Oui d’ordinaire à la Noël, on ouvre ses cadeaux, on mange comme un glouton, et on finit la journée tondu comme un mouton et gonflé comme une baudruche.

Mais nativité ou pas, certains continuent leur travail d’information pour vous tenir au courant de l’actualité de l’underground, et votre serviteur fait partie de ces chroniqueurs qui ne connaissent pas de trêve et qui de toute façon détestent le fois gras et le champagne.

Alors, sapin et boules brillantes ou pas, il faut bien continuer à écrire sur ceux qui jouent pour survivre…

Et ce matin, un lapin n’a pas tué un chasseur, mais un quatuor de Bielefeld en Allemagne a bousillé mes tympans de bonne heure avec son mélange détonnant de Fastcore, de Powerviolence et de Grind tendance.

Enfin, tendance, le mot est peut-être mal choisi…

Je le concède, j’ai choisi ce quatuor mixte à cause de sa pochette enneigée et à la petite maison au charme suranné, qui évoquait selon moi l’esprit du jour à merveille. Et comme en plus, leur musique offre un joli paradoxe avec cette illustration graphique pleine de tendresse de décembre, le choix n’était pas difficile, d’autant plus que la voix de la dite madame a de quoi réveiller le plus bourré des réveillonneurs acharnés, je me satisfais grandement du hasard qui décidemment fait très bien les choses.

Pas d’infos particulières à se mettre sous le sapin ce matin, même si les Allemands du jour disposent d’une page Facebook et d’un Bandcamp.

Il a déjà été difficile de trouver l’origine des sorties tape de cet EP/Démo, mais après tout, seul le barouf compte, et celui produit par ces barges a de quoi réveiller les rennes du père Noël qui ont pourtant bien travaillé.

Evoluant dans un créneau Hardcore débordant de violence dit « à l’Allemande », donc exsudant de crudité Powerviolence et Fastcore poussés à l’extrême d’un Grind pourtant festif et musical, cet EP des WEAK TIES est un exemple parfait de ce que la brutalité paillarde et explosive peut procurer comme plaisir lorsqu’elle est manipulée par des bons musiciens qui aiment vraiment ce qu’ils font.

Mais il faut dire que la bande n’a pas fait les choses à moitié, mais les a poussées à leur paroxysme, tout en tenant le chronomètre fermement en main. Avec onze morceaux pour même pas dix minutes de musique, l’heure est à l’urgence, et celle suggérée et même avouée est épidermique, bien qu’aménageant quelques espaces plus aérés, histoire de voir si le Hardcore tient sous les coups de boutoir d’une rythmique allumée.

Niveau chant, c’est féminin et donc recommandable (mais je ne suis pas très objectif sur ce plan là…), et Fizzel, Laura, Stephan et Sven ne se posent pas de questions inutiles, fonçant droit devant sans vraiment ralentir la cadence plus de quelques secondes.

Mention spéciale à des interventions qui suggèrent la folie mieux qu’un schizophrène du lundi, dont un « Hands Down Favorite », qui résume en une minute tout ce que le Powerviolence contemporain peut proposer de plus fou et donc de meilleur, ou un « Your Fuss », qui effectivement fuse de toutes parts, et balance des accélérations démentes éclatant des parties en mid absolument irrésistibles.

Comme en sus, le combo dispose d’un son plus qu’honnête (certains diront-même excellent), et qu’il ne se perd pas en considérations bruitistes superfétatoires (pas d’abus de feedback et autres stridences trop envahissantes), nous pouvons résolument affirmer que cet EP est un modèle du genre, dont la folie ambiante tire même sur l’exotisme furieux des combos d’Amérique du Sud.

Quelques crises de démence qui tiennent la cadence (« Catatonic », pas vraiment non, mais du Grind lapidaire à foison, « Constrained » qui impose plein d’idées en quelques secondes bien tassées, l’intro « Rain Fade » qui met dans l’ambiance, et bien sûr le terrassant « Concerned Children », qui en deux parties confronte le Grind le plus absolu et le Hardcore le plus pêchu), un final bien gueulard à la hauteur (« Mutism », j’espère que non, ce serait dommage), et finalement, un EP immédiat qui fonctionne sur plusieurs niveaux mais qui vous colle à la peau.

Un enthousiasme débordant, une joie de jouer des morceaux rapides et allumés, et un simple regard aux photos proposées sur leur page Facebook pour comprendre à quel point les membres du groupe ont l’air de bien s’amuser.

Et nous aussi, par extension, même si le produit en question aurait pu être un peu plus long.

Mais si le Fastcore vraiment béton est votre purée d’oignons de prédilection, jetez-vous sur ce Weak Ties qui vous fera voir le jour de Noël sous un autre angle.

Genre un Santa Claus complètement bourré et hilare, qui pisse dans les cheminées avant de s’envoler dare-dare. Et ça, c’est quand même une sacrée image, surtout si vous l’accolez à cette pochette bien sage.  


Titres de l'album:   

  1. Rain Fade
  2. Concerned Citizen
  3. Constrained
  4. I Won't
  5. Your Fuss
  6. Running on Knives
  7. Hands Down Favorite
  8. Catatonic
  9. Nothing Will Ever be Enough
  10. Out of Patience
  11. Mutism

Bandcamp officiel




par mortne2001 le 10/01/2017 à 17:06
70 %    274

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


grinder92
membre enregistré
10/01/2017 à 22:52:56
un faux air de D.H.I.B.A.C...
ça bastonne bien en tous cas et les fréquentes cassures de rythmes sont très intéressantes... ça aurait toutefois mérité un peu de diversité dans la voix (même si la voix lead est excellente)...

Ajouter un commentaire


Cemetery Urn

Barbaric Retribution

Nekrofilth

Worm Ritual

Of Hatred Spawn

Of Hatred Spawn

Wyrms

Altuus Kronhorr - La Monarchie Purificatrice

Barshasketh

Barshasketh

Ravenface

Breathe Again

Blosse

Era Noire

Perversor

Umbravorous

Calcined

Discipline

Devil On Earth

Kill The Trends

Skald

Le Chant des Vikings

Cosmic Atrophy

The Void Engineers

Pissgrave

Suicide Euphoria

Blood Feast

Chopped, Sliced and Diced

The Intersphere

The Grand Delusion

Nachtmystium

Resilient

Billy Bio

Feed the Fire

Sacrosanct

Necropolis

Blackrat

Dread Reverence

Godsleep

Coming Of Age

Klone unplugged

RBD / 17/12/2018
Acoustique

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Cela fait une paire d'années que j'y traine mes guêtres ouais...
C'est d'ailleurs pour ça que j'en fais un peu la propagande sur METAL NEWS car j'estime que c'est un fest qui mérite amplement ce genre de pub :
- Organisé par des passionnés pour un public qui l'est tout autant
(...)


"J'étais (plus ou moins) colombophile..."
AH AH AH !!! !!! !!!


Certes Jus de cadavre, mais c'est pas dans le même coin, ni vraiment le même public complètement. Perso, y'a pas photo.
@Humungus : C'est ça. Ce sera ma première à ce petit fest, en pleurant encore le non-renouvellement du FoS. Tu y as déjà été ?


Ouais, c'est méchant comme affiche déjà là. Un mini Deathfest comme il en pousse partout en ce moment ! C'est juste con que ça tombe en plein Motoc' !


- Je pense effectivement que c'est l'affiche finale.
- "Il me semble que c'est la journée uniquement"
???
Si tu entends par là que le fest dure une après-midi et une partie de la nuit, bah oui, il se déroule effectivement sur une journée.
(Il y a un before la veille mais(...)


Clairement une affiche de qualité. Et donc une première fois pour bibi. C'est l'affiche finale ? Il me semble que c'est la journée uniquement, et que c'est le même nombre de groupes que l'an dernier.


A la différence de la France, la Norvège a une véritable culture musicale reconnue en effet...
1349 revient en force avec quelque chose d'inspiré et d'assez inédit pou leur œuvre. Je m'en réjouis car l'opus de 2014 était foncièrement mauvais : bon album dans l'absolu, mais très mauva(...)


Cool et si Entombed pouvait s'en inspirer. Parce que le A.D et autre ça craint les mecs....


GREAT !!! !!! !!!


Ah ! La France ! Le pays où l'on a des funérailles populaires pour Johnny Hallyday...


Ah ! La Norvège ! Le pays où on demande aux groupes BM de représenter leur pays comme n'importe quel autre artiste ! Enslaved récompensé par un ministre, Keep of Kalessin sur un timbre, 1349, etc...


Le line-up d'époque en plus !

A qui le tour maintenant ?


Il aurait tout foutu en l'air en étant de la partie Flynn ...
Tant mieux et en espérant qu'ils fassent quelques dates en plus et pourquoi pas par chez nous :)


Ah oui c'est vrai Dark Angel ont attend une nouvelle galette !

Le retour fracassant c'est Demolition Hammer, un massacre leur album.

Bon logiquement pas de Robb Flynn dans cette réformation, vu le départ de Phil Demmel de MH.


Ben ce serait super, ça. Peu ici ont déjà dû voir Vio-lence live, donc, comme notamment ce disque fait partie des référentiels du thrash, je ne vois pas pourquoi, si ce concert a du succès, ils ne remettraient pas le couvert avec des offres conséquentges en festival. Comme Dark Angel il y a (...)


;) tant mieux alors ! Par contre j'ai fais l'erreur de chercher d’où venait la photo de la cover de cet album. Et j'ai trouvé. A gerber, littéralement.


Tous ces groupes feraient mieux de dire qu'ils se reforment directement au lieu de tourner autour du pot, alors que tout le monde sait que la reformation ("mais on enregistrera rien de nouveau, hein !") arrivera tôt ou tard... Ça devient un sketch !


Super nom de groupe, super logo, superbe pochette (j'invite au passage les curieux à zieuter celle bien cracra de leur première démo), il ne m'en fallait donc pas plus pour être intrigué et jeter une oreille attentive sur cette galette :
Bah la musique va de paire avec tout ce que je vien(...)


Concert unique ?
Mouais...
Cela sent la reformation à plein nez ça...
Avec tournée des festivals européens d'ici peu...
Et c'est tant mieux !


Oh aller quoi Simony !?
Si tu fais l'effort de venir, je te paierai une ou deux chopines...