Split 2016

Manferior, Nihilistic Bastard

15/09/2016

Untamed Records

Nouvelle semaine, et comment mieux l’entamer qu’en s’occupant du cas éminent de deux groupes lusophones ET énervés ?

A force de me concentrer sur les grosses sorties, j’en négligeais l’underground, et je commençais à me croire à la solde des grosses corporations…Que nenni, la foi est toujours là, ainsi que l’allant, et les deux héros de mon lundi matin se sont avérés être de solides affaires de musique bruitiste éminemment puissante et percutante. Deux groupes, un split, un seul pays et une seule ville, Leiria, Portugal.

Petit tour sur les Bandcamp respectifs, sur la page Facebook du label Untamed Records, et comme d’habitude, un minimum d’infos, qui finalement suffisent amplement pour expliquer le pourquoi du pas comment.

Grind donc, des deux côtés, mais aussi Crust, Darkcore, le tout joué avec une haine farouche d’une quelconque forme de mélodie, le truc parfait pour le lundi. Commençons pas une bio vite expédiée, puisque les deux gangs ne perdent pas de temps dans d’inutiles présentations.

Commençons donc par les premiers à balancer la sauce, les Portugais de MANFERIOR. Si l’on en juge par les parutions disponibles, le groupe semble assez récent, mais a déjà proposé un premier EP en juin 2016, Corporate Scum.

En quatre petits segments, les lusophones ne perdent pas de temps, et transcendent un Anarcho-Punk de tradition en Crust incendiaire de saison, qui ne rechigne pas à dégénérer en Grind tout juste sorti de prison. Le ton est grave, l’interprétation aussi, et les interventions passent très vite, se posant en jonction entre la tradition des DISCHARGE et la folie des TRAP THEM, avec cette petite touche Anglaise traduite en Portugais, qui rend leur musique très sombre en plus d’être agressive.

Le savoir-faire de la perfide Albion traduit dans le langage du sud, ça nous donne une bonne rasade d’extrême pas forcément facilement classable, mais hautement tendu et dense. En expulsant des riffs semblant sortis des bas-fonds du pays du Fado, les MANFERIOR font preuve de beaucoup de véhémence, et savent ajouter une grosse dose de noirceur à leur violence somme toute assez classique, quoique très, très tendue. Du très bon boulot, qu’on a hâte de découvrir en format long pour un LP qu’on espère à venir, mais même un simple EP ferait l’affaire pour patienter.

Le cas suivant est donc celui des NIHILISTIC BASTARD, qui viennent donc de la même ville que leurs copains qui le sont certainement, et qui ne font pas moins de boucan. D’ailleurs, musicalement, les deux dossiers pourraient être rangés dans le même tiroir, tant les similitudes d’approches sont évidentes, même si les NB semblent insuffler à leur chaos un peu plus de…chaos justement. Leurs trois interventions doivent beaucoup au bordel qui émanait des côtes Anglaises à la fin des années 80, traitées via un filtre Noise contemporain. La production est à l’image du son global, très rêche et sans artifices, et si les Portugais affectionnent la vitesse débridée (mais pas forcément sans limites), ils ne crachent pas pour autant sur de gros passages en mode Sludge/Doom, qu’ils détruisent à grands coups d’accélérations brutales et Crust, en gardant en tête cet esprit Punk qui les caractérise.

On pense à une version sauvage et libre des AARGH FUCK KILL, la densité en moins et le feedback en plus, mais il est clair que les trois segments balancés par les boucaniers font le job à merveille dans le créneau Post Crust énervé et incontrôlable.

Quelques accroches rythmiques sympathiques en mid tempo (« War », disponible sur leur Bandcamp), pour prouver qu’ils ne sont pas qu’un simple troupeau de taureaux, et quelques minutes d’agacement bordélique de très bon niveau. Un bouquet de riffs typiquement Death, et le tout atteint un très haut degré de violence instrumentale bien agencée façon Crossover décalé et revêche.

Le Portugal s’exporte, pour le meilleur et pour le Crust, et ce split recense quelques forces en présence qu’il serait idiot de négliger.

 Vous pouvez vous procurer l’œuvre en tape en passant par la page Facebook du label, ou bien télécharger les morceaux sur les Bandcamp des groupes, sachant que les NIHILISTIC BASTARD ne vous en offriront qu’un seul pour un dollar.

Titres de l'album:

  1. Manferior - Buried Alive
  2. Manferior - Bone Tomahawk
  3. Manferior - Driven By Fear
  4. Manferior - Birth As Punishment
  5. Nihilistic Bastard - Black Tar
  6. Nihilistic Bastard - Babylon
  7. Nihilistic Bastard - War

Manferior Bandcamp

Nihilistic Bastard Bandcamp


par mortne2001 le 26/10/2016 à 10:55
65 %    565

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Buck Dancer

J'ai jamais vraiment accroché a Pestilence, mais ce morceau est loin d'être degueu. Comme dit Simony, bien meilleur que les précédentes sorties récentes du groupe. 

19/04/2021, 10:49

Arioch91

+1Je n'ai pas aimé Resurrection Macabre, à tel point que je n'ai pas posé une oreille sur Doctrine et Obsideo.Hadeon, je l'ai écouté uniquement parce qu'une interview de Mamelick disait qu'il revenait sur le passé d(...)

19/04/2021, 10:24

Simony

Ca me semble quand même bien plus intéressant que ce qu'ils ont produit depuis leur retour aux affaires.

19/04/2021, 09:59

Arioch91

Oups ! J'étais totalement passé à côté de cette chronique ! Merci @mortne2001 pour l'avoir rédigée !

19/04/2021, 08:48

Arioch91

OK, on reprend les bonnes vieilles recettes visibles sur Hadeon : on prend Testimony, on mélange avec Spheres et ça donne Hadeon et semble-t-il Exitivm.A voir.

19/04/2021, 08:44

metalrunner

Une sacrée bonne surprise de l énergie de l innovation le futur quoi ..Dommage que la tournée de juin soit annulée

18/04/2021, 19:48

RBD

Je réagis plutôt comme Buck Dancer. Mes attentes envers FF sont basses depuis longtemps. Je n'espère plus de grands titres comparables à ceux qui remontent aux années 90 (formulé comme ça, c'est encore plus dur). Si tout est à l&apo(...)

18/04/2021, 12:39

yul

Rien de bien intéressant ici.

18/04/2021, 11:57

Gargan

Tu n’es donc pas optimiste.

18/04/2021, 08:15

la reine des neiges

ha ha! nul!

18/04/2021, 00:02

Eliminator

Tout est à chier, riffs insipides, claviers ultra kitch, refrain ultra mielleux. Ce son de gratte de merde, c'est époustouflant ! Cette mode des grattes 7/8 cordes me saoule, laissez ça à Meshuggah. Meme pas envie de juger le reste. Monde de merde! ;)

17/04/2021, 23:54

Gargan

On peut écouter la totalité à présent, et il faut bien dire que ça sort tout de suite du lot ! Je me tâte pour une commande.

17/04/2021, 19:01

Wolf88

17/04/2021, 17:26

NecroKosmos

Nous sommes vieux et nous avons bon goût. Bon, moi qui suis ultra-fan, j'adore le dernier album mais je trouve que la production y était un peu à chier. Mais je reste totalement confiant.

17/04/2021, 10:03

NecroKosmos

Bien vu le nom du groupe : facile à prononcer pour les non-biélorusses...  :)

17/04/2021, 09:59

Humungus

Mouais...Clairement pas terrible.Je rejoins Simony (sauf que moi j'avais plus qu'apprécié les deux derniers albums).Bref... A juger sur la longueur quoi... ... ...

17/04/2021, 08:51

Humungus

Ne nous voilons pas la face MorbidOM :Nous sommes vieux bordel !!!

17/04/2021, 08:51

Gargan

Très belle punchline finale haha !

17/04/2021, 08:41

MorbidOM

Je partageais les mêmes craintes d'autant que le dernier n'était pas forcément un accident (ça faisait un moment que le groupe tournait un peu en rond, d'ailleurs l'avant dernier si il était moins mauvais était déjà d&eacu(...)

17/04/2021, 02:21

Buck Dancer

J'etais parti pour dire du mal, j'en avais tellement envie vu ce qu'il reste du groupe et ce qu'il est devenu, mais je trouve le morceau presque bon. Surprenant dans sa construction, pas trop linéaire et avec des riffs pas si convenu. Puis il y a le chant bien hargneux (...)

16/04/2021, 23:53