Aujourd'hui nouvel épisode de la série BEHIND THE DEVIL, on vous emmène cette fois à la rencontre de Loïc qui a monté il y a quelques années son Label KRUCYATOR PRODUCTIONS, un label principalement orienté death et black metal.


Salut Loïc, pour commencer peux-tu nous présenter ton label Krucyator Productions ?

Salut !

Krucyator Productions est un label de métal extrême, qui existe depuis 2015. Le label fonctionne sous forme d'association loi 1901. On travaille/a travaillé avec DRAWN AND QUARTERED, MITOCHONDRION, AUTOKRATOR, PAROXSIHZEM, AUROCH, MISERIST, N.K.V.D, PROFANE ORDER, KOMMANDANT, PULVERIZED, EGGS OF GOMORRH, THE BLACK SORCERY, FATHER BEFOULED et prochainement HERESIARCH. 

Je gère le label seul, mais travaille avec plusieurs collaborateurs, le principal est Zoheb de QABAR PR qui s'occupe de la promotion. Matthias Tammekivi, s'occupe de certaines vidéos, et Horth de Secret Shelter Design s'occupe de certains designs.


Le milieu de la scène underground vit notamment grâce à des petits labels comme le tiens, fait de passionnés (merci à vous) pourrais-tu nous expliquer ton  parcours, comment tu en es venu à créer ce Label ? 

J'écoute du métal extrême depuis 1993 (je suis né en 82). J'ai commencé à écouter du rock vers l'âge de 8/9 ans et j'ai découvert le métal quelques temps après, puis j'ai découvert le métal extrême. J'ai commencé à jouer de la guitare en 1995, j'ai joué dans quelques groupes à droite à gauche sans que ce soit sérieux. J'ai ensuite fondé N.K.V.D (Black Industriel) vers 2002, j'ai commencé à enregistrer en 2004/2005 puis le premier disque (EP, "Diktatura") est sorti en 2007. Le premier album ("Vlast") est sorti en 2011, le deuxième ("Hakmarrja") en 2014.

J'ai ensuite fondé AUTOKRATOR en 2014. Le premier album (éponyme) est sorti en 2015, le deuxième ("The Obedience to Authority") en 2016 et le dernier ("Hammer of the Heretics") en 2018. Je me suis occupé de l'enregistrement/mix/masterings de toutes ces productions.

J'ai bossé également sur divers mix et masterings pour d'autre groupes (PAROXSIHZEM, TAPHOS NOMOS, TIL SUM, DRAWN AND QUARTERED...).


Si je ne me trompe pas Krucyator Productions  est né en 2015, un label assez jeune donc ! Comment se porte le label ces premières années ? Qu'est ce qui a changé depuis sa création, comment a-t-il évolué ?

Oui le label est jeune mais se porte assez bien.

Disons qu'on essaie d'être de plus en plus pro au fur et à mesure des sorties, à tous les niveaux : Réactivité, promotion, visibilité, distribution, service client...


Est-ce que les débuts ont été difficiles ?

Je ne dirai pas difficile, il a fallu apprendre "le métier", comprendre comment tout fonctionnait, le pourquoi du comment, se poser des questions,  trouver des solutions. Mon passé musical et mes collaborations avec plusieurs labels m'a bien sur beaucoup aidé. Et comme j'ai commencé en co-release et avec mes propres productions, ça a facilité les choses.


Est-ce que les résultats sont à la hauteur de tes espérances ?

Bien plus que je ne l'attendais, au niveau de l'impact médiatique, des retours, et des ventes, surtout pour certaines sorties ("Hammer of the Heretics" d'AUTOKRATOR et "The One Who Lurks" de DRAWN AND QUARTERED) en particulier.



Quels objectifs te fixes-tu pour cette année ? Combien de sorties, quelles ambitions ? Et quelles sont tes projets pour les années à venir ?

L'ambition est de devenir un label solide, fidélisant ses groupes et pouvant répondre à leurs attentes. De s'améliorer tout simplement, qualitativement parlant, d'être plus visible au niveau promotionnel, d'avoir une meilleure distribution, d'avoir plus d'impact. Et de continuer d'offrir un service sérieux pour les clients aussi, car ce sont eux qui font vivre, le label, les labels et le métal en général.


Combien sortez-vous d'albums par an ? De quoi dépend votre rythme de sortie ? Le temps, les finances, ou le temps trouver un bon groupe ?

Il n'y a pas d'objectif chiffré. Ça dépend plus des groupes que de moi même en réalité.


Quand on regarde ta discographie on voit que tu as déjà sortis pas mal d’album, quels sont les fers de lance de ton label à l’heure actuelle ? Et comment choisis-tu les groupes que tu produis ?

Le fer de lance est DRAWN AND QUARTERED car c'est un groupe qui a 20 ans d'existence et pas mal d'albums et tournées derrière lui. Au niveau des choix des groupes, c'est soit des groupes dont je suis fan à la base, soit des formations dans lequel je joue, soit des coups de cœur.


Quelles prestations fournis-tu aux groupes ? Les aides-tu pour le booking ?

Je ne m'occupe pas du booking, je n'ai aucune compétence à ce niveau la.

Je peux m'occuper de la direction artistique, du mix/mastering, layout, financement studio pour certains groupes (DRAWN AND QUARTERED , AUTOKRATOR), à la simple production physique pour d'autres (pressage CD/LP/Cassette).


Pour toi, est-ce qu'un artiste qui ne tourne pas assez, peut être une raison de refuser une prod' malgré que ça musique soit cool ?

Pas du tout. J'ai sorti l'album de PULVERIZED, qui vit à l'autre bout du monde (Chili), qui tourne très peu, et qui n'était pas connu du tout. Simplement parce que leur album était bon.


Souvent les gens l'ignorent mais parfois il peut se passer plusieurs mois entre l'enregistrement de l'album et sa sortie. Pourrais-tu nous expliquer ce qui se passe durant ce temps-là ? Comment prépares-tu une sortie ? Quelle est ta stratégie de promotion ?  

On  ne commence aucune promotion tant qu'on a pas reçu les copies physiques , c'est la règle numéro une, pour éviter les retards et autres désagréments. En général, la promotion dure deux mois, avec 2/3 streaming exclusifs de single, et un full streaming sur des sites partenaires. Plus l'envoi de promo digitale et physique.


Est-ce que tu interviens à certains moment dans l'artistique, pour valider les morceaux ou pour la pochette d'album par exemple ?

Ça peut arriver oui. Le plus souvent avec des groupes avec qui je bosse au niveau production sonore. Après je garde toujours un "droit de réserve". A savoir que si la version finale de la musique ou de l'artwork ne me plaisent pas, ou si des éléments ne correspondent pas à l'idéologie du label, je me réserve le droit de refuser de sortir la production. Les groupes le savent dès le départ, et on en discute au fur et à mesure de l'évolution de la production.


Peut-être que dans nos lecteurs, certains rêvent de monter leur label afin de produire les groupes qu’ils aiment. Qu’aurais-tu comme conseils à leur donner toi qui en a monté un récemment, et qui tient depuis son lancement ? Est-ce réalisable aujourd’hui ?

Après je n'ai pas assez de vécu ou de recul pour donner des conseils. Il vaut mieux demander ce genre de choses à des vieux de la vieille qui ont traversé des tempêtes et qui sont toujours la.


Ce qui fait peur souvent c’est la paperasse, les déclarations et compagnies, en réalité qu'en est-il ? Signes-tu des contrats avec tous les groupes ? Cela nécessite-t-il d'avoir des compétences en droit ou en administration, comptabilité ...? Quels sont les risques là-dessus pour toi ?

Au départ je gérais le label en tant qu'auto-entrepreneur, puis en association, depuis 2 ans. Ce n'est pas compliqué, il faut juste être méthodique. Il y a très peu d'administratif en milieu associatif. Je commence tout juste à faire signer des contrats aux groupes, j'ai eu quelques déboires avec un groupe récemment qui ne respectait pas le deal prévu, du coup maintenant tout est noir sur blanc.


Est-ce que tu as eu peur au moment de lancer le label, ou à certaines périodes difficiles ? Des paris risqués par exemple ?

Pas vraiment. Je prends parfois des risques mais toujours mesurés. Aucun qui ne met en péril la pérennité du label . Je n'aime pas les jeux de hasard, et pour moi gérer un label, ce n'est pas jouer au loto.

Après si demain je dois tout remettre en jeu pour signer ANTAEUS, ARCHGOAT, TEITANBLOOD ou PORTAL (la probabilité que ça arrive est bien mince), j'y réfléchirai quand même !


Est-ce compliqué au quotidien de s’occuper de la gestion de ce Label ? Combien de temps par jour/semaines ?

Pour être efficace, j'ai amputé mes nuits de sommeil de deux heures, donc debout tous les jours à 5H jusqu’à en général 7H. Et pendant les périodes chargées, le soir et les week ends.


Le but pour toi est-il d’en vivre à un moment ?

Non, c'est une passion en soit, tout l'argent est réinvesti. En vivre deviendrait une obligation.


A l’heure du numérique, on est tenté de se demander si les labels ont encore un rôle à jouer notamment pour les petits groupes. Pour toi qu’est-ce qu’un bon Label ? Quelles missions doit-il pouvoir réaliser ?

Un groupe peut parfaitement sortir un album seul. Après il faut qu'il sache comment s'y prendre et tenir compte que le temps qu'il consacre à cela est du temps qu'il ne consacre pas à sa musique.

Dans le métal, on a la chance d'avoir des fans attachés au format physique, c'est rare de voir des groupes de métal qui ne souhaitent que du digital.


On voit se développer sur Youtube de nombreuses chaînes spécialisées dans l’upload d’album (Black Metal Promotion, Slam Worldwilde…) que penses-tu de ces chaines ? Sont-ils une menace pour le metal et pour les labels ?

Il faut savoir un chose, ces chaines n'uploadent jamais un album sans l'accord du label ou de l'artiste. Moi je pense que c'est un plus. Je travaille régulièrement avec MetalVault. Le gars qui gère la chaîne est un passionné, bénévole, qui ne gagne  absolument rien. Ça permet de diffuser la musique à grande échelle, à partir du moment où tu sors un disque, c'est pour qu'il soit entendu. Celui qui aime et qui veut soutenir achètera l'album.

Je pars du principe qu'il faut toujours s'adapter et vivre avec son époque, de nouveaux outils sont disponibles, autant en profiter.

De toute manière, quand un album sort, le jour même il se retrouve sur des plateformes de téléchargement pirate, c'est pour cela que sur le bandcamp du label les versions digitales sont soient gratuites, soit à un euro, je préfère que des versions de meilleures qualité audio soient accessibles. Et c'est également pour cela qu'on a créé la chaine Youtube de Krucyator et qu'on essaie de la rendre attractive.


Toi qui es un acteur actif de cette scène « underground » via ton label, est ce que tu trouves qu’il y a des dérivent dans cette scène, ou des choses qui vous agacent ?

Rien en particulier, je zappe tout ce qui me dérange, je ne perds pas mon temps avec les choses ou personnes négatives.


Et bien c’était tout pour moi, je te laisse le mot de la fin !

Merci pour ton initiative et ton intérêt !


par L'Apache le 29/03/2019 à 09:43
   215

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


radidi
@109.211.21.214
29/03/2019 à 20:48:35
super label!

radidi
@109.211.21.214
29/03/2019 à 20:48:35
super label!

Humungus
membre enregistré
01/04/2019 à 17:45:44
Très intéressant le fait que d'un label à l'autre, le point de vue sur les téléchargements soit totalement différent.

Ajouter un commentaire


Twilight Force

Dawn Of The Dragonstar

Perpetual Among Us

Thy Will Be Done

Fuming Mouth

The Grand Descent

Endimion

Latmus

Unruly Child

Big Blue World

Hellnite

Midnight Terrors

Nucleus

Entity

Slipknot

Slipknot

Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Iron Bastards

Cobra Cadabra

Summery Mind

Color

Destruction

Born to Perish

Lingua Ignota

Caligula

Volbeat

Rewind, Replay, Rebound

Obturate

The Bleeding Mask of Dread

Ravenous Death

Chapters Of An Evil Transition

Roxy Blue

Roxy Blue

Arctic Sleep

Kindred Spirits

Soleil Moon

Warrior

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Obscene Extreme - Jour 5

Mold_Putrefaction / 02/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

"Carnal knowledge prophecy!" à 15h...ok je sors :-)


Cet album m'attire, je trouve le truc ambitieux mais 'tain, pas évident de bien rentrer dans le délire !


On a pas dû écouter le même album!


Band bien guez. L'un de leurs plus mauvais albums. Les compos sont plates et le chanteur n'a plus de voix.


1) Bon j'ai dit 15 h comme ça car l'exaction a eut lieu en milieu d'après-midi. Impossible donc que cela ait pu se faire pendant INCANTATION car j'étais forcément au devant de la scène à ce moment là.
2) "Ou comment faire d'un seul riff un morcif entier"
Bah figures-toi que c'est (...)


Depuis l'éponyme, a oui quand même, le seul qui envoi lourd dans leur disco(aller on dira aussi Iowa).

Je vais tenté cet album.


marrante ton anecdote, tiens. Vers 15h, ils devaient pas aimer Incantation, preuve qu'entre le missionnaire et ça, ils devaient pas avoir beaucoup de goût.
Sinon, plus sérieusement, d'accord avec toi pour la majorité, Humungus, sauf ZURIAKKE (bon, moi et le black à capuche ça fait 2) ou (...)


Merci pour le report, très agréable à lire.
Juste en passant, une petite faute : "Beaucoup de groupes refusent de jouer ici à cause de ça, mais la moindre des choses, quand on accepte de venir, c’est de jouer le jeux." - jeu.


Bon, je sais qu'ici, c'est sur le MOTOCULTOR mais vu que LeMoustre évoque plus haut le sujet :
Effectivement, super METAL MEAN cette année encore bordel !
Comme d'habitude, une affiche du tonnerre pour pas bien cher.
Seul bémol ce week end, les trombes d'eau que l'on s'est pris (...)


Au Méan, Midnight a déchiré et a véritablement lancé le fest, avec son punk/thrash à la Venom/Motörhead survolté. Enchaîner directement avec Incantation d'ailleurs fut une bonne idée, tant les deux groupes ont excellé dans leurs styles respectifs. Je sais pas au Motoc', mais ces deux là (...)


Slips sales forever


Une édition boueuse cette année !
Mais du lourd ! Incantation monstrueux, Midnight ultra rock n roll, etc... ! On vous raconte tout ça bientôt !


Un album ou il faut pas réfléchir, c'est beaucoup de bruit, ça tremble c'est juste fait pour nous détruire la cervelles et les oreilles c'est assumé et ça marche, ça te met la dose.

J'assume aimé dans ce sens mais je n'y vois rien d'autre et ça me suffit de m'explosé la tete.<(...)


Pour information le groupe est emmené par des membres de Impaled Nazarene (Mikael Arnkil), Abhorrence et Unholy (Pasi Äijö)


Triste nouvelle :-(
RIP


C'est là où le groupe continue de se distinguer : contrairement à tous ces groupes jouant sur scène l'intégralité de leurs albums les plus renommés (et vendus, pour le coup...), eux ils prennent un contrepied phénoménal. Donc Mr Bungle continue sa légende de surprise permanente. Que pouvai(...)


Les gars ont quand même un sacré esprit de contradiction, revenir après toutes ces années pour jouer une démo super underground et n'ayant quasi aucun rapport avec le reste de leur discographie alors que tout le monde attendait les grands classiques...

Quand j'ai vu qu'il y avait S(...)


Au delà de l'excellente nouvelle le plus étonnant , pour moi, c'est qu'ils vont jouer leur première démo. Soit ce qu'ils ont fait de plus bourrin. Juste génial


Ça c’est une putain de bonne nouvelle
Espérons qu’ils fassent plus que ces 3 dates


Sinon, je vends une Logan break de 2013.
Prix à débattre...