Vengeance Ignited

Sister

26/02/2021

Flick Records

A la fin des années 70, SISTER était un groupe de forts en gueule, mené de crinière de jais par un Blackie Goozeman qui n’allait pas tarder à se rebaptiser Lawless pour porter W.A.S.P aux sommets de la gloire internationale. Musicalement basique, le groupe avait néanmoins retenu l’attention des fans californiens par son sens de la provocation, même si sa musique gardait encore un côté indéniablement générique. En 2021, SISTER est un groupe de forts en gueule suédois, qui depuis des années, créé l’électrochoc sur la scène européenne avec son Heavy Glam de première bourre. En comparaison, les premiers SISTER, responsables de deux démos avaient l’air de gentils bluesmen sur la route de la Nouvelle-Orléans, tant leurs homologues suédois manient à la perfection provocation et accroches mélodiques. Et alors que les originaires de Stockholm accusent les quinze années d’existence, Vengeance Ignited vient à point nommé rappeler quelle jolie bande de chiens galeux ils sont toujours depuis 2006. Avec leurs tronches de BLACK VEIL BRIDES revenus du monde des morts, les suédois nous offrent encore un festival d’hymnes à la débauche d’Halloween, avec bonbons poivrés et costumes effrayants, toujours cachés sous un épais maquillage blafard. Mais au-delà d’un concept somme toute classique se cache l’un des party-bands les plus efficaces depuis les CRAMPS.

Les suédois ont donc profité du confinement pour se creuser le ciboulot, et nous offrir une nouvelle bordée d’hymnes à reprendre en chœur dans les cimetières en plastique d’Hollywood. Pas peu fiers du résultat, les musiciens ont pourtant raison d’afficher une telle morgue - leur marque de fabrique - puisque ce quatrième LP tint la dragée haute au reste de la production mondiale avec cette confiance crasse qui différencie les véritables leaders des suiveurs pathétiques.

Alors que la plupart de leurs homologues scandinaves jouent la nostalgie en édulcorant souvent le propos, les SISTER le durcissent en fêtant de nouveaux partenariats. D’abord, avec Flick Agency, co-dépendance de Despotz Records qui distribue l’album, ensuite avec Icons Creating Evil Art, boutique du label et agence de publication. De quoi redémarrer sur les chapeaux de roue, et nous proposer dix nouveaux burners toujours à la lisière des nombreux styles qu’ils affectionnent. Produit par Jona Tee, Vengeance Ignited a le son, de ceux qui vous explosent aux tympans comme l’appel d’un pote enthousiaste ayant dégoté une gigantesque fête où aller foutre le bordel. La rythmique est puissante et explosive, avec une grosse caisse profonde en battement cardiaque, mais ce sont surtout les guitares qui éblouissent avec leurs riffs sombres et précis. L’ensemble jouit d’un mixage impeccable, sur lequel le chant de Jamie Anderson, toujours aussi caverneux et symptomatique de l’école Goth-Punk des années 80 fait merveille de sa gouaille horrifique. Sans dévier d’un iota de leur ligne de conduite cartoon, les suédois continuent donc leur chemin comme si de rien n’était, frappant à chaque porte Metal pour réclamer leur dû. Et autant dire qu’avec ce quatrième album, de nombreuses portes vont encore d’ouvrir pour laisser entrer les malandrins, équipés comme des pur-sang avec une braguette gonflée de dix hits insurpassables dans le domaine.

Depuis le début de sa carrière, SISTER aime à se prendre pour le rejeton louche et bâtard des MISFITS et de GUNS N’ROSES. Le gimmick était intéressant au départ, mais aucun de ces deux parents potentiels n’a jamais atteint le degré d’intensité de la bande. Ce nouvel album accentue encore plus les choses, et se pose comme le postulat Glam le plus Heavy de l’histoire. Laissant loin derrière eux les WEDNESDAY 13, CRASHDIET, BLACKRAIN et tout autre défenseur de la cause Sleaze, les SISTER affichent une forme incroyable, et lâchent à peine trente-six minutes de matériel, dont aucune poussière ne mérite d’être jetée à la poubelle. D’ailleurs, le premier morceau lâche les watts avec une décomplexion crasse, dropant le riff le plus redondant du genre depuis celui de « The Threat » de SKIDROW. Et plus qu’une union entre les MISFITS et les GUNS, SISTER semble aujourd’hui - après avoir grandi et déévolué comme dirait DEVO - revendiquer son ADN mi SHOTGUN MESSIAH mi WHITE ZOMBIE. Avec un groove inimitable, le quatuor nous renvoie encore à nos chères études eighties pour nager dans les eaux du 21ème siècle avec une aisance incroyable.

Selon les musiciens, « Vengeance Ignited » définit avec précision l’ambiance musicale actuelle. Et il est certain que ce mid tempo lourd et saccadé leur colle à la peau, spécialement lorsqu’il monte dans les tours pour adapter les recettes d’ALICE COOPER à un contexte trash hérité des punks les plus indécrottables. Aussi Metal qu’on puisse l’être, presque Power Glam par moments, SISTER continue de pondre des hymnes comme s’il allait aux toilettes après une biture, et nous surprend de sa constance dans la débauche. Le combo sans honte affirme même que l’un des derniers morceaux composés à la va-vite pour l’album fait partie du haut du panier, mettant sous la lumière l’imparable « Scream for Pleasure » qui incarne en effet le parangon de leur attitude de branleurs.

Rien de nouveau sous la lune, le fond de teint est toujours aussi blanc, et l’attitude bravache et gentiment provocante. Mais comment résister à cet hédonisme méchamment macabre qui nous entraîne sur les tombes des NEW YORK DOLLS, de TIGERTAILZ et MÖTLEY CRÜE, y déposant une gerbe, et pas forcément de fleurs. Fort en gueule certes, mais aussi fort en refrains qui tuent et couplet qui vous bouffent tout cru, Vengeance Ignited aligne les tubes, provocant des sourires d’ange sur l’énorme « Psycho Thrilling », mais aussi des regards embués sur le morbidement tendre « Whispering Winds ».

Le groupe tint même à se casser au son d’un boogie complètement infernal qui rappela aux initiés le meilleur de DIABLO SWING ORCHESTRA version vaudou sympa, et twiste en enfer sur le trépidant « One Last Ride ». Vous pouvez trouver ça tape à l’œil vous pouvez trouver ça répétitif depuis le temps, mais vous ne pouvez pas ne pas trouver ça enthousiasmant voire même, totalement euphorisant.

              

                                                                                              

Titres de l’album:

01. Bring Out the Dead

02. Vengeance Ignited

03. Spitfire

04. Scream for Pleasure

05. Psycho Thrilling

06. Primal Rage

07. Die with a Smile

08. Walk with Me

09. Whispering Winds

10. One Last Ride


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 02/04/2021 à 15:03
80 %    45

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Open Bar Vol2 : Antoine Perron

Baxter 20/04/2021

Interview

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Rotten Tooth

Y sont sacrément bons ces gars là ! Et ils ont le don de faire dans la surprise ! Nu Black sous le papier cadeau cette fois ! Je passe mon tour sur ce coup mais je serai là au prochain tirage !

20/04/2021, 20:06

Saddam Mustaine

Les premiers albums de Dimmu sont du "true black".Comme Behemoth si l'on veut, j'aurais du aller plus loin.Le Black type année 80 mi-90 quoi (meme si Dimmu est arrivé plus tard mais les premiers sonnes dans le genre).

20/04/2021, 19:47

Seb

C'est vraiment mauvais ...

20/04/2021, 15:05

JTDP

En tout point d'accord avec cette (belle) chronique ! Cet album fut une vraie belle surprise de l'année passée. 

19/04/2021, 21:28

Buck Dancer

J'ai jamais vraiment accroché a Pestilence, mais ce morceau est loin d'être degueu. Comme dit Simony, bien meilleur que les précédentes sorties récentes du groupe. 

19/04/2021, 10:49

Arioch91

+1Je n'ai pas aimé Resurrection Macabre, à tel point que je n'ai pas posé une oreille sur Doctrine et Obsideo.Hadeon, je l'ai écouté uniquement parce qu'une interview de Mamelick disait qu'il revenait sur le passé d(...)

19/04/2021, 10:24

Simony

Ca me semble quand même bien plus intéressant que ce qu'ils ont produit depuis leur retour aux affaires.

19/04/2021, 09:59

Arioch91

Oups ! J'étais totalement passé à côté de cette chronique ! Merci @mortne2001 pour l'avoir rédigée !

19/04/2021, 08:48

Arioch91

OK, on reprend les bonnes vieilles recettes visibles sur Hadeon : on prend Testimony, on mélange avec Spheres et ça donne Hadeon et semble-t-il Exitivm.A voir.

19/04/2021, 08:44

metalrunner

Une sacrée bonne surprise de l énergie de l innovation le futur quoi ..Dommage que la tournée de juin soit annulée

18/04/2021, 19:48

RBD

Je réagis plutôt comme Buck Dancer. Mes attentes envers FF sont basses depuis longtemps. Je n'espère plus de grands titres comparables à ceux qui remontent aux années 90 (formulé comme ça, c'est encore plus dur). Si tout est à l&apo(...)

18/04/2021, 12:39

yul

Rien de bien intéressant ici.

18/04/2021, 11:57

Gargan

Tu n’es donc pas optimiste.

18/04/2021, 08:15

la reine des neiges

ha ha! nul!

18/04/2021, 00:02

Eliminator

Tout est à chier, riffs insipides, claviers ultra kitch, refrain ultra mielleux. Ce son de gratte de merde, c'est époustouflant ! Cette mode des grattes 7/8 cordes me saoule, laissez ça à Meshuggah. Meme pas envie de juger le reste. Monde de merde! ;)

17/04/2021, 23:54

Gargan

On peut écouter la totalité à présent, et il faut bien dire que ça sort tout de suite du lot ! Je me tâte pour une commande.

17/04/2021, 19:01

Wolf88

17/04/2021, 17:26

NecroKosmos

Nous sommes vieux et nous avons bon goût. Bon, moi qui suis ultra-fan, j'adore le dernier album mais je trouve que la production y était un peu à chier. Mais je reste totalement confiant.

17/04/2021, 10:03

NecroKosmos

Bien vu le nom du groupe : facile à prononcer pour les non-biélorusses...  :)

17/04/2021, 09:59

Humungus

Mouais...Clairement pas terrible.Je rejoins Simony (sauf que moi j'avais plus qu'apprécié les deux derniers albums).Bref... A juger sur la longueur quoi... ... ...

17/04/2021, 08:51