Sickness Before Us

Elephants

29/05/2015

Terrain Vague

Ce jeudi sera Hardcore ou ne sera pas. Ce jeudi sera Hardcore Français ou ne sera pas. Il y a des jours comme ça, des points de convergence…

Tous les chemins ne mènent pas à Rome, mais parfois à Tours, ou Rouen dans le cas présent, pour vous présenter un jeune quatuor qui sait montrer les dents et jouer lourdement et puissamment. Mais qui sont donc ces éléphants, qui finalement, ne trompent pas énormément ?

Baboune (chant), Grégoire (guitare), Pierrot (basse) et Benito (batterie), sont quatre potes, ont formé leur groupe en 2012 sur les cendres de feu BACK TO SQUARE, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la mue leur a plutôt réussi.

ELEPHANTS, nom qui convient à merveille à ce Loudcore (pardonnez le néologisme, mais il décrit si bien leur barrissement…) qui marche à pas lourds avant de ruer dans les brancards de ses défenses pointues et acérées. Parfois proche d’un Downtempo qui n’aurait pas oublié la puissance du Métal au cimetière de ses potes, la musique des Rouennais est éminemment compacte, grasse, grave, et pourtant frappe pile là où ça fait mal, c'est-à-dire un peu partout.

Sickness Before Us est leur premier effort, disponible en digipack via une bordée de labels qui les soutiennent, de terrain Vague à Guru Disques, en passant par Emergence Records, pour une distro qui couvre pas mal de terrain, qu’ils prennent eux-mêmes un sale plaisir à défricher avec férocité et efficacité.

Alors, le Hardcore de Rouen, fait-il aussi mal que celui de Ouessant ou de Mont-de-Marsan ? Il est pertinent, c’est le moins que l’on puisse dire, et le mélange des riffs plombés et densifiés de Grégoire et du chant méchamment violent de Baboune se prend en plein dans les dents, et fait encore plus mal aux gencives lorsqu’il se conjugue en chœurs majeurs (« Take a Look »).

Pas de chichis, pas de quartier, il faut jouer lourd, uni et énervé, et la production énorme aide les quatre tueurs à remplir leur contrat Core en temps et en heure.

On pense aux meilleures réalisations du genre, avec toutefois cette patte locale qui rend leurs morceaux assez uniques. Finesses rythmiques, déliés guitaristiques, et violence pratique, ce premier EP/LP démontre bien des qualités tout en préservant la cohérence de ton. Pas de raison de se perdre sur les détours de la versatilité, ici on cogne, on cogne encore jusqu’à ce que le clou rentre dans le cercueil de la réalité ambiante.

C’est terriblement Heavy, mais ça n’hésite pas à briser le moule selon l’envie (« What’s Next » ? De la brutalité maîtrisée mais bien concentrée), en lâchant un mid tempo bien suivi qui racole l’école du gros Downcore US made in NYC (« If I »). Somme toute, c’est classique dans l’effort, mais percutant comme la mort au bout du tournant. Pour un premier effort, les ELEPHANTS marquent le pas, et chassent en troupeau, alors autant se méfier de leurs trompe qui vous ramone les naseaux.

Rarement patronyme n’aura été en telle adéquation avec une démarche, et même si l’originalité n’est pas inscrite dans l’ADN du pachyderme, son cheminement tout en tremblements du sol sous ses pattes est vraiment impressionnant.

Il termine même son périple par une course tout à fait impromptue (« Pigs Make The Rule »), blâmant la race porcine pour son infortune avec force contretemps avant une fois de plus d’écraser la concurrence d’un ralentissement concassant.

Comment se porte le Hardcore en France ? Je pense que vous aurez eu une bonne réponse à cette interrogation ce matin, et les Rouennais d’ELEPHANTS vous convaincront sans peine de la vitalité de la scène.

Le Core frenchie est lourd, suintant, s’inspirant des racines en les faisant pousser loin du passé vers l’avenir, qu’ils pressentent aussi noir que leurs défenses sont blanches.

Une tranche de réalité ne se refuse pas, surtout lorsqu’elle est nourrissante de lucidité. Sickness Before Us est sans doute un constat de pathologie, mais tout sauf un arrêt de travail. L’ordonnance est claire, et recommande de grosses guitares accompagnées d’épaisses gouttes de sueur rythmiques, le tout avalé d’un trait par un gosier en feu.

 Merci Rouen, merci ELEPHANTS, nous allons donc marcher avec vous d’un pas lent pour constater votre allant dans les années à venir.


Liste des titres:

  1. I Need More
  2. Remove Your Brain
  3. This Life
  4. If I
  5. Take a Look
  6. What's next
  7. The Way Out
  8. Pigs Make The Rules

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 16/10/2016 à 17:19
80 %    1065

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Orphan

Plus vraiment fan du Hellfest depuis longtemps, mais avoir Julie CHRISTMAS à l'affiche c'est royal. D'autant qu'en face c'est Metallica, donc tout les boubourses seront absent.Elle est quand meme à l'origine avec Josh Graham d'une(...)

21/06/2024, 08:55

Humungus

Je pense que DL100 causait du clip...Et là, on peut pas lui donner tort hein... ... ...

19/06/2024, 06:55

Gargan

Plutôt injuste comme commentaire, je m’attendais à qqch de super cheap alors qu’il n’en est rienet musicalement ça se tient (parfois même l’impression d’entendre du Alastis !).

18/06/2024, 22:28

Gargan

La pochette évoque un retour au sources, mais ça ne me fera pas oublier phantoms, qui reste indétrônable.

18/06/2024, 22:20

Kiss the Goat

Un renouveau dans ce qui se fait en français 

18/06/2024, 21:43

DL100

Ah ouais, quand-même... C'est hautement ridicule et pathétique là...

18/06/2024, 12:07

Gargan

Hmmm j'ai tendance à préférer cette version, c'est mal. J'ai le sentiment que c'est plus lisible et pêchu et - heureusement - le son des toms est préservé, le genre de détail qui devait persister. Vont-ils nous refaire le coup po(...)

17/06/2024, 09:04

RBD

C'est une bonne surprise. Kerry n'a eu évidemment aucun mal à bien s'entourer mais ses partenaires ont apporté une pêche supérieure aux derniers Slayer. Ce Thrash à fond est mieux inspiré que celui de "Repentless" sans(...)

16/06/2024, 18:58

Humungus

De ces deux extraits proposés, il ne ressort effectivement pas grand chose...En tous cas, beaucoup moins que sur la réédition de "Morbid visions" qui m'avait bizarrement beaucoup plu l'année dernière.En même temps, et je s(...)

16/06/2024, 08:52

Moshimosher

Franchement, très bonne surprise ! Et vraiment content pour eux qu'ils puissent continuer ! Malgré la vie, la mort continue et c'est bon !!! \m/

15/06/2024, 20:44

Arioch91

L'édition originelle est intouchable, avec un son qui lui est propre et qui l'identifie dès les premières secondes. Sans oublier ce son particulier des toms d'Igor, comme sur le Pleasure to Kill de Kreator.Avec ce réenregistrement, on est loin de (...)

15/06/2024, 19:42

Humungus

Ouais... ... ...Bah à l'écoute de ce titre, cela ressemble comme deux gouttes de foutre à NIFELHEIM hein.Et à du très bon NIFELHEIM qui plus est !De fait, étant über fan de ce groupe, j'attends cette galette avec impati(...)

15/06/2024, 09:11

Moshimosher

Bon, par contre, l'extrait me laisse dubitatif...

15/06/2024, 06:37

Moshimosher

En tant que grand fan, je suis partagé... mais bon, pourquoi pas ! Surtout que j'ai tous les albums d'Edge of Sanity (Until Eternity Ends compris) et une bonne moitié des Nightingale... donc, qui sait... s'ils sont aussi en digital, je pourrais me laisser tenter par c(...)

15/06/2024, 06:33

RBD

Les concerts ne sont qu'une partie de ce petit festival. La dernière fois il y avait des conférences, des "masterclass", un marché aux puces, etc. Ce n'est pas évoqué ici mais je m'attends à retrouver tout cela. La progra(...)

14/06/2024, 11:18

Gargan

Pas un groupe de métal « trad » pour des « états généraux », ça donne vraiment beaucoup d’envie et de crédibilité…

14/06/2024, 07:43

metalrunner

Merci pour la redécouverte Ravage in peace c est trop bon

13/06/2024, 20:13

LeMoustre

Oh la torgnole thrash !Ah oui on sent bien l'influence du Dark Fuckin' Angel période Don Doty a plein nez. Le tempo effréné, les vocalises dans l'esprit. Parfait Achat direct cash de chez cash.J'adore, tout a fait pile poil ma cam(...)

11/06/2024, 20:30

Arioch91

Écouté ce matin en mode découverte tout en bossant, pas l'idéal mais pas le choix.Au premier ressenti, j'ai pensé à un croisement endiablé entre le Darkness Descends de Dark Angel et le Pleasure to Kill de Kreator. On a connu pire (...)

11/06/2024, 12:28

Humungus

"System Shock est un sérieux prétendant au titre d’album Thrash de l’année"Itou mec !!! !!! !!!Pour ma part, je vois plus dans ce superbe album la patte des "Trois Grands Teutons" (KREATOR, DESTRUCTION &(...)

11/06/2024, 11:01