Aujourd'hui nouvel épisode de la série BEHIND THE DEVIL, on vous emmène cette fois à la rencontre de Loïc qui a monté il y a quelques années son Label KRUCYATOR PRODUCTIONS, un label principalement orienté death et black metal.


Salut Loïc, pour commencer peux-tu nous présenter ton label Krucyator Productions ?

Salut !

Krucyator Productions est un label de métal extrême, qui existe depuis 2015. Le label fonctionne sous forme d'association loi 1901. On travaille/a travaillé avec DRAWN AND QUARTERED, MITOCHONDRION, AUTOKRATOR, PAROXSIHZEM, AUROCH, MISERIST, N.K.V.D, PROFANE ORDER, KOMMANDANT, PULVERIZED, EGGS OF GOMORRH, THE BLACK SORCERY, FATHER BEFOULED et prochainement HERESIARCH. 

Je gère le label seul, mais travaille avec plusieurs collaborateurs, le principal est Zoheb de QABAR PR qui s'occupe de la promotion. Matthias Tammekivi, s'occupe de certaines vidéos, et Horth de Secret Shelter Design s'occupe de certains designs.


Le milieu de la scène underground vit notamment grâce à des petits labels comme le tiens, fait de passionnés (merci à vous) pourrais-tu nous expliquer ton  parcours, comment tu en es venu à créer ce Label ? 

J'écoute du métal extrême depuis 1993 (je suis né en 82). J'ai commencé à écouter du rock vers l'âge de 8/9 ans et j'ai découvert le métal quelques temps après, puis j'ai découvert le métal extrême. J'ai commencé à jouer de la guitare en 1995, j'ai joué dans quelques groupes à droite à gauche sans que ce soit sérieux. J'ai ensuite fondé N.K.V.D (Black Industriel) vers 2002, j'ai commencé à enregistrer en 2004/2005 puis le premier disque (EP, "Diktatura") est sorti en 2007. Le premier album ("Vlast") est sorti en 2011, le deuxième ("Hakmarrja") en 2014.

J'ai ensuite fondé AUTOKRATOR en 2014. Le premier album (éponyme) est sorti en 2015, le deuxième ("The Obedience to Authority") en 2016 et le dernier ("Hammer of the Heretics") en 2018. Je me suis occupé de l'enregistrement/mix/masterings de toutes ces productions.

J'ai bossé également sur divers mix et masterings pour d'autre groupes (PAROXSIHZEM, TAPHOS NOMOS, TIL SUM, DRAWN AND QUARTERED...).


Si je ne me trompe pas Krucyator Productions  est né en 2015, un label assez jeune donc ! Comment se porte le label ces premières années ? Qu'est ce qui a changé depuis sa création, comment a-t-il évolué ?

Oui le label est jeune mais se porte assez bien.

Disons qu'on essaie d'être de plus en plus pro au fur et à mesure des sorties, à tous les niveaux : Réactivité, promotion, visibilité, distribution, service client...


Est-ce que les débuts ont été difficiles ?

Je ne dirai pas difficile, il a fallu apprendre "le métier", comprendre comment tout fonctionnait, le pourquoi du comment, se poser des questions,  trouver des solutions. Mon passé musical et mes collaborations avec plusieurs labels m'a bien sur beaucoup aidé. Et comme j'ai commencé en co-release et avec mes propres productions, ça a facilité les choses.


Est-ce que les résultats sont à la hauteur de tes espérances ?

Bien plus que je ne l'attendais, au niveau de l'impact médiatique, des retours, et des ventes, surtout pour certaines sorties ("Hammer of the Heretics" d'AUTOKRATOR et "The One Who Lurks" de DRAWN AND QUARTERED) en particulier.



Quels objectifs te fixes-tu pour cette année ? Combien de sorties, quelles ambitions ? Et quelles sont tes projets pour les années à venir ?

L'ambition est de devenir un label solide, fidélisant ses groupes et pouvant répondre à leurs attentes. De s'améliorer tout simplement, qualitativement parlant, d'être plus visible au niveau promotionnel, d'avoir une meilleure distribution, d'avoir plus d'impact. Et de continuer d'offrir un service sérieux pour les clients aussi, car ce sont eux qui font vivre, le label, les labels et le métal en général.


Combien sortez-vous d'albums par an ? De quoi dépend votre rythme de sortie ? Le temps, les finances, ou le temps trouver un bon groupe ?

Il n'y a pas d'objectif chiffré. Ça dépend plus des groupes que de moi même en réalité.


Quand on regarde ta discographie on voit que tu as déjà sortis pas mal d’album, quels sont les fers de lance de ton label à l’heure actuelle ? Et comment choisis-tu les groupes que tu produis ?

Le fer de lance est DRAWN AND QUARTERED car c'est un groupe qui a 20 ans d'existence et pas mal d'albums et tournées derrière lui. Au niveau des choix des groupes, c'est soit des groupes dont je suis fan à la base, soit des formations dans lequel je joue, soit des coups de cœur.


Quelles prestations fournis-tu aux groupes ? Les aides-tu pour le booking ?

Je ne m'occupe pas du booking, je n'ai aucune compétence à ce niveau la.

Je peux m'occuper de la direction artistique, du mix/mastering, layout, financement studio pour certains groupes (DRAWN AND QUARTERED , AUTOKRATOR), à la simple production physique pour d'autres (pressage CD/LP/Cassette).


Pour toi, est-ce qu'un artiste qui ne tourne pas assez, peut être une raison de refuser une prod' malgré que ça musique soit cool ?

Pas du tout. J'ai sorti l'album de PULVERIZED, qui vit à l'autre bout du monde (Chili), qui tourne très peu, et qui n'était pas connu du tout. Simplement parce que leur album était bon.


Souvent les gens l'ignorent mais parfois il peut se passer plusieurs mois entre l'enregistrement de l'album et sa sortie. Pourrais-tu nous expliquer ce qui se passe durant ce temps-là ? Comment prépares-tu une sortie ? Quelle est ta stratégie de promotion ?  

On  ne commence aucune promotion tant qu'on a pas reçu les copies physiques , c'est la règle numéro une, pour éviter les retards et autres désagréments. En général, la promotion dure deux mois, avec 2/3 streaming exclusifs de single, et un full streaming sur des sites partenaires. Plus l'envoi de promo digitale et physique.


Est-ce que tu interviens à certains moment dans l'artistique, pour valider les morceaux ou pour la pochette d'album par exemple ?

Ça peut arriver oui. Le plus souvent avec des groupes avec qui je bosse au niveau production sonore. Après je garde toujours un "droit de réserve". A savoir que si la version finale de la musique ou de l'artwork ne me plaisent pas, ou si des éléments ne correspondent pas à l'idéologie du label, je me réserve le droit de refuser de sortir la production. Les groupes le savent dès le départ, et on en discute au fur et à mesure de l'évolution de la production.


Peut-être que dans nos lecteurs, certains rêvent de monter leur label afin de produire les groupes qu’ils aiment. Qu’aurais-tu comme conseils à leur donner toi qui en a monté un récemment, et qui tient depuis son lancement ? Est-ce réalisable aujourd’hui ?

Après je n'ai pas assez de vécu ou de recul pour donner des conseils. Il vaut mieux demander ce genre de choses à des vieux de la vieille qui ont traversé des tempêtes et qui sont toujours la.


Ce qui fait peur souvent c’est la paperasse, les déclarations et compagnies, en réalité qu'en est-il ? Signes-tu des contrats avec tous les groupes ? Cela nécessite-t-il d'avoir des compétences en droit ou en administration, comptabilité ...? Quels sont les risques là-dessus pour toi ?

Au départ je gérais le label en tant qu'auto-entrepreneur, puis en association, depuis 2 ans. Ce n'est pas compliqué, il faut juste être méthodique. Il y a très peu d'administratif en milieu associatif. Je commence tout juste à faire signer des contrats aux groupes, j'ai eu quelques déboires avec un groupe récemment qui ne respectait pas le deal prévu, du coup maintenant tout est noir sur blanc.


Est-ce que tu as eu peur au moment de lancer le label, ou à certaines périodes difficiles ? Des paris risqués par exemple ?

Pas vraiment. Je prends parfois des risques mais toujours mesurés. Aucun qui ne met en péril la pérennité du label . Je n'aime pas les jeux de hasard, et pour moi gérer un label, ce n'est pas jouer au loto.

Après si demain je dois tout remettre en jeu pour signer ANTAEUS, ARCHGOAT, TEITANBLOOD ou PORTAL (la probabilité que ça arrive est bien mince), j'y réfléchirai quand même !


Est-ce compliqué au quotidien de s’occuper de la gestion de ce Label ? Combien de temps par jour/semaines ?

Pour être efficace, j'ai amputé mes nuits de sommeil de deux heures, donc debout tous les jours à 5H jusqu’à en général 7H. Et pendant les périodes chargées, le soir et les week ends.


Le but pour toi est-il d’en vivre à un moment ?

Non, c'est une passion en soit, tout l'argent est réinvesti. En vivre deviendrait une obligation.


A l’heure du numérique, on est tenté de se demander si les labels ont encore un rôle à jouer notamment pour les petits groupes. Pour toi qu’est-ce qu’un bon Label ? Quelles missions doit-il pouvoir réaliser ?

Un groupe peut parfaitement sortir un album seul. Après il faut qu'il sache comment s'y prendre et tenir compte que le temps qu'il consacre à cela est du temps qu'il ne consacre pas à sa musique.

Dans le métal, on a la chance d'avoir des fans attachés au format physique, c'est rare de voir des groupes de métal qui ne souhaitent que du digital.


On voit se développer sur Youtube de nombreuses chaînes spécialisées dans l’upload d’album (Black Metal Promotion, Slam Worldwilde…) que penses-tu de ces chaines ? Sont-ils une menace pour le metal et pour les labels ?

Il faut savoir un chose, ces chaines n'uploadent jamais un album sans l'accord du label ou de l'artiste. Moi je pense que c'est un plus. Je travaille régulièrement avec MetalVault. Le gars qui gère la chaîne est un passionné, bénévole, qui ne gagne  absolument rien. Ça permet de diffuser la musique à grande échelle, à partir du moment où tu sors un disque, c'est pour qu'il soit entendu. Celui qui aime et qui veut soutenir achètera l'album.

Je pars du principe qu'il faut toujours s'adapter et vivre avec son époque, de nouveaux outils sont disponibles, autant en profiter.

De toute manière, quand un album sort, le jour même il se retrouve sur des plateformes de téléchargement pirate, c'est pour cela que sur le bandcamp du label les versions digitales sont soient gratuites, soit à un euro, je préfère que des versions de meilleures qualité audio soient accessibles. Et c'est également pour cela qu'on a créé la chaine Youtube de Krucyator et qu'on essaie de la rendre attractive.


Toi qui es un acteur actif de cette scène « underground » via ton label, est ce que tu trouves qu’il y a des dérivent dans cette scène, ou des choses qui vous agacent ?

Rien en particulier, je zappe tout ce qui me dérange, je ne perds pas mon temps avec les choses ou personnes négatives.


Et bien c’était tout pour moi, je te laisse le mot de la fin !

Merci pour ton initiative et ton intérêt !


par L'Apache le 29/03/2019 à 09:43
   184

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


radidi
@109.211.21.214
29/03/2019 à 20:48:35
super label!

radidi
@109.211.21.214
29/03/2019 à 20:48:35
super label!

Humungus
membre enregistré
01/04/2019 à 17:45:44
Très intéressant le fait que d'un label à l'autre, le point de vue sur les téléchargements soit totalement différent.

Ajouter un commentaire


Backyard Babies

Silver & Gold

Pestilent Death

Chapters of Depravity

Torch Runner

Endless Nothing

Noctambulist

Atmospheres of Desolation

Gods Forsaken

Smells of Death

Mass Destruction

Panic Button

Vigilance

Enter The Endless Abyss

Conjurer

Sigils

Pagan Altar

Judgement of the Dead

Coventrate

Roots of all Evil

Ember

Ember & Dust

Towering

Obscuring Manifestation

Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Tour Report - BARE TEETH Asie 2019 Part. II

Simony / 26/06/2019
Punk Rock

Tour Report - BARE TEETH Asie 2019

Simony / 23/06/2019
Punk Rock

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Concerts à 7 jours

+ Gorgasm + Cenotaph

03/07 : Quartier Libre, Reims (51)

Photo Stream

Derniers coms

J'aime beaucoup le premier album mais je suis passé à côté du deuxième. Vu le côté classique mon intérêt dépends aussi beaucoup de l'humeur du moment. Mais Willetts à retrouver un peu de voix j'ai l'impression.


Bof. Bof depuis toujours. La relève de Bolt-Thrower n'est pas assuré sur ce coup-là. Sans grand intérêt ce groupe et surtout une déception car j'en espérais beaucoup.


Le son était aussi radical que leur musique... Le genre de concerts où le circle-pit n'a pas sa place en somme, et où le public se prend juste un mur du son qui le paralyse.


Excellent ! Tout ça nous fait rêver et voyager avec vous. Merci !


Le morceau passe bien mais rien d'extraordinaire pas même en terme de old school. Video faite par un veteran de retour d'Iran d'après ce que je lis à la fin, le geste y est mais je doute de son intêret au vu de sa qualité que je trouve très passable.


Excellent !!! on y est totalement ! vivement la suite !


"On a le choix dans les saveurs proposées : 54 ou 58 degrés, l’un étant aussi dégueulasse que l’autre. Le premier shot goûte le pneu et râpe bien le gosier, le deuxième passe nettement mieux vu que le premier a annihilé ton sens du goût et cautérisé de ta langue jusqu’à ton estomac(...)


En effet, ça avait l'air ! Vu qu'un seul morceau en passant devant la Temple, mais ça ne faisait pas mine du tout !


Leur prestation au Hellfest fut d'une rare intensité.


En tout premier lieu, pardon de préciser que sur la photo choisie, on voit l'autre fou dangereux de Karl Logan qui pourtant ne fait plus partie du groupe. Si on veut le voir, c'est maintenant vers les archives de la police américaine qu'il faut se tourner...
En second lieu, Manowar est égal(...)


... et ce fut une des plus grandes prestations de ce Hellfest 2019. Personnellement je ne fus pas surpris car la dame exerce une musique d'un très très haut niveau, que ce soit émotionnellement ou techniquement parlant.
Par contre, je (ne) remercie (pas) tous les crevards et autres irrespec(...)


Surtout que officiellement c'est oas Entombed, c'est avec Hellid qui a reformé le groupe avec deux anciens époque Clandestine.


Un commentaire qui fait plaisir à lire, merci lolo pour ce retour.


Album acheté la semaine dernière à la suite de la lecture de cette chronique (+visionnage des deux deux clips disponibles, certes).
Je dois encore creuser mais les premières écoutes sont plus que prometteuses.

Un grand merci au chroniqueur, dont la plume m'a donné envie de m(...)


On a tous raison, sur le fil de coms, mais n'étant pas un fan absolu des albums d'Entombed depuis perpette (allez, Wolverine Blues reste le dernier indispensable à mon sens) disons que ce titre suscite de l'intérêt. Après, il est placé en opener, alors, de là à penser que c'est le meilleur t(...)


Bien, efficace, mais en effet pas très original...


J'y entends Grave époque Soulless vers 1'40, mais c'est vrai que le morceau est pas mal. De là a créer un intérêt pour l'album ?


Truc entendu 14 779 fois donc rien d'exceptionnel, mais ça envoi.


Idem, agréablement surpris...


Il est bien ce titre ! Etonné agréablement je suis.