Triumphantly Evil

Nocturnal Hollow

21/02/2021

Autoproduction

« Triumphantly Evil est un album brut, plus rapide et plus agressif que les précédents, ainsi que le plus produit, prenant soin des détails qui l’amènent à un autre niveau de production ».

Ainsi s’exprime J.R Escalante, leader du groupe vénézuélien NOCTURNAL HOLLOW, qui jouit depuis quelques années d’une excellente réputation dans son pays. Il faut dire que le duo a de l’expérience à mettre en avant, puisque Triumphantly Evil n’est rien de moins que son sixième album depuis la naissance du concept en 2010. En à peine dix ans de carrière, J.R (chant/basse/guitare) et son compère George Knive (batterie) n’ont pas traîné du pied, et ont produit comme des fous pour asseoir leur crédibilité, qui les a vu passer de labels célèbres en structures solides, pour aujourd’hui affronter l’autoproduction, tout en ayant de bonnes propositions de distribution sur la table des négociations. Il n’est d’ailleurs guère étonnant de constater que plusieurs labels se montrent intéressés par ce nouvel effort, qui en effet se pose comme étant le plus solide du groupe. Avec son attaque franche et massive, nuancée de détails riches mais pas édulcorée, Triumphantly Evil est diaboliquement triomphant et nous expose un point de vue assez crédible en termes de Death Metal empiétant légèrement sur le BM.

Empiéter oui, mais sans marcher sur les platebandes. Avec un superbe artwork signé de la main de John Quevedo Janssens (WRATHFUL, EUTANASIA BRUTAL, NATASTOR, VORACIOUS SCOURGE, DE LA NOSTALGIE, BLACK TORMENT, EVIL REBORN, INTROTYL, MORGHDUET, VILE HEX, SPAWN OF ANNIHILATION), un mix et un mastering soignés par Daniel Urbina (qui avait déjà officié sur le premier album du duo), et un enregistrement local aux Unirecordstudios, ce sixième tome de la saga NOCTURNAL HOLLOW se montre sous une nuit noire, et des intentions malveillantes. Spécialiste du coup du lapin en accélération fatale, les deux vénézuéliens poussent donc les choses à leur paroxysme, mais n’oublient pas en route que le Death n’est jamais aussi dangereux que lorsqu’il est intelligent et mélodique. Inutile d’attendre un brouet indigeste comme certains labels underground nous proposent régulièrement, puisque ici, les idées sont intelligemment agencées, et les plans percutants.

Certes, les deux complices n’ont pas inventé la guillotine, mais la font débiter avec une célérité admirable. Et dès « Baphometh Crown », le ton est donné par le rythme imposé par George Knive qui provoque les SUFFOCATION sur leur propre terrain, sans s’enfermer dans une chambre d’hôpital sous perfusion d’influences trop prononcées. Le Death des deux compères est efficace, gentiment bestial, mais ne vous y trompez-pas, ces deux-là savent composer de véritables hymnes à la mort, et se servir de la gravité de riffs qui plombent méchamment l’ambiance. Et si visiblement les sites de références aiment à les comparer à des institutions scandinaves de la trempe d’ENTOMBED, GRAVE, DISMEMBER ou UNLEASHED, George et J.R savent très bien comment présenter leur monde impitoyable sans avoir recours à des images un peu trop évidentes. Certes, le son très distordu de la guitare de J.R nous ramène à la glorieuse époque de la HM-2 froide et impitoyable, certes, les accélérations fulgurantes rappellent les coups de folie de DISMEMBER, mais le duo, loin de se contenter de la froideur nordique originelle, parvient à en combiner les reliefs les plus rigoristes avec une efficacité totalement nord-américaine.  

S’ensuivent donc des morceaux courts, mais débordant d’idées. Ce premier titre par exemple en étale un nombre conséquent dans un contexte resserré, et malgré ses trois minutes et quelques, dispose d’un éventail d’atmosphères qui laisse admiratif. « Bound To The Gore », en continuant d’appuyer sur les plaies se complaît dans un désir sadique de ne retenir que les tics les plus cruels du genre, sans oublier le groove si cher aux CANNIBAL CORPSE ou même CANCER. Peu d’inserts au-delà des quatre minutes, pour une efficacité maximale, et si « The Shinning Blaze Of Hell » accélère méchamment le tempo avant de nous écraser d’un plan totalement formel, la doublette « Down To Void » / « Consumed By The Storm » confirme en cinq minutes à peine que J.R et George ont tout compris aux canons en vogue depuis les nineties, nous lapidant de cailloux de violence jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Il est certain qu’en connaissant la discographie du groupe, ce sixième album se taille la part du lion de la qualité, et passe aisément pour l’effort le plus professionnel du duo. Professionnel, mais pas moins sauvage et viscéral, avec un Death Metal cru mais pensé, qui ne ménage pas ses efforts en termes de mélodies de guitares insidieuses, et autres ralentissements dantesque. Ainsi, « Voices Comes From The Night » pue la mort au moins jusqu’en Californie, alors que « King Of Wrath » retrouve la puissance assourdissante du Left Hand Path d’ENTOMBED.

Le duo nous offre même une petite friandise en fin de parcours, avec une reprise plus qu’honnête du tube morbide « Necrophiliac » de SLAYER, qui égayait nos soirées Hell Awaits. Certes, la voix de J.R manque de l’hystérie de notre cher Tom, certes le jeu de George n’a pas le déhanché de Dave, mais le résultat n’en est pas moins jouissif, et la conclusion rêvée. Alors, l’un dans l’autre, et en faisant preuve d’un minimum d’objectivité, il est tout à fait raisonnable de placer ce Triumphantly Evil dans le haut du panier des sorties DM de ce mois de février, ne serait-ce que pour sa constance assez remarquable. Du Death oui, mais du fameux. Et bien plus encore.

                                                                                                                                                        

                                                

Titres de l’album:

01. Baphometh Crown

02. Bound To The Gore

03. The Shinning Blaze Of Hell

04. Down To Void

05. Consumed By The Storm

06. Through The Haze Of Death

07. Voices Comes From The Night

08. In Rapture Of Pain

09. King Of Wrath

10. Remembrance Of A Murder

11. Necrophiliac (SLAYER Cover)


Bandcamp officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 09/05/2022 à 18:03
78 %    41

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Kaleidobolt + Sacri Monti 24/05 : Shop , Chalons-en-champagne (51)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23

NecroKosmos

Pas faux, surtout depuis la fermeture du Mondo Bizarro.

21/05/2022, 07:18

Simony

Au-delà de la ligne éditoriale du magazine que l'on aime ou pas, moi c'est plutôt la longévité, 30 ans tout de même, lorsque l'on connait la scène Metal française, c'est une durée qui en impose. Après je parta(...)

20/05/2022, 22:46

Arioch91

J'achète Metallian de temps à autre, p'tet 2 fois par an mais guère plus.Pour moi, ça a toujours frôlé l'amateurisme, ce mag et j'aime pas leur manière de proposer autant de pages pour un gros groupe que pour un groupe net(...)

20/05/2022, 20:42

BOULOGNE WOOD NECRO TRANNY

Rennes, cette ville de clodo et de cafards.

20/05/2022, 19:37

Brutal caca

Comme quoi, on peut faire de la merde sur le long terme. Merci Merdallian!

20/05/2022, 19:36

Jus de cadavre

La scène rennaise qui continue de mettre des taloches bien comme il faut ! Terrible !

20/05/2022, 09:44

Namless

Metallian, ou le magazine non reçu 1 mois et demi après l'avoir commandé ?

20/05/2022, 08:38

Jus de cadavre

J'y trouve un petit coté Revenge aussi... Ça aussi c'est sale décidément !   

19/05/2022, 18:59

Jus de cadavre

Ah ouais   Bestial et old-school la vache ! Je sais pas ce qu'ils bouffent en Australie mais ils aiment le sale !Exce(...)

19/05/2022, 18:56

Fred

Sans parler de la partie restauration avec toutes les pénuries , vaut mieux s’abstenir des stands et apporter sa bouffe . 

19/05/2022, 17:02