The Furnaces Of Palingenesia

Deathspell Omega

24/05/2019

Noevdia

"Un escalier de fer, un couloir étroit et obscur. Au fond de ce couloir une porte entre-ouverte, d’où nous parviennent les accords d’une musique, qui en ce lieu nous paraît irréelle" comme reprenait  Daniel Gelin dans la version audio de Vingt mille lieues sous les mers.  
Alors que les bruits de pas raisonnent sur chaque marche métallique,  cette curieuse symphonie se fait de plus en plus entendre et laisse entrevoir un curieux et sinistre compositeur qui répond au nom de ... DEATHSPELL OMEGA.
Voila un retour arrivant en surprise car DEATHSPELL OMEGA est le genre de groupe qui ne fonctionne pas avec les réseaux sociaux ou encore par une musique mainstream.  
Le groupe aime surprendre par des sorties auxquelles on ne s'attend pas, car oui le trio venu du fin fond du Poitou utilise la voie underground depuis sa création, mais cette force et volonté leur a permis d'avoir une certaine réputation hors du territoire Français ou encore par une  musique avant-garde, d'influencer d'autres genres musicaux, il suffit de voir le Mathcore noirci de PLEBEIAN GRANDSTAND ou encore NOISE TRAIL IMMERSION pour s'apercevoir que l'ombre DsO est présente.

DEATHSPELL OMEGA aime aussi à se réinventer depuis le phénomène Si Monumentum Requiert, Circumspice tout en gardant ce qui fait le charme de ce groupe, le coté obscur.
Avec The Furnaces Of Palingenesia, ce serpent change encore de peau. Il n'est pas aussi brutal et infernal  que Fas - Ite, Maledicti, in Ignem Aeternum, Kenose voir The Synarchy Of Molten Bones ou bien moins chaotique que sur Paracletus. Non cet album est bien différent, il propose plus de structure mi-tempo, sans négliger quelques parties chaotiques que le groupe maîtrise. L'atmosphère est le thème principal ici proposant un résultat ou se mélange la mélancolie dans une sensation claustrophobe. DEATHSPELL OMEGA nous montre qu'il se veut plus sage dans sa musique en donnant une nouvelle définition de son art.
Ainsi ils harmonisent les dissonances, donnant des nuances à ses titres. Bien-sur des morceaux comme "Splinters From Your Mother's Spine" ou encore "Sacrificial Theopathy" conservent cette sauvagerie qui va dans toutes les directions faisant perdre le sens de l'écoute à l'auditeur mais viennent ces nouveautés comme comme "1523" jouant sur une ambiance plus douce et  rêveuse, passant par "Standing On The Work Of Slaves" qui offre une composition dramatique avec des riffs captivants, la noirceur en devient alors presque de la beauté.
Que dire aussi de "Ad Arma! Ad Arma!" véritablement changement chez ce groupe qui prend un ton martial en rajoutant des effets sonores d'instruments à cuivre, nous plongeant dans un univers post indus/apocalyptique (d'ailleurs ce titre à été choisit comme étant le premier clip officiel de DEATHSPELL OMEGA puis cerise sur le gâteau, réalisé par l'illustrateur et musicien Dehn Sora). Quand arrive la fin c'est sur "You Cannot Even Find the Ruins…" qu'on clôture l'album montrant toujours cette nouvelle facette, proposant un titre quasi Rock aux bruits industriels, véritable tourment et dépression à son écoute à tel point que même Mikko Aspa abandonne ses hurlements crasseux pour un chant en perte d'espoir.

DEATHSPELL OMEGA prouve que dans sa carrière, sa recherche musicale reste infinie. Passant du Black Metal Traditionnel à une sorte de Tech Black Metal voilà désormais qu'ils font preuve d'une nouvelle étape. The Furnaces Of Palingenesia se veut plus constructif et approfondi et a maintenant joué sur un registre atmosphérique voir mélodique. Alors oui ceux qui sont plus fans de leur côté chaotique vont être surpris par ce choix désormais, laissant un peu dubitatif, mais d'un coté il faut savoir respecter cette prise de risque d'un groupe qui ne désire pas faire de sa spécialité une habitude pour nous en délasser avec le temps.
Un DsO plus lent et horrifique à la fois, pourquoi pas, à voir si cela peut également tenir la route à une prochaine sortie surprise de leur part ou alors aura-t-on un encore un changement de leur part ?


Tracklisting : 

1.Neither Meaning Nor Justice
2.The fires off destruction
3.Ad Arma! Ad Arma!
4.Splinters From Your Mother's Spine
5.Imitatio Dei
6.1523
7.Sacrificial Theopathy
8.Standing On The Work Of Slaves
9.Renegade Ashes
10.Absolutist Regeneration
11.You Cannot Even Find the Ruins…

Deathspell Omega Bandcamp



par Charles Whateley le 17/06/2019 à 09:00
80 %    812

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


wolf
@78.192.38.132
18/06/2019, 20:50:23
pas grand chose de mélodique la dedans

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2022 / Part 1 / Du jeudi 16 au dimanche 19 juin

Jus de cadavre 30/06/2022

Live Report

Interview de NESTOR

Chief Rebel Angel 25/06/2022

Interview

The Ocean + PG Lost + Psychonaut

RBD 10/06/2022

Live Report

NECROWRETCH + HEXECUTOR + LORD GALLERY / Rennes (Ubu)

Jus de cadavre 01/06/2022

Live Report

Agressor + Mercyless

RBD 28/05/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Hé oui c'est vrai ! Mais bon c'est la force du Hellfest : son affiche de malade qui à chaque fois te fait dire "aller j'y retourne !"

30/06/2022, 22:53

RBD

Hé, JdC, je croyais que tu ne voulais plus retourner au Hellfest, ha ha !! Le covid a changé bien des choses. Nous avons tous très faim.Je ne suis pas étonné, autrement, de l'excellente impression laissée par Agressor, ça m'a fait (...)

30/06/2022, 14:55

Simony

Totalement d'accord avec toi Jus de cadavre, c'est du tout bon avec cet esprit simple et efficace que j'aime beaucoup dans ce groupe.

30/06/2022, 14:43

Jus de cadavre

Simple, basique, efficace. 

30/06/2022, 11:53

Jus de cadavre

Cette prod encore ! Un petit côté Thrash de bâtard ce titre, avec un son de tronçonneuse. Le pied.Super nouvelle en tout cas, ça sent un top de fin d'année cet album... 

30/06/2022, 11:43

Gargan

Le petit clin d'oeil sur la police de caractères

30/06/2022, 11:35

M\'Z

Merci beaucoup pour le repartage, je mets le lien d'écoute sur toutes les plateformes digitales :

30/06/2022, 09:11

Arioch91

J'attends de découvrir tout l'album avant de passer à la caisse.Scourge of the Enthroned n'avait pas duré longtemps dans mes esgourdes.Alors j'espère que celui-ci se montrera plus passionnant.

29/06/2022, 22:12

Buck Dancer

Je préfère quand même les clips qui se passent dans un hangar, bien plus original.Sinon, je m'en lasse pas de ce morceau. Si le reste de l'album est du même niveau, ils vont enterrer la "concurrence". 

28/06/2022, 18:44

Deathcotheque

Mauvaise traduction très certainement.Conseil à tous : utilisez DeepL au lieu de Google traduction quand vous avez besoin d'une traduction correcte.

28/06/2022, 14:49

Orphan

On ne peut que saluer le travail de cette vidéo, qui à la mérite de raconter qqchose. A l'image de ce morceau, au moins il se passe un truc dans ce clip.

28/06/2022, 11:35

fallwarden

musicalement ignoble, hyper formaté et ultra prévisible. 

28/06/2022, 06:35

Steelvore 666

Le groupe commente...Euh non en fait. C'est quoi ce charabia ? Une mauvaise traduction ou un concept complètement con à travers lequel personne ne comprendra rien ?

27/06/2022, 15:15

LeMoustre

Ahah, "Dave Mustaine presents", c'est comme Tom Cruise avec Top Gun, quoi !Les couplets chantés font furieusement penser au vieux Megadeth dans leur phrasé. Parties de guitares très bonnes, rien à dire. A voir le son, sur ordi dur de juger, mais l(...)

27/06/2022, 10:08

Hoover

Une synthèse entre un vieux Megadeth qu'on avait un peu oublié et le Megadeth récent (que personnellement j'aime bien). Super morceau!

26/06/2022, 06:16

Humungus

Ouch !!!Intrigué par vos commentaires, je me suis laissé tenté à une écoute (l'aurai-je fais sans cela ?)...Puis deux...Puis trois...Claquasse !!!Alors effectivement, rien de nouveau sous le soleil, mais un cassoulet r&eac(...)

25/06/2022, 07:22

Jus de cadavre

Ben putain ! Je pensais pas apprécier du Megadeth comme ça un jour ! Même le chant de Dave le canard est pas repoussant ! Incroyable. Et le clip a de la gueule.

25/06/2022, 00:44

Arioch91

D'accord avec Simony. Les vieux groupes de Thrash ne valent plus le pet. Mais Megadeth arrive encore à se hisser au-dessus.J'avais bien aimé Distopia, je me laisserai tenter par ce nouvel album.

24/06/2022, 20:45

Moshimosher

Franchement, il déchire ce clip !

24/06/2022, 19:53

Humungus

Moi je vénère MANOWAR !Hormis "Warriors of the world" et "Gods of war", la discographie est absolument exceptionnelle.

24/06/2022, 18:32