Faisant suite à un The Prodigal Child (2013) déjà fort prometteur, les français de DEFICIENCY nous reviennent en 2017 avec The Dawn Of Consciousness, album concept qui ne fait que confirmer la bonne impression laissée il y a 4 ans.

Proposant un thrash/death moderne sur ses deux premiers albums, le groupe lorgne désormais un peu plus sur le death metal moderne tel que pouvait le pratiquer SOILWORK ou DARKANE il y a de ça quelques années déjà avec une pincée de technique que ne renierait pas des groupes comme ORIGIN ou CEPHALIC CARNAGE.

Ce constat se fait ressentir dès le titre d'ouverture Newborn's Awakening qui accueille l'auditeur de la meilleure des manières où puissance, mélodie et technique se mêlent pour un résultat des plus éblouissant et qui se confirme sur Uncharted Water.

Ne se contentant pas d'appuyer sur la pédale, le groupe sait nuancer son propos en proposant des titres un brin plus posés ou le riffing thrash est de mise (From A Less To A Greater Perfection) tout comme les refrains efficaces et ainsi repartir de plus belle sur des purs brûlots thrash/death (The Upriser en compagnie d'Alain Clément de NO RETURN) qui démontrent une fois de plus grande qualité de composition et d'interpréation des musiciens de DEFICIENCY.

Pièces maîtresses de l'album, les titres And Nowhere Else To Go et The Post Knowledge Day viennent définitivement confirmer l'impression générale de l'album. DEFICIENCY a donc réussi, et ce de la plus belle des manières, à passer le cap du troisième album en nous proposant d'une part son meilleur opus et d'une autre part un des meilleurs album du genre. Rien que ça!

Titres de l'album :

  1. Newborn's Awakening
  2. Uncharted Waters
  3. Another Fail To Come
  4. From A Less To A Greater Pefection
  5. The Upriser
  6. Face The World We Experience
  7. Nausera
  8. And Nowhere Else To Go
  9. The Post Knowledge Day
  10. Fearless Hope

Page Facebook officielle


par JérémBVL le 30/05/2017 à 11:00
88 %    271

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Convictors

Atrocious Perdition

Hayser

Beige

Snake Bite Whisky

This Side of Hell

Fusion Bomb

Concrete Jungle

Wolf Counsel

Destination Void

Mörglbl

The Story Of Scott Rötti

Meridian

Margin Of Error

Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Incantation + Defeated Sanity + Skinned

RBD / 25/03/2019
Brutal Death Metal

Brutality Over Belgium - South Edition III

Mold_Putrefaction / 23/03/2019
Brutal Death Metal

Interview avec AMON AMARTH

Acid / 20/03/2019
Amon Amarth

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Concerts à 7 jours

Defenestration + Hexecutor

30/03 : La Scène Michelet, Nantes (44)

+ No Return + Lodz

30/03 : Le Contrepoint, Chalons-en-champagne (51)

Photo Stream

Derniers coms

Il me semble que je n'avais pas plus accroché que ça à Crimson Slaughter (découvert ici même, évidemment), par contre, Fusion Bomb, ça me parle carrément. Eux et Fabulous Desaster sont mes deux grosses découvertes récentes en thrash metal.


Pas con le pere Flynn, on rappel les gars de Burn My Eyes.


Vu, en effet, merci je connaissais pas du tout les Madrilènes. C'est en effet très bien foutu comme truc. Merci pour la découverte. C'est con, leur histoire de financement participatif, j'aurai bien pris leur CD si c'était déjà sorti. Je note pour plus tard.


Korpse, c'est le genre de truc que je n'écouterais jamais sur album, mais faut avouer que sur scène c'est vraiment ultra bœuf et frontal...


Et bien fonce parce que ça déboite sévère !


MorbidOM :Mais ça ils le comprendront plus tard !


CRIMSON SLAUGHTER, jamais entendu parler.


Vrai que AA se "mélodise" au fil des disques, avec de grosses ficelles à la Maiden les concernant. C'est la tendance des groupes qui commencent par du gros death en ce moment (Deserted Fear, Chapel of Disease...), c'est sans doute eux qui ont d'ailleurs instauré cette mode, avec le succès que l'(...)


Ça sent bon tout ça, entre les clins d’œil à The Key (pochette, titre de morceau - "Paleolithic") et musique qui renvoie aussi à ce premier album mythique, achat en vue.


@Buck Dancer : c'est pas nous qui sommes vieux c'est les jeunes qui sont cons..


J'aime bien Virtual de Maiden.


Le crowdkill ? C'est quand tu dois aller vérifier sur internet des mots que tu connais pas, et que en plus tu trouves ça débile comme "pratique", que tu te dis que tu te fais vieux....


"Car entre prendre une vie d'un animal et l'*nc*l*r sans son consentement... Il n'y a pas grand chose"
Phrase qui va me faire la semaine !


Je suis d'accord avec vous sur le faite que censuré le concert ne servirait à rien, et la dessus je vous soutient à 100%... Mais par pitié arrêter de vouloir défendre Hery parce que vous l'avez rencontrer et qu'il vous à dit tels ou tels chose... C'est plus logique de vouloir défendre la mu(...)


@Kerry : et Halmstad de Shining


L'un des meilleur album de Black Metal de l'histoire au coté de Bathory "Under the sign of the Black Mark", des deux premiers Emperor et de "A Blaze in the Nothern sky" de Darkthrone.


Quelqu'un sait quand le film sortira en France ?


En effet c'est sur amazon que j'avais trouvé ça.


@LeMoustre
https://www.amazon.com/Murder-Front-Row-Thrash-Epicenter/dp/1935950037


Les gars, vous savez où il se trouve encore, ce bouquin ?