

Vraiment très sympa cette rétrospective d'un groupe qui le mérite largement et bravo pour le travail ! Perso j'ai découvert Napalm ave l'EP " Mass Appeal Madness", d&apos(...)

03/07/2022, 14:07

RBD

Seigneur, quel travail ! J'écoute Napalm depuis plus d'un quart de siècle, c'est l'un des deux ou trois groupes de niveau professionnel que j'ai vu le plus. Mais jamais je n'aurais osé me lancer dans un exposé pareil. Rien que pour ç(...)

03/07/2022, 12:06

Simony

Putain !!!!!!! Alors moi j'adore Utopia Banished, c'est l'album qui m'a fait découvrir NAPALM DEATH c'est certainement pour cela, c'est aussi pour ça que j'ai pas de suite compris ce qu'était Scum lorsque j'ai voulu remonter les al(...)

03/07/2022, 10:06

NecroKosmos

Superbe travail !! Moi aussi, je suis un fan ultime de NAPALM DEATH. Je suis leur carrière de près depuis que j'ai découvert le groupe à la sortie de FROM ENSLAVEMENT... et n'ai jamais décroché malgré leurs prises de risques ou changement(...)

03/07/2022, 07:22

Benstard

Ouais pareil , la production est générique a mort, bon c'est quasiment tout les groupes comme ça , mais entre la guitare avec ce son de gratte en mode pédale brancher sur une table de mix et la batterie avec la caisse claire ultra numérique...mais bon ce gr(...)

02/07/2022, 14:45

afass

Generic and boring.

01/07/2022, 23:16

Arioch91

Achat prévu !

01/07/2022, 20:10

Harry Klein

Je trouve les idées "zombie truc" affreusement rincées mais le morceau est effectivement très bon et appétissant. 

01/07/2022, 09:48

LeMoustre

Parfait ça. Achat direct comme prévu 

01/07/2022, 09:39

Simony

Commande faite, je ne sais pas si notre cher Mortne2001 connait ça... C'est le Thrash que j'aime !

01/07/2022, 09:08

Jus de cadavre

Hé oui c'est vrai ! Mais bon c'est la force du Hellfest : son affiche de malade qui à chaque fois te fait dire "aller j'y retourne !"

30/06/2022, 22:53

RBD

Hé, JdC, je croyais que tu ne voulais plus retourner au Hellfest, ha ha !! Le covid a changé bien des choses. Nous avons tous très faim.Je ne suis pas étonné, autrement, de l'excellente impression laissée par Agressor, ça m'a fait (...)

30/06/2022, 14:55

Simony

Totalement d'accord avec toi Jus de cadavre, c'est du tout bon avec cet esprit simple et efficace que j'aime beaucoup dans ce groupe.

30/06/2022, 14:43

Jus de cadavre

Simple, basique, efficace. 

30/06/2022, 11:53

Jus de cadavre

Cette prod encore ! Un petit côté Thrash de bâtard ce titre, avec un son de tronçonneuse. Le pied.Super nouvelle en tout cas, ça sent un top de fin d'année cet album... 

30/06/2022, 11:43

Gargan

Le petit clin d'oeil sur la police de caractères

30/06/2022, 11:35

M\'Z

Merci beaucoup pour le repartage, je mets le lien d'écoute sur toutes les plateformes digitales :

30/06/2022, 09:11