Split 2016

Manferior, Nihilistic Bastard

15/09/2016

Untamed Records

Nouvelle semaine, et comment mieux l’entamer qu’en s’occupant du cas éminent de deux groupes lusophones ET énervés ?

A force de me concentrer sur les grosses sorties, j’en négligeais l’underground, et je commençais à me croire à la solde des grosses corporations…Que nenni, la foi est toujours là, ainsi que l’allant, et les deux héros de mon lundi matin se sont avérés être de solides affaires de musique bruitiste éminemment puissante et percutante. Deux groupes, un split, un seul pays et une seule ville, Leiria, Portugal.

Petit tour sur les Bandcamp respectifs, sur la page Facebook du label Untamed Records, et comme d’habitude, un minimum d’infos, qui finalement suffisent amplement pour expliquer le pourquoi du pas comment.

Grind donc, des deux côtés, mais aussi Crust, Darkcore, le tout joué avec une haine farouche d’une quelconque forme de mélodie, le truc parfait pour le lundi. Commençons pas une bio vite expédiée, puisque les deux gangs ne perdent pas de temps dans d’inutiles présentations.

Commençons donc par les premiers à balancer la sauce, les Portugais de MANFERIOR. Si l’on en juge par les parutions disponibles, le groupe semble assez récent, mais a déjà proposé un premier EP en juin 2016, Corporate Scum.

En quatre petits segments, les lusophones ne perdent pas de temps, et transcendent un Anarcho-Punk de tradition en Crust incendiaire de saison, qui ne rechigne pas à dégénérer en Grind tout juste sorti de prison. Le ton est grave, l’interprétation aussi, et les interventions passent très vite, se posant en jonction entre la tradition des DISCHARGE et la folie des TRAP THEM, avec cette petite touche Anglaise traduite en Portugais, qui rend leur musique très sombre en plus d’être agressive.

Le savoir-faire de la perfide Albion traduit dans le langage du sud, ça nous donne une bonne rasade d’extrême pas forcément facilement classable, mais hautement tendu et dense. En expulsant des riffs semblant sortis des bas-fonds du pays du Fado, les MANFERIOR font preuve de beaucoup de véhémence, et savent ajouter une grosse dose de noirceur à leur violence somme toute assez classique, quoique très, très tendue. Du très bon boulot, qu’on a hâte de découvrir en format long pour un LP qu’on espère à venir, mais même un simple EP ferait l’affaire pour patienter.

Le cas suivant est donc celui des NIHILISTIC BASTARD, qui viennent donc de la même ville que leurs copains qui le sont certainement, et qui ne font pas moins de boucan. D’ailleurs, musicalement, les deux dossiers pourraient être rangés dans le même tiroir, tant les similitudes d’approches sont évidentes, même si les NB semblent insuffler à leur chaos un peu plus de…chaos justement. Leurs trois interventions doivent beaucoup au bordel qui émanait des côtes Anglaises à la fin des années 80, traitées via un filtre Noise contemporain. La production est à l’image du son global, très rêche et sans artifices, et si les Portugais affectionnent la vitesse débridée (mais pas forcément sans limites), ils ne crachent pas pour autant sur de gros passages en mode Sludge/Doom, qu’ils détruisent à grands coups d’accélérations brutales et Crust, en gardant en tête cet esprit Punk qui les caractérise.

On pense à une version sauvage et libre des AARGH FUCK KILL, la densité en moins et le feedback en plus, mais il est clair que les trois segments balancés par les boucaniers font le job à merveille dans le créneau Post Crust énervé et incontrôlable.

Quelques accroches rythmiques sympathiques en mid tempo (« War », disponible sur leur Bandcamp), pour prouver qu’ils ne sont pas qu’un simple troupeau de taureaux, et quelques minutes d’agacement bordélique de très bon niveau. Un bouquet de riffs typiquement Death, et le tout atteint un très haut degré de violence instrumentale bien agencée façon Crossover décalé et revêche.

Le Portugal s’exporte, pour le meilleur et pour le Crust, et ce split recense quelques forces en présence qu’il serait idiot de négliger.

 Vous pouvez vous procurer l’œuvre en tape en passant par la page Facebook du label, ou bien télécharger les morceaux sur les Bandcamp des groupes, sachant que les NIHILISTIC BASTARD ne vous en offriront qu’un seul pour un dollar.

Titres de l'album:

  1. Manferior - Buried Alive
  2. Manferior - Bone Tomahawk
  3. Manferior - Driven By Fear
  4. Manferior - Birth As Punishment
  5. Nihilistic Bastard - Black Tar
  6. Nihilistic Bastard - Babylon
  7. Nihilistic Bastard - War

Manferior Bandcamp

Nihilistic Bastard Bandcamp


par mortne2001 le 26/10/2016 à 10:55
65 %    632

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
LeMoustre

Clair que c'est pas leur point fort, les pochettes, la dernière étant particulièrement moche. A part celle du premier album, et à la limite Anomaly, par son côté épuré, beaucoup de mauvais choix, c'est vrai.Par contre la musi(...)

25/10/2021, 10:58

LeMoustre

Excellent disque, en effet

25/10/2021, 10:55

Humungus

"Imago" une pochette à sauver ?!?!Tous les goûts sont dans la nature, mais là tout de même... Le vieux "papillon-visage" digne d'apparaître sur une chemise all print vendu en foire du premier mai... ... ...Sincèrement, (...)

25/10/2021, 08:45

RBD

Colin Richardson est plus âgé. Sa première production Metal était si je ne me trompe l'EP de Napalm Death "Mentally Murdered" en 1989, et il avait déjà presque dix ans de carrière dans le Rock. La lassitude doit venir facilem(...)

24/10/2021, 23:46

Arioch91

Même pour la thune, Jeff Loomis ne devrait pas rester dans un groupe pareil, bordel !Avoir sorti des albums aussi classe du temps de Nevermore pour finir en second couteau chez Arch Enemy, putain la loose.C'est devenu un exécutant. Quel gâchis.

24/10/2021, 18:45

totoro

Super producteur effectivement, malheureusement passé de mode. C'est dommage. Un peu comme Colin Richardson, des mecs qui ont façonné le son d'une scène et qui tombent dans un oubli un peu ingrat. Même si les productions des deux ne vieillissent pas, je(...)

24/10/2021, 13:30

totoro

C'est assez vrai. "Room 7" avec lequel j'ai découvert le groupe est peut-être mon disque préféré de SUP, mais sa pochette est douloureusement ignoble. Quelques unes sont néanmoins à sauver, "Hegemony", "Angelus&quo(...)

24/10/2021, 13:26

totoro

C'est vrai que Loomis dans Arch Enemy, c'est un putain de gâchis... C'est doublement con car je suis persuadé que s'il participait à la composition, le groupe en sortirait grandi. Mais bon, c'est le truc de Mike Amott qui préfère resservi(...)

24/10/2021, 13:18

RBD

Fredrik Nordstöm est surtout connu pour avoir produit toute la scène mélodique suédoise en ordre de marche mais aussi collaboré avec de gros groupes de styles plus ou moins voisins comme Dimmu, Opeth, Old Man's Child, Septic Flesh, Powerwolf, Architects... m&(...)

24/10/2021, 13:17

totoro

Quel sacré bon disque !!! Je suis tombé dessus par hasard, je ne savais pas que le groupe existait encore. Je suis passé directement de "The Stench Of The Swelling" avec Arno Strobl à celui-ci et me suis pris une énorme claque. L'électro Sy(...)

24/10/2021, 13:10

Simony

@Humungus / @Bones vous avez mis le doigt sur ce qui m'a freiné à succomber à ce groupe pendant de très nombreuses années. A chaque fois que j'entendais un titre, je me disais "Allez cet album, c'est l'occasion de découvrir" (...)

24/10/2021, 11:01

Bones

@ Humungus : Mais complètement ! à l'époque de la sortie d'Anomaly, je faisais du fanzinat dans un projet mort-né. J'ai reçu un exemplaire promo du digi : hallucination devant la nullité absolue de la pochette. Clairement il y a(...)

23/10/2021, 23:35

Humungus

Tracasses RBD !Moi vivant, ils ne tomberont pas dans l'oubli !Pour tout ce que tu viens d'évoquer...PS : Seul bémol à SUPURATION et SUP : La quasi totalité de leurs pochettes !

23/10/2021, 21:39

RBD

Merci car je connaissais très mal les débuts de Supuration (à part que S. Buriez leur avait donné un coup de main). C'est l'un des premiers groupes de Death que j'ai vu, c'était l'un des plus originaux avec son univers particulier. S&apo(...)

23/10/2021, 20:50

Medrawt

En concert avec Konvent le 19 avril à Paris. Ca va être un bon moyen de découvrir le groupe. j'aime plutôt bien les 3 titres proposés en écoute.

23/10/2021, 18:36

Baltringue

@seb : des sous

23/10/2021, 14:20

Bones

Pour moi, dès que Johan Liiva s'est barré, c'était déjà une affaire terminée ce groupe.

23/10/2021, 14:08

Kairos

original le clip quant même... le groupe qui joue seul dans un hangar, du jamais vu!

23/10/2021, 11:55

Seb

putain mais qu'est ce que Jeff Loomis fait dans ce groupe ...

22/10/2021, 19:25

Invité

Un titre bien trouvé, ça fait longtemps que ce groupe est décevant...

22/10/2021, 17:52