Oui d’ordinaire à la Noël, on ouvre ses cadeaux, on mange comme un glouton, et on finit la journée tondu comme un mouton et gonflé comme une baudruche.

Mais nativité ou pas, certains continuent leur travail d’information pour vous tenir au courant de l’actualité de l’underground, et votre serviteur fait partie de ces chroniqueurs qui ne connaissent pas de trêve et qui de toute façon détestent le fois gras et le champagne.

Alors, sapin et boules brillantes ou pas, il faut bien continuer à écrire sur ceux qui jouent pour survivre…

Et ce matin, un lapin n’a pas tué un chasseur, mais un quatuor de Bielefeld en Allemagne a bousillé mes tympans de bonne heure avec son mélange détonnant de Fastcore, de Powerviolence et de Grind tendance.

Enfin, tendance, le mot est peut-être mal choisi…

Je le concède, j’ai choisi ce quatuor mixte à cause de sa pochette enneigée et à la petite maison au charme suranné, qui évoquait selon moi l’esprit du jour à merveille. Et comme en plus, leur musique offre un joli paradoxe avec cette illustration graphique pleine de tendresse de décembre, le choix n’était pas difficile, d’autant plus que la voix de la dite madame a de quoi réveiller le plus bourré des réveillonneurs acharnés, je me satisfais grandement du hasard qui décidemment fait très bien les choses.

Pas d’infos particulières à se mettre sous le sapin ce matin, même si les Allemands du jour disposent d’une page Facebook et d’un Bandcamp.

Il a déjà été difficile de trouver l’origine des sorties tape de cet EP/Démo, mais après tout, seul le barouf compte, et celui produit par ces barges a de quoi réveiller les rennes du père Noël qui ont pourtant bien travaillé.

Evoluant dans un créneau Hardcore débordant de violence dit « à l’Allemande », donc exsudant de crudité Powerviolence et Fastcore poussés à l’extrême d’un Grind pourtant festif et musical, cet EP des WEAK TIES est un exemple parfait de ce que la brutalité paillarde et explosive peut procurer comme plaisir lorsqu’elle est manipulée par des bons musiciens qui aiment vraiment ce qu’ils font.

Mais il faut dire que la bande n’a pas fait les choses à moitié, mais les a poussées à leur paroxysme, tout en tenant le chronomètre fermement en main. Avec onze morceaux pour même pas dix minutes de musique, l’heure est à l’urgence, et celle suggérée et même avouée est épidermique, bien qu’aménageant quelques espaces plus aérés, histoire de voir si le Hardcore tient sous les coups de boutoir d’une rythmique allumée.

Niveau chant, c’est féminin et donc recommandable (mais je ne suis pas très objectif sur ce plan là…), et Fizzel, Laura, Stephan et Sven ne se posent pas de questions inutiles, fonçant droit devant sans vraiment ralentir la cadence plus de quelques secondes.

Mention spéciale à des interventions qui suggèrent la folie mieux qu’un schizophrène du lundi, dont un « Hands Down Favorite », qui résume en une minute tout ce que le Powerviolence contemporain peut proposer de plus fou et donc de meilleur, ou un « Your Fuss », qui effectivement fuse de toutes parts, et balance des accélérations démentes éclatant des parties en mid absolument irrésistibles.

Comme en sus, le combo dispose d’un son plus qu’honnête (certains diront-même excellent), et qu’il ne se perd pas en considérations bruitistes superfétatoires (pas d’abus de feedback et autres stridences trop envahissantes), nous pouvons résolument affirmer que cet EP est un modèle du genre, dont la folie ambiante tire même sur l’exotisme furieux des combos d’Amérique du Sud.

Quelques crises de démence qui tiennent la cadence (« Catatonic », pas vraiment non, mais du Grind lapidaire à foison, « Constrained » qui impose plein d’idées en quelques secondes bien tassées, l’intro « Rain Fade » qui met dans l’ambiance, et bien sûr le terrassant « Concerned Children », qui en deux parties confronte le Grind le plus absolu et le Hardcore le plus pêchu), un final bien gueulard à la hauteur (« Mutism », j’espère que non, ce serait dommage), et finalement, un EP immédiat qui fonctionne sur plusieurs niveaux mais qui vous colle à la peau.

Un enthousiasme débordant, une joie de jouer des morceaux rapides et allumés, et un simple regard aux photos proposées sur leur page Facebook pour comprendre à quel point les membres du groupe ont l’air de bien s’amuser.

Et nous aussi, par extension, même si le produit en question aurait pu être un peu plus long.

Mais si le Fastcore vraiment béton est votre purée d’oignons de prédilection, jetez-vous sur ce Weak Ties qui vous fera voir le jour de Noël sous un autre angle.

Genre un Santa Claus complètement bourré et hilare, qui pisse dans les cheminées avant de s’envoler dare-dare. Et ça, c’est quand même une sacrée image, surtout si vous l’accolez à cette pochette bien sage.  


Titres de l'album:   

  1. Rain Fade
  2. Concerned Citizen
  3. Constrained
  4. I Won't
  5. Your Fuss
  6. Running on Knives
  7. Hands Down Favorite
  8. Catatonic
  9. Nothing Will Ever be Enough
  10. Out of Patience
  11. Mutism

Bandcamp officiel




par mortne2001 le 10/01/2017 à 17:06
70 %    339

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


grinder92
membre enregistré
10/01/2017 à 22:52:56
un faux air de D.H.I.B.A.C...
ça bastonne bien en tous cas et les fréquentes cassures de rythmes sont très intéressantes... ça aurait toutefois mérité un peu de diversité dans la voix (même si la voix lead est excellente)...

Ajouter un commentaire


Noctambulist

Atmospheres of Desolation

Gods Forsaken

Smells of Death

Mass Destruction

Panic Button

Vigilance

Enter The Endless Abyss

Conjurer

Sigils

Pagan Altar

Judgement of the Dead

Coventrate

Roots of all Evil

Ember

Ember & Dust

Towering

Obscuring Manifestation

Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Ares Kingdom

By the Light of Their Destruction

Mosh-pit Justice

Fighting The Poison

East Of The Wall

NP-Complete

Tour Report - BARE TEETH Asie 2019

Simony / 23/06/2019
Punk Rock

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Ad Patres / Iron Flesh / Origin'Hell - Live-report Rennes

Jus de cadavre / 28/05/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Surtout que officiellement c'est oas Entombed, c'est avec Hellid qui a reformé le groupe avec deux anciens époque Clandestine.


Un commentaire qui fait plaisir à lire, merci lolo pour ce retour.


Album acheté la semaine dernière à la suite de la lecture de cette chronique (+visionnage des deux deux clips disponibles, certes).
Je dois encore creuser mais les premières écoutes sont plus que prometteuses.

Un grand merci au chroniqueur, dont la plume m'a donné envie de m(...)


On a tous raison, sur le fil de coms, mais n'étant pas un fan absolu des albums d'Entombed depuis perpette (allez, Wolverine Blues reste le dernier indispensable à mon sens) disons que ce titre suscite de l'intérêt. Après, il est placé en opener, alors, de là à penser que c'est le meilleur t(...)


Bien, efficace, mais en effet pas très original...


J'y entends Grave époque Soulless vers 1'40, mais c'est vrai que le morceau est pas mal. De là a créer un intérêt pour l'album ?


Truc entendu 14 779 fois donc rien d'exceptionnel, mais ça envoi.


Idem, agréablement surpris...


Il est bien ce titre ! Etonné agréablement je suis.


autant pour moi, avec mozilla c'est nettement mieux


Moi j'ai pu voir Carcass.


Ca fonctionne pas pour tous leur livestream, j'ai pu mater ultra vomit, dropkick et kvelertak, mais là ça bugg pour pestilence ou carcass. En tous cas pour ultra vomit c'est géant, superbe concert


Entombed AD = Entombed Alex Down ?


Scandaleux ! Je ne comptais pas aller les voir, mais j'imagine la déception des fans.
Et Sabaton en remplacement, la blague...
Bref, Gojira juste énorme hier soir.


Bon c'est vrai que le MANOWAR bashing est facile mais il est tellement tentant, étant donné les dernières années ridicules de ce groupe, ils ne récoltent que ce qu'ils ont semé, même si pour le Hellfest, il s'avèrerait qu'ils n'ont pas tous les tords.
Et pour moi SHINING est également(...)


Sympa. A voir. Mais je m'attends tout de même au pire. Ca risque d'être dans la lignée de l'album 'Independant' et pour moi, ce disque était le début de la fin.


Ils traversent l'Atlantique pour donner des concerts, certains fans viennent de loin, de TRES loin.
Il n'y a donc pour moi aucun contentieux (technique ou autre) qui ne puisse se régler avec diplomatie, équilibre et intelligence avec les équipes des Fest, surtout lorsque des gens ont payé (...)


Ouais, enfin, je vais faire mon fanboy de Manowar, mais on ne connaît encore une fois ni les tenants ni les aboutissants du problème. La Manowar bashing est un peu facile, je trouve.
Ils annulent, c'est dommage pour ceux qui voulaient les voir. D'autant plus qu'ils avaient un concert déceva(...)


C'est plus Manowar c'est Manaurevoir.


Alors c'est ça, les autoproclamés Rois du Metal ?