AD VITAM INFERNAL / Interview

Ad Vitam Infernal

Fan de Death Metal intense, violent et old-school vous allez avoir un nouveau projet sur lequel vous pencher !

AD VITAM INFERNAL déboule de nulle part en janvier dernier et surprend son monde avec un premier album, Infernal Comedy, qui déboulonne bien comme il faut. Un peu comme un mec que personne ne connait qui débarque dans un rade, cogne au hasard sur la clientèle, défonce tout là dedans et s'en va comme ça sans plus d'explication. 

Mais moi j'aime bien avoir des explications. Alors je ne vais pas me gêner pour poser mes questions au duo Breton !

Facebook du groupe

Bandcamp Lavadome Productions



1 / Bon, pour commencer on ne va pas faire dans l'original désolé, mais pouvez-vous présenter le groupe, parce qu'on ne trouve pas vraiment d'infos vous concernant ! C'est voulu ?

Sam (chant, batterie programmée) : les vraies origines d'Ad Vitam Infernal remontent à 2009-2010 lorsque Jérôme a commencé à composer pour ce projet. Le nom du groupe et les bases de certains morceaux du premier album datent de cette période, d'autres ont été écrit en 2015-2017 et les tous derniers en 2018-2019. Par contre le groupe à deux a vraiment commencé en octobre 2017.

Ensuite, il y a eu peu d'infos car le groupe est devenu plus visible à la sortie de "Infernal Comedy" en janvier de cette année. Jan de Lavadome a fait un gros travail de promotion.
De plus, nous sommes des musiciens inconnus, Ad Vitam Infernal est le premier projet de Jérôme. Pour ma part, même si je joue du Death depuis 2001 avec différents groupes comme Ill Divine, qui a splitté, et Soul Rejected qui est devenu AthanaTheos en 2012 et qui n'a qu'un seul album à son actif, ça reste franchement très confidentiel.

Enfin, comme on n'a tué personne, ni cramé d'église ou autres édifices religieux, ni montré nos culs et nos tronches sur les réseaux sociaux, ça explique sans doute notre anonymat.

Cela dit, la page Facebook du groupe est régulièrement mise à jour par Jérôme et la page Metal-Archives a été créé en janvier.


2 / Vous débarquez directement avec un album, sans EP ni même une démo sous la main, pourquoi ce choix ? Vous vous sentiez prêts sans passer par ces étapes ?

C'est plus un concours de circonstance. En décembre 2017, on avait cinq morceaux complets avec chant et textes inclus plus un sixième en attente.

J'ai proposé de continuer sur 2 ou 3 morceaux de plus pour compléter les six premiers, histoire de sortir un album.

Ensuite, nous avons pris le temps de bosser plusieurs versions des morceaux, d'affiner les arrangements, les détails, de prendre du recul et de choisir les meilleures versions de chaque titre. Pour moi, toutes les bases étaient déjà là et le style était bien défini alors inutile de perdre du temps à sortir une démo. Au final, nous avons fait au moins 3 versions démos de l'album.

Et vu qu'il n'y a pas de temps à perdre, on travaille déjà sur le deuxième album.

3 / Comment avez vous fait pour attirer l'attention de votre label Lavadome Productions sans avoir rien sorti avant votre album ?

De manière très simple, je connais Jan Fastner de Lavadome depuis 2013. Un ami commun lui avait envoyé le premier album de AthanaTheos. Comme il avait beaucoup aimé, il avait ensuite pris contact avec moi pour avoir quelques copies de l’album et les vendre via son label. Par la suite, j'ai souvent commandé des disques chez lui et un lien s’est créé au fur et à mesure par email.

Quand je lui ai parlé d’un autre projet Death Metal, il a voulu écouter et comme il a aimé, il nous a proposé de sortir l’album chez Lavadome. Jan est honnête et passionné, signer avec lui et Lavadome fut une évidence.


4 / Autre question "choix" : vous avez enregistré "Infernal Comedy" sans vrai batteur mais avec une boîte à rythme. Est-ce par choix ou par obligation ? Je tiens  à noter que la batterie programmée sonne assez naturelle sur votre album (même si elle ne remplacera jamais un vrai batteur bien entendu...)

Merci. Le fait que la batterie sonne le plus naturelle possible était le but.
Ce fut plutôt un choix par facilité. Jérôme utilise depuis longtemps une boite à rythme pour faire toutes les maquettes des morceaux.

On a passé beaucoup de temps sur la programmation batterie pour "l'humaniser", en mettant des fluctuation sur les cymbales, les coups de caisse claire, toms etc. A l'écoute, nous avons estimé que ça passait bien.

Bien sur, on a pensé à un batteur de session, comme Kevin Paradis par exemple, mais on ne pouvait pas se le permettre financièrement.

Cela dit, l'idée d'en avoir un vrai reste tout à fait ouverte pour le deuxième album, tout va dépendre des ventes et également du budget que l'on pourra mettre dans le mixage/mastering si on fait appel à des gens extérieurs.


5 / Abordons maintenant la question du thème de cet album : l'Enfer ! Peut-on qualifier "Infernal Comedy" de concept album ? Dites-nous en plus sur vos textes qui semblent importants pour vous !

Oui, c'est clairement un concept album. Jérôme souhaitait que le thème principal soit l’enfer et ses représentations. Ce qui m'allait parfaitement, à la fois pour le thème et parce que tout ce que j'écris est inévitablement conceptuel. Je crois que je ne peux pas m'en empêcher de toute façon car j'aime avoir une trame claire pour les textes.

Je lui ai proposé l'enfer de la Divine Comédie de Dante Alighieri, un grand classique de la littérature sur ce thème. J’ai relu la partie sur l’enfer, complété mes notes initiales et récupéré des résumés différents sur le net, notamment des descriptions simples des différents cercles de l'enfer. Par contre, les textes de l'album ne suivent pas la trame chronologique de la Divine Comédie.

J'ai juste utilisé le contexte et les descriptions des cercles de l'enfer pour écrire mes paroles. J'ai ensuite utilisé différents personnages, soit évoqués par Dante, soit que j'ai rajouté, pour raconter différents points de vues et expériences en enfer.

Vous trouverez la porte de l'enfer dans "Ad Vitam Infernal" et la fameuse sentence : "Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir".

Après avoir assassiné son seigneur et un prêtre, un homme du moyen âge exécuté par le feu a la joie de les retrouver en enfer dans "Abject".

Lucifer exprime sa faim insatiable pour les damnés dans "Hell Hunger".

Le célèbre inquisiteur Torquemada semble être ravi de son voyage dans les différents cercles infernaux dans "God shall not take your hand" mais des démons vont gentiment le faire déchanter.

Un ange déchu exprime sa triste condition dans "No Sides".

"To cross the rivers" récapitule les caractéristiques des cinq rivières de l'enfer tout en proposant à un damné de les traverser. Une petite surprise l'attend à la fin.

"Rise! Our souls…", qui a fait l'objet d'un clip, parle de l'accumulation exponentielle des damnés dans le septième cercle et de leur plan pour parvenir jusqu'au paradis et renverser le trône de la soi-disant divinité assise dessus.

Enfin, "Insane prayer" est un pied-de-nez à Dante lui-même car finalement son parcours s'arrête en enfer et ses prières resteront définitivement sans réponse.

L'aspect conceptuel est aussi complété par la pochette que Jérôme à créé. Il aime beaucoup les peintures, tapisseries et autres œuvres d’art de l’époque médiévale, c'est majoritairement ce qui l'inspire pour créer un morceau et c'est ce qui guide sa vision de Ad Vitam Infernal.


6 / Concernant la scène ? Avez-vous prévu de vous produire en concert ? Si c'est le cas vous opterez pour une batterie programmée ou vous recherchez un vrai batteur ?

Si nous jouons en concert, ce sera définitivement avec un vrai batteur. Cependant, Jérôme est assez occupé par son travail aux horaires très fluctuants et sa vie de famille. C'est une chose qui était très claire pour lui dès le départ et il m'avait prévenu que ce n'était pas une possibilité vraiment envisageable pour lui.


7 / Même si vous pratiquez un Death Metal de tradition, la violence et l'intensité de votre album me rappelle parfois certains vieux groupes de War Metal, Angelcorpse en tête. Vous assumez cette influence (dans le chant parfois) ou c'est purement involontaire ?

En ce qui concerne le War Metal, c'est totalement involontaire. Même si nous connaissons bien Angelcorpse (que je classerai dans le Death Metal), nous avions d'abord Hate Eternal et certains albums de Deicide en tête pour l'intensité, la vitesse. Également Incantation et Immolation pour les passages les plus lents et sombres.

Pour le chant, Legion, quand il était chanteur de Marduk, reste ma plus grosse influence dans le chant Black Metal. J'ai été marqué au fer rouge par Heaven shall burn à sa sortie et je me suis beaucoup entrainé en écoutant cet album et les suivants de Marduk avec Legion. Mais quand tu cites Angelcorpse, ça me parait logique, Pete Helmkamp a un grain de voix et une tonalité proche de celle de Legion.


8 / Question plus personnelle : qu'est ce que ça vous apporte de jouer ce genre de musique, c'est juste pour le "fun" ? Ou c'est plus profond, une sorte d'exutoire, de catharsis ? Le slogan de Morbid Angel "Extreme Music For Extreme People" ça signifie quelque-chose pour vous ?

Pour ma part, à 39 ans, ce n'est plus un exutoire depuis longtemps et pour la catharsis, j'ai fait un gros travail thérapeutique il y a plusieurs années. Ça m'a permis d'évacuer toutes les souffrances accumulées, de mieux me connaitre et d'être enfin pleinement heureux. En plus, faire cela m'a rendu bien plus efficace et productif sur le plan de la créativité musicale et textuelle.

La musique est une passion que je pratique entre 20 et 30 heures par semaine et souvent plus en cas de travail de finalisation d'un album. C'est une envie nette d'exprimer des choses musicales et textuelles même si les gens se foutent royalement des paroles la plupart du temps. Je fais de la musique parce que ça donne du sens à ma vie et parce que ça me rend heureux. Tant mieux si les gens aiment et je m'en bat franchement les couilles si ils détestent.

En ce qui concerne le slogan de Morbid Angel, j'adore ce groupe, c'est clairement une grosse influence pour moi sur le plan musical mais nous savons toi et moi que 99% des metalleux et metalleuses sont des individus gentils et équilibrés qui disent "bonjour, s'il vous plait, merci et au revoir" quand ils vont à la boulangerie. La plupart ont fait des études, vivent en couple, ont des enfants, un travail, une vie sociale, payent leurs impôts et leurs loyers/emprunts, et certain-e-s sont mêmes croyant-e-s ! Bref, pas de quoi avoir vraiment peur d'un quelconque extrémisme.

Ensuite, il faudrait définir chacun des termes de la phrase "Extreme Music For Extreme People" mais je suis certain que hormis le look et l'attitude un brin anticonformiste des metalleux, ils ne rentreraient pas dans la définition des mots "gens extrêmes". Par contre, je suis convaincu que des joyeux lurons comme Michel Fourniret, Charles Manson, Jeffrey Dahmer, Josef Mengele ou encore Oussama Ben Laden sont et étaient bien plus extrêmes que 99,9% des metalleux/metalleuses et pourtant ils n'ont jamais écouté ni joué de Metal.

Bien sur, la scène Metal a eu droit à quelques personnes aux comportements vraiment dangereux et extrêmes pour eux-mêmes et pour les autres mais statistiquement, ça reste quand même très faible.


9 / Si demain vous pouviez partager une scène avec un groupe de votre choix, n'importe lequel, ce serait qui et pourquoi ?

Immolation sans hésiter car je suis un fan absolu de tous leurs albums et pour le peu que j'ai pu discuter avec Ross Dolan et Robert Vigna, ils m'ont semblé très humbles et sympathiques.


10 / Vous êtes bretons, suivez vous la scène Metal de votre région ? Si oui, qu'est-ce qui vous a mis une claque ces derniers temps ?

Aucune idée, j'achète tellement d'albums par mois que je ne regarde pas vraiment la provenance. Hormis les connus Belenos et Gurkkhas, les potes de Dying Hope, le groupe d'un pote qui s'appelait Beleg Eus Fall mais qui, hélas, n'existe plus, je serai incapable de te citer d'autres groupes bretons.


11 / C'est la fin de cette interview, je vous laisse le mot de la fin. Donnez nous envie de bouffer ce "Infernal Comedy" !

Merci à toi pour cette interview !

Si vous aimez les 3 premiers albums de Hate Eternal ou encore Immolation, Incantation, Centurian, Deicide, Vital Remains et Angelcorpse, alors vous devriez trouver votre compte de violence, de vitesse et d'intensité musicale avec Ad Vitam Infernal. Sinon, vous pouvez toujours vous rabattre sur Aznavour ou Carla Bruni.


Merci à AD VITAM INFERNAL ! Retrouvez l'album Infernal Comedy en écoute ci-dessous :


par Jus de cadavre le 19/05/2020 à 12:54
   173

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


steelvore666
@88.122.224.169
20/05/2020, 09:53:39
Yeah c'est bon ça !
Vive le death, vive la scène française, vive Ad Vitam !!!!

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Wintersun

JérémBVL 01/06/2020

Songs For Insects

mortne2001 30/05/2020

Gateways To annihilation

Baxter 29/05/2020

Solstice

mortne2001 28/05/2020

The Triumph Of Steel

JérémBVL 27/05/2020

The Gathering 2006

RBD 26/05/2020

End Of Society's Sanity

mortne2001 25/05/2020

Dusk...And Her Embrace

JérémBVL 25/05/2020

Indecent & Obscene

Baxter 23/05/2020

Programmed

mortne2001 22/05/2020

Concerts à 7 jours
Blue Oyster Cult 02/06 : Le Trianon, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

Pour ma part, je rejoignais surtout asqer sur le fait que je n'aimais pas le bazar...
Après, j'aurai très bien pu moi aussi utiliser ce genre de phrase fourre tout (c'est d'ailleurs tout à fait mon style) car et d'une j'ai une fâcheuse tendance à amalgamer très facilement Power et Sympho(...)

01/06/2020, 05:58

JTDP

Très content de voir que BOISSON DIVINE a les honneurs de ta plume, mortne2001, tant j'estime ce groupe. Pour moi, ils n'ont pas d'équivalent dans la scène Folk Metal française actuelle (bon faut dire qu'elle est bien sinistrée aussi). "Volentat" était déjà un bijou, celui-ci enfonce le clou(...)

01/06/2020, 01:20

Humungus

Cela faisait bien longtemps que je ne l'avais pas écouté celui-ci, du coup je me le retape dans les esgourdes en ce moment.
Et c'est vrai que c'est, une fois de plus, une putain de tuerie merde !
Rien que pour ce rappel à l'ordre, merci Baxter.

PS : Les Grands Anciens exi(...)

31/05/2020, 22:41

Buck Dancer

Je n'ai pas parlé de la chronique dans mon premier commentaire pour ne pas être désobligeant envers l'auteur, mais c'est vrai que, on dirait une... traduction Google.

31/05/2020, 14:51

stench

Je n'ai jamais pu me faire à cet album qui m'a déçu à sa sortie. Il a probablement ses qualités mais rien à faire, ma première impression n'a jamais changé (et je perds sans doute quelque chose)... Pour le coup, je vais encore me le passer aujourd'hui pour voir !
Par ailleurs, je suis (...)

31/05/2020, 09:34

Gargan

Qu'est ce que c'est que ce groupe ? Merci pour la découverte.

30/05/2020, 22:36

aras

plutôt moyen voire mauvais, Entre 2 eaux à l'image du groupe

30/05/2020, 20:42

KaneIsBack

Je vais la faire courte, et je vais paraphraser le public d'une autre discipline dont je suis fan : BOOOOOOOORIIIIIIIIIIIIING !!!

Nan, mais sans déconner, je me suis un peu - beaucoup - emmerdé en écoutant ce disque. J'avoue m'être mis à Nightwish uniquement à cause de Floor, mais(...)

30/05/2020, 18:20

NecroKosmos

Ah, ce titre me plaît bien ! Je surveille.

30/05/2020, 17:37

Riffing Curiosity

Premier Morbid qui m'ait déçu aussi. UNe moiteur et ds ambiances lourdes, un gros travail sur le son mais j'ai jamais accroché, CD revendu bien vite. Aujourd'hui je regrette et lui donnerais bien une seconde chance.
Et malgré moi, j'y peux rien, Morbid Angel c'est avec David Vincent ou ri(...)

30/05/2020, 15:27

steelvore666

Pfiou c'est intéressant soit, mais pas évident à lire !

30/05/2020, 14:25

grinder92

Le guitariste sur "The Crimson Idol", l'un des albums qui a changé ma vie... une page se tourne...

30/05/2020, 13:26

RBD

Il n'a pas attendu les contestés "H" et "I" pour être assez apprécié, cet album. Parce qu'il reste bien au-dessus de la production lambda de toute la scène. Tucker est un bon growleur et en revenant aux bases, ils ne pouvaient pas se planter.

30/05/2020, 13:10

Saddam Mustaine

RIP

Guitariste de Alice Cooper et WASP surtout je me souviens.

30/05/2020, 12:58

RBD

Reste à voir ce que ce retour en arrière managérial va donner. J'aimais bien la rétrogradation mesurée du dernier vers un Death toujours très technique mais revenu à un certain niveau d'efficacité basique.

30/05/2020, 12:56

MorbidOM

Premier album de MA qui m'ait un peu déçu, non pas qu'il soit mauvais mais il manque un peu de personnalité. À la limite je préfère presque H qui malgré tous ses défauts n'aurait clairement pu être pondu par aucun autre groupe en ce monde.
(il faudrait faire un peu attention à l'orth(...)

30/05/2020, 06:28

MorbidOM

Bizarrement, j'avais vu le groupe à l'époque de Vempire, je les connaissais pratiquement pas et j'avais plutôt une image de poseurs mais j'avais été assez impressioné (et j'étais loin d'être le seul), puis je le ai revus quelques fois et c'était vraiment tout pourri, même à l'époque de C(...)

30/05/2020, 04:25

Humungus

Je confirme la merde en live.
"Tellement inaudible que le groupe en était ridicule sur les planches..."
Mais même sans ça de toutes façons, ils étaient ridicules sur scène !
Je me souviens de gars en échasse au HELLFEST... C'te poilade bordel !!!

29/05/2020, 22:46

quaraz

plastigroup

29/05/2020, 22:14

lolilol

Nez Crotte quel nom ridicule pour un groupe...

29/05/2020, 22:12