The Skeleton Is Just a Coat Hanger; These Are the Black Strings That Make You Dance

Oxx

16/08/2019

Nefarious Industries

Vous connaissez ce grand classique. Vous envoyez un gros pavé par texto à un pote ou à un membre de votre famille, et vous obtenez en réponse un lapidaire « OK », ou un saugrenu « LOL ». Le genre de truc pas du tout frustrant, qui réduit une conversation à néant et qui entame sérieusement votre envie de communication bilatérale. Alors, sachez qu’avec les OXX, l’effet est inverse. Lorsque vous leur demandez simplement comment s’appelle leur nouvel album, ils vous répondent The Skeleton Is Just a Coat Hanger; These Are the Black Strings That Make You Dance. Mais après tout pourquoi pas. Et si vous poussez l’interrogation plus loin en vous enquérant de leur style, ils vous regardent goguenard en arguant d’un improbable « Mathcore expérimental à tendance Sludge, versant Post Hardcore bruitiste avec influences Grind et Free-Jazz ». Là encore, je ne suis pas contre. Mais du coup, à priori, on a un peu peur de se glisser leur dernier album entre les feuilles, par risque de se voir inonder d’informations alors que notre seul questionnement était : « musicalement, ça donne quoi ? »

Un peu tout, pas n’importe quoi, et surtout, un LP intrigant, aussi glauque que bruyant, aussi énergique qu’engluant, aussi fou que rationnel, aussi anti-musical qu’harmonique. Enfin, pour ce dernier point, ça reste à prouver. Dans les faits, ce trio de barges s’est formé en 2012, autour d’acteurs/activistes de la scène Punk/Metal danoise. Venus d’Aarhus, ces trois musiciens étaient plus volontiers habitués à la pratique de divers courants, dont l’Afrobeat, l’avant-garde, et les musiques de films. Décrétant un beau jour qu’un trait d’union entre les trois pratiques se devait d’exister, ils ont donc regroupé leurs forces pour hurler le plus fort possible tout en jouant le plus dissonant possible. Dont acte, et un dernier LP qui a réjoui les américains de Nefarious Industries, assez habitués à tant de bordel.

Notons. Cette œuvre n’est pas pour tout le monde. Pour en prendre la mesure, il faudrait parvenir à imaginer une explosion rayant de la carte les locaux de répétition des NAILS, de DEP, CONVERGE, Mike PATTON, John ZORN, PAINKILLER, CANDIRIA, PRIMITIVE MAN, FULL OF HELL et autres fascinés noisy qui ne se sont jamais inquiétés pour la tranquillité de leurs voisins immédiats. Ou mieux, car plus précis. Faites jouer Calculating Infinity par des fans de CONVERGE s’enfilant du NAKED TRUTH à leurs heures perdues, et vous aurez un bel aperçu de ce qui vous attend sur The Skeleton Is Just a Coat Hanger; These Are the Black Strings That Make You Dance. Car de « Labyrinth (Minotaur Hymn) » à « The Skeleton is Just a Coat Hanger; These Are the Black Strings That Make You Dance », tout n’est que bruit, fureur, mais aussi dextérité, aisance, nuisance, distorsion, discordance, absolu, et absence de limites. On connaît pourtant l’appétit de certains en ce qui concerne les décibels et les BPM, mais la foi des OXX en une forme de violence totale est tout à fait admirable. Abordant le Punk et le Metal comme des styles qui ne supportent aucune contrainte, les trois danois nous font le coup des jazzmen complètement défoncés découvrant les joies de la pratique instrumentale libre. On les imagine très bien d’ailleurs sortir d’un bar à la faune interlope l’œil hagard, se ruant sur le dernier disquaire encore ouvert (oui, car dans les fantasmes, les disquaires existent toujours et restent ouverts jusqu’à des heures indues), pour y fouiner en vinyle des perles comme Guts of a Virgin, Ire Works, Disgrace to the Corpse of Sid, et autres joyeusetés pour fans de Disco sous acide. Point, à la ligne.

Ne pensez pas dans un réflexe de condescendance savoir déjà de quoi je parle, parce qu’il n’en est rien. Moi-même, rompu à l’exercice de la douleur auditive, j’ai eu mal pour mes tympans dont les membranes ont vibré sévère. Et pourtant, le Grind, le Math, le Noise, le Sludge, l’Avant-Garde, sont des univers qui me sont familiers, mais il y a un tel paroxysme dans l’attitude des OXX, qu’ils n’ont pas vraiment d’équivalent actuel sur la scène présente ou passée. A moins de considérer des parties de batterie écrites par Mick Harris mais jouées par Damon Bellorado, des lignes de chant composées par Frank Mullen, mais braillées conjointement par Dimitri Minakakis et ‎Will Rahmer. Des plans de guitare tricotés par Todd Jones et dénoués par Attila Zoller. Soit, le bordel absolu, de quoi y perdre le nord et y laisser sa chemise, mais ressortir de l’expérience lessivé avec un énorme sourire aux lèvres en forme de point d’interrogation. Je ne suis toujours pas sûr de ce que j’ai écouté, mais je sais qu’il y avait des passages très lourds, d’autres hyper rapides, des cris à foutre les jetons à Nadine Morano, et des rythmiques impaires, instables, des riffs se métamorphosant en quelques secondes, et une impression générale de crossover gigantesque entre tous les courants les plus déviants du Punk, du Hardcore et du Metal. Mais, en dépit de ce constat qui pourra sembler affolant même aux plus barrés, le tout reste logique, musical, et surtout, le fruit du travail de véritables instrumentistes doués, sachant parfaitement ce qu’ils faisaient. Et les pires exactions ne sont jamais aussi effrayantes que lorsqu’elles sont commises de sang-froid, par des psychopathes cohérents et intelligents.

Mais pour la blague, envoyez un texto au groupe. Juste pour le fun. Demandez-leur, « mais franchement, à quoi ça rime tout ça ? ».

S’ils vous répondent « LOL », j’en ferai mes nouveaux héros, au moins jusqu’à la fin de l’année scolaire. 

   

Titres de l’album :

                             1.Labyrinth (Minotaur Hymn)

                             2.Screwdriver Hymn

                             3.Birthday Song

                             4.Trespassers

                             5.A Multiplicity of Endings

                             6.Circle

                           7.The Skeleton is Just a Coat Hanger; These Are the Black Strings That Make You Dance

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 05/01/2020 à 18:09
90 %    410

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Antibody

mortne2001 19/10/2020

From the past

Les archives de la Mort 1984 - 1994

grinder92 14/10/2020

Livres

Livre TAPE DEALER / Chronique par David Martin

Jus de cadavre 11/10/2020

Vidéos

W.A.S.P, Bataclan 2012

grinder92 09/10/2020

Live Report

Demanufacture

Baxter 06/10/2020

From the past

Hanger Abortion

RBD 30/09/2020

Live Report

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

Live Report

Les 7 pêchés capitaux : Pierre

Simony 24/09/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

Jamais réellement accroché à ce groupe qui pour moi ne propose jamais rien d'innovant ni même d'un tant soit peu accrocheur...Idem donc à l'écoute de cet album.PS : mortne2001 enculé !

27/10/2020, 20:29

Jus de cadavre

Pas encore écouté attentivement, mais ça me semble très bon en effet !

27/10/2020, 18:12

Simony

Voilà qui confirme quand même que 2021 va être très compliquée pour les acteurs du monde artistique, tout art confondu, et de la culture. 

27/10/2020, 13:14

Humungus

Mouuuuuuuh que c'est bon ça !Riffs binaires... Voix de porcasse...J'achète !!!

27/10/2020, 09:37

Humungus

Leur meilleure galette effectivement.

27/10/2020, 09:22

Humungus

Malgré le Covid, cela bouge encore foutrement de la guibole à l'EHPAD !

27/10/2020, 09:21

Hipparion33

Fan de metal depuis les années 80 , je suis tombé semaine dernière dans un magasin Cash sur cet album en vinyl . Je ne connaissais absolument pas et je me suis dit " tiens un album de heavy , je prends".Arrivé chez moi , direct dans la platine. Quelle (...)

26/10/2020, 17:57

Simony

Après maintes écoutes de la bête, franchement pas déçu. C'est du pur FUNERAL ORCHESTRA ! Dans le genre glauque, sombre et franchement abyssal, difficilement égalable ces mecs là.

26/10/2020, 17:22

Raumsog

Ah on les voit les anciens crevards de VS!   

26/10/2020, 10:13

Betrayed

Je ne savais pas que ça existait encore ce truc.Souvenirs de VS...   

25/10/2020, 09:26

KaneIsBack

Haha, Shaka écrit des news ici, maintenant ?   

24/10/2020, 17:03

Solo Necrozis

Pas de nibards mis en évidence. Voilà, je fais gagner du temps à certains.

24/10/2020, 11:40

Humungus

Ca sonne effectivement à mort CANNIBOUL.Très bon donc.Pis j'adore cette pochette.

23/10/2020, 19:51

Saddam Mustaine

Il y a 8 mois il n'y avait de pandémie, et tout le monde s'en foutait les stades étaient pleins comme les concerts...Donc dans 8 mois impossible a dire, et les plus pessimistes ne vous laissez pas décourager par la dictature sanitaire de ce pauvre monde de fo(...)

23/10/2020, 19:41

Humungus

Satan + 1.J'avais encore quelques espoirs il y a peu, mais l'ITW de Barbaud dans le Figaro (???) me les a définitivement enterrés...Allez... On croise tout de même les doigts hein... ... ...

23/10/2020, 07:31

POMAH

Ouais y'a quelques Labels tu sens bien qu'ils sont géré par des mecs avec de fortes convictions. Van, Avangarde comme tu le soulignais, Iron Bonehead, y'en a d'autres bien sur. Mais eux clairement quand ils sortent un trucs que je ne connais pas je me dit Houlaaa(...)

23/10/2020, 03:47

Buck Dancer

Si, sur YouTube ! 

22/10/2020, 23:26

Satan

Il n'y aura pas des festivals l'été 2021, soyons réalistes.

22/10/2020, 22:28

Reg

The same ^^

22/10/2020, 18:55

NecroKosmos

Rien que pour Didier SUPER, je suis capable d'y aller. 

22/10/2020, 18:27