Oui d’ordinaire à la Noël, on ouvre ses cadeaux, on mange comme un glouton, et on finit la journée tondu comme un mouton et gonflé comme une baudruche.

Mais nativité ou pas, certains continuent leur travail d’information pour vous tenir au courant de l’actualité de l’underground, et votre serviteur fait partie de ces chroniqueurs qui ne connaissent pas de trêve et qui de toute façon détestent le fois gras et le champagne.

Alors, sapin et boules brillantes ou pas, il faut bien continuer à écrire sur ceux qui jouent pour survivre…

Et ce matin, un lapin n’a pas tué un chasseur, mais un quatuor de Bielefeld en Allemagne a bousillé mes tympans de bonne heure avec son mélange détonnant de Fastcore, de Powerviolence et de Grind tendance.

Enfin, tendance, le mot est peut-être mal choisi…

Je le concède, j’ai choisi ce quatuor mixte à cause de sa pochette enneigée et à la petite maison au charme suranné, qui évoquait selon moi l’esprit du jour à merveille. Et comme en plus, leur musique offre un joli paradoxe avec cette illustration graphique pleine de tendresse de décembre, le choix n’était pas difficile, d’autant plus que la voix de la dite madame a de quoi réveiller le plus bourré des réveillonneurs acharnés, je me satisfais grandement du hasard qui décidemment fait très bien les choses.

Pas d’infos particulières à se mettre sous le sapin ce matin, même si les Allemands du jour disposent d’une page Facebook et d’un Bandcamp.

Il a déjà été difficile de trouver l’origine des sorties tape de cet EP/Démo, mais après tout, seul le barouf compte, et celui produit par ces barges a de quoi réveiller les rennes du père Noël qui ont pourtant bien travaillé.

Evoluant dans un créneau Hardcore débordant de violence dit « à l’Allemande », donc exsudant de crudité Powerviolence et Fastcore poussés à l’extrême d’un Grind pourtant festif et musical, cet EP des WEAK TIES est un exemple parfait de ce que la brutalité paillarde et explosive peut procurer comme plaisir lorsqu’elle est manipulée par des bons musiciens qui aiment vraiment ce qu’ils font.

Mais il faut dire que la bande n’a pas fait les choses à moitié, mais les a poussées à leur paroxysme, tout en tenant le chronomètre fermement en main. Avec onze morceaux pour même pas dix minutes de musique, l’heure est à l’urgence, et celle suggérée et même avouée est épidermique, bien qu’aménageant quelques espaces plus aérés, histoire de voir si le Hardcore tient sous les coups de boutoir d’une rythmique allumée.

Niveau chant, c’est féminin et donc recommandable (mais je ne suis pas très objectif sur ce plan là…), et Fizzel, Laura, Stephan et Sven ne se posent pas de questions inutiles, fonçant droit devant sans vraiment ralentir la cadence plus de quelques secondes.

Mention spéciale à des interventions qui suggèrent la folie mieux qu’un schizophrène du lundi, dont un « Hands Down Favorite », qui résume en une minute tout ce que le Powerviolence contemporain peut proposer de plus fou et donc de meilleur, ou un « Your Fuss », qui effectivement fuse de toutes parts, et balance des accélérations démentes éclatant des parties en mid absolument irrésistibles.

Comme en sus, le combo dispose d’un son plus qu’honnête (certains diront-même excellent), et qu’il ne se perd pas en considérations bruitistes superfétatoires (pas d’abus de feedback et autres stridences trop envahissantes), nous pouvons résolument affirmer que cet EP est un modèle du genre, dont la folie ambiante tire même sur l’exotisme furieux des combos d’Amérique du Sud.

Quelques crises de démence qui tiennent la cadence (« Catatonic », pas vraiment non, mais du Grind lapidaire à foison, « Constrained » qui impose plein d’idées en quelques secondes bien tassées, l’intro « Rain Fade » qui met dans l’ambiance, et bien sûr le terrassant « Concerned Children », qui en deux parties confronte le Grind le plus absolu et le Hardcore le plus pêchu), un final bien gueulard à la hauteur (« Mutism », j’espère que non, ce serait dommage), et finalement, un EP immédiat qui fonctionne sur plusieurs niveaux mais qui vous colle à la peau.

Un enthousiasme débordant, une joie de jouer des morceaux rapides et allumés, et un simple regard aux photos proposées sur leur page Facebook pour comprendre à quel point les membres du groupe ont l’air de bien s’amuser.

Et nous aussi, par extension, même si le produit en question aurait pu être un peu plus long.

Mais si le Fastcore vraiment béton est votre purée d’oignons de prédilection, jetez-vous sur ce Weak Ties qui vous fera voir le jour de Noël sous un autre angle.

Genre un Santa Claus complètement bourré et hilare, qui pisse dans les cheminées avant de s’envoler dare-dare. Et ça, c’est quand même une sacrée image, surtout si vous l’accolez à cette pochette bien sage.  


Titres de l'album:   

  1. Rain Fade
  2. Concerned Citizen
  3. Constrained
  4. I Won't
  5. Your Fuss
  6. Running on Knives
  7. Hands Down Favorite
  8. Catatonic
  9. Nothing Will Ever be Enough
  10. Out of Patience
  11. Mutism

Bandcamp officiel




par mortne2001 le 10/01/2017 à 17:06
70 %    229

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


grinder92
membre enregistré
10/01/2017 à 22:52:56
un faux air de D.H.I.B.A.C...
ça bastonne bien en tous cas et les fréquentes cassures de rythmes sont très intéressantes... ça aurait toutefois mérité un peu de diversité dans la voix (même si la voix lead est excellente)...

Ajouter un commentaire


Vöödöö

Ashes

I’ll Be Damned

Road to Disorder

Mantar

The Modern Art of Setting Ablaze

Taste

Moral Decay

Pig Destroyer

Head Cage

Beyond The Black

Heart Of The Hurricane

Dark Insides

Netherworld

Ancestor

Lords of Destiny

Raspy Junker

World Of Violence

Elyose

Reconnexion

Clover

The Voyager

Lost Domain

...In the Waiting Room of Death

Bloody Nightmare

Hellwolf

Alice In Chains

Rainier Fog

The Radio Sun

Beautiful Strange

Metalriff

Blinded

Napalm Ted

Mouthful

Manes

Slow Motion Death Sequence

Torturer

Die In Pain

Binah

Phobiate

Photo-report MOTOCULTOR 2018 (Par Baptistin Pradeau)

Jus de cadavre / 17/09/2018
Motocultor

Violently Draining Europe / Gorgasm + Cenotaph + Visceral Uprooting

Jus de cadavre / 13/09/2018
Brutal Death Metal

Interview ANTROPOFAGO

youpimatin / 08/09/2018
Brutal Death Metal

Live-report MOTOCULTOR 2018 - Dimanche

Jus de cadavre / 01/09/2018
Black Metal

Live-report MOTOCULTOR 2018 - Samedi

Jus de cadavre / 31/08/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

Pain Of Salvation + Kingcrow

18/09 : L'empreinte, Savigny Le Temple (91)

Defeated Sanity + Acranius + Epicardiectomy

19/09 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Pain Of Salvation + Kingcrow

19/09 : Ninkasi Kao, Lyon (69)

Heart Of A Coward

19/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Pain Of Salvation + Kingcrow

20/09 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Acidez + Banane Metalik

20/09 : Ninkasi Kao, Lyon (69)

Evadne + Lying Figures + The Holeum

20/09 : Le Klub, Paris (75)

Heart Of A Coward

20/09 : Olympic Café, Paris (75)

Tagada Jones + Opium Du Peuple

21/09 : Le Rio Grande, Montauban ()

Acidez + Banane Metalik

21/09 : Le Db, Narbonne (11)

Lonewolf + Speed Queen + Venin

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Alcest + Vampillia

21/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Les Ramoneurs De Menhirs

21/09 : Le Clapier, Saint-etienne (42)

Heart Of A Coward

21/09 : La Scène Michelet, Nantes (44)

Batushka

21/09 : Cco, Villeurbane (69)

Lower Than Atlantis

21/09 : Backstage, Paris (75)

Khaos Dei + Black Bomb A + The New Roses

21/09 : Parc De Villeroy, Mennecy (91)

+ Bukowski + Shoeilager

22/09 : Désiré Granet, Anould ()

Nightrage + Voivod

22/09 : L'ilyade , Seyssinet-pariset ()

Alcest + Vampillia

22/09 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)

Black Sin + Les Chants Du Nihil + S.u.t.u.r.e

22/09 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Alcest + Vampillia

23/09 : Fuzz'yon, La Roche-sur-yon (85)

Alcest + Celeste + Vampillia

25/09 : La Gaîté Lyrique, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Ah merde, la bad news !!!
En plus, un groupe de chez nous.
RIP man...


Pas encore écouté en entier, mais ce que j'ai entendu pour le moment promet un album énorme... Un groupe à part et absolument génial qui, comme le dit très bien la chro, est bien plus que du Sludge. Et sur scène c'est quelque chose aussi. Ça faisait bien longtemps que Nuclear Blast n'avait p(...)


Merci pour la kro!
Le MCD est dispo ici http://nihilistic-webzine-distro.fr


Wow...


Virulence ! Ça n'invente rien du tout, mais efficace ! Metalliquement, quand la Chine se réveillera vraiment ça va nous faire tout drôle je pense...


Tout ce que j'aime ! Ça va être long jusqu'au 26 octobre...


Le premier album m'avait beaucoup plu, ce titre pour l'instant ne me semble pas au même niveau mais il faut juger l'album dans son intégralité avec ce style.


Très grand groupe !


Oh putain !!!


Je les ai vus il y a un an, même pas, cherchez dans les reports.


Les compagnons des gras jambon !!!! là il y a du nom qui fouette


énorme en effet, wait and see


Une bien belle affiche, vénère comme il faut et surtout qui se différencie pas mal de beaucoup de fest Metal !


Je manque encore un peu de recul sur cet album mais les premières écoutes m'ont bien plu. On retrouve effectivement la patte Vilosophe.


Putain ! Toujours aussi bon malgré le poids des années...
Ce break de basse bordel !
Hâte d'entendre l'album complet.


Enorme fan du groupe, j'ai plus que hâte de me fourrer ça dans les oreilles bordel...


J'avais le souvenir d'un groupe plus suffocant, là y a un goût de Morbid Angel et j'aimebeaucoup


Énorme date à Rennes hier soir, à ne pas rater pour tous fans de Brutal Death qui se respecte ! Le report en ligne dans quelques jours...


Ce titre n'a pas pris une ride mais nous si !
Quelle chanson et quel album en tous cas !
Pis effectivement, sacrée prise de risque à l'époque. Fallait avoir les couilles de le faire mais putain que cela ne valait le coup bordel ! Un son quasi inimitable...
Par contre, faudra que(...)


Pfff, l'album de Voivod s'annonce ÉNORME.