The 11th Plague

Sawticide

13/01/2020

Autoproduction

Un petit EP de Thrash vite fait, comme ça, pour terminer ce dimanche matin ensoleillé, ça vous dit ? Si tel est le cas, j’ai la petite pépite qu’il vous faut, en provenance de la perfide Albion avant qu’elle ne ferme définitivement ses frontières. Il est d’ailleurs assez amusant de constater qu’entre la parution de ce moyen-format et le moment où je vous en parle enfin s’est écoulé plus d’un an, douze mois qui ont vu notre situation passer du mode normal en Defcon 5 au mode pré-apocalyptique en Defcon 2. Car cette onzième plaie baptisée par les anglais de SAWTICIDE représente peu ou prou cette pandémie que nous avons du affronter, et qui en annonce certainement beaucoup d’autres encore plus létales et fulgurantes. Mais ne parlons pas encore d’Armageddon, ce qui ne serait pourtant pas hors contexte au jugé du contenu de ce premier jet qui fait la part belle à un Death/Thrash de première catégorie, joué brutalement par des musiciens plus fins que ce qu’ils ne laissent paraître au prime abord. Fondé en 2018 à Londres, SAWTICIDE est né des cendres d’un ancien projet remodelé pour correspondre aux attentes d’un quatuor bien décidé à mettre l’underground à feu et à sang avec sa musique. Et si les sorties rétro-Thrash sont devenues si courantes qu’on n’y prête même plus attention, The 11th Plague offre un peu de sang frais et laisse couler l’hémoglobine le long de la table de dissection de ses attaques bestiales et de son approche radicale.

Laissez-moi donc vous présenter Mario Christofi (basse), Georgi Angelov (batterie), Chris Cleovoulou (guitare) et Ekin Oykener (guitare/chant), qui humblement, remettent les pendules violentes à l’heure anglaise, en picorant toutes les graines de la discorde des années 80 et 90. En mixant la méchanceté crasse des PROTECTOR, l’obscurantisme bestial de POSSESSED et la franchise pleine bourre des RIGOR MORTIS, les quatre londoniens viennent de nous pondre un EP brillant, sombre, bestial et pourtant parfaitement intelligible, constellé de breaks assassins et de prouesses individuelles notables.  

Pourtant, tout commence de la façon la plus véhémente qui soit, avec la profession de foi « We Came to Kill » qui nous ramène à l’époque glorieuse et méchante du « Demons » de RIGOR MORTIS, même si ce morceau d’entame n’est pas sans rappeler non plus les attaques allemandes les plus mortelles ou les coups de boutoir de DEMOLITION HAMMER. Les saccades sont précises, la voix délicatement hargneuse, et la rythmique revêche, ce qui nous donne une prise de contact massive et honnête dans la violence. Adeptes de titres courts et persuasifs, les anglais n’en sont pourtant pas à une ornementation technique près, et saluons d’ailleurs la performance de Mario Christofi, qui loin du bassiste Thrash standard doublant les lignes de guitare nous gratifie de quelques pirouettes graves et souples. On pense même parfois à une union contre nature entre DARK ANGEL et SADUS, lorsque nos oreilles se plantent sur « Atom Seed Death », petit plaisir coupable techno qui met en avant les capacités instrumentales de chacun.

En trois morceaux, les SAWTICIDE nous rallient à leur cause de destruction massive mais chirurgicale, et lorsque les arpèges de « Nar » résonnent, on s’attend à tout de la part d’un quatuor qui se montre capable de synthétiser tous les courants les plus agressifs des années 80/90. Ce long titre de plus de cinq minutes prouve d’ailleurs que le groupe est aussi persuasif en terrain lourd qu’en piqué rapide, et la voix toujours caverneuse d’Ekin Oykener nous entraîne dans l’underground Thrash le plus diffus et dangereux. Rois de la variation, les londoniens nous réservent même des surprises assez agréables, comme cette intro mélodique et chamanique sur « Pareidolia » qui ose enfin quelques harmonies de guitare délicieuses, avant qu’une fois de plus la batterie ne s’envole vers les paradis du Thrashcore.

Habiles riffeurs, passionnés de brutalité, les quatre musiciens savent garder leur intensité intacte, et l’hymne définitif « If It Bleeds (We Can Kill It) » achève de nous convaincre de leur potentiel, et nous laisse la bave aux oreilles en attendant de tympans fermes un premier longue-durée qui s’avère déjà passionnant et viscéral. Alors, même si une année entière s’est écoulée depuis sa parution, The 11th Plague a gardé son caractère d’urgence et sa fraîcheur brutale.


            

Titres de l’album:

01. We Came to Kill   

02. Buried Alive         

03. Atom Seed Death

04. Nar

05. Pareidolia

06. If It Bleeds (We Can Kill It)


Bandcamp officiel


par mortne2001 le 19/01/2021 à 18:09
85 %    62

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report

Olivier Verron _ Interview Conviction

Simony 27/01/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Seigneur FRED

Un album généreux ! Seigneur Fred - METAL OBS

06/03/2021, 10:57

Arioch91

Killers fut mon premier Maiden aussi. Avec un pote, on était fan de leur zique autant que de leurs pochettes. Eddie dans les 80's, c'était une sacrée mascotte !J'ai découvert le premier un peu plus tard mais j'ai adoré aussi. En fait,(...)

06/03/2021, 10:21

Moshimosher

Je viens enfin de découvrir (et d'acheter cet album)... quelle tuerie ! Un pur chef-d’œuvre !!! Vraiment de très bonnes sorties sur ce label !

05/03/2021, 23:00

Moshimosher

C'te pochette !!! Ah !!! Pas étonnant que Killers soit le premier album de la Vierge de Fer que j'ai acheté ! Probablement leur meilleure (même si j'en adore plein d'autres dont celle de Powerslave) ! 

05/03/2021, 22:36

Meuleu

J'ai fait la date sur Caen et vlà la baffe que j'ai pris sur Ulcerate, c'était énorme !

05/03/2021, 16:18

Gargan

L'horrible phoque humanoïde de Riot, brrrrr...

05/03/2021, 09:04

Saddam Mustaine

Megadeth, Ugly Kid Joe, Manowar les principaux en effet, qui ont un personnage qui suit le groupe, j'en oublie... 

04/03/2021, 19:15

Saddam Mustaine

Megadeth, Ugly Kid Joe, Manowar les principaux en effet, qui ont un personnage qui suit le groupe, j'en oublie... 

04/03/2021, 19:15

L\'anonyme

@ metalrunner: tout à fait d'accord avec toi.Je pense qu'Iron Maiden a beaucoup oeuvré dans le metal en ce qui concerne les pochettes d'albums. D'abord parce qu'ils ont instauré une forme de rituel que certains ont repris en gardant le mê(...)

04/03/2021, 18:18

Bones

Mouais, sommaire très moyen... mais la couv claque. :-)Sont malins, les p'tits salopiots, ils savent que ça va générer de l'achat compulsif. :-D

04/03/2021, 17:04

Arioch91

Suis plus abonné.Je verrai à l'occasion si je le vois en kiosque mais bon.

04/03/2021, 13:26

metalrunner

Quelle pochette je pense quelle ont bcp aide maiden  

04/03/2021, 07:44

Ragnar56

Je viens d'apprendre la nouvelle via un commentaire sous une vidéo YouTube

03/03/2021, 22:55

MorbidOM

Une double provocation assez géniale ?Les true métalleux le prennent pour un guignol depuis longtemps et la ménagère Polonaise le vois sans doute comme le rebelle de salon indispensable à ce genre d'émission, une sorte de JoeyStarr

03/03/2021, 04:08

Bones

Ca fait une publicité maousse autour de Behemoth et leur donne la "crédibilité" qu'ils recherchent.Faire le buzz => vendre des disques.Je ne m'en fais pas pour Nergal, ce petit malin fait bien parler de lui et c'est l'objectif.

02/03/2021, 18:47

RBD

Nergal est un provocateur né, comme bien des artistes surtout dans des sociétés conformistes. Le fait d'aller cachetonner et se montrer dans une émission de télé-crochet est une double provocation assez géniale, autant envers les true mé(...)

02/03/2021, 16:07

Jus de cadavre

Message pas posté entièrement... bizarre...Du coup suite :"Nous en sommes à une période charnière" là je suis d'accord. Quand sur un site comme ici les gens commencent à defendre le christianisme c'est (...)

02/03/2021, 09:30

Jus de cadavre

"Si Nergal en a marre d'aller devant les tribunaux, qu'il change de pays ou de style musical, point barre"Mais tout le monde du coup crieraient au lâche ou au vendu ! Si à chaque fois qu'il y a un truc qui nous plaît pas dans notre pays on doit l(...)

02/03/2021, 09:26

Gargan

Si Nergal en a marre d'aller devant les tribunaux, qu'il change de pays ou de style musical, point barre. Tu assumes quand tu t'exposes ainsi, c'est pathétique ce oin-oin alors que ça joue les durs sur scène. Ceci étant, je réécoute Sv(...)

02/03/2021, 08:21

Yolo

Merci pour vos commentaires les guignols.

02/03/2021, 08:09