Time to Strike

Sandstorm

24/04/2020

Dying Victims Productions

Je vous le donne en mille, tout suspens laissé de revers. Oui, les SANDSTORM sont adeptes d’un Heavy Metal à la mode à la fin des années 70 et début des années 80, et ils ne s’en cachent pas. Comment le pourraient-ils d’ailleurs avec un tel accoutrement et une pochette aussi typique ? Old-school, Vintage, nostalgique, quel que soit le terme que vous emploierez, il conviendra aux canadiens qui assument totalement leurs travers. A compter qu’ils en fassent montre, puisque la nostalgie entre leurs mains à une saveur particulière, fraîche, spontanée, et pourtant, terriblement réfléchie dans les faits. Cette dualité s’articule autour de compositions aux idées qui sentent le flair immédiat, les plans évidents, mais à la mise en place étudiée et aux mélodies ne l’étant pas moins. Cocasses dans le look, les originaires de Vancouver qui ne sont visibles qu’avec du cuit noir et des clous brillants, sont aussi cocasses dans l’inspiration, puisque la motivation cachée derrière leur inspiration dérive du Metal suédois des années 80, de la NWOBHM, mais aussi du compte Instagram de Rob Halford, dont ils donnent l’adresse exacte sur leur Bandcamp…Il n’y a pas de mal à prendre au sérieux un art consommé de l’ironie, et les SANDSTORM ont un mérite indéniable : ils sont inattaquables musicalement. On le sait, dans le domaine du vintage remis au goût du jour, l’écueil de la repompe est dur à éviter, et celui de la crédibilité personnelle aussi. Pourtant, les canadiens, en seulement six titres prouvent la validité de leur démarche, et l’évidence de leur talent artistique. Cette superbe pochette sur canson aux crayons de couleur du petit Jayson, 5th grade, n’était donc pas qu’un simple moyen d’attirer l’œil du chaland, mais bien une façon très honnête de prévenir le spécialiste en lui envoyant un message clair : on connaît le truc. Et à l’écoute de « Death Is Near », on se rend compte qu’on connaît le truc nous aussi. Du HM/HR joué comme si l’humanité était restée bloquée entre 80 et 84.

Mais pas de mal à ça. D’abord, parce que ce premier EP offre des proportions respectables. Avec trente-quatre minutes, il se hisse à la hauteur de bien des LPs de l’époque, malgré six morceaux seulement. Mais avec leur obsession de l’épique, ces trois musiciens (Reptile Anderson - basse/chœurs, P.J. "The Butcher" La Griffe - batterie et Stevie "Broke" Whiteless - guitare/chant) nous lâchent autant de chapitres/tranches de vie qu’ils n’ont d’inspiration, et à l’écoute de ces morceaux, et de leur diversité, on se dit que le trio en a encore de belles sous le coude. Time to Strike à la base, accuse déjà un an d’existence au compteur : il est en effet sorti à compte d’auteur en février 2019, avant d’être réédité cette année en CD et LP par le label Dying Victims Productions, typiquement allemand. Mais rassurez-vous, Time to Strike, s’il sent le fil des patches cousus sous les doigts, ne suinte pas la bière aux oreilles. Il a cette finesse qu’on retrouvait chez les rares groupes suédois de l’époque, mais aussi la rigueur de la sidérurgie Hard de Berlin ou Hanovre, sans oublier la frivolité légèrement Punk de l’industrie globale anglaise du pivot 79/82. A l’écoute de ces six morceaux, un groupe vient à l’esprit immédiatement, et bien avant les autres, HAUNT. Le trio semble en effet animé des mêmes intentions que celles qui obsèdent Trevor William Church, et c’est particulièrement patent sur « Whips And Chains ». On aime par-dessus tout ce look et ces titres/textes qui jouent les clichés, cette musique qui ne les contredit pas, et cet équilibre général entre passéisme et qualité, qui nous permet d’apprécier des chansons qui en sont vraiment, et pas de simples décalques du passé.

Certes, se laisser impressionner par un titre comme « Witchman, Sorcerer Of Satan » en dit long sur la fixette que vous pourriez faire sur le Heavy Metal de papa. Et pourtant, ces clichés sont tous attendrissants d’une certaine manière, spécialement sous les coups de la rythmique Reptile Anderson/P.J. "The Butcher" La Griffe. Leur osmose rappelle les unions magnifique de McBrain/Harris, de Scott Park/Randy « Thrasher » Foxe ou encore Jimmy Bain/Vinnie Appice, tandis que la voix fluide et puissante de Stevie "Broke" Whiteless nous replonge dans les cordes des plus grands vocalistes des 80’s. Le tout est emballé dans des arrangements réduits au strict minimum, puisque seuls les trois instruments ont droit de s’exprimer. Pas de synthé qui déboule comme à la fête à neuneu, pas de concession radiophonique pour se la jouer à la suédoise, juste du HM qui accepte la pureté de sa forme initiale. Ce qui n’empêche guère le trio de nous caser des breaks boogie dans l’esprit des premiers MAIDEN/SAXON, ou d’accepter d’adoucir un peu les débats pour se rapprocher d’un Hard Rock de saison. « Denizen Of Hell » pour l’exemple, tolère tout à fait les recherches américaines et par extension germaines pour incruster les charts sans trahir l’esprit d’origine, et ce mid tempo surprenant est donc parfaitement délicieux. Les soli, réduits à leur plus simple expression sont pertinents, et en trente-quatre minutes, le groupe résume cinq ou six années de transition Metal, parvenant à chaque fois à nous attraper dans ses filets catchy (« Hymn To The Hell Knights », dès qu’il y a de la cowbell, désolé, mais je craque). Le dernier morceau et épilogue de l’aventure, « Lucia, Warrior Of Light » revient une fois encore aux origines lourdes et célèbre DIO, avec ces envolées vocales dramatiques et ces mélodies que MAIDEN a usées jusqu’à la corde. Mais l’atout majeur de SANDSTORM est de rendre fraiches des idées qui accusent trois ou quatre décennies, sans user d’artifices de studio.

Un premier EP qui rappelle légèrement le séminal Burst into Flame de HAUNT, en version plus virile et lourde, et l’occasion de laisser la balle dans le camp du Canada qui n’est pas non plus le dernier à jouer le recyclage intelligent.     

                                            

Titres de l’album :

                          01. Death Is Near

                          02. Whips And Chains

                          03. Witchman, Sorcerer Of Satan

                          04. Denizen Of Hell

                          05. Hymn To The Hell Knights

                          06. Lucia, Warrior Of Light

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 19/04/2020 à 17:24
80 %    489

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Open Bar Vol2 : Antoine Perron

Baxter 20/04/2021

Interview

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Victime des colibris

16/05/2021, 22:11

Gargan

C'est surtout une belle illustration de géopolitique ce show. les pro et les anti russes (avec l'Ukraine notamment qui souvent raffle pas mal de votes comme son voisin), pro palo ou pas, et la France caliméro "personne ne vote pour mooua" (sauf les arménie(...)

16/05/2021, 20:44

Sebathan

16/05/2021, 19:41

Kerry King

Perso j'ai lâché lors de l'explosion du line up classique.Reste quelques trucs sympa sur les suivants, mais pas indispensable si on a fait les premiers.

16/05/2021, 18:26

Humungus

à voir *

15/05/2021, 22:50

Humungus

"Un album qui se savoure, encore et encore, qui va mettre tout le monde d’accord" : Pas d'accord.Cet album n'a clairement vraiment rien avoir avec la réjouissante et primale brutalité d'un "Solstice".Et la fameuse "basse sl(...)

15/05/2021, 22:50

Humungus

1) C'était juste pour faire chier K-Sauce...2) "Le meilleur vainqueur que je retienne c'est Lordi"Les seuls participants qui n'aient jamais réellement valu le coup à l'Eurovision, c'est PKN...Point barre.

15/05/2021, 22:06

Simony

Parfaitement K-Sauce, de plus en plus j'essaie de mettre en avant la différence entre la musique et l'art musical lorsqu'on me demande ce qui me plait dans la musique que j'écoute et que j'accepte de répondre sans les envoyer chier. Il y a des mus(...)

15/05/2021, 19:15

Simony

@sawae d'accord avec toi, après Obsolete, je lache l'affaire, il y a quelques sursauts mais jamais sur tout un album... Mega déçu de l'évolution de ce groupe qui a tant compté dans mon apprentissage musical...

15/05/2021, 19:02

Kerry King

Ouch je suis scotché ! Franchement je prend une claque !Quelle nullité !

15/05/2021, 14:49

Kerry King

Le meilleur vainqueur que je retienne c'est Lordi.Secret Garden aussi en 1995 dans un autre genre c'état une belle perf, sinon j'ai souvenir de truc vraiment merdique.

15/05/2021, 14:15

K-Sauce

Il y a une différence entre le côté élitiste de la musique et demander un minimum de « personnalité » ou de créativité. Il y beaucoup de chose que je n’aime pas par goût mais qui pour autant ne sont pas dénuées (...)

15/05/2021, 13:20

Buck Dancer

"de plus on parle de groupe 100% masculin tout aussi peu intéressant, si ça c'est pas une preuve !"  Élue meilleure vanne de l'année !! (...)

15/05/2021, 12:58

Humungus

Bon allez...J'avoue...Je fais ici mon Humungus pur jus hein...Vous me connaissais assez bien désormais...Il est bien sûr plus qu'évident que ce "Too mean to die" est loin d'être ultra transcendant.

15/05/2021, 12:40

Humungus

"C'est du Accept sans la moindre surprise, un peu comme un Slayer des mauvais jours"Hé hé hé !Exemple qui corrobore totalement ce que je disais au préalable cher Bones :Cet ACCEPT ou "un SLAYER des mauvais jours" me vont bi(...)

15/05/2021, 12:38

Humungus

1) "Je me suis tjrs opposé au côté élitiste de la musique""De toute les façons l’Eurovision n’a jamais pondu de choses particulièrement intéressantes pour la musique. Donc je ne vois pas l’interêt de ce (...)

15/05/2021, 12:34

K-Sauce

Oui effectivement c’est Oceanborn, dsl. De toute les façons l’Eurovision n’a jamais pondu de choses particulièrement intéressantes pour la musique. Donc je ne vois pas l’interêt de ce divertissement.

15/05/2021, 12:00

Kerry King

Apres meme si je suis pas fan, vaudrait mieux une victoire de eux que la star RNB de Roumanie ou autre machin le boys band de Malte etc.

15/05/2021, 11:36