S&M 2

Metallica

10/10/2019

Blackened Recordings

C'était il y a 20 ans, en 1999, que METALLICA dévoilait aux yeux et aux oreilles du monde entier le fameux S&M qui voyait le groupe s'associer à l'orchestre symphonique de San Francisco, dirigé à l'époque par  le regretté Michael Kamen.

Ce premier essai, bien qu'impressionnant, était parfois un peu bancal et l'apport de l'orchestre sur certains titres (Battery, Fuel...) posait quelque peu question. C'est donc avec grand enthousiasme et une pointe d'inquiétude (notamment sur la performance de James Hetfield) que je me rendis à cette séance unique de S&M deuxième du nom !

Avant de démarrer les hostilités, nous découvrons une vidéo évoquant l'association All Within My Hands, chère au groupe, qui permet de récolter des fonds et ainsi aider diverses œuvres caritatives dans les villes ou le groupe se produit. L'initiative est louable et le groupe peut en être fier !

Comme en 1999, les musiciens entament le concert par le fameux The Ecstasy Of Gold (orchestre dirigé cette fois par Michael Tilson Thomas) et le groupe fait ensuite son entrée sur The Call Of Ktulu et une sensation de redite pointe le bout de son nez mais est vite balayée par For Whom The Bell Tolls qui résonnent dans la salle de cinéma ! Le concert étant projeté dans une salle Dolby Atmos, la puissance est au rendez-vous et l'orchestre semble même plus présent qu'il y a 20 ans dans le mix de Greg Fidelman.

La première nouveauté de la soirée fait son apparition avec The Day That Never Comes qui prend encore plus d'ampleur dans cette version et fait réagir les spectateurs de la salle par des applaudissements avant de nous voir pris à la gorge par The Memory Remains, toujours aussi efficace, avant de faire la part belle à Hardwired To Self-Destruct qui est ici représenté par Confusion et Moth Into Flame qui prennent eux aussi une toute autre dimension même si ce n'est pas les adaptations les plus réussies !

Le trop rare Outlaw Torn est de la partie comme en 1999 et démontre encore à quel point Load est un album trop sous-estimé mais la première véritable claque viendra de Halo On Fire. Déjà exceptionnelle sur album, cette chanson est ici magnifiée par l'orchestre symphonique et la prestation impeccable de nos 4 cavaliers. Sublime!

C'est ainsi qu'intervient l'entracte ou l'orchestre volera la vedette le temps de quelques minutes ou seront interprétés des pièces de Prokoviev et Mosolov, histoire de nous préparer au grand moment qui va suivre. C'est un James Hetfield dénué de sa guitare qui se présente derrière le micro, uniquement accompagné de l'orchestre, lorsque résonnent les premières notes de The Unforgiven III et qui va ici nous offrir une prestation sublime ou la fragilité côtoie l'émotion pour une interprétation qui restera graver longtemps dans les mémoires, chapeau Mr Hetfield !

C'est sans transition que Lars, Kirk et Rob rejoignent la scène pour nous offrir une version acoustique de All Within My Hands, seule rescapée de St Anger dans une version remaniée de toute beauté (déjà entendu lors du concert caritatif Helping Hands) mais une autre surprise nous attend lorsque James Hetfield nous présente le bassiste de l'orchestre et nous annonce qu'il va rendre hommage à Cliff Burton en interprétant rien de moins que Anesthesia (Pulling Teeth) et ce d'une façon magistrale !

La fin du concert approche déjà et l'heure des classiques a sonné avec rien de moins que Wherever I May, Roam, One, Master Of Puppets, Nothing Else Matters et Enter Sandman dans des versions démentielles avec des modifications dans les partitions de l'orchestre bien senties qui rendent le tout beaucoup plus cohérent et puissant que la première version !

Ce S&M 2 est donc une totale réussite, apportant son lot de nouveautés et de corrections bienvenues avec un groupe en forme olympique. Puissant, émouvant, jouissif, les superlatifs manqueraient presque pour décrire ce concert hors-normes ! Le concert ultime de METALLICA? Ca se pourrait bien !

Titres du concert

Set I :

01. The Ecstasy of Gold

02. The Call of Ktulu

03. For Whom the Bell Tolls

04. The Day That Never Comes

05. The Memory Remains

06. Confusion

07. Moth Into Flame

08. The Outlaw Torn

09. No Leaf Clover

10. Halo on Fire

Set II :

11. Scytian Suite, Op.20, Second Movement

12. Iron Foundry (Alexander Mosolov cover)

13. The Unforgiven III

14. All Within My Hands

15. (Anesthesia) Pulling Teeth

16. Wherever I May Roam

17. One

18. Master of Puppets

19. Nothing Else Matters

20. Enter Sandman

par JérémBVL le 12/10/2019 à 12:00
95 %    566

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


JTDP
membre enregistré
14/10/2019, 16:54:27
Cool chronique, merci ! ça donne sacrément envie...

RBD
membre enregistré
15/10/2019, 20:28:07
J'avais oublié. Du reste je ne suis pas certain qu'il ait été diffusé près de chez moi. Il y a une quantité certaine de titres déjà apparus dans le premier essai avec Michael Kamen, mais si on nous dit que les arrangement sont très différents, pourquoi pas. J'aime vraiment bien celui qui existe déjà, de toute façon je prendrai.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

From This Day Forward

mortne2001 10/09/2020

...And Justice For All

mortne2001 08/09/2020

Slayer + Megadeth 2011

RBD 05/09/2020

Manifest Decimation

mortne2001 31/08/2020

Opeth 2006

RBD 29/08/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Oliv

C’est reparti comme en quarante ! 

29/09/2020, 19:05

mortne2001

@Humungus : Il y a toujours un historien qui connaît le fils du neveu du facteur du biographe d'EXODUS et qui SAIT. Honorons leur présence sur ce site. ;)

29/09/2020, 17:42

Buck Dancer

Ce groupe n'en est plus un depuis bien trop longtemps (le retour de Cazares?) et pourtant comme RBD, j'ai jamais lâché. Même si les deux derniers albums m'ont déçu je voulais continuer a y croire. Cazares va t'il continuer à (...)

29/09/2020, 15:31

Bones

"There is a Fric Factor in the system"  

29/09/2020, 15:23

RBD

Burton ayant été de toutes les incarnations du groupe au fil des intrigues, j'imagine mal que FF puisse continuer maintenant avec les uns ou les autres. La réconciliation avec Christian et Raymond ne me paraît pas possible, d'autant qu'eux aussi sont pass(...)

29/09/2020, 12:57

licks0re

Santa barbara...

29/09/2020, 11:51

Baxter

Le mec n'est pas blanc non plus c'est encore une crise comme en 2002 ou son détachement en 2008. D'ailleurs Burton avait en 2008 vendu des parts à Raymond et Christian (puis virant la femme de ce dernier étant manageuse de F.F à ce moment) puis suite &ag(...)

29/09/2020, 10:46

Raumsog

Y a une bonne petite ambiance Deströyer 666 dans le son et les riffs! 

29/09/2020, 10:38

jean mounier

Quel foutoir ce groupe depuis une bonne dizaine d'années quand même, niveau musical comme niveau humain. Je ne vois pas Fear Factory sans Burton, mais je ne voyais pas Suffocation sans Frank Mullen également...

29/09/2020, 09:58

Humungus

Aaaaaaahhh !!!Les commentaires de 78.192.38.132... ... ...

29/09/2020, 09:00

Humungus

Bah putain...Devait y avoir une sacrée ambiance depuis un sacré bout de temps dans le groupe hein...Je ne savais pas du tout que Burton avait un projet annexe.Je m'écoute ça en ce moment là : Rien de Metal là-dedans.

29/09/2020, 08:53

Arioch91

Slamming Beatdown...La lutte contre le tabassage...  

29/09/2020, 08:08

Arioch91

@NecroKosmos : alors, tu l'as écouté finalement ? T'en as pensé kwa ?

29/09/2020, 08:04

Xoen

Chronique montrant une méconnaissance flagrante de l'histoire de Blasphemy et des groupes cités...

29/09/2020, 08:03

Bones

Kézako ??? Slamming Beatdown ??Ca y est, je suis officiellement devenu un vieux con.

28/09/2020, 17:52

LeMoustre

Excellent, lui, il a la palme, en effet.

28/09/2020, 17:12

LeMoustre

En plus le clip est sympa, et le morcif, avec es leads finaux amène une ambiance plus typée black, hâte de le commander, ce disque.

28/09/2020, 11:21

Gargan

 Le chant et le mixage de la batterie, whaa, faut pas écouter ça après ta journée de travail...

28/09/2020, 09:42

LeMoustre

Le dernier EP est super, voilà une sortie qu'elle devrait être bonne en deathmetal.

28/09/2020, 09:41

grinder92

Sur le clip de Belphegor, perso, je trouve que la langue serpent fait son petit effet... mais effectivement, un peu de sang et un crucifix... ils auraient pu se fouler.... et les roubignolles du bouc en gros plan à la fin, c'est rigolo 

27/09/2020, 21:50