Skygazer

Resurrection Kings

16/07/2021

Frontiers Records

Dernière sortie Frontiers du mois (du moins pour moi), avec le second album du projet RESURRECTION KINGS, qui daigne enfin nous offrir une suite à son premier album éponyme. Pour rappel, ce concept est né dans la tête bouillonnante d’idées de Craig Goldy (DIO, GIUFFRIA), qui à l’époque avait enregistré quelques démos avec le chanteur Chad West (JASON BONHAM BAND, FOREIGNER, TRIBE OF GYPSIES, WEST BOUND), démos qui ont évidemment attiré l’attention de ce cher Serafino, trop heureux de voir deux légendes du Heavy Metal s’associer pour le meilleur et le pour le Rock. Avec l’ajout du mythique cogneur Vinny Appice, alors frappeur au sein de LAST IN LINE, RESURRECTION KINGS prit des allures de supergroupe, centré sur les capacités d’un chanteur au timbre puissant, d’un guitariste volubile et d’un batteur au beat implacable. Et c’est donc très logiquement que Frontiers est resté fidèle au trio, lui adjoignant une fois encore les talents de couteau suisse du maître de maison Alessandro Del Vechio pour veiller au bon développement de la partie artistique.

Le line up n’a donc pas changé, avec toujours ce bon vieil Alessandro à la production, la basse et les claviers, mais aussi à la co-composition, pour un second album très attendu par les fans, qui ne risquera toutefois pas de les surprendre.

Les arguments promotionnels ont d’ailleurs mis leur plus beau costard pour présenter ce Skygazer, qui n’est pas sans rappeler le « Stargazer » de RAINBOW. Mais dans les faits, la comparaison s’arrêtera à cette similitude, puisque le petit laïus introductif parle plus volontiers de DIO et WHITESNAKE, citant des albums comme 1987 ou Dream Evil. Et la réalité ne pourrait pas en être plus éloignée, le combo ressemblant plus volontiers à une mixture plus ou moins intelligente de BLACK COUNTRY COMMUNION et THE WINERY DOGS, avec un petit feeling seventies plus prononcé. Goldy ne s’est guère écarté de ses obsessions, et continue de nous gratifier de riffs tous plus classiques les uns que les autres, et de soli évidemment flamboyants.

Rythmique solide, comme toujours dans le cas de Vinny, chant puissant et parfois lyrique, arrangements sobres et production béton, le résultat est évidemment au-dessus de tout soupçon, mais laisse un arrière-goût amer dans la bouche. On attendait de cette association de mercenaires capés un peu plus qu’une simple relecture des canons eighties revus et corrigés à la sauce de la décade précédente, et finalement, Skygazer aussi bon soit-il, n’est que bon justement, alors qu’il aurait du/pu toucher à l’exception. Les performances individuelles ne sont évidemment pas à blâmer, chacun ayant sorti ses tripes pour enregistrer ses parties, mais le classicisme de la composition, qui n’est pas sans rappeler une habile copie Coverdale des standards de DEEP PURPLE nous ramène en plein dans le creux de la vague nostalgique actuelle, qui tente désespérément et en vain de retrouver le feeling d’antan.

La musique est fort agréable, mais prévisible au possible, et certains auront sans doute du mal à se faire aux poussées vocales de Chas, qui donne le sentiment de vouloir s’imposer « chanteur du mois » à chaque morceau. Une fois encore, la production totalement anonyme de Del Vecchio vient ruiner tous les espoirs de démarcation, comme si les produits Frontiers devaient immédiatement être reconnus en tant que tel. Certains diront que j’ai la dent dure, mais avec Goldy et Appice dans le bateau, je m’attendais à plus qu’une simple balade sur les eaux calmes du Hard n’Heavy made in 80’s, et à autre chose qu’une repompe en règle des plus grands classiques du genre. On pourrait même envisager cet album comme du WHITESNAKE moderne chanté par un clone de DIO très habile, ce qui n’est pas forcément une sensation des plus agréables.

Mais il est objectivement impossible de détruire cet album pour cause de formalisme aigu. Les chansons, prévisibles au possible, sont plaisantes, routinières mais efficaces, et les soli troussés par Craig nous permettent de nous rappeler quel grand guitariste il est. Et comme dirait Max Yme, le feeling étant l’apanage des shredders, alors admettons que Craig en déborde puisqu’il nous gratifie de centaines de notes à la minute. Ceci étant posé, et toute ironie mise à part, certains titres permettent de s’extirper du marasme de prévisibilité, comme le plus lourd « Angry Demons », plus intimiste, et doté d’une sacrée ligne de basse de Del Vecchio, pour nous rapprocher des grandes heures de DIO.

Le reste est à l’avenant selon l’humeur des musiciens, entre Hard Rock efficace et traditionnel, et Heavy plus prononcé et sacré. Mais on attend désespérément l’étincelle qui allumera l’incendie des sens, étincelle qui ne vient que très rarement et qui allume plus volontiers de feux d’espoir que des brasiers de jubilation. Chant systématique dans ses inflexions, structure stables, refus d’inédit flagrant, et quelques moments d’émotion, eux aussi sous influence. J’en prends pour exemple « Don’t Blame Our Love » qui pique à l’éternel « Dream On » son intro mélodique, mais qui reste quand même un moment de sensibilité agréable.

On finit par comprendre que rien ne viendra nous bousculer, et on accepte à contre cœur cette accumulation de titres dont certains auraient pu être laissés sur la table de montage, à l’image de « Is This The End » qui ne fait que répéter en moins persuasif des discours déjà largement développés.       

Bien sûr, impossible de taxer Skygazer de la condamnation « mauvais album », ce qu’il est loin d’être. Mais on sent que les trois musiciens se reposent sur des lauriers chèrement acquis, et qu’ils ne proposent que ce qu’ils savent faire de mieux depuis des décennies. Le tout étant standardisé pour répondre aux critères de production Frontiers, on peut se passer de ce second longue-durée, qui ne fait pas vraiment le poids face à d’autres sorties du label italien de ce mois.

 

                                                                                                                                                                                                   

Titres de l’album:

01. Skygazer

02. World’s On Fire

03. Tears

04. Fight Against Our Pride

05. Angry Demons

06. Savior Of Souls

07. Don’t Blame Our Love

08. Is This The End

09. Troubled Soul

10. Set Me On Fire

11. Calling All Angels


Facebook officiel


par mortne2001 le 02/08/2021 à 14:59
75 %    370

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
metalrunner

Très  bon album une bonne claque vivement du live .

26/09/2021, 09:12

RBD

Cette prolongation de "Surgical Steel" va certes ramener dans le camp des déçus ceux qui espéraient que ce précédent n'était qu'un tour de chauffe avant un "Heartwork II" ou un "Symphony of Putrefac(...)

25/09/2021, 22:24

Sakura

transophobe black metal

25/09/2021, 14:15

Je te sodom à l\'agent orange

@Drift : tu préfères quoi haineux? haïsseurs? Je vois en quoi en utiliser un anglicisme comme haters rend nul le reste de son propos. En tout cas, pour toi, j'ai une expression bien française : sac à merde.

25/09/2021, 14:13

drift

Encore un gogo qui parle "haters"

25/09/2021, 12:34

araf

Il est grand temps qu'ils arretent les frais

25/09/2021, 12:32

Gargan

Très futé comme commentaire. Je ne crois pas qu’il faille forcer les choses à ce niveau, sinon c’est l’effet repoussoir assuré. Faire écouter les classiques du rock / hard / heavy en crescendo, c’est déjà pas mal. Quand ta p(...)

25/09/2021, 10:30

Pine de pute

@KerryKing : espèce de gros blaireau, n'oublie pas la bière dans le biberon. Si ce sont des gros nazes comme toi qui sont les porte-flambeaux de "notre héritage", pas étonnant qu'on ne soit que rareent pris au sérieux. Et franchement, va te f(...)

25/09/2021, 07:26

Ander

Pas trop mal ce titre. J'aime bien le son de basse qui se démène derrière.

24/09/2021, 08:37

Kerry King

Vieille bonne époque, rien a voir avec le collège d'aujourd'hui, on a tous commencé avec le hard rock et differentes vagues, mais pour sauver notre héritage va falloir commencer par plus fort !Mon fils sera bercé des sa naissance part du Death e(...)

24/09/2021, 01:05

Humungus

Moshimosher + 1.

23/09/2021, 17:28

Moshimosher

Necromantia avec une seule basse, c'est plus vraiment Nécromantia... dommage...

23/09/2021, 16:08

Orphan

Et je trouve le titre de grande classe

23/09/2021, 15:28

Orphan

Excellente news !20 ans plus tard, il y a toujours un moment dans l'année où je me réécoute ANCIENT PRIDE

23/09/2021, 15:21

metalrunner

Super version James a la pêche bravo pour ces petits concerts  a prix casse .

23/09/2021, 11:41

Humungus

Alors !J'ai enfin pris le temps d'écouter tout cela cher Jus de cadavre (car j'ai moi aussi de mon côté des trucs en attente à ouïr...). Et autant le dire tout de suite, je ne connaissais aucuns groupes de ta sélection.Alors c&ap(...)

23/09/2021, 11:37

Kerry King

En 2021 plus aucun intérêt de taper sur Metallica, on leur a taper dessus suffisamment comme ils l'ont mérité sur les 20 dernières années.Voyons maintenant ce groupe comme le pondeur de 5 albums majeur de l'histoire, d'une certaine no(...)

23/09/2021, 10:30

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!J'l'avais pas vu arrivé celle-là !Le titre est lambda. Malheureusement pas de retour au "vrai son NECROMANTIA".Hâte tout de même d'entendre l'album complet...

23/09/2021, 09:44

Humungus

On peut taper allégrement sur ces mecs (moi le premier), mais ce genre d'initiative "retour aux sources et aux fans", y'a quasi qu'eux qui le font...

23/09/2021, 09:38

Bones

Je me rends compte que j'ai visionné ça comme si j'avais retrouvé un vieil objet familier dans ma cave, analysant si l'humidité avait eu prise dessus, cherchant (et trouvant) les points de rouille... Ca fait bizarre de voir ces mecs prendre autant de rid(...)

23/09/2021, 07:50