A force d’aller chercher ailleurs, à force de se dire que non, tout ne vient pas de là-bas et de traquer la bête dans les pays de l’est, en Amérique du Sud, en Europe centrale, on a fini par oublier que le Crust et le D-Beat sont des franchises bien nordiques, et des défrichages suédois. Ben oui, mais c’est un peu de leur faute aussi, parce qu’après nous avoir inondé de groupes tous aussi vilains les uns que les autres, le retour de bâton s’est fait sentir, et tout le monde les a copié avec toujours plus de talent.

C’est peut-être ça le fameux VENGEANCE OF KARMA décrit par ce nouveau groupe…Du genre attribuer la paternité d’un style à un pays avant de voir celui-ci dépossédé de sa création. Ou coller un coup de pied au cul du chat avant que ce dernier ne vous griffe méchamment la gueule au détour d’un couloir.

Et d’ailleurs, ce qui griffe aussi méchamment la tronche, c’est ce premier album qui une fois traduit donne un truc genre « de mal en pis », sans évoquer le proverbial veau d’or, et qui rétablit la vérité une bonne fois pour toutes.

Oui, le Crust et le D-Beat sont des affaires scandinaves, un poing dans la tronche et c’est tout.

Ur Askan, c’est un peu le retour du peuple prodigue qui n’a de cesse de vous malmener les oreilles de son Hardcore rapide et abrasif, et hargneux comme une DISCHARGE de trois-cents volts dans les doigts.

Ce sextette (Linus Pettersson &  Jesper Oskarsson – hurlements, Mattias Frödén – guitare et cris, Daniel Åberg – autre guitare mais sans cris, Simon Guidoum – basse et Johnny Lebisch – battements cardiaques) propose donc en ce début d’année son debut album, et cogne très fort, très vite, sans trop se poser des questions sur la légitimité de sa colère.

Bonne pioche, puisque cette déflagration nous ramène aux plus grandes heures du Crust à tendance maléfique suédois, avec déluge d’up tempi et autres riffs charcutés sans répit.

C’est certes très classique, mais comme on n’avait pas entendu ça depuis très longtemps émaner des côtes suédoises, ça fait du bien par où ça passe et ça remet les pendules de l’hiver permanent à l’heure des frimas envahissants.

Pas de quartier, puisqu’en à peine plus d’un quart d’heure, il n’y a pas de quoi finasser, mais plutôt se concentrer sur les figures imposées du genre, en essayant de les transcender de quelques mélodies bien troussées et autres arrangements chaotiques intenses et débridés.

Distribué en vinyle par de nombreux labels (Phobia Records, Angry Music, The Mind Is Everything Records, 5FeetUnder Records et Ofog Och Motvals), Ur Askan est un concentré de saine colère en neuf chapitres tous aussi épais les uns que les autres, qui illustrent donc avec pertinence cette vision pessimiste du mal qui va en pis.

Kristinehamn vient donc de trouver ses nouveaux héros, qui ne crachent pas sur un brin de Core’n’Roll comme le démontre le très ludique et pas forcément pacifique « Intravenös Terapi », se fendant d’un mid tempo accrocheur qui rompt un peu avec les ardeurs.

Mais comme ce morceau plus finaud est directement enchaîné à une boucherie mi Crust mi Thrashcore aussi délurée que « Skicka Vidare Problemet », on comprend assez bien que la modération ne leur sied pas forcément bien, et que la brutalité reste de mise de main en main.

Les Suédois augmentent parfois l’intensité tout en développant des harmonies discrètes, tâtant ainsi d’un hybride de Core et de Death sur le lapidaire et poisseux «Själlösa Dockor », qui taquine aussi bien les aisselles d’URSUT que les semelles des ENTOMBED. Révérence nationale oblige…

Mais pour être honnête, la devise du sextette pourrait être sans conteste « On fonce, et après on ponce », ou « Je défonce donc je suis », puisque la puissance de leur premier effort ne subit que très peu de pertes, et accentue le malaise au fur et à mesure que les morceaux défilent, tous à la même allure ou presque, à peine perturbés par quelques breaks qui parfois densifient encore plus la vilénie (« Din Hunger, Din Törst »).

Alors, de « Brända Pengar För Frusna Intellekt » jusqu’à « Ur Askan », tout reste une affaire de karma, et admettons que celui des VENGEANCE OF est plutôt bon, puisqu’il leur permet de se frotter aux meilleurs représentants du style en poussant le bouchon toujours plus loin.

Il semblerait que les coups de pattes du greffier enragé ne les aient pas calmés, puisque la véhémence et la violence restent leurs deux seules réactions possibles, même lors d’aménagements un peu plus stables et mélodiques que la moyenne, pas si loin d’ailleurs d’un Hardcore moderne (« Brända Pengar För Frusna Intellekt », avec mini solo dissonant compris avec les pansements).

Tout tourne autour de la poignée de minutes réglementaire, et comme le but avoué est de frapper un grand coup et de ramener la médaille de la méchanceté at home, ils sont tous permis, même les plus bas, comme cette rythmique qui ne s’essouffle pas sur un « Skeppet » qui profite d’un unisson vocal pour repousser les limites du cri qui fait mal et laisse la gorge dans un état bancal.

Donc, résumons.

Les VENGEANCE OF KARMA hurlent, jouent comme des mules, accélèrent un tempo qu’on pensait déjà trop chaud, alignent les riffs d’usage qui râpent à fromage, mais aménagent avec quelques pauses pas vraiment sages qui insufflent quelques harmonies dans le carnage.

Mais ils affirment surtout la domination de leur pays sur la scène Crust et D-Beat mondiale, sans craner ni se perdre en démonstrations banales.

Le meilleur du cru bien cuit, qui sait rester tartare pour les barbares, et une constatation qui s’impose sans aucun hasard.

 Oui, le Crust, le D-Beat restent la chasse gardée des Suédois. C’est comme ça. Et si après avoir avalé Ur Askan vous n’admettez pas, alors préparez-vous à un sale karma, avec ou sans chat.


Titres de l'album:

  1. Brända Pengar För Frusna Intellekt
  2. Skeppet
  3. En Kollektiv Monolog
  4. Kameleonten
  5. Intravenös Terapi
  6. Skicka Vidare Problemet
  7. Själlösa Dockor
  8. Din Hunger, Din Törst
  9. Ur Askan

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 27/01/2017 à 14:51
75 %    365

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
27/01/2017 à 16:58:49
Absolument monstrueux... Bagarre !
Merci une fois de plus mortne pour la découverte... Comme d'hab j'ai envie de dire :D !

Ajouter un commentaire


Twilight Force

Dawn Of The Dragonstar

Perpetual Among Us

Thy Will Be Done

Fuming Mouth

The Grand Descent

Endimion

Latmus

Unruly Child

Big Blue World

Hellnite

Midnight Terrors

Nucleus

Entity

Slipknot

Slipknot

Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Iron Bastards

Cobra Cadabra

Summery Mind

Color

Destruction

Born to Perish

Lingua Ignota

Caligula

Volbeat

Rewind, Replay, Rebound

Obturate

The Bleeding Mask of Dread

Ravenous Death

Chapters Of An Evil Transition

Roxy Blue

Roxy Blue

Arctic Sleep

Kindred Spirits

Soleil Moon

Warrior

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Obscene Extreme - Jour 5

Mold_Putrefaction / 02/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

"Carnal knowledge prophecy!" à 15h...ok je sors :-)


Cet album m'attire, je trouve le truc ambitieux mais 'tain, pas évident de bien rentrer dans le délire !


On a pas dû écouter le même album!


Band bien guez. L'un de leurs plus mauvais albums. Les compos sont plates et le chanteur n'a plus de voix.


1) Bon j'ai dit 15 h comme ça car l'exaction a eut lieu en milieu d'après-midi. Impossible donc que cela ait pu se faire pendant INCANTATION car j'étais forcément au devant de la scène à ce moment là.
2) "Ou comment faire d'un seul riff un morcif entier"
Bah figures-toi que c'est (...)


Depuis l'éponyme, a oui quand même, le seul qui envoi lourd dans leur disco(aller on dira aussi Iowa).

Je vais tenté cet album.


marrante ton anecdote, tiens. Vers 15h, ils devaient pas aimer Incantation, preuve qu'entre le missionnaire et ça, ils devaient pas avoir beaucoup de goût.
Sinon, plus sérieusement, d'accord avec toi pour la majorité, Humungus, sauf ZURIAKKE (bon, moi et le black à capuche ça fait 2) ou (...)


Merci pour le report, très agréable à lire.
Juste en passant, une petite faute : "Beaucoup de groupes refusent de jouer ici à cause de ça, mais la moindre des choses, quand on accepte de venir, c’est de jouer le jeux." - jeu.


Bon, je sais qu'ici, c'est sur le MOTOCULTOR mais vu que LeMoustre évoque plus haut le sujet :
Effectivement, super METAL MEAN cette année encore bordel !
Comme d'habitude, une affiche du tonnerre pour pas bien cher.
Seul bémol ce week end, les trombes d'eau que l'on s'est pris (...)


Au Méan, Midnight a déchiré et a véritablement lancé le fest, avec son punk/thrash à la Venom/Motörhead survolté. Enchaîner directement avec Incantation d'ailleurs fut une bonne idée, tant les deux groupes ont excellé dans leurs styles respectifs. Je sais pas au Motoc', mais ces deux là (...)


Slips sales forever


Une édition boueuse cette année !
Mais du lourd ! Incantation monstrueux, Midnight ultra rock n roll, etc... ! On vous raconte tout ça bientôt !


Un album ou il faut pas réfléchir, c'est beaucoup de bruit, ça tremble c'est juste fait pour nous détruire la cervelles et les oreilles c'est assumé et ça marche, ça te met la dose.

J'assume aimé dans ce sens mais je n'y vois rien d'autre et ça me suffit de m'explosé la tete.<(...)


Pour information le groupe est emmené par des membres de Impaled Nazarene (Mikael Arnkil), Abhorrence et Unholy (Pasi Äijö)


Triste nouvelle :-(
RIP


C'est là où le groupe continue de se distinguer : contrairement à tous ces groupes jouant sur scène l'intégralité de leurs albums les plus renommés (et vendus, pour le coup...), eux ils prennent un contrepied phénoménal. Donc Mr Bungle continue sa légende de surprise permanente. Que pouvai(...)


Les gars ont quand même un sacré esprit de contradiction, revenir après toutes ces années pour jouer une démo super underground et n'ayant quasi aucun rapport avec le reste de leur discographie alors que tout le monde attendait les grands classiques...

Quand j'ai vu qu'il y avait S(...)


Au delà de l'excellente nouvelle le plus étonnant , pour moi, c'est qu'ils vont jouer leur première démo. Soit ce qu'ils ont fait de plus bourrin. Juste génial


Ça c’est une putain de bonne nouvelle
Espérons qu’ils fassent plus que ces 3 dates


Sinon, je vends une Logan break de 2013.
Prix à débattre...